Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 06:53

Sur le coteau là-bas où sont les tombes

Un beau palmier, comme un panache vert,

Dresse sa tête, où le soir les colombes

Viennent nicher et se mettre à couvert.

Mais le matin elles quittent les branches ;

Comme un voilier qui s'égrène, on les voit

S'éparpiller dans l'air bleu, toutes blanches,

Et se poser plus loin sur quelque toit.

Mon âme est l'arbre où tous les soirs comme elles,

De blancs essaims de folles visions

Tombent des cieux en palpitant des ailes,

Pour s'envoler dès les premiers rayons.

Th. Gauthier

Souriez

Un amoureux écrit à la jeune fille de ses pensées :

Chère Isa. Je t'aime et je veux t'épouser. Si tu es d'accord réponds-moi par retour du

courrier. Sinon, ne prends même pas la peine d'ouvrir cette lettre....

 

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 06:55

A l'aube de notre vie nous ressemblons à un cahier aux pages toutes blanches.

Chaque jour de notre existence constitue une occasion d'y consigner de nouvelles expériences.

Chaque page nous offre une chance d'acquérir de la sagesse.

L'idéal, c'est de pouvoir remplir ces pages d'observations et d'enseignements divers.

Mais chacun d'entre nous n'acquiert pas le même degré de sagesse.

Certains évitent de se servir de leur cahier, préférant garder des pages blanches. D'autre noircissent page après page, mais ne prennent pas le temps de les relire, d'y réfléchir afin d'acquérir davantage de sagesse.

Un petit nombre d'entre nous s'applique à remplir les pages, mais aussi à les relire et à y réfléchir afin d'en extraire le meilleur.

La réflexion mène à la perspicacité, c'est ainsi que l'expérience vécue peut être transformée en enseignement de valeur....

 

Souriez

Au Vatican quand on élit un pape, on voit soit une fumée noire soit une fumée blanche.

Pour la fumée noire on brûle des pneus normaux

- Et pour la fumée blanche ? on brûle des pneus neige.

Repost 0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 07:14

Les gens qui poursuivent des buts précis cherchent toujours à améliorer leur méthode.

Ce que vous avez accompli dans le passé ne vous aidera pas nécessairement à atteindre vos objectifs futurs.

Une famille venait de s'installer dans un quartier de la ville. Deux ou trois jours plus tard, la petite fille de six ans manqua le car de ramassage scolaire et son papa décida de l'accompagner à pied jusqu'à l'école à condition qu'elle puisse lui indiquer le chemin.

Après avoir marché pendant plus de vingt minutes, et fait de nombreux détours, ils arrivèrent enfin devant l'école qui se trouvait, en fait, à quelques mètres de leur maison.

Le père frustré par la perte de temps, demanda à la petite fille pourquoi elle lui avait fait faire tous ces détours puisque son école se trouvait si près de leur maison.

- Papa j'ai simplement suivi la route qu'emprunte le car, s'écria l'enfant.

Je ne connais pas d'autre chemin....

Souriez

Un cordonnier, sur le coup de midi, met cette pancarte à la porte de son échoppe :

"Parti déjeuner. Si pas de retour à 17 heures, parti également dîner."

 

A TOUS UN TRES BON  WEEK-END !

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 06:34

L'aveugle ou l'estropié n'ont que faire de notre pitié ;

ils s' efforcent d'être malgré leur infirmité, des hommes pleins de valeur et c'est comme tels qu'ils veulent être aimés.

Vis à vis d'eux nous ne sommes pas seulement celui qui donne, mais aussi celui qui reçoit.

Duhamel dans sa "vie des martyrs" raconte la joie d'un prisonnier blessé qui un jour lui offrit une cigarette.

Et M. Wrede nous décrit un condamné particulièrement fier et redoutable qui refusait sa visite parce qu'il considérait toute aide pitoyable comme une offense.

C'est alors qu'elle le pria de lui offrir un peu de la bière de sa cruche ...et la communion s'établit subitement.

Bovet a écrit :

L'amour ne peut exister qu'entre un "toi" et un "moi" jamais entre deux moitiés d'un même tout.

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 07:01

L'hiver n'est d'aucune façon une saison confortable.

Il envoie les souffles perçants pincer les bourgeons de l'espérance :

il éparpille la gelée blanche comme des cendres sur les prairies jadis verdoyantes de joie ;

il projette sa glace comme des morceaux venant geler les ruisseau de notre plaisir.

L'hiver gouverne dans les royaumes du gel.

Le gel tue les insectes nuisibles et il met un terme aux maladies furieuses...

Comme nous apprécions le feu en ce moment.

Comme est agréable sa flamme pétillante....

Ch. Spurgeon a écrit :

Le mal produit la déchéance et entraîne la ruine, mais le vrai et le bon ont en eux-mêmes une vigueur que les âges ne peuvent pas diminuer.

Repost 0
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 06:45

Sur la mer en fleur

Les îles germent dans le soir,

Des milliers d'îles sur la mer

Aussi limpide que le bonheur

Des anges.

Mieux Que les vagues de lumière

Nous parle à travers l'épaisseur de la gloire.

On effeuille pour nous une rose d'argent.

Ce n'est pas le vent, ni aucune haleine

Créée qui répand

Ces pétales sur les plaines

Marines.

Qui pourrait refuser cette fête

Les épousailles du ciel et de l'eau ?   Le cortège passe sous le dôme des mouettes.

De toutes parts les forêts lèvent leurs flambeaux

Sur lesquels la nuit tombe comme la neige.

Les noces, les noces enfin sont prêtes !

L'heure est venue de boire au calice des eaux.

J. Mambrino

Souriez

Deux époux viennent consulter un conseiller conjugal qui les interroge :

- vous êtes mariés sous quel régime ?

- Eh bien, répond la femme, nous évitons les féculents et tous les plats en sauce...

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 06:28

L'échec fait partie de l'apprentissage, ce n'est qu'une étape de notre développement.

Sir Hillary tenta plusieurs fois sans succès l'ascension du Mont Everest jusqu'au jour où il parvint au sommet.

Au retour d'une tentative manquée, campé devant la montagne, il s'écria :

- Je te vaincrai un jour. Tu ne peux pas t'élever plus haut que tu n'es aujourd'hui mais moi, je suis toujours en train de grandir !

Chaque tentative manquée lui permit d'apprendre quelque chose de plus jusqu'au jour où il réussit l'ascension de la montagne.

W. Churchill a écrit :

Je n'ai jamais échoué à quoi que ce soit dans ma vie, une occasion de mieux faire m'était simplement offerte de temps en temps !

Repost 0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 06:35

Vaste amas d'étoiles liées ensemble par la gravitation.

La voie lactée dont fait partie notre système solaire en contient plusieurs centaines de milliards,

et s'étend sur 80 000 années-lumière.

La pression et la température qui règnent à l'intérieur des étoiles permettent le déclenchement de la fusion de l'hydrogène qui forme de l'hélium ; 

l'énergie dégagée maintient la température des étoiles à une valeur élevée, ce qui explique la lumière émise.

La pression du rayonnement compense l'action de la gravitation et empêche l'étoile de se contracter davantage.

Souriez  et BON WEEK-END A TOUS !

Un maître nageur déclare sa flamme à une jolie baigneuse :

- Je vous aime, je vous aime à un point.....c'est bien simple, je me jetterais à l'eau pour vous !

Repost 0
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 06:21

Si le marin savait comment éviter une tempête, il ferait n'importe quoi plutôt que de courir le risque de l'affronter.

 

Les pilotes prudents n'ont pas le désir de vérifier de près où se trouvent les bancs de sable, ni combien de fois ils peuvent frotter un rocher sans subir une déchirure de la coque ;

leur but est de rester aussi près que possible du milieu d'un chenal sans danger.

 

Sans lumière il n'y a aucun rayonnement qui ne brille dans un saphir,

aucun doux reflet ne s'échappe de la perle...

 

Souriez

Un fou joue avec une boîte d'allumettes. Il essaie d'en allumer une, mais elle ne marche pas...

Une autre : elle ne marche toujours pas...encore une autre ; toujours pas la bonne.. Enfin, l'une d'elles s'allume, il souffle dessus :

- Pfoouufff, je suis pas fou, celle-là, elle marche, je la garde !

Repost 0
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 06:30

Sur le bord des grands lacs canadiens, un missionnaire coupe du bois...

Le rude hiver canadien arrive à grands pas.

Un chef indien, les bras croisés le regarde faire.

Le missionnaire, coupe, coupe, coupe...

Il se tourne vers le chef indien :

- Oh chef indien ! dis-mois, toi qui connais beaucoup de choses, l'hiver sera-t-il froid cette année ?

- Oui, missionnaire blanc, l'hiver sera froid !

Encouragé par ces paroles, notre missionnaire scie encore plus de bois, et il scie, il scie...un peu épuisé, il lève la tête après plusieurs heures et demande à l'indien :

- Oh grand chef indien, tu es bien sûr que l'hiver sera froid ?

- Oui, missionnaire, l'hiver sera très froid !

Notre missionne s'y donne de plus belle, il coupe, il coupe, jour et nuit, il coupe du bois...

Le chef indien lui a promis un hiver très rude.

- On chef indien, l'hiver sera vraiment très très froid ? demande-t-il plusieurs jours après, un tas de bois de 10 mètres de hauteur jonchant le sol près de lui.

- Oui missionnaire blanc, l'hiver sera très très froid !

- Mais comment peux-tu en être si sûr ? chef indien ?

- Il y a chez nous un proverbe que les sages disent sans cesse : "Plus tu vois missionnaire blanc couper bois, plus l'hiver sera froid !"

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche