Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 05:36
Les visages du désespoir

Il y a quelques années, Jean a visité une grande institution au Brésil. Il était environ 10 heures du matin.

- " J'ai été surpris de découvrir une salle dans laquelle une quarantaine d'enfants ayant un handicap étaient encore dans leur lit et aucun ne pleurait.

Ces enfants-là ne pleurent que lorsqu'ils sentent que quelqu'un va répondre à leurs pleurs.

Ils ne vont pas gaspiller leurs énergies s'ils sont sûrs que personne ne va les entendre ;

ils s'enferment dans le mutisme ; ils n'ont plus d'espérance...

Les gens qui vivent dans des bidonvilles, ou encore dans des prisons ou des institutions, peuvent à certains moments se couper des autres ;

ils peuvent même se couper de leur propre colère et se cacher derrière les murs épais du désespoir...

Il faut parfois beaucoup de temps, lorsqu'on s'approche d'eux avec amour et respect, pour éveiller à nouveau la vie et l'espoir..."

La Bhagavad Gîtâ a écrit :

Heureux est l'homme qui s'endort en se disant qu'il a fait ce qu'il pouvait faire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chezmamielucette 14/09/2015 08:47

Bonjour Fontaine, ce texte est émouvant, savoir que ces personnes sont abandonnées sur leur lit sans aucune parole ni geste pour les aider à vivre un calvaire...
Bon lundi, gros bisous

Mousse 14/09/2015 08:28

Bonjour chère Fontaine,
Sans amour et tendresse on meurt comme une plante sans eau.
C'est triste.
Il fait moche de moche, l'automne ne sera pas en retard !
Bonne semaine, bisous.

clara65 14/09/2015 08:18

Oh, comme c'est vrai et comme c'est triste ! l'être humain a besoin d'attentions et de chaleur.
Dans quel monde vivons-nous ?
Amicalement.

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche