Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 05:18

lumiere

Cet homme raconte que lorsqu'on l'a arrêté, il s'est fait du souci pour sa famille. Comment allait-elle se débrouiller sans lui ?

" J'ai compris cependant que m'inquiéter ainsi ne résoudrait pas le problème et ne faciliterait pas non plus ma vie en prison. Aussi, en qualité de chrétien, je devais prouver à mes compagnons de captivité que je n'avais aucune raison de m'inquiéter. J'ai donc prié pour ma famille, afin que le Seigneur prenne soin d'elle.

     Quelques semaines après mon arrestation, une femme m'a apporté un peu de nourriture en prison ; c'est la coutume dans notre pays. La nourriture était bien présentée : un bol de riz recouvert de viande. Je me suis mis à manger ces mets avec beaucoup de joie. 

Arrivé au fond du plat, il m'a semblé voir quelque chose d'insolite.

     Avec soin, j'ai ramassé le riz à la cuiller pour trouver un petit sac en plastique. Mes mains tremblaient tandis que je le retirais du sac. C'était un tout petit mot de la dame qui m'avait apporté la nourriture. Il disait : "Votre famille va bien. Les autres chrétiens s'occupent d'elle. Nous prions pour vous."

     La paix et la joie ont rempli mon coeur.

     Le souci nous fait tomber ; la confiance nous remet debout...."

 

 

ILS ONT ECRIT

Henri de Lubac :

- Avant d'être une espérance pour l'avenir, la vie éternelle est pour le présent une exigence...

H. de Balzac :

- C'est surtout en prison qu'on croit à ce qu'on espère !

 

SOURIEZ

Lors du cours de grammaire française, le professeur demande à Max :

- Max, fais-moi une phrase contenant un complément d'objet direct.

- Euh..je pense que vous êtes le meilleur professeur de ce collège !

- Merci, mais quel est l'objet de cette phrase ?

- D'avoir une bonne note !

 

                     A PRESENT, UNE PETITE PAUSE S'IMPOSE

                                         BISOUS   A BIENTOT !

                                                  violette

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 05:03

cage risque-copie-1

Une revue médicale évangélique "International Heart" a publié ce qui suit :

- Ne juge pas l'homme ou la femme qui boite ou qui trébuche le long du chemin à moins que tu n'aies marché dans ses chaussures ou lutté en portant sur tes épaules le poids qu'il a porté.

Peut-être que tu ne les vois pas les clous dans ses chaussures qui le font saigner et boiter de douleur....ou peut-être le poids sur ses épaules s'il avait été sur les tiennes t'aurait-il fait, toi aussi trébucher !

     Ne te moque pas de l'homme ou de la femme qui est abattu aujourd'hui, à moins que tu n'aies ressenti le souffle qui l'a fait tomber, ou ressenti la honte que seul celui qui est tombé connaît !

Peut-être es-tu fort ?

Cependant, si les coups qui se sont abattus sur lui t'avaient frappé de la même manière et dans les mêmes circonstances, peut-être aurais-tu chancelé aussi !

     Ne sois pas si dur avec l'homme ou la femme qui pèche, ne les lapide pas avec des mots et des pierres à moins que tu ne sois sûr ou doublement sûr que tu n'as pas péché toi-même !

Car si la voix du tentateur t'avait chuchoté aussi doucement aussi tendrement qu'elle l'a fait pour lui ou pour elle, sans doute te serais-tu aussi égaré ?.....

 

 

ILS ONT ECRIT

James Liter :

- Une pensée que tu mets en application est préférable à trois pensées qui se perdent sur une ligne de départ.

Mike Murdock :

- Ce que vous faites quotidiennement détermine ce que vous devenez de manière permanente.

 

SOURIEZ

Max discute avec son père :

- Quand je serai grand, j'épouserai mamie.

- C'est impossible, tu ne peux pas épouser ma mère !

- Pourquoi ? Tu as bien épousé la mienne !

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 05:12

ange aide0001

Dans la cellule avec Jacob, se trouvai un homme accusé d'avoir coopéré avec un groupe de rebelles. Il n'existait aucune preuve, mais dans ce pays-là, il n'est pas essentiel d'apporter des preuves ; même le plus léger soupçon peut suffire à vous conduire au peloton d'exécution.

" Nous savions tous que cet homme serait exécuté dans la semaine qui suivrait. Il était rempli de crainte et écoutait très attentivement l'Evangile.

Un jour, nous avons décidé de nous tenir autour de lui et de prier pour lui. Son coeur criait à Dieu. Nous ne savions pas si ce plan fonctionnerait, mais nous avons prié et organisé son évasion.

Chaque matin, des gardes armés nous faisaient sortir de la cellule pour que nous puissions nous laver. Lorsqu'un soldat armé ouvrait la porte, nous marchions en rang le long du couloir. Un autre soldat, mitraillette aux poings, se tenait à l'entrée des toilettes.

Comme convenu, nous avons tous tourné pour entrer dans les toilettes, sauf notre ami qui a continué à marcher tout droit vers la liberté.

Les deux gardes armés n'ont fait aucun mouvement pour l'empêcher de s'enfuir, car à ce moment-là leurs yeux furent aveuglés, exactement comme nous l'avions demandé dans la prière !

La joie a rempli nos coeurs lorsque nous avons été témoins de ce miracle...."

 

 

ILS ONT ECRIT

C. Rambert :

- Aimer ce que l'on fait, au lieu de faire ce que l'on aime, c'est une des clés du bonheur et de la sagesse.

- Pourquoi s'encombrer de vieilles rancunes ? d'animosité ? de ressentiment ?

  Délestons-nous de ces bagages inutiles.

 

SOURIEZ

Le maître demande à la classe :

- Où vivent les poules ?

- Dans le poulailler, répond Max

- Très bien Max. Et où vivent les coqs ?

- Dans le coquetier.


Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 05:07

Tibet.jpg

Geoffroy fut le dernier missionnaire à rester au Tibet quand les communistes prirent le pouvoir. Il fut emprisonné pendant trois ans dans une ignoble prison, tellement torturé et brisé mentalement par ses geôliers qu'à la fin son cerveau était incapable de réagir.

     Il raconta que ses facultés mentales furent à ce point paralysées qu'il était incapable de prier d'une manière cohérente.  Un jour il dit à Dieu :

- Seigneur, si je parviens je ne sais comment à me mettre debout au centre de ma cellule, est-ce que tu voudras bien accepter cela comme acte d'adoration ?

Dès lors, chaque jour jusqu'à la libération, Geoffroy réussit à se hisser debout au centre de sa cellule en silence et abandonné à Dieu...C'était sa prière et son adoration.

     Si Geoffroy a pu trouver un moyen de prier même quand il ne pouvait plus penser, on est en droit de dire que la prière est possible dans n'importe quelle situation....

 

 

ILS ONT ECRIT

C. Rambert :

- S'obliger à une attitude calme, c'est augmenter notre aptitude à la maîtrise de soi.

- Le temps ne peut être ni accéléré ni arrêté. La seule urgence est de vivre pleinement le moment présent

   "ici et maintenant".

 

SOURIEZ

ça y est dit la maman de Max à une amie, j'ai enfin convaincu mon fils de prendre un bon bain tous les soirs.*

- Vous lui avez démontré combien il était important d'être propre ?

- Mieux que ça ! Je lui ai acheté une montre étanche.

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 05:18

cosmos.jpg

Lu dans "Dieu et la science" :

Sans fusion nucléaire, plus de soleils, plus de sources d'énergie, plus de vie.

Réglage parfait de notre univers : la force de gravité : si elle avait été à peine plus faible lors de la formation de l'univers, les nuages primitifs d'hydrogène n'auraient jamais pu se condenser pour atteindre le seuil critique de la fusion nucléaire : les étoiles ne se seraient jamais allumées.

Une gravité plus forte aurait conduit à un véritable "emballement" des réactions nucléaires : les étoiles se seraient embrasées furieusement pour mourir si vite que la vie n'aurait pas eu le temps de se développer....

à suivre...

 

 

IL A ECRIT

Bergson écrit en 1912 à un jésuite, le père de Tonqédec :

- Les considérations exposées dans mon essai Matière et Mémoire font toucher du doigt, je l'espère, la réalité de l'esprit. De tout cela se dégage naturellement l'idée d'un Dieu créateur et libre générateur à la fois de la matière et de la vie.

 

SOURIEZ

Max a la varicelle et sa mère l'accompagne chez le médecin. Ce dernier l'ausculte, lui prescrit des médicaments et, au moment ou sa mère s'apprête à payer, Max demande au docteur :

- Vous pourriez peut-être faire un petite réduction sur le prix, non ?

- Ah ? Et pourquoi devrais-je faire payer cette consultation moins cher ? dit le docteur.

- Eh bien...Avec ce que j'ai, je vais vous envoyer plein de clients !

 


Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 05:49

prison-corrie.jpg

C'était en 1940. La Hollande fut occupée par les allemands, les juifs pourchassés, emprisonnés. Seule Corrie jeune fille convertie survécut aux terribles conditions du camp...

Voilà que Dieu lui confia une mission : prêcher l'évangile, avertir les âmes qui périssent. Elle obéit, se fit connaître par ses livres et fut invitée en Angleterre, Nouvelle Zélande, Australie et ailleurs...

Elles avait un ministère spécial pour les prisonniers, même les plus endurcis. Ses expériences lui ouvrirent les coeurs.

Dans une grande prison qu'on lui avait demandé de visiter, elle fut reçue par des vociférations, des sifflets, un chahut monstre.

Comment se faire entendre ?   Elle cria alors très fort : "Quand j'étais seule en cellule pendant quatre mois..." aussitôt ce fut le silence et avant la fin de la visite, six hommes lui demandèrent comment obtenir le pardon de Dieu !

     En 1951, au Japon, toutes les prisons lui furent ouvertes. 

A Manille, on l'autorisa à visiter une énorme prison où étaient enfermés 7000 dangereux criminels. Peu avant sa visite ils avaient assassinés 57 de leurs camarades et 50 condamnés à mort allaient passer sur la chaises électriques.

     Corrie put passer deux heures avec eux.  Trois jours de suite elle leur parla de ses expériences en prison et leur montra le chemin du salut... 

 

 

ILS ONT ECRIT

C. Rambert :

- Même les choses en apparence futiles et dérisoires ont un sens caché.

- Ne pas confondre fuir et partir. Le destin finit toujours par rattraper ceux qui avaient tenté de lui échapper.

 

SOURIEZ

Max contemple avec intérêt son père qui s'efforce de planter un clou pour y accrocher un tableau :

- Papa, ton marteau me fait penser à la foudre.

- Parce qu'il en a la rapidité, n'est-ce pas ?

- Non, parce qu'il ne frappe jamais deux fois au même endroit !

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 05:42

desert0001

Le mot bien connu shema (écoute) est inscrit sur le montant de la porte de chaque maison israélite, mais aussi sur des petits rouleaux qu'on s'attache au poignet et sur le front. Dieu a modelé son peuple et l'a protégé par cette infonction : "Ecoute, Israël." Mais il arrive qu'on n'entende pas bien.

     Depuis plusieurs semaines déjà, nous étions en prison, à huit dans une cellule prévue pour deux, tous condamnés à cause de notre témoignage pour Jésus-Christ. Les soirées étaient plus pénibles que les journées, car nos pensées allaient vers celles et ceux que nous aimions et que nous avions dû quitter.

     Des coups sourds et parfois un cri étouffé parvenaient à nos oreilles depuis les couloirs. On frappait de nouveau quelqu'un. A l'occasion, un gardien prenait l'un d'entre nous pour le battre. A tout moment ce pouvait être mon tour, raconte Ferenc. Nous étions assis ensemble comme un troupeau effrayé par les loups et l'on pouvait presque entendre le battement de nos coeurs.

Mais le tentateur voulait accroître encore notre souffrance. Un jour, l'un de nous a remarqué doucement :

- Nous ne serions pas ici si nous avions gardé le silence, car il est écrit que l'homme averti préfère garder le silence en temps de malheur.

Ces paroles nous sont tombées dessus comme des coups de marteau. On peut supporter d'être accusé par les hommes, mais pas si Dieu s'y met lui aussi !  Il est écrit : l'homme averti garde le silence en temps de malheur, mais s'il se tait c'est pour écouter- écouter Dieu. L'attaque de l'accusateur fut en cet instant déjouée et la terreur a disparu de notre cellule....

 

 

ILS ONT ECRIT

Alfred Lord :

- La connaissance s'accroît, mais la sagesse tarde à lui emboîter le pas.

C.Rambert :

- L'écho d'une parole douce et sincère résonne longtemps dans notre coeur.

   Il en est de même dans le coeur des autres.

 

SOURIEZ

La maîtresse demande à Max :

- C'est ta gand-mère qui est venue t'amener ce matin à l'école ?

- Oui maîtresse.

- C'est la première fois que je la vois...Elle habite chez toi, ta grand-mère ?

- Non, maîtresse.

- Et où habite-t-elle ?

- A la gare, c'est toujours là qu'on va la chercher ! 

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 05:48

missionnaire.jpg

L'automne de l'année 1962, Pam entra au Lycée, en classe de journalisme, on lui donna comme premier devoir une dissertation autobiographique. Elle obtint la meilleure note pour "des kilomètres à parcourir avant de dormir".           Elle écrivit prophétiquement : "Aujourd'hui, j'attends que le Seigneur me guide vers une vocation. Pour le moment, je me sens appelée dans le champ missionnaire...."

     Une semaine plus tard, Pam tomba très malade, et des analyses de sang révélèrent qu'elle était atteinte de leucémie... Au bout de quelques semaines, les médecins ne lui donnèrent plus que quelques mois à vivre.

Le 28 octobre, elle parla à un groupe d'adolescents dans son église et leur dit :

- La clé de la vie, de la mort et de la vie éternelle, est la communication , la prière qui s'établit entre l'homme et Dieu, son créateur. Ce n'est que par la prière que Dieu m'a donné la force d'accepter cette situation....

     Plus tard Pam, qui était maintenant presque aveugles, gribouilla un message :

- La naissance et la mort sont toutes les deux très semblables. Chacun de ces évènements est le commencement d'une nouvelle aventure ; aucun n'est à craindre, ils sont tous deux un commencement ; tous deux détiennent les promesses du Seigneur.....

     Le lendemain Pam vit son Seigneur face à face. Elle avait désiré être missionnaire et elle le fut. Elle voyagea loin avant de s'endormir, et elle tint la promesse d'être un témoin pour Christ....

 

 

ILS ONT ECRIT

Diogène :

- L'espérance est la dernière chose qui meurt dans l'homme.

C.L. de Benoit :

- La guérison divine est une possibilité non une garantie.

 

SOURIEZ

Max entre dans un magasin de jouets pour s'acheter un avion télécommandé. Il se présente à la caisse avec l'avion

et tend à la caissière des billets de Monopoly....

La caissière lui dit :

- Je suis désolée, jeune homme, mais je ne peux pas accepter ton argent : ce ne sont pas des vrais billets !

- Et alors ? répond Max, ce n'est pas non plus un vrai avion ? !

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 05:31

samourai.jpg

Un simple soldat australien avait été pris en dehors de la palissage, alors qu'il essayait d'obtenir des Thaïlandais, des médicaments pour ses amis malades. Il fut jugé de façon sommaire et condamné à mort (par des autorités japonaises de la prison).

Le matin de son exécution, il marcha allègrement entre ses gardes jusqu'au terrain de manoeuvres. Les japonais étaient là, en force, pour voir le spectacle. On permit à l'Australien de se faire accompagner par son chef et un aumônier qui lui serviraient de témoins.

Le groupe fit halte. On fit signe à l'officier commandant et à l'aumônier de se tenir à l'écart et l'Australien fut laissé seul, debout.

Il regardait calmement ses bourreaux, puis il tira d'une poche de son short en lambeaux, un petit exemplaire du Nouveau Testament...."Que votre coeur ne se trouble point et ne s'alarme point".

Il remit le Nouveau Testament dans sa poche, leva les yeux et aperçut le visage inquiet de son aumônier. Il sourit, lui fit un signe de la main et l'interpela :

- Courage, aumônier. Ce n'est pas si terrible que ça ; tout ira bien. Il fit un signe de la tête à son bourreau pour montrer qu'il était prêt, puis s'agenouilla et pencha la tête en avant pour découvrir son cou.

L'épée du samouraï s'abattit comme un éclair, étincelant dans la lumière....

 

 

ILS ONT ECRIT  :

- Il faut que ce que tu vis crie plus fort que ce que tu dis !

- Lors d'un conflit pose la question : Qu'est-ce qui est juste ?  et non qui a raison ?

 

SOURIEZ

Une voisine complimente la mère de Max :

- Votre fils est trop mignon ! Il a les yeux de sa mère, les cheveux de son père,

  la bouche de son grand-père....

- Oui...dit alors Max. Et j'ai aussi le pantalon et le blouson de mon cousin, les

  chaussettes et le slip de mon grand frère...

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 06:00

mer-ame.jpg

J. Gordon a écrit : "Si vous vous faites du souci à propos de votre avenir, je peux compâtir avec vous : J'ai perdu mon emploi en 2001. La compagnie pour laquelle je travaillais, coula encore plus vite que le Titanic ! Je pensais alors vivre la pire crise de ma vie.

J'étais à deux doigts de la faillite, j'avais une femme et deux enfants, un prêt immobilier, pas d'assurance privée et très peu d'argent en banque. Il ne me restait qu'un mois de salaire à récupérer, puis........ Il me fallait prendre quelques décisions cruciales.

Ces décisions me conduisirent au travail que je fais aujourd'hui en tant qu'écrivain, consultant et conférencier. J'avais cru couler et me voilà aujourd'hui tout enflammé de passion pour mon nouveau travail. Avoir perdu mon emploi fut la meilleure chose qui pouvait m'arriver, car j'ai trouvé ma vraie mission. J'ai trouvé le meilleur au coeur de ce que je pensais être la pire des situations.

Quand le raz-de-marée nous submerge, nous avons le choix entre accepter de nous noyer ou apprendre à surfer sur la vague vers un avenir plus brillant !

C'est alors que nous devons aller de l'avant avec détermination et foi, persuadés que nos meilleurs années sont encore à venir !

 

 

ILS ONT ECRIT 

H.D Thoreau :

- Il ne suffit pas de s'occuper ; les fourmis en font autant. La question est de savoir : à quoi occupons-nous notre temps ?

Citation  ? :

Quand l'homme aura coupé le dernier arbre, quand il aura pollué la dernière goutte d'eau, quand il aura tué le dernier poisson, il verra tout à coup que l'argent n'est pas comestibble !

 

SOURIEZ

Maman, maman, au salon de l'aviation, j'ai vu un très beau zinc !

- On dit "avion",  mon chéri.

- D'accord maman : j'avion vu un zinc très beau.... 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche