Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 05:35
Le saviez-vous ?

- Aristote utilisait une plume de métal fendu pour écrire.

- Néron avait dans son palais un ascenseur qui desservait les étages jusqu'à une hauteur de 40 mètres.

- Extraordinaires ces pierres gravées il y a 15 000 ans et sur lesquelles, les hommes, les femmes et les enfants étaient habillés comme nous !

Avec les galets gravés de L. les Châteaux la préhistoire prenait un autre visage, un autre sens, le passé sortait des ténèbres.....

Souriez

Deux microbes se rencontrent

- Tu es pâle, qu'est-ce que tu as ?

- Je suis malade, j'ai avalé une aspirine.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 06:04
Réflexion sur ce monde moderne

Bon nombre de jeunes s'adonnent aux stupéfiants.

De plus en plus d'étudiants se mettent à fumer du chanvre indien

(haschich ou marijuana)

Nos pays "civilisés" sont malades.

Le monde moderne malgré tous les avantages qu'il offre est devenu

décevant pour ceux qui ne voient plus de sens à leur vie.

On cherche à s'évader et les "marchands de rêves" ont beau jeu.

On recherche l'exaltation, l'excitation, la sensation d'être quelqu'un

d'autre....

L'héroïne, l'opium, la morphine...conduisent dans ce pays des

merveilles, mais à quel prix ?

Il est écrit :

Moi je suis la Sagesse

J'habite près de ma voisine : la Réflexion

J'ai une bonne compagne : la perspicacité....

Repost 0
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 05:49
Prévert et le message

La porte que quelqu'un a ouverte

La porte que quelqu'un a refermée

La chaise où quelqu'un s'est assis

Le chat que quelqu'un a caressé

Le fruit que quelqu'un a mordu

La lettre que quelqu'un a lu

La chaise que quelqu'un a renversée

La route où quelqu'un court encore

Le bois que quelqu'un traverse

La rivière où quelqu'un se jette

L'hôpital où quelqu'un est mort.

Boileau a dit :

Hâtons-nous ; le temps fuit et nous traîne avec soi ;

le moment où je parle est déjà loin de moi.

Souriez ou pas

Pour elle, il a escaladé la plus haute montagne, traversé le fleuve le plus violent et fait

le tour du monde.

Elle l'a quitté : il n'était jamais à la maison.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 06:03
L'automne vu par d'autres

Th. Gautier :

Déjà plus d'une feuille sèche

Parsème les gazons jaunis ;

Soir et matin, la brise est fraîche,

Hélas ! les beaux jours sont finis !

Mollevoye :

De la dépouille de nos bois

L'automne avait jonché la terre :

Le bocage était sans mystère,

Le rossignol était sans voix.

Souriez

- Jules ! demande pardon à ton frère de l'avoir traité d'idiot !

- Ok,.... Nathan, je regrette que tu sois idiot !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 06:27
C'est bien vrai

H. Miller écrit :

Ce qui va mal, ce n'est pas le monde c'est notre manière de le regarder.

Proverbe juif :

Le sucre dans la bouche n'aide pas l'amertume dans le cœur.

Ruskin :

Le bonheur est un point d'arrivée et non un point de départ.

Th Gauthier :

Marbre, perle, rose, colombe...

tout se dissout, tout se détruit ;

la perle fond

le marbre tombe

la fleur se fane et l'oiseau fuit.

Souriez

Un homme rentre dans une boulangerie :

- Je voudrais un grisovnafertycombud à la vanille s'il vous plaît.

- Un grisovnafertycombud à quoi ?

Repost 0
Published by fontaine - dans citations
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 05:56
C'est quoi la vie ?

La vie n'est pas à mes yeux une simple petite bougie.

C'est plutôt une sorte de torche splendide que je voudrais tenir entre mes mains

pendant un certain temps et que je souhaiterais voir brûler le plus brillamment possible

avant de la transmettre aux générations futures.

Docteur Charles Mayo disait :

Se faire du souci a un effet négatif sur la circulation sanguine, sur le

fonctionnement du cœur, des glandes et du système nerveux

dans son ensemble.

On ne meurt pas de trop travailler, mais on meurt de trop se faire du souci !

B. Gass a écrit :

Les mots sont porteurs d'une grande force. Ils déterminent votre manière d'envisager

la vie et votre comportement.

Repost 0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 05:46
Et pourtant elle tourne

Galilée (1564-1642) physicien, mathématicien et astronome italien fondateur de la science expérimentale

établit les lois du pendule, découvrit les anneaux de Saturne et les satellites de Jupiter

grâce à une lunette perfectionnée par lui.

Il inventa le thermomètre, proclama que la terre tournait autour du soleil, en contradiction avec la théorie géocentrique de son époque.

Poursuivi par le St-Office il dut se rétracter devant l'inquisition en 1633.

L'abjuration de sa théorie (qu'il ne pouvait étayer de preuves tangibles) aurait été suivie par sa célèbre affirmation :

"Et pourtant elle tourne"

Par ailleurs il écrit : La Bible nous enseigne comment on va au ciel, mais non comment va le ciel !

Souriez :

- Le péché originel ?

- Une pomme, deux poires et beaucoup de pépins !

Excellent week-end à tous ! soyez prudents...

Repost 0
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 06:06
Que dit La Fontaine

Le loup et la cigogne :

Les loups mangent gloutonnement.

Un loup donc étant de frairie

Se pressa dit-on tellement

Qu'il en pensa perdre la vie :

Un os lui demeura bien avant au gosier

De bonheur pour ce loup, qui ne pouvait crier,

Près de là, passe une cigogne.

Il lui fait signe ; elle accourt.

Voilà l'opératrice aussitôt en besogne.

Elle retira l'os ; puis, pour un si bon tour,

Elle demanda son salaire.

" Votre salaire ? dit le loup

Vous riez ma bonne commère !

Quoi ? ce n'est pas encore beaucoup

D'avoir de mon gosier retiré votre cou ?

Allez vous êtes une ingrate :

Ne tombez jamais sous ma patte."

Souriez

- Dis papa, demande Jules, c'est vrai que je suis né dans un chou ?

- Oui fiston

- Julien c'est une cigogne qui l'a amené ?

- Oui fiston

- Et Sophie ?

- Elle c'est dans une rose.

Jules plisse le front, croise les bras et s'exclame :

- Mais alors, personne n'est né normalement dans cette famille !

Repost 0
Published by fontaine - dans fables
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 05:30
L'image de soi

Elle n'arrive pas à s'accepter et à s'aimer, car elle n'a pas vraiment été aidée au moment où la personnalité se forge et où l'image de soi s'imprime à l'intérieur de l'âme.

Probablement durant son enfance, on l'a découragée, en lui donnant une pauvre image d'elle-même par des paroles avilissantes, des comportements négatifs, pessimistes, accusateurs, humiliants, destructeurs :

- Tu n'es de toute manière bonne à rien...

Et c'est ce qu'elle a retenu et cru.

Cette personne qui se déteste a appris encore deux choses :

- je ne suis pas digne d'être aimée..

- je me déteste, je suis nulle, je suis une incapable.

Des blessures, il n'en existe pas qu'au niveau du corps, certaines sont profondément enfouies à l'intérieur de notre psychisme, et saignent depuis des années.

Demeurées invisibles, mais cependant très actives, elles exercent des influences néfastes quotidiennes sur notre personnalité.

Laissons-les guérir....

Souriez

Un vieux couple se rend chez un avocat.

- Nous voulons divorcer, moi j'ai 105 ans et ma femme 103 ans.

- Mais ce n'est pas sérieux à votre âge !

- Aucune importance, nous ne nous sommes jamais entendus !

- Il fallait vous séparer bien avant !

- On ne voulait pas à cause des enfants, mais maintenant qu'ils sont tous morts.....

Repost 0
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 05:42
La traversée du désert

Dans les amoncellements de sable, notre voiture patine, s'enfonce, s'arrête.

Il nous faut manier les pelles, étaler les tapis d'acier et pousser à quatre l'auto jusqu'à ce qu'elle consente à redémarrer.

A cet exercice qui se répète plusieurs fois par jour, nous acquérons une grande dextérité.

La foi déplace des montagnes, nos pelles l'attestent, quand notre voiture continue d'avancer dans l'imprévu du désert.

A chaque carrefour il nous faut choisir d'instinct entre plusieurs pistes possibles.

Nous faisons appel à notre sens de l'orientation, sachant qu'une erreur risquerait d'être fatale.

Nous passons nos nuits à la belle étoile enveloppés dans nos sacs de couchage, parfois dans des abris de fortune près de points d'eau....

G. le Bon a écrit :

Nos actes ne sont éphémères qu'en apparence. Leurs répercutions se prolongent parfois pendant des siècles. La vie du présent tisse celle de l'avenir.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche