Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 06:18

Nous savons que les tremblements de terre sont causés par le lent frottement de deux plaques tectoniques le long d'une ligne de fracture de la croûte terrestre qui soudain s'écartent brutalement l'un de l'autre.

Lorsque des relations se dégradent malgré tous nos efforts pour les maintenir ou les restaurer, il vaut mieux parfois reconnaître l'échec et qu'au lieu d'aider les autres à refaire surface, ils risquent de nous faire couler au fond !

Nous éloigner d'eux ne signifie pas qu'ils n'ont aucune chance de s'en sortir, mais il existe une grande différence entre aider quelqu'un et le porter sur ses épaules...

Il est important de discerner les gens qui font partie de notre passé et ceux qui font partie de notre présent et de notre avenir....

CJ Wilson a écrit :

Ce n'est pas l'amour qui perd, mais c'est vous-même. Et la douleur qui vous ronge ne vient pas de la trahison mais de l'amertume qui vous empêche d'aimer à nouveau.

PASSEZ TOUS UN EXCELLENT WEEK-END !

 

 

Repost 0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 06:02

As-tu déjà marché dans les chaussures de ton prochain ?

Ne juge pas l'homme qui boite ou qui trébuche le long du chemin

A moins que tu n'aies marché dans ses chaussures ou lutté en portant sur tes épaules le poids qu'il a porté.

Peut-être bien que tu ne les voies pas, les clous dans ses chaussures qui le font saigner et boiter de douleur....

Ou peut-être, le poids sur ses épaules, s'il avait été sur les tiennes, t'aurait-il fait, toi aussi trébucher !

Ne te moque pas de l'homme qui est abattu aujourd'hui à moins que tu n'aies ressenti le souffle qui l'a fait tomber ou ressenti la honte que seul celui qui est tombé connaît.

Peut-être es-tu fort ! Cependant , si les coups qui se sont abattus sur lui t'avaient frappé de la même manière et dans les mêmes circonstances,

Peut-être aurais-tu chancelé aussi !

Ne sois pas dur avec l'homme qui pèche, ne le lapide pas avec des mots et des pierres à moins que tu ne sois sûr, oui, doublement sûr que tu n'as pas péché toi-même!

Car si la voix du tentateur t'avait chuchoté aussi doucement aussi tendrement qu'elle l'a fait pour lui, sans doute te serais-tu aussi égaré !

Traduit et adapté d'un poème anonyme publié dans une revue médicale

International Heart

 

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 05:31

Francis Ponge écrit :

Lorsque la pluie en courtes aiguillettes rebondit aux prés saturés,

une naine amphibie, une Ophélie manchote, grosse à peine comme le

poing, jaillit parfois sous les pas du poète et se jette au prochain étang.

Laissons fuir la nerveuse. Elle a de jolies jambes.

Tout son corps est ganté de peau imperméable.

A peine viande ses muscles longs sont d'une élégance ni chair ni poisson.

Mais pour quitter les doigts la vertu du fluide, s'allie chez elle aux efforts du vivant.

Goitreuse, elle halète...Et ce coeur qui bat gros, ces paupières ridées, cette bouche hagarde m' apitoyent à la lâcher.

 

Proverbe chinois :

Celui qui tergiverse trop longtemps avant de faire un pas, finira par passer sa vie une jambe en l'air !

 

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 05:40

Négocier des compromis où chacun se retrouve gagnant sous-entend de se mettre à la table de l'autre pour envisager le problème sous son angle.

Tout vrai compromis doit permettre à chacune des parties de se considérer en paix et traitée équitablement.

Ce n'est pas la recherche du bonheur de l'un au détriment de l'autre qui approfondira vos relations au sein du couple, mais l'acceptation du sacrifice à faire pour que l'autre connaisse le bonheur !

T D Jakes

Robert Dodds a dit :

Le but à atteindre dans le mariage n'est pas de penser exactement comme l'autre, mais d'apprendre à penser ensemble...

 

Repost 0
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 06:20

Pierre entre chez son coiffeur et remarque un hibou sur un perchoir.

- Qu'il est laid, mal empaillé, regardez un peu ces ailes carrées, cette tête mal faite !

vraiment, cet oiseau a été très mal empaillé, 

je vous en donne ma parole :

J'ai visité beaucoup de musées et

j'ai pris le temps d'examiner quantité d'oiseaux empaillés ;

on ne me la fait pas dans ce domaine ; cet oiseau-là est mal fait de la tête à la queue !

Sans rien dire, le coiffeur continue tranquillement à tailler les cheveux de son client.

Pierre attaque une nouvelle fois :

- Un hibou a-t-il des ongles si arqués,  les pieds aussi droits et un cou aussi tordu ?

Vraiment, je ne comprends pas que vous puissiez tolérer une telle malfaçon dans vos murs !

Le coiffeur continue de travailler sans réagir.

- Mais enfin, regardez ces yeux, je réussirais à mieux faire que ça avec de la sciure et de la paille et encore dans l'obscurité !

Il n'y a pas une plume qui soit vraie à cet oiseau-là..

A cet instant précis, le hibou se dresse lourdement sur son bâton et se met à marcher de-ci de-là lentement...et de ses yeux perçants contemple le râleur...

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 05:08

Naître avec le printemps, mourir avec les roses ;

Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur ;

Balancer sur le sein des fleurs à peine écloses ;

S'enivrer de parfums de lumière et d'azur ;

Secouant, jeune encore, la poudre de ses ailes,

S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,

Voilà du papillon le destin enchanté.

Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,

Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,

Retourne enfin au ciel chercher la volupté.

Lamartine

 

Sagesse :  Au lieu de te plaindre du noir

                  Va donc chercher une bougie !

 

A TOUS UNE TRES BONNE FIN DE SEMAINE !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 06:05

Il est fréquent que la mer bruyante avale férocement le marin !

Des milliers de corps reposent dans les mêmes profondeurs que les perles.

Il y a un danger mortel sur la mer, qui trouve son écho dans le long gémissement des veuves et des orphelins.

Le sel de la mer se trouve dans beaucoup de regards de mères et d'épouses.

Quelqu'un a écrit :

O grandes vagues sans remords, vous avez dévoré l'amour des femmes et la paix des demeures...

 

Souriez :

- Décrivez brièvement les effets d'une tempête de neige, demande un professeur à ses élèves.

Une petite fille se contente de dessiner un écriteau portant ces mots :

"Aujourd'hui pas école "

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 05:51

Il était en piteux état et marqué de rayures profondes.

Le commissaire priseur décida à ne pas perdre trop de temps à vendre ce vieux violon

- un dollar...deux dollars, je vais l'adjuger à trois dollars...

Du fond de la salle un vieil homme aux cheveux blancs s'avança jusqu'à l'estrade et s'empara de l'archet.

Puis il épousseta le vieux violon, tendit les cordes une à une, avant de se mettre à jouer une musique d'une pureté exceptionnelle, une musique d'anges.

Puis il reposa l'instrument en silence. Le commissaire priseur dit d'une voix suave et douce :

- Qu'allez-vous m'offrir pour ce vieux violon ?  en le brandissant à nouveau au-dessus de sa tête... mille dollars et qui va m'en donner deux mille...trois mille dollars, adjugé !

Quelques mains applaudirent, mais deux ou trois personnes s'écrièrent :

- Nous ne comprenons pas. Qu'est-ce qui a rendu tout à coup ce violon aussi précieux ?

La réponse fusa :

- Il a été touché par la main du maître !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 05:21

J. Meyer a écrit :

Les soucis sont comme des chaises à bascule : Ils ne s'arrêtent jamais, mais ils ne vous mènent nulle part !

Réfléchissez aux occasions que vous avez eues, le mois dernier, de vous faire du souci pour quelque chose.

En fin de compte ces évènements que vous redoutiez, se sont-ils matérialisés ?

Probablement peu d'entre eux...

Vous êtes-vous senti mieux après vous être fait du souci ?

Plutôt le contraire si l'on en croit un célèbre médecin cancérologue, le docteur M. qui a dit :

Les soucis ont un effet négatif sur la circulation sanguine, le coeur, les glandes et tout le système nerveux.

Les soucis permanents affectent profondément votre santé. Je n'ai jamais rencontré un seul patient mort d'un excès de travail physique, mais plusieurs qui ont succombé au poids de leurs soucis !

 

Quelqu'un a écrit :

Vous êtes le maître des paroles que vous n'avez pas encore prononcées, mais après les avoir proférées vous devenez leur esclave !

 

Repost 0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 05:53

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,

En sa belle jeunesse, en sa première fleur,

Rendre le ciel jaloux, de sa vive couleur,

Quand l'aube de ses pleurs au point du jour l'arrose ;

La grâce dans sa feuille, et l'amour se repose,

Embaumant les jardins et les arbres d'odeurs ;

Mais, battue ou de pluie, ou d' excessive ardeur,

Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose...

 

Proverbe :

Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l'éclat va croissant

jusqu'au milieu du jour !

 

EXCELLENTE SEMAINE A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche