Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 05:32
J'ai lu pour vous

L'homme préhistorique savait maçonner !...de subtiles périphrases ont été employées pour masquer ce fait primordial.

Dans leur livre :" les hommes de la pierre ancienne "

deux autorités écrivent textuellement :

- Les civilisations préhistoriques ont également connu le four à cuire : four en pierres sèches, circulaire, utilisé pour la cuisson à l'étouffée à Noailles, à plan rectangulaire, fait de pierres dressées légèrement inclinées vers l'intérieur et dont les vides entre les angles avaient été comblés par des pierres plus petites maintenues par un blocage

argilo - calcaire et sableux !...belle circonlocution pour dire tout simplement : pierres cimentées.

Par conséquent, si les hommes de la préhistoire connaissaient le mortier, s'ils savaient cimenter, ils n'habitaient pas des grottes. Il meublaient leurs maisons, travaillaient le bois, l'os, le cuir, le tissus....

Souriez

Papa à Jules :

- Jules ! grande nouvelle : tu viens d'avoir une petite sœur !

- super ! il faut absolument prévenir maman !

Repost 0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 05:39
Un ministre de l'éducation...

Dans une toute jeune République africaine, le président convoque son ministre de l'Education nationale.

- Cher ami, lui dit-il en l'invitant à s'asseoir, je me trouve dans l'obligation de vous demander de démissionner.

- Mais pourquoi donc, monsieur le Président ?

- Parce que cher ami, j'ai remarqué qu'il vous arrivait fort souvent de commettre des fautes de français en parlant, ce qui est tout de même regrettable pour un ministre de l'Education nationale...

- Mais c'était parce que j'étais fatigué, Président. Ne vous en faites pas, à partir de maintenant je vais me surveiller !

- Voyons, vous ne pourrez jamais tenir le coup, cher ami...

- Si monsieur le Président. Je ténirai, je ténirai !

Acton a écrit : l'Histoire apprend à l'homme que l'homme n'apprend rien de l'histoire.

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 05:49
Imaginez...

Il ne servira jamais à rien de dire que nous avons fait quelque chose.

Imaginez pendant une seule seconde que la terre dise :

- Bon, j'ai tourné pendant suffisamment de temps ; je vais m'arrêter maintenant.

Que la mer dise :

- J'ai suivi le rythme de mes marées toutes ces années ; voici que je m'arrête.

Le soleil n'est pas en reste :

- J'en ai assez de briller, de me lever et de me coucher sans arrêt depuis si longtemps ; j'ai assez fait pour m'acquérir un nom honorable. Je vais me reposer.

Que la lune se voile d'obscurité aussi en disant :

- J'ai éclairé plus d'une nuit, et j'ai donné ma lueur à plus d'un voyageur solitaire dans la campagne.

Je vais éteindre mon éclat et me reposer....

Ch. Spurgeon

Souriez

Ce père noble à son fils de 17 ans :

- Tu es grand maintenant. Il est temps que nous ayons une petite conversation sur les choses sexuelles...

- Ouai p'pa, qu'Est-ce que tu veux savoir ?

Repost 0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 05:40
Le temps perdu

Devant la porte de l'usine

le travailleur soudain s'arrête

le beau temps l'a tiré par la veste

et comme il se retourne

et regarde le soleil

tout rouge tout rond

souriant dans son ciel de plomb

il cligne de l'œil familièrement.

Dis-donc camarade soleil

tu ne trouves pas

que c'est plutôt con

de donner une journée pareille à un patron ?

Prévert

Souriez

- Comment fait-on les petits suisse ?

- Comme les petits Français !

EXCELLENT WEEK-END A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 05:58
Que disent-ils de l'homme

G. le Bon :

La place de l'homme dans la vie est marquée non par ce qu'il sait, mais par ce qu'il veut et ce qu'il peut.

G. Pompidou :

Il ne suffit pas d'être un grand homme il faut l'être au bon moment.

Chamfort :

Dans les grandes choses, les hommes se montrent comme il leur convient de se montrer ; dans les petites, ils se montrent comme ils sont.

Hagel :

L'homme n'est rien d'autre que la série de ses actes.

Le Ly-Kin :

Il ne faut pas s'affliger de n'être pas connu des hommes, mais au contraire de ne pas les connaître.

Platon :

Touché par l'amour tout homme devient poète.

Souriez

- Alors comment c'est passé le match de foot ?

- Génial ! notre équipe a marqué un superbe but !

- Et l'équipe adverse ?

- Euh...elle a marqué 4 buts vraiment minables !

Repost 0
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 05:43
Une science perdue de vue

Il existe beaucoup de textes, de légendes, de messages qui parlent de civilisations humaines terrestres ou extra-terrestres qui avaient acquis une science technique et des pouvoirs qu'il nous reste à égaler.

Les témoignages - constructions architecturales, monuments, livres - n'ont pu résister au temps, mais les hommes se sont ingéniés à en assurer la survie, restaurant ce qui menaçait de ruine, remettant ici une pierre, là un lambeau de phrase illisible...

C'est ainsi que les traditions et les livres du Tibet et de l'Inde fourmillent de machines volantes - Perles du ciel - et d'aéronefs préhistoriques propulsés à l'arrière par l'air, le feu et le mercure, ce qui démontre une science perdue de vue....

Proverbe :

Un regard lumineux met le cœur en joie.

Une bonne nouvelle ranime tout l'être jusqu'à la moelle des os.

Repost 0
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 05:54
Dans le vent

Le vent frais fait voler les feuilles

on dirait qu'il murmure l'adieu du soir à la forêt.

N. Lenau

Le vent du printemps est comme la jeunesse...

Il erre follement sans se fixer nulle part. Il confond aujourd'hui et naguère. Il ne sait distinguer le nouveau de l'ancien.

Ho Chung

N'essaie pas de retenir le vent, même s'il souffle au gré de ton désir.

Hafiz

Souriez

- Jules où est la passoire ?

- Je l'ai jetée, elle était pleine de trous !!

Repost 0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 05:38
Dans le miroir

Un homme âgé qui avait beaucoup de difficultés à voir de près estimait être un expert en matière d'évaluation d'œuvres d'art. Un jour il visitait un musée avec quelques amis.

Or il avait oublié ses lunettes et ne pouvait voir les tableaux clairement, mais cela ne l'a pas empêché de faire connaître ses opinions. Dès qu'ils sont entrés dans la galerie d'art, il a commencé à faire la critique des divers tableaux.

S'arrêtant devant ce qu'il croyait être un portrait en pied, il a commencé à en faire la critique. Avec un air de supériorité il a dit :

- Le cadre ne va pas du tout avec la peinture. L'homme est trop simple et pauvrement vêtu. En fait l'artiste a commis une grande erreur en choisissant un sujet aussi mauvais pour son portrait.

Le vieil homme continuait à discourir lorsque sa femme a enfin réussi à l'atteindre et à l'entraîner à l'écart. Elle lui a chuchoté :

- Mon chéri, tu regardes dans un miroir !....

Cet auteur inconnu a écrit :

Il y a des gens nerveux qui rendent même les cafés nerveux.

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 06:00

Je te dirai un jour,

Lorsque tu sera grand

Les paysages bleus

Et tous les moutons blancs,

Les soleils inclinés,

Les étoiles filant...

Oui, je te dirai tout

Lorsque tu seras grand

Je t'apprendrai la vie

Au chœur d'un lac chantant

Aux perles des fontaines

Où dansera le vent,

Je te raconterai,

Mes souvenirs d'antan.

Les calèches, les chevaux,

Et les harnais d'argent

Je te raconterai.....

Mais tu seras.......si grand !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 05:52
De toi à moi

C'est la fuite du temps, qui me fait réfléchir

Toutes ces heures passées, sans pouvoir, sans quérir,

Et toi mon enfant, toi que j'ai vu grandir,

Où est passé le temps, je n'ai fait que courir.

Courir après le vent....je regarde mes mains

Qui n'ont pas eu le temps, de caresser tes mains

je regrette l'écho, qui ne t'a pas atteint.

L'écho de mes silences, mes "je t'aime" incertains.

Viens cueillir avec moi, un peu de temps présent,

Le vent s'est apaisé, reste encore un instant.

Dis-moi tout, j'écoute, tu sais bien maintenant...

Parle-moi, j'écoute....

Si toi, tu as "le temps".

V. Fulpin

Nâgânonda a écrit :

Mon fils raconte-moi ta peine, afin qu'elle puisse devenir plus supportable en la partageant.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche