Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 05:51

agnelet0001

" Et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix "

 

Il paraît qu'un touriste avait soudoyé un jour un berger du Moyen-Orient pour qu'ils échangent leurs vêtements, afin de tester la véracité de ce verset. Imaginez donc les deux hommes : le berger est maintenant habillé en touriste et le touriste a revêtu les habits du berger.

Tous les deux se mettent à appeler les brebis.


Vous l'avez certainement deviné, le troupeau s'est dirigé sans la moindre hésitation vers le vrai berger et n'a même pas jeté un regard dans la direction du touriste déguisé en berger !  Pourquoi donc ?

Parce que les brebis avaient passé assez de temps en compagnie du berger pour pouvoir reconnaître sa voix.

Voilà une leçon pour nous aujourd'hui ! Notre coeur devrait brûler du désir de connaître La voix de notre Berger...

Dans les Ecritures nous lisons que Jésus appelle les brebis par leur nom....

 

Il connaît votre nom, il a un plan pour votre vie, il a établi votre déstinée avant même votre premier souffle de vie !

 

 

ILS ONT ECRIT

 

Jean Giraudoux :

- Le bonheur est une petite chose qu'on grignote assis par terre, au soleil...

Oscar Wilde :

- Le travail acharné n'est que le refuge des gens qui n'ont rien à faire.

 

 

SOURIEZ

 

Une ravissante jeune fille entre dans un magasin de tissus. Elle en choisit un et demande au vendeur :

- Je voudrais ce tissu pour une nouvelle robe, combien coûte-t-il ?

- Un baiser le mètre, répond niaisement le vendeur.

- Bon, j'en prends 10 mètres !

Tout content, le vendeur découpe le métrage, met le tout dans un grand sac et le tend à la jeune fille en lui demandant son paiement, bien sûr.

La fille répond, en montrant derrière un vieux papy édenté :

- Pour la facture, voyez avec mon grand-père, c'est lui qui paie ! 


Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 05:57

coucher confiance

Savoir si vous accomplissez la volonté de Dieu vous procurera un certain degré d'assurance, mais pas nécessairement du confort. Suivre un plan que vous n'avez pas élaboré vous-même et partir vers une destination que vous voyez en esprit, sans pouvoir vraiment l'expliquer, c'est ce qu'on appelle "marcher par la foi".

Dieu établit le plan, vous déplace du point A vers le point B et vous répète :  " Fais-Moi confiance,  Je sais ce que Je  fais ! "

En 1945, avant d'avoir fait la connaissance du célèbre  évangéliste Billy Graham, Cliff Barrows et sa fiancée Billie, étaient parvenus à économiser juste assez pour  organiser un mariage très simple et se payer deux billets de train et un hôtel dans une petite station balnéaire.

Quand ils arrivèrent devant l'hôtel, ils découvrirent qu'il était fermé exceptionnellement, et se trouvèrent donc dans cette ville qu'ils ne connaissaient pas sans beaucoup d'argent. Ils décidèrent de faire de l'auto-stop.

Un conducteur sympathique les amena jusqu'à un magasin dont il connaissait la propriétaire. Celle-ci leur offrit une chambre, au-dessus de sa boutique où ils passèrent cette première nuit.

Le lendemain, entendant Cliff  jouer des chants chrétiens sur son trombone, elle s'arrangea avec un groupe d'amis pour permettre à Cliff et à Billie de passer le reste de leur voyage de noce dans la région.

Quelques jours plus tard, leur hôte les invita à l'accompagner à une rencontre de jeunes où devait parler un jeune évangéliste. ...et c'est ainsi que Cliff fit la connaissance du jeune orateur Billy Graham...

Les deux hommes devinrent partenaires à compter de ce jour....

Quand les évènements ne tournent pas comme vous l'aviez espéré, Dieu a Son propre Plan et le Sien est définitivement le meilleur !

 

PROVERBES 

 

Africain :

- Il n'y a pas qu'un jour, demain aussi le soleil brillera.

Chinois :

- Le bonheur vient de l'attention prêtée aux petites choses, et le malheur, de la négligence des petites choses !

 

 

SOURIEZ

 

La loi de Murphy - Egalement appelée   "Loi de la tartine beurrée", celle qui tombe forcément du côté beurre.

 

- Si un document est confidentiel, il restera oublié dans la photocopieuse...

- Si vous avez perdu quelque chose, vous le retrouverez toujours dans le dernier endroit où vous le chercherez...

- La manière la plus facile et la plus rapide de retrouver une chose que vous cherchez partout chez vous, c'est d'en   acheter une nouvelle !

 


Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 05:46

desert0001

Comment mieux réagir et se comporter, comment mieux s'adapter, lorsque tout est sécheresse, égarement, sur un chemin qui ne mène nulle part, lorsqu'on se sent complètement abandonné par la vie, les circonstances, les amis et parfois par Dieu Lui-même ?

Comment survivre par une chaleur insoutenable qui perdure, celle de l'épreuve, et que l'on n'a même plus la force d'aller se désaltérer ?

Comment se comporter lorsque la tempête fait rage perpétuellement dans notre vie et que n'on ne voit aucune amélioration possible?...
Notre désert intérieur connaît les mêmes limites que celles d'un désert de sable : au premier regard, il n'y en a aucune.
Une dune ressemble à une autre dune, le sable ressemble toujours au sable, le grain de sable au grain de sable, et puis la piste disparaît en pleine tempête et nous voilà perdus. Le vent déplace tout, perpétuellement. L'horizon, c'est l'immensité du bleu du ciel, alliée à celle des dunes majestueuses de la couleur du sable.

 

Le prolongement d'un désert intérieur se caractérise souvent par cette absence d'horizon, inquiétante, insécurisante à la longue. Plus rien n'est visible, plus rien n'est palpable, plus rien n'est devant soi ou au loin : tout est derrière....

Dieu peut momentanément permettre qu'un de ses enfants n'ait plus d'horizon :  il lui enlève alors tous ses points de repère habituels, ceux qui sont au loin et ceux qui sont au près, car il veut lui apprendre à marcher sans s'appuyer d'abord sur eux. Il a ses raisons, que lui seul connaît pour traiter l'un des siens. 

Il veut lui apprendre à ne dépendre que de Lui. C'est une formation précieuse et utile pour l'avenir.....

 

Ph. Auzenet

 

 

ILS ONT ECRIT

 

Jules Renard :

- Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente.

 

- Le bonheur, c'est d'être heureux : ce n'est pas de faire croire aux autres qu'on l'est .

 

 

SOURIEZ

 

- Qu'est-ce qui est pire que de trouver un vers dans une pomme où l'on a déjà croqué ?

- Trouver la moitié du vers !

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 05:32

 

rayon de soleil0001

 

Terry Fox traversa le Canada en courant et récolta 24 millions de dollars pour la recherche sur le cancer. Le plus extraordinaire, c'est qu'il n'avait plus qu'une seule jambe, l'autre, atteinte de cancer ayant dû être amputée. Il avait prévu de parcourir une quarantaine de kilomètres par jour, mais, handicapé par de sévères migraines, par la neige et le verglas, il n'avait réussi, après un mois de course qu'à courir une douzaine de kilomètres par jour.

Pourquoi donc persévéra-t-il ? 


Parce que le but qu'il s'était fixé et qui embrasait son coeur, était bien plus fort que la douleur qui meurtrissait son corps. On pouvait l'amputer d'une jambe, mais pas de son esprit.

L'engagement, c'est la volonté de tout faire pour atteindre votre but, c'est une promesse que vous vous faites à vous-même et sur laquelle vous ne reviendrez pas.

Il existe une grande différence entre faire quelque chose par intérêt et le faire par engagement. 

Dans le premier cas vous le faites quand cela vous paraît commode, mais dans le second cas, vous ne pouvez accepter aucune excuse pour arrêter : seul le résultat compte..

C'est à vous de décider si la récompense vaut l'effort !

 

 

IL A ECRIT 

 

Ralph Waldo Emerson :

-Quel que soit le chemin que vous choisirez de parcourir, vous rencontrerez toujours quelqu'un qui vous dira que vous faites fausse route. Les difficultés seront au rendez-vous pour tenter de vous faire croire que vous avez peut-être tort. Mais établir un plan d'action et le suivre jusqu'au bout exige beaucoup de courage !

 

 

SOURIEZ 


C'est la leçon de conjugaison.

- Patricia, si c'est toi qui chantes, tu dis...

- Je chante,

- Bien !....Et si c'est ton frère, tu dis...

- Arrêêête !

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 05:19

fillete amour0001

Dans son livre "journal d'un disciple", Paul Thigpen écrit : 

Je me souviens d'un après-midi où je suis rentré tôt chez moi pour découvrir que la cuisine que j'avais si bien nettoyée quelques heures auparavant était à présent dans un état effroyable.

Ma plus jeune fille avait, à l'évidence, décidé de faire "la cuisine" : des ingrédients abandonnés jonchaient le sol autant que le plan de travail, entre les bols et les casseroles sales.

Je demeurais attéré devant le spectacle, pas très content de cette situation, quand soudain, je remarquai un bout de papier laissé sur la table, taché  de marques de doigts et de chocolat. Un court message y avait été maladroitement griffonné :

"Papa, je t'ai préparé quelque chose" avec pour signature : "Ton petit ange". Malgré mon désarroi et ma colère, je sentis soudain une bouffée de joie, pure et douce, envahir mon coeur. Mon attention venait tout d"un coup de se tourner du problème existant vers l'image de la petite fille que j'aimais tant.

Je la découvrais dans cette courte note et prenais plaisir à l'imaginer au milieu de la cuisine. Je comprenais son simple désir de plaire et me réjouissais des efforts de ses petites mains, au milieu d'une situation qui m'avait d'abord paru désastreuse !.....

 

ILS ONT ECRIT

 

Anonyme :

- Le travail esst pour moi la chose la plus sacrée, c'est pour ça que je n'y touche pas !

 

Voltaire :

- L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela te fatigue !

 

 

SOURIRE

 

- Allô...je suis bien au 0108040406 ?

- Ah non ! vous faites erreur, ici on n'a pas le téléphone !

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 05:33

soleil transporté0001

Pour ce jeune garçon ambitieux que j'étais, raconte Jean, devenir officier dans l'armée, bardé de décorations était le but à atteindre.

" Le moment venu, j'ai signé un engagement de quatre ans dans l'armée française. Une grande aventure a commencé pour moi ; elle m'a conduit jusqu'au rang d'officier d'état-major et de commandant d'armes de province. 

Au sein de la jeune République malgache dans laquelle j'ai servi, l'officier était considéré comme une élite de la nation, en droit d'être fier au fond de lui-même, pour sa famille et pour son pays.

De plus pour ma grande satisfaction et pour beaucoup de gens autour de moi, j'étais naturellement généreux et j'en avais matériellement les moyens.

J'aimais également donner de "bons conseils". Bref, je me croyais charitable, juste et utile. Cette situation aurait perdurée si un concours de circonstances n'était venu me descendre de mon piedestal pour me précipiter au fond d'un trou noir où la mort semblait être la seule issue possible. A moins qu'un certain Jésus...

 

Dans mon désespoir, en effet, j'ai crié à cet hypothétique Sauveur : " Si tu existes et que tu es le Sauveur, comme on me l'a sans cesse prétendu, sauve-moi de cette situation. Si tu me sauves, je te suivrai jusqu'à la fin de ma vie !

 Pour toute réponse, Jésus m'a donné la vision de la croix, de laquelle se dégageait une lumière à la fois douce, pénétrante et puissante qui a mis à nu mon passé et mon présent d'alors.

La haute opinion que j'avais de moi-même s'est effondrée...

Chose étrange aucune accusation n'émanait de cette lumière, au contraire j'étais comme brisé et inondé d'amour à la fois. J'ai crié : Pardon Jésus !   J'étais littéralement transféré de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière.

Le Saint-Esprit m'a inondé de sa paix. J'étais sauvé ! "

 

 

ILS ONT ECRIT

 

J. Maxwell :

- L'insatisfaction est un outil que Dieu peut utiliser pour nous motiver à désirer de plus grandes choses.

Rockfeller :

- Le secret de la réussite est de faire les choses habituelles, inhabituellement bien.

 

 

SOURIRE

 

Une maman demande à ses enfants de faire la vaisselle. Une demi-heure plus tard elle revient 

- Moi, j'ai lavé et essuyé dit Nicolas

- Et toi Emilie ?

- Moi,  j'ai ramassé tous les morceaux.

 

 


Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 04:56

faiblesse0001

Des archéologues ont mis au jour les vistiges d'une riche villa romaine datant d'au moins 18 siècles (mosaïques, monnaies, ustensiles...).  Au musée qui présente les résultats des fouilles, un objet insolite attire l'attention : une mince lamelle de plomb, large d'un centimètre, longue de sept ou huit, avec ces lettres grossièrement gravées au poinçon : Nex. Cn. Inimic. Il s'agit d'une tablette imprécatoire (portant une formule de malédiction), dont l'inscription abrégée se traduit ainsi : "Mort à mon ennemi Cnéus ! "

Ce fragment de métal, plié en deux pour garder le secret, fut caché sous le caniveau d'un portique par un ouvrier ou un esclave.

Ce témoignage de la méchanceté invétérée du coeur humain a franchi les siècles. Haine et superstition : si l'on ne peut supprimer l'être détesté, on invoque contre lui les puissances maléfiques.

Cette maison de maître était le centre d'un immense domaine agricole : bien des personnes de tout rang social s'y sont côtoyées : personne ne sait, personne n'a su qui a caché cette inscription.
Mais,  paroles et actions, le Dieu juste et souverain a tout enregistré et pesé, comme il enregistre et pèse tout dans nos vies. Un jour tout sera révélé...

 

 

PROVERBES ET DICTONS :

 

- Qui parle sème, qui écoute récolte.

- Méchante parole jetée va partout à la volée !

- Mauvais ouvrier ne trouve jamais bon outil.

 

 

SOURIRE 

 

C'est le papa de Benoît qui est convoqué chez la maîtresse :

- Monsieur,  Benoît a triché à l'interrogation de mathématiques !

- Ah bon, mais vous n'avez pas  de preuve...

- Si, à la première question 4 x 2 ils ont tous les deux mis 8...ok c'est bon 

   A la deuxième question 3 x 2 ils ont mis tous les deux 5....

- Alors ils pouvaient les deux se tromper !

- Oui mais à la question 3, son voisin a mis : "je ne sais pas" et Benoît a marqué "moi non plus" ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 05:23

avion volé

Un présentateur célèbre de la télévision française, qui paraît à l'écran très professionnel, sûr de lui, très détendu et jovial, était avec son amie dans un petit avion qui les conduisait sur les champs de neige pour des vacances.

Au cours du vol l'avion rencontra une forte tempête. Le pilote avait de la peine à tenir l'avion sur sa trajectoire. Paniqué à  l'idée de se "crasher" et de mourir, notre présentateur, comme si c'était indispensable, se précipita dans le cockpit pour supplier le pilote de faire son possible pour les conduire à bon port....

 

Beaucoup de vedettes semblent vivre une vie de facilité, pleinement satisfaites et comblées. Et un grand nombre de téléspectateurs les envient. Mais face à la mort les masques tombent.

Qu'est-ce qui fait peur ?  Est-ce, comme dit Panisse dans la trilogie de Marcel Pagnol, " le fait de ne plus être en   vie ?"  De devoir tout quitter pour aller vers ce qui est inconnu ? Ou est-ce cette déclaration de la Bible qu'on a évacué jusqu'à présent : "Après la mort vient le jugement et Dieu jugera par Christ, les actions secrètes des hommes."...

 

Nous pouvons redouter la mort, si nous n'avons pas confié notre vie à Dieu. Mais nous pouvons encore le faire  nous tourner vers Lui et choisir la vie...

 

 

ILS ONT ECRIT

 

Aragon :  Il est temps d'instaurer la religion de l'amour.


Fr. de Sales : La peur est souvent un plus grand mal que le mal lui-même;

 

 

SOURIEZ

 

Un petit garçon rentre chez lui et dit à son père :

- Aujourd'hui, j'ai parlé de toi dans ma rédaction !

- Ah bon ? et quel était le sujet ?

- On devait décrire notre héros, notre modèle dans la vie en quelque sorte.

- Bien dit le père en se rengorgeant. Et qu'as-tu dit sur moi ?

- Que tu es beau, intelligent, fort et gentil...

- Vraiment mon fils, dit le père ému et fier, je ne pensais pas que je comptais à ce point pour toi !

- Euh...c'est surtout que je ne savais pas écrire Arnold Swazinie...Shierzenager...Schwartzieger....


Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 05:42

chine montagne-copie-1

Ai-dsou est née dans la province de Shantoung en 1921. La principale ville de cette province est Pékin. Son père était alors âgé de 44 ans, ouvrier agricole dans une riche famille de propriétaires terriens. Il s'était converti au christianisme ...

Ai-dsou raconte : " Nous étions logés dans une petite maison sans fenêtres, genre paillote, sol en terre battue, toit de paille de riz ou de blé. 

Notre nourriture était des plus frugales : farine bouillie, soja, quelques légumes;  pas de lait, pas de matières grasses.

A la campagne, on ignorait les règles d'hygiène élémentaire...

Comme il n'y avait pas d'école proche, je restais à la maison. J'aidais mon père aux champs pour planter, semer et récolter.

Je conduisais le buffle...je dérobais les oeufs dans les nids...j'attrapais les lapins...j'étais une sauvageonne intrépide et j'aimais cette vie libre.

Au cours de mes promenades, je rencontrais parfois des animaux sauvages, des serpents venimeux. 

Un jour, un loup s'approcha de moi, j'avais à peine peur, mon chien et mon buffle le firent fuir.

J'avais été protégée  !

Ce ne fut pas la seule fois où je fus  gardée du danger. Je comprend maintenant Qui envoyait ses anges pour me protéger...

La région était infestée de brigands.

Je me souviens d'un jour, où des voleurs entrèrent chez nous, armés de fusils, pour nous dévaliser. Mon père expliqua qu'il n'avait rien à donner. Incrédules, les voyous s'emparèrent de mon petit frère, un bébé de 8 mois, et s'enfuirent.

Mon père me mit sur ses épaules et leur courut après en criant : où va le bébé,  nous allons ; si vous lui faites du mal, faites-le aussi à nous !

Les hommes finirent par l'abandonner. Nous sommes rentrés à la maison  soulagés, mais Dieu avait mis la foi de mon père à rude épreuve....

 

 

ILS ONT ECRIT 

 

H. Drummond :

- En regardant en arrière, les évènements de notre vie qui se détachent le plus de notre mémoire sont ceux où nous avons fait quelque chose pour aider les autres.

- James Liter :

- Une pensée que tu mets en application est préférable à trois pensées qui se perdent sur la ligne de départ.

 

 

SOURIEZ

 

Deux dames papotent :

- Mes filles étudient le piano, ça me coûte cher !

- Ah bon, les voisins ont porté plainte ?

Partager cet article
Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 05:38

Everest

Ils avaient commencé à rebâtir les murs de Jérusalem. Mais l'histoire nous enseigne que certains n'étaitent pas très chauds à l'idée de faire ce travail.

Pourrait-on dire la même chose de vous ?

Connaissez-vous l'histoire de ces deux Irlandais en train de grimper une pente raide sur un tandem. Quand ils parvinrent enfin au sommet complètement épuisés, celui qui était assis à l'arrière s'exclama : "Mon vieux, ce que tu peux avoir de la veine ! Si je n'avais pas gardé les freins bien serrés, nous aurions dégringolé jusqu'au bas de cette côte en un rien de temps !

 Sourire !  mais beaucoup de chrétiens ne font pas mieux ; ils ne font rien d'autre que freiner ! Ils ne parlent bien sûr que de "prudence" ou de "bon sens"...

Parfois ils ajoutent qu'ils ne veulent rien bouleverser. En vérité, personne ne les remarquerait, s'ils voulaient tout bouleverser !

 

Florence Nigthingale, qui devint une légende en son temps pour ses efforts à soigner les blessés et le soldats mourants, a dit un jour :

- A présent je sais ce que vivre veut dire...autant qu'aimer la vie. Je ne souhaite pas découvrir un autre monde, une autre terre que celle-ci !

Elle avait découvert sa place ici-bas, elle avait trouvé la passion de sa vie. Le reste n'est qu'exister.

 

Près du sommet du Mont Everest se trouve un jalon qui indique l'endroit où l'un des plus vieux grimpeur, après en avoir entrepris l'ascension, est tombé.  On lit les simples mots : " Il est mort en grimpant " Faisons en sorte que ces mots deviennent un jour notre épitaphe !

Selon Harold Kuschner : "Nos âmes n'ont pas soif de gloire, ni de confort, ni de richesse, ni de pouvoir. Tout cela crée plus de problèmes qu'il n'en résout.

Non, nos âmes ont besoin de trouver un sens à notre vie, pour qu'elle vaille la peine d'être vécue et que le monde devienne un tant soit peu plus agréable à vivre, après notre passage même fugace, ici-bas !"

B.Gass

 

 

ILS ONT ECRIT

 

Fr. Perier :

- Un ami, c'est quelqu'un sur qui nous pouvons toujours compter pour compter sur nous !

 

Lord Byron :

- L'amitié est l'amour sans ailes !

 

 

SOURIEZ 

 

Quelle est la différence entre le drapeau corse et le drapeau russe ?

- Sur le drapeau corse il n'y a pas d'outils ....

 

Quelle est la différence entre un Suisse riche et un Suisse pauvre ?

- Le Suisse pauvre doit laver lui-même sa Mercedes !

Partager cet article
Repost0