Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 06:37

A Ploegsteert, non loin de la frontière franco-belge. La guerre avait débuté 5 mois avant et déjà les soldat allemands et anglais en avaient assez de cette boucherie insensée.

Mal équipés face aux armes modernes qui les déchiquetaient au rythme des mitrailleuses et obus d'artillerie, tous aspiraient à la paix.

On leur avait promis une guerre éclair, la der des der selon l'expression de l'époque et tout ce qu'ils voyaient devant eux, terrés dans leurs tranchées remplies de boue était des hommes semblables à eux, avec des familles et des enfants qui les attendaient impatiemment.

Alors en ce jour de Noël, de manière  spontanée des soldats allemands élevèrent des sapins au dessus de leurs tranchées et crièrent aux tranchées des anglais : Merry Christmas !

En quelques minutes des centaines de soldats sortirent des tranchées et tombèrent dans les bras les uns des autres. Ils se mirent à échanger des cadeaux, leur rations de cigarettes ou de gâteaux.....ils chantèrent ensemble le même chant chrétien : O come all ye faithful, pour les anglais,

Adeste Fideles,  pour les Allemands. Ils échangèrent des lettres, des photos, et se promirent de se revoir dès la fin de cette stupide guerre....

Cette trève de Noël fit vite tache d'huile sur le front de Belgique au grand dam des généraux anglais et allemands pour qui cette fraternisation était un acte de trahison passible de peine de mort.

Que pourraient-ils faire si les soldats refusaient de s'entretuer ?

Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 06:45

Oui sans cesse un monde se noie

Dans les feux d'un nouveau soleil,

Les cieux sont toujours dans la joie,

Toujours un astre a son réveil ;

Partout où s'abaisse ta vue

Un soleil levant te salue,

Les cieux sont un hymne sans fin !

Et des temps que tu fais éclore,

Chaque heure, ô Dieu, n'est qu'une aurore,

Et l'éternité qu'un matin !

E.John Phelps a écrit :

Un homme qui ne fait pas d'erreurs, ne fait certainement rien d'autre.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 06:30

On raconte que le roi d'Arabie Saoudite invita un jour un célèbre joueur de golf pour un tournoi dans son pays.

Alors que ce dernier était sur le point de rentrer dans son pays, le roi lui déclara :

- J'aimerais vous faire un cadeau : dites moi ce que vous voulez, je vous le donnerai !

Le joueur de golf déclina poliment l'offre du roi, affirmant qu'il n'avait besoin de rien mais celui-ci insista. Il finit par lui dire : "Votre Altesse, je collectionne les clubs de golf." 

Il s'imagine recevoir de la main du roi un "club" plaqué or ou incrusté de diamants.

Imaginez sa surprise quand il reçut chez lui, quelques semaines plus tard, une lettre contenant l'acte de propriété d'un terrain de golf de plus de 600 hectares !

C. de Sienne a écrit :

La patience est la moelle de la charité.

 

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 07:28

Si tu es las et que la route te paraît longue

Si tu t'aperçois que tu t'es trompé de chemin

Ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps.

Recommence

Si la vie te semble absurde

Si tu es envahi par trop de choses et de gens

Ne cherche  pas à comprendre pourquoi,

Recommence

Si tu as essayé d'aimer et d' être utile

Si tu as connu ta pauvreté et tes limites

Ne laisse pas là une tâche à moitié faite

Recommence

Si les autres te regardent avec reproche

S'ils sont déçus et irrités par toi

Ne te révolte pas, ne demande rien,

Recommence

Car l'arbre bourgeonne en oubliant l'hiver,  le rameau fleurit sans demander pourquoi,  l'oiseau fait son nid sans songer à l'automne,  la vie est espoir et recommencement....

Très bon week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 07:07

Romana n'avait que 16 ans lorsque son mari l'abandonna avec deux petits enfants.

Elle habitait alors sans le sous, sans aucune qualification professionnelle et incapable de parler un mot d'anglais.

Mais cela ne la découragea pas. Avec seulement quelques dollars en poche elle partit pour Los Angeles, et se rendit chez un lointain cousin.

Elle trouva vite un emploi qui consistait à faire la plonge dans un restaurant chaque soir et plus tard dans la nuit elle préparait des tortillas pour le lendemain.

Grâce à ces deux emplois elle parvint à économiser suffisamment pour acheter une machine à fabriquer les tortillas et se trouva bientôt à la tête d'une compagnie spécialisée dans la production de produits alimentaires mexicains....au monde !

Et son histoire ne s'arrête pas là : le président Eisenhover la choisit pour devenir le 37ème Trésorier Général des Finances des Etats Unis !

M. Gray écrit :

- L'homme n'est rien quand son coeur est vide.

- La vérité d'un homme est en lui. Là est sa richesse. La est sa force vraie.

 

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 06:45

Nos yeux sont des moyens de communication privilégiés. Ce qu'ils disent/ne disent pas peut aussi être source d'interprétations plus ou moins fausses.

Par exemple : l'un voit le regard de l'autre comme réprobateur, reprochant, froid, et il se sent aliéné, sans possibilité de s'exprimer.

Depuis quand n'avez-vous pas rencontré le regard de l'autre et accepté de vous laisser aller dedans ?

Jouez-vous encore dans ses yeux ?  Quelles couleurs ont-ils aujourd'hui ?

Pensons encore aux messages transmis par le corps et les multiples langages qu'il utilise pour parler et se taire.

Les sourires sont-ils encore ces soleils qui transforment l'univers ?

Ces repères qui jalonnent notre compréhension, notre complicité ?

Des regards, des sourires et des gestes qui disent plus que des mots encore à inventer....

J. Giraudoux a écrit :

A se dire "tous ces petits riens" qui ne valent pas la peine d'être dits, mais qui valent la peine d'être entendus.

Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 07:03

L'homme peut être seul au milieu des autres, mais celui qui est ouvert au monde, celui qui sait demeurer fraternel, celui qui est solidaire des autres, celui-là, même solitaire, n'est jamais seul.

Parce que les autres, quand une main se tend la saisissent...

L'homme peut toujours trouver quelqu'un qui veut avec lui traverser la vie.

Il suffit du regard d'un homme pour briser la solitude. Et ce regard viendra.

Mais il faut d'abord croire qu'il existe.

Un homme n'est jamais seul, un homme n'est jamais faible, quand il mêle son énergie à l'immense océan des énergies humaines.

On ne peut échapper au malheur et à la solitude qu'en sachant qu'il y a quelque part plus malheureux et plus seul que soi...un autre qui attend qu'on lui tende la main.

Martin Gray a écrit :

L'autre n'est pas d'abord un ennemi, mais un allié possible.

Repost 0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 07:12

Si nous observons tous les divers arbres qui existent, nous verrons que la vigne se distingue des autres, de telle sorte que, comme dans la parabole de Jotham, les arbres vinrent demander à la vigne de régner sur eux.

Mais se contenter d'observer la vigne, sans prendre en compte sa fertilité, ne permet pas de voir quelle est sa valeur qui lui confère la royauté sur les autres arbres.

Elle ne possède pas le moindre avantage en terme de taille, de forme, de beauté ou d'utilité.

Il est impossible de faire quoi que ce soit avec le bois de la vigne.

- Prend-on de ce bois pour fabriquer un ouvrage ?

- En tire-t-on une cheville pour y suspendre un objet quelconque ?

C'est une plante inutile en dehors de sa fertilité.

Nous la voyons parfois arrangée avec beauté quand on la fait grimper le long d'une façade. On la voit aussi parfois dans toute l'exubérance de son feuillage et on la taille avec grand soin.

Mais laissez la vigne à elle-même ; considérez-la sans tenir compte de sa fertilité, vous avez la plus insignifiante et méprisable chose parmi tout ce qui porte le nom d'arbre...
Ch. Spurgeon

Quelqu'un a écrit :

- Tu ne peux pas ranger tes vêtements dans les placards des vieilles philosophies humaines et espérer leur garder beauté et bonne odeur.

Ils ne peuvent que s'y miter, s'y râper et sentir le moisi !

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 07:15

Peux-tu trouver une raison pour laquelle tu es souvent triste au lieu de joyeux ?

Pourquoi céder aux tristes anticipations ?

Qui t a dit que le jour ne succédera jamais à la nuit ?

Qui t'a dit que la mer des circonstances allait baisser jusqu'au moment où il n'y a rien qui reste sauf de longues lignes de boue de la pauvreté horrible ?

Qui t'a dit que l'hiver de ton mécontentement allait devenir givre, neige, verglas et grêle, puis neige plus profonde, et encore en grande tempête de désespoir ?

Ne sais-tu pas que le jour succède à la nuit, que les montées succèdent aux descentes, que le printemps et l'été succèdent à l'hiver ?

Ch. Spurgeon a écrit : Fais de ton désert une floraison de roses !

Quant à moi je vous souhaite une heureuse fin de semaine !

Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 07:24

Voix qui nagez dans le bleu firmament,

Voix qui roulez sur le flot écumant,

Voix qui volez sur les ailes du vent

Chantres des aires que l'instinct seul éveille,

Joyeux concerts, léger gazouillement,

Plaintes, accords, tendre roucoulement,

Qui chantez-vous pendant que tout sommeille ?

La nuit a-t-elle une oreille

Digne de ce choeur charmant ? Lamartine

...

Catherine de Sienne a écrit :

O patience, tu portes un couteau à deux tranchants pour couper et déraciner la colère et l'orgueil car la moelle de l'orgueil est l'impatience.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche