Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 06:51

O ma jeunesse abandonnée

Comme une guirlande fanée

Voici que s'en vient la saison

Des regrets et de la raison.

Or nous regardions les cygnes

Nager ce soir plein de tiédeur

Sur le grand lac où se résignent

Les branches des saules pleureurs

Et c'était l'heure où le jour meurt.

 

Ed. Cole a écrit :

Les vainqueurs ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui n'abandonnent jamais !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

commentaires

dany 08/12/2016 07:02

ET SURTOUT tomber et se relever !!!!! bisous bonne journée

Rose63 07/12/2016 10:11

Un peu triste ce poème mais je m'incline devant son auteur , c'est si vrai
Bise et bonne journée
@ Demain :)

Yvon 07/12/2016 08:53

très joli poème pour accompagner ce beau cygne
belle journée, fontaine

Mousse 07/12/2016 08:43

J'ai eu un couac avec mon commentaire.
C'est je "suis," ce matin, il n'y a rien qui va !
Bref, je disais que le langage des SMS, ce n'est pas pour moi. Apollinaire avec un P !
Je dois faire attention, le commentaire saute et tout s'écrit dans la barre de lien !
Déjà hier, mais je l'ai vu tout de suite.
C'est très joli, j'adore Apollinaire.
Ce matin, j'ai vu que la journée serait scabreuse, on reste zen !
Passe une douce journée, bisous tout plein.

des SMS, ce n'est pas pour r moi. 07/12/2016 08:38

Bonjour chère Fontaine,
Ton billet m'a fait drôle !
Hier, je relisais certains passages de "Les lettres à Lou", d'Appolinaire.
J'adore lire l'ancien français qui pour moi était nettement mieux que les "Lol" d'aujourd'hui.
Je susi amoureuse de la langue fraçaise, elle est tellement élégante.
Le lang

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche