Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 07:12

Si nous observons tous les divers arbres qui existent, nous verrons que la vigne se distingue des autres, de telle sorte que, comme dans la parabole de Jotham, les arbres vinrent demander à la vigne de régner sur eux.

Mais se contenter d'observer la vigne, sans prendre en compte sa fertilité, ne permet pas de voir quelle est sa valeur qui lui confère la royauté sur les autres arbres.

Elle ne possède pas le moindre avantage en terme de taille, de forme, de beauté ou d'utilité.

Il est impossible de faire quoi que ce soit avec le bois de la vigne.

- Prend-on de ce bois pour fabriquer un ouvrage ?

- En tire-t-on une cheville pour y suspendre un objet quelconque ?

C'est une plante inutile en dehors de sa fertilité.

Nous la voyons parfois arrangée avec beauté quand on la fait grimper le long d'une façade. On la voit aussi parfois dans toute l'exubérance de son feuillage et on la taille avec grand soin.

Mais laissez la vigne à elle-même ; considérez-la sans tenir compte de sa fertilité, vous avez la plus insignifiante et méprisable chose parmi tout ce qui porte le nom d'arbre...
Ch. Spurgeon

Quelqu'un a écrit :

- Tu ne peux pas ranger tes vêtements dans les placards des vieilles philosophies humaines et espérer leur garder beauté et bonne odeur.

Ils ne peuvent que s'y miter, s'y râper et sentir le moisi !

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 07:15

Peux-tu trouver une raison pour laquelle tu es souvent triste au lieu de joyeux ?

Pourquoi céder aux tristes anticipations ?

Qui t a dit que le jour ne succédera jamais à la nuit ?

Qui t'a dit que la mer des circonstances allait baisser jusqu'au moment où il n'y a rien qui reste sauf de longues lignes de boue de la pauvreté horrible ?

Qui t'a dit que l'hiver de ton mécontentement allait devenir givre, neige, verglas et grêle, puis neige plus profonde, et encore en grande tempête de désespoir ?

Ne sais-tu pas que le jour succède à la nuit, que les montées succèdent aux descentes, que le printemps et l'été succèdent à l'hiver ?

Ch. Spurgeon a écrit : Fais de ton désert une floraison de roses !

Quant à moi je vous souhaite une heureuse fin de semaine !

Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 07:24

Voix qui nagez dans le bleu firmament,

Voix qui roulez sur le flot écumant,

Voix qui volez sur les ailes du vent

Chantres des aires que l'instinct seul éveille,

Joyeux concerts, léger gazouillement,

Plaintes, accords, tendre roucoulement,

Qui chantez-vous pendant que tout sommeille ?

La nuit a-t-elle une oreille

Digne de ce choeur charmant ? Lamartine

...

Catherine de Sienne a écrit :

O patience, tu portes un couteau à deux tranchants pour couper et déraciner la colère et l'orgueil car la moelle de l'orgueil est l'impatience.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 06:59

- Le Seigneur nous a donné deux oreilles et une seule bouche afin que nous ne disions que la moitié de ce que nous entendons.

- L'intempérance est comme une hypocrisie de l'estomac : rassasié, ce dernier se plaint qu'il meurt de faim.

- La laideur a un grand avantage sur la beauté : elle dure.

 

Souriez (authentique)

Lettre à Dieu

Nous avons tous lu que Thomas Edison a fait la lumière, mais au catéchisme, ils ont dit que c'était toi.

Alors je parie qu'il a chipé ton idée

Sincèrement

Albert

Repost 0
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 07:05

Je vous envoie un bouquet, que ma main

Vient de trier de ces fleurs épanouies ;

Qui ne les eût à ce vêpre cueillies

Chutes à terre elles fussent demain.

 

Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle

Assise auprès du feu, dévidant et filant,

Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant ;

Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.

Regrettant mon amour et votre fier dédain.

Vivez, si m'en croyez, n'attendez pas à demain :

Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

 

Robert Frost a écrit :

Le monde est rempli de volontaires, certains sont volontaires pour travailler ; les autres pour les laisser travailler.

 

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 07:47

MERCI POUR VOS GENTILS VOEUX

VOTRE FIDELITE  ET VOTRE AMITIE

A très vite !

 

 

 

Autour d'une larme

Les larmes ne trompent pas. Elles sont transparentes, leur message est clair.

Elles ne cachent pas la douleur, ni ne la peignent d'une autre couleur.

Elle coulent pour laver la poussière du rejet, la saleté de la trahison, le noir d'une anxiété... 

Une goutte, suivie d'une autre...elles coulent lentement, avec précaution quittent notre âme, grandissant en chemin...

Avec les larmes vient la délivrance.  Bien que nous n'ayons pas de mots dans notre vocabulaire pour décrire ce que nous ressentons,  nos larmes en disent long...

Elles ne posent pas de questions et ne cherchent pas à être comprises...

M. Hammond a écrit :

Les larmes nettoient notre coeur et lavent nos blessures.  

Repost 0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 08:58

Paix Amour Santé bonheur....

Repost 0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 07:18

Prenez un flocon de neige : ce petit objet obéit à des lois mathématiques et physiques d'une surprenante subtilité qui donnent lieu à des figures géométriques ordonnées mais toutes différentes les une des autres : cristaux et polycristaux, aiguilles et dentrites, plaquettes et colonnes ....

Le plus étonnant, c'est que chaque flocon de neige est unique au monde : après avoir flotté pendant une heure dans le vent, il a été soumis à des choix de toutes sortes

(tels que température, humidité, présence d'impuretés dans l'atmosphère) qui vont induire une figure spécifique : la forme finale d'un flocon contient l'histoire de toutes les conditions atmosphériques qu'il a traversées.

Ce qui est fascinant, c'est qu'au coeur même du flocon de neige on retrouve l'essence d'un ordre : un équilibre délicat entre des forces de stabilité et des forces d'instabilité ; une interaction féconde entre les forces à l'échelle humaine et des forces à l'échelle atomique.

D'où vient cet équilibre ?

Quel est l'origine de cet ordre ? de cette symétrie ?....

Souriez :

- Chéri !  j'arrive de chez le médecin, il me trouve surmenée, je dois prendre des vacances ! Qu'est-ce que tu en penses ? où pourrions-nous aller ?

- Chez un autre toubib !

JE VOUS SOUHAITE à TOUS DE MERVEILLEUSES FETES  !

Une petite pause s'impose ...A bientôt !

Repost 0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 07:04

Dans la plaine les baladins

S'éloignent au long des jardins

Devant l'huis des auberges grises

Par les villages sans églises.

 

Et les enfants s'en vont devant

Les autres suivent en rêvant

Chaque arbre fruitier se résigne

Quand de très loin ils lui font signe.

 

Ils ont des poids ronds ou carrés

Des tambours des cerceaux dorés

L'ours et le singe animaux sages

Quêtent des sous sur leur passage.

 

Richard Dehmel a écrit :

Un peu de bonté pour son prochain est meilleur que tout l'amour pour le monde entier...

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 07:02

Une infirmière spécialiste de soins palliatifs pendant une quarantaine d'année, a écrit un livre sur les expériences qu'elle a connues.

La plupart des personnes qu'elle a accompagnées pendant les 6 à 12 semaines avant leur départ lui ont confié les regrets qu'elles avaient concernant leur vie.

Voici les thèmes les plus courants :

- Je n'ai pas vécu la vie que je voulais vivre mais plutôt celle que mes proches voulaient pour moi.

- J'ai passé trop de temps à travailler seulement.

- Je souhaite avoir pu exprimer mes sentiments plus ouvertement.

- Je regrette de n'avoir pas entretenu de meilleures relations avec mes proches ou mes amis.

- Je regrette de ne pas avoir choisi plus souvent les occasions d'être heureux.

Remarquez que rares sont ceux qui ont exprimé des regrets à ne pas avoir saisi les occasions de réussir ou de s'épanouir quand elles étaient à portée de leurs mains....

Dansez-vous la valse des regrets ?

Paul disait : " j'oublie ce qui est derrière moi et je m'efforce d'atteindre ce qui est devant moi "

C. Rambert a écrit :

Aimer ce que l'on fait, au lieu de faire ce que l'on aime c'est une des clefs du bonheur et de la sagesse.

EXCELLENT WEEK-END A TOUS !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche