Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 07:27
Un loup paisible

Il y a des histoires qui se terminent toujours de la même façon.

Le loup fait sa sieste. L'agneau s'approche doucement et lui saute sur le ventre.

- Je veux un bonnet ! crie l'agneau. Tricote-moi un bonnet, tout de suite.

Et le loup va chercher deux pelotes de laine, des aiguilles à tricoter et un modèle découpé dans un catalogue de tricots. Il s'applique énormément, mais le fil lui échappe sans cesse et les mailles se défont.

L'agneau est mort de rire, il n'en peut plus, il se tient les côtes et se roule par terre.

Le loup est tout penaud.

- Fais-moi un gâteau au chocolat ! ordonne l'agneau.

Et le loup prend de la farine, des oeufs, du beurre, du sucre, de la levure et du chocolat. Il mesure, mélange, ajoute et fait cuire, exactement comme dans la recette. Mais le gâteau ne lève pas, il est aussi plat qu'une galette.

L'agneau se tape les cuisses, il en pleure de rire. Non, vraiment, c'est trop drôle !

Le loup s'excuse humblement.

- Lis-moi la fable du loup et de l'agneau ! réclame l'agneau.

Et le loup grimpe sur un escabeau pour attraper le gros livre relié. Il met ses lunettes, cherche la bonne page et se met à lire. Le loup a une belle voix grave et lit merveilleusement bien.

L'agneau hurle de rire. Il fait des bonds comme un cabri, il trépigne, étouffe.

- Encre, encore ! bêle-t-il sottement.

Le loup reprend le livre et recommence à lire...... Ses yeux se rétrécissent, sa voix est comme étranglée. Au milieu de la sixième ligne, il s'arrête brusquement, se lève d'un bond, se jette sur l'agneau et le dévore.

IL A ECRIT

G. le Bon : Nos actes ne sont éphémères qu'en apparence. Leurs répercussions se prolongent parfois pendant des siècles.

La vie du présent tisse celle de l'avenir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
eh oui , chasse le naturel il revient au galop !!!!!!!!!!!!!!!!!! bon mardi bizzzzzzzzzzzzz
Répondre
A
Bonjour VIOLETTE

Mieux vaut se méfier du loup

Avec les aléas météorologiques d’hier

Je vous souhaite un mardi

A votre convenance

Je ne voudrais pas me mouiller

Amitiés *-* Bisous

56MELDIX77
le Briard Breton

http://aveclaphoto.eklablog.com/
Répondre
E
Je trouve qu'il a été patient avant de le manger, en réalité il l'aurait dévoré avant que l'agneau ne puisse ouvrir la bouche ! Lol ! Je ne connaissais pas ce conte mais il me plaît. Bon mardi, bisous
Répondre
J
Bonjour fontaine
tu n'as pas plus de pub que moi
j'ai un autre blog sur eklablog où je sais les effacer ,mais pas sur overblog
Petite gelée matinale et la pluie est de retour
je te souhaite de passer un bon début de semaine
gros bisous
Répondre
U
Il ne faut pas forcer le destin.....
Répondre
P
Ben oui, son attitude a aiguisé les crocs pour mieux se faire dévorer... ;-) Bises, chère Fontaine
Répondre
R
Ce texte mérite que l'on s'y penche
Bonne semaine à toi
Je vais me réinscrire à ton blog car je ne reçois plus tes avis de parution
Répondre
J
Oui, le présent prépare l'avenir....
Répondre
M
Bonjour chère Fontaine,
C'est un texte à méditer.
Il faut être gentil, mais pas idiot non plus !
Passe une belle semaine, bisous.
Répondre
Y
merci pour ce si joli conte, fontaine
bon début de semaine;
Répondre