Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 06:31

arbre optimistePierre raconte : "J'ai quitté le foyer familial à l'âge de douze ans parce que je n'acceptais pas de rester enfermé à la maison toute la journée.

Malheureusement, je suis tombé gravement malade pendant mon adolescence. Après avoir dépensé tout mon argent, et en désespoir de cause, je suis retourné chez mes parents.

 

Mon père était bon avec moi. Mais je regrettais d'être revenu car c'était devenu un vieil homme malade aux cheveux blancs qui, tous les jours et malgré son état, partait travailler afin de gagner de quoi nous acheter à manger.

De plus son salaire était si bas qu'il n'y en avait pas assez pour nourrir trois personnes. Je regrettais  vraiment d'être revenu car je ne supportais plus l'idée de manger le pain gagné au prix du sang de mon père.

 

Aussitôt que je sentis mes forces revenir, je l'avertis de mon départ imminent. Je n'ai jamais vu pareille tristesse de toute ma vie.

Il me dit : Tu n'es pas encore rétabli, pourquoi veux-tu partir ?

Aussi longtemps qu'il y aura un morceau de pain dans cette maison, aussi longtemps, qu'il y aura une tuile sur ce toit, ta place sera ici.

Mon fils laisse-moi te dire quelque chose : pas une seule fois dans ma vie  je n'ai souhaité être riche, mais aujourd'hui , j'aimerai avoir suffisamment d'argent pour t'empêcher de partir loin d'ici.

Peut-être pourrions-nous obtenir de l'aide, pourquoi veux-tu partir ?

Mais je voulais m'en aller parce que je ne pouvais plus manger ce qui coûtait  la vie à mon père.

Finalement il me dit : Mon enfant que Dieu te bénisse ! A partir d'aujourd'hui je ne te reverrai peut-être plus, mais j'espère te revoir au ciel !

 

Il fit un bout de chemin avec moi, sans dire un mot. Au bout d'un kilomètre, ne pouvant plus marcher, il me dit au revoir. Je compris ce jour-là combien il était difficile de quitter sa maison !

Après deux pas,  il se retourna et m'appela. Les larmes aux yeux, il tira de sa poche la moitié d'un dollar et me le tendit : C'est pour toi. Je savais ce que cela voulait dire. Je savais que mon père venait de me donner toute sa richesse.

 

Pour la première fois de ma vie, je compris combien il m'aimait !

Je restais là à le regarder rentrer chez lui et malgré le temps pluvieux et le froid je ressentais une grande chaleur au fond de moi. Tout le long du chemin je chantais : Mon père m'aime !

A dater de ce jour, je pris la décision d'alléger le fardeau de mon père, et parce qu'il m'aimait, j'allais lui envoyer le premier dollar que je gagnerais....Je n'ai plus jamais été le même.......Je ne veux pas dire que mon père ne m'aimait pas auparavant, mais je veux dire simplement qu'il m'a montré son amour au moment où je le méritais le moins !

 

 

ALLONS VOIR UN PEU DU COTE DES CITATIONS :

 

J. de Goncourt :

- Ce qui entend le plus de bêtises dans le monde est peut-être un tableau de musée !

 

Boileau :

- Hâtons-nous ; le temps fuit, et nous traîne avec soi : le moment où je parle est déjà loin de moi !

 

J. Swift :

- On n'écoute pas d'autre prédication que le temps, qui vous inculque toutes les idées que les gens plus âgés que vous, avaient vraiment essayé de vous mettre dans la tête !

 

SOURIEZ :

 

Un parisien en vacances manque de se faire emboutir dans une rue de Marseille par un véhicule roulant franchement à gauche.

- Espèce de chauffard ! hurle-t-il en baissant sa vitre. Vous ne pouvez pas rouler à droite, non ?

En face de lui, le chauffeur de l'autre voiture baisse également  sa vitre..

- A Marseille, Môsieur, dit-il avec un superbe accent du cru, on ne roule ni à droite, ni à gauche, peuchère, Ici on roule à l'ombre ! 


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
<br /> Qu'elle beau témoignage--------<br /> <br /> <br /> Le plus important c'est l'amour---------<br /> <br /> <br /> Bises Fontaine------------<br />
Répondre
L
<br /> Un témoignage émouvant, et un texte très bien écrit! Dieu est amour, et il le prouve!Bise de Lucy<br /> <br /> <br /> Et passe des bonnes fêtes!<br />
Répondre
T
<br /> Une histoire qui va se répéter avec cette crise qui s'annonce , espérons que beaucoup de pères se comporteront en père<br /> <br /> <br /> Douce journée FONTAINE<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> TIMILO<br />
Répondre
5
<br /> BONJOUR  VIOLETTE<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> A MARSEILLE<br /> <br /> <br /> C'EST DROIT AU BUT<br /> <br /> <br /> BISOUS<br /> <br /> <br />   56MELDIX77    <br /> <br /> <br />     le Briard        Breton    <br />
Répondre
M
<br /> figure toi que j'ai pensé très fort à toi cette nuit me demandant pourquoi t'étais absente...contente de te retrouver...ici aussi neige ce matin et pluie ce soir...<br />
Répondre
D
<br /> une histoire très émouvante, merci du partage, muxu<br />
Répondre
M
<br /> <br />
Répondre
D
<br /> tr-s beau !<br /> <br /> <br /> émouvant et réaliste<br /> <br /> <br /> ainsi sommes-nous aprfois avec le Père du ciel<br /> <br /> <br /> fraternellement **daniel<br />
Répondre
F
<br /> <br /> Merci Daniel !<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> On ne sait pas dire je t'aime à nos  enfants la pudeur nous en empêche et pourtant. Bonne journée bises Jacqueline<br />
Répondre
S
<br /> Les témoignages édifient<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ti bo/Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre