Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 06:07
Du côté de Ronsard

Comme on voit sur la branche au moi de mai

En sa belle jeunesse, en sa première fleur, la rose,

Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,

Quand l'aube de ses pleurs au point du jour l'arrose ;

La grâce dans sa feuille, et l'amour se repose,

Embaumant les jardins et les arbres d'odeur ;

Mais, battue ou de pluie, ou d'excessive ardeur,

Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose...

Mais en ta première et jeune nouveauté,

Quand la Terre et le Ciel honoraient ta beauté,

La Parque t'a tuée, et cendre tu reposes.

Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,

Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs

Afin que vif et mort ton corps ne soit que roses.

P. de Ronsard

Dicton :

Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a !


Excellent week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 05:50
Les paratonnerres d'aujourd'hui et d'hier

Que Benjamin Franklin inventa le paratonnerre, c'est une vérité admise.

Pourtant, il est absolument certain, et rapporté par d'anciens chroniqueurs que le Temple de Salomon comportait déjà vingt quatre paratonnerres.

F. Arago au XVIII siècle a donné l'explication de ce privilège :

Le toit du Temple, construit à l'italienne et lambrissé de bois de cèdre recouvert d'une dorure épaisse, était garni d'un bout à l'autre de longues lames de fer ou d'acier pointues et dorées (ce qui empêcha les oiseaux de se poser sur le toit et d'y laisser tomber leur fiente.)

Les faces du monument étaient recouvertes de bois fortement doré. Sous le parvis du Temple existaient des citernes dans lesquelles l'eau se rendait par des tuyaux métalliques.

Avec les tiges des paratonnerres il y avait une abondance de conducteurs.....

Bref le Temple de Jérusalem, resté intact pendant plus de mille ans, peut être cité comme la preuve la plus manifeste de l'efficacité des paratonnerres.

Comment Salomon et son architecte avaient-ils eu connaissance du paratonnerre ?

Et pourquoi n'ont-il pas légué leur secret ?

Souriez :

Pas mal vos devoirs !

- Dis Jules est-ce que ton père t'a aidé pour ton devoir ?

- Non m'dame

- Tu en es sûr ?

- Non, il l'a fait tout seul !

Repost 0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 05:46
Une épitaphe tragiquement humoristique

" A la mémoire de Claude Fradin

Paysan de France

Archéologue malgré lui

Combattant de la guerre des briques

Et qui mourut sans être demandé

si l'Archéologie des Mandarins

ne serait pas une science où l'on

bafouille

Encore plus qu'on ne fouille."

Voilà donc quelqu'un réhabilité, mais sous le coup de la calomnie.

Pourtant la découverte fut prodigieuse :

- Une bibliothèque néolithique de plus de 100 tablettes à caractères alphabétiques

( le premier alphabet connu)

- des outils en pierre éclatée.

- de merveilleux galets gravés dessinés, des poteries absolument uniques.

C'est dans l'Allier que la science et le monde entier trouvent la filière incontestable reliant notre civilisation à celle de nos lointains aïeux.....

Souriez

Dans une ferme, un coq saute sur la table et contemple tristement un coq au vin :

- Ah, soupire-t-il, c'est bien vrai que l'alcool tue !

Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 05:39
Le temps des cerises

Quand vous en serez au temps des cerises,

Si vous avez peur des chagrins d'amour

Evitez les belles

Moi qui ne crains pas les peines cruelles,

Je ne vivrai pas sans souffrir un jour,

Quand vous en serez au temps des cerises,

Vous aurez aussi des chagrins d'amour.

J'aimerai toujours le temps des cerises ;

C'est ce temps-là que je garde au coeur

Une plaie ouverte,

Et dame Fortune, ne m'étant offerte,

Ne saurait jamais calmer ma douleur,

J'aimerai toujours le temps des cerises

Et le souvenir que je garde au coeur.

Souriez

- Ma tante, pourquoi n'as-tu pas eu d'enfants ? demande Max (4 ans)

- Parce que la cigogne ne m'en a pas apportés, mon petit !

- La cigogne ? ! Si tu crois encore à l'histoire de la cigogne, alors ça ne m'étonne pas !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 05:56
Le savoir faire du bûcheron

Voici le bûcheron qui scie un arbre facile à manier, il en racle soigneusement toute l'écorce, il le travaille avec adresse, il en forme un objet propre aux usages de la vie.

Quant aux déchets de son travail, il les emploie à préparer sa nourriture et il se rassasie.

Et le déchet qui en reste et qui n'est bon à rien, un bois tordu et poussé tout en noeuds, il le prend et le sculpte avec l'application des heures de loisir, il le façonne, avec le savoir-faire des instants de détente ;

il lui donne une figure humaine, ou bien il le fait semblable à quelque vil animal, le recouvre de vermillon, en rougit la surface à la sanguine,

recouvre d'un enduit toutes ses taches...puis il le met à l'abri et veille à ce qu'il ne tombe pas, sachant bien qu'il est incapable de s'aider lui-même....

car ce n'est qu'une image...

Souriez

Dans un avion l'hôtesse annonce que micro : "chers passagers, notre pilote nous demande si dans l'ensemble des passagers l'un d'entre vous serait un chrétien fervent ?"

Le Pasteur Meyer qui ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond à l'appel.

- Vous avez vraiment un foi forte sans faille ? c'est sûr ?

- Aucun problème, Mademoiselle !

- Bravo ! car nous avions un souci....L'avion est en feu et il nous manque un parachute !

BONNE FIN DE SEMAINE A TOUS !

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 05:53
Tranche de vie

Christine était assez jeune quand ses parents l'abandonnèrent elle et ses frères et soeurs.

Elle fut alors placée dans une famille d'accueil où elle fut molestée à plusieurs reprises.

Devenue adolescente elle se retrouva dans les rues sans abri et fut violée.

Sans que l'on sache comment, en dépit de ses blessures et cicatrices émotionnelles, Christine rassembla les morceaux de sa vie brisée.

Puis un soir elle fit un songe. Elle se vit dans les rues poussiéreuses au Vietnam avec des centaines d'enfants sans abri et mutilés. Ces enfants criaient :

- Viens à notre aide !

Aujourd'hui 2O années ont passé depuis qu'elle fit ce rêve...

Elle s'est dévouée à la cause de plus de 60 000 enfants vietnamiens déshérités....

Prévert et le bouquet :

Que faites-vous là petite fille

Avec ces fleurs fraîchement coupées

Que faites-vous là jeune fille

Avec ces fleurs ces fleurs séchées

Que faites -vous là jolie femme

Avec ces fleurs qui se fânent

Que faites-vous là vieille femme

Avec ces fleurs qui meurent

- J'attends le vainqueur.

Repost 0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 05:54
Un genre de délicatesse

Dans cet endroit de la planète, nous mangions du riz aux trois repas quotidiens, le plus souvent accompagné d'autre chose.

Quand c'était la saison du chou, nous avions du chou, à la période des haricots, nous mangions des haricots.

Puis c'était des légumes verts, et le reste du temps nous avions des fruits exotiques.

Une nuit j'ai vu par la fenêtre le seul accompagnement qu'on pouvait encore nous offrir avec du riz : une boîte émaillée pleine de scarabées brillants grillés !

J'en ai eu un haut le coeur. Comment vais-je pouvoir manger ces bestioles ?

J'ai demandé très gauchement à une petite fille : "Je ne sais pas comment ça se mange. Pourrais-tu me le montrer ?"

Enchantée, la petite a pris le plus gras, lui a arraché les pattes, ôté la carapace et enfoui le reste dans sa bouche.

J'espérais que personne ne verrait ma main tremblante plonger dans le plat et saisir une de ces créatures, le débarrasser de ses pattes et de sa carapace, et, luttant contre ma répulsion, j'ai fourré la bestiole dans ma bouche.

A ma grande surprise, le scarabée était croquant et avait un goût de friture, en fait c'était bon...

Mais plus d'une fois, je me suis forcée de penser très fort à autre chose en mangeant ce genre de délicatesse. !

Souriez

Deux amies discutent sur leur mari respectif :

- Mon mari est très difficile, il ne mange jamais ce que je mets tant d'attention à lui préparer.

- Le mien, ça va il ne dit rien

- Tu dois vraiment être un sacré cordon bleu !

- Pas du tout, je suis ceinture noire.....

Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 05:49
Un ambassadeur à l'Elysée

Un ambassadeur noir est reçu à l'Elysée, avec toute une délégation de dignitaires.

A l'issue de l'entretien, le chef du protocole propose aux dignitaires de signer le livre d'or du Palais.

Tous s'exécutent de bon coeur, mais le chef du protocole remarque que l'un d'eux a simplement signé de deux croix.

- Excusez-moi, monsieur Baloumba, dit-il, mais il me semble que lors de votre dernière visite vous n'aviez signé que d'une seule croix ?

- Ah oui là, dis donc, c'est exact ! s'exclame le dignitaire en éclatant de rire. Mais j'ai fait des études depuis, et présentement je suis docteur !

Docteur Baloumba !

Chesterton a écrit :

Les hommes qui croient réellement en eux-mêmes

sont tous dans des asiles d'aliénés !

et A.Dumas :

Le devoir savez-vous ce que c'est ?

C'est ce qu'on exige des autres.

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 06:08
Juste besoin d'affection

A tout juste 14 ans, Mika arriva dans la cour de l'orphelinat..."juste pour voir".

Il avait sur son mollet gauche une affreuse plaque de dermatose purulente, ainsi que sur son cuir chevelu.

Il ne voulut pas être soigné, cependant prit la cuisse de poulet qu'on lui tendait.

Mais un voyou accueilli récemment lui arracha le poulet et s'enfuit.

Mika furieux le poursuit un couteau à la main...

Pressentant le pire quelques personnes présentes se jetèrent sur lui pour le maîtriser.

Il ne résista pas mais pleurant de rage proféra des injures et des menaces de mort...

Impossible de le relâcher, le directeur de l'orphelinat lui tend la main :

- Viens avec moi, on va parler

Mika le suit docilement et ils allèrent dans le bureau du directeur pour en ressortir trente minutes plus tard.

Mika était transformé, prêt à se laisser soigner.

- Comment avez-vous fait ?

- Rien, il avait juste besoin d'affection....

. Gray a écrit :

L'équilibre d'une vie c'est en soi qu'il faut l'établir. Tout le reste est

fragile, incertain, passager.

Repost 0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 05:58
Un petit tour du côté de Victor Hugo

Elle ne connaissait ni l'orgueil ni a haine ;

Elle aimait ; elle était pauvre, simple et sereine ;

Souvent le pain qui manque abrégeait son repas.

Elle avait trois enfants, ce qui n'empêchait pas qu'elle se sentît mère de ceux qui souffrent.

Les noirs évènements qui dans la nuit s'engouffrent,

Les flux et les reflux, les abîmes béants

Les nains, sapant sans bruit l'ouvrage des géants,

Et, tous nos malfaiteurs inconnus ou célèbres,

Ne l'épouvantaient point ; derrière ces ténèbres,

Elle apercevait Dieu construisant l'avenir.

Elle sentait sa foi sans cesse rajeunir ;

De la liberté sainte elle attisait les flammes ;

Elle inquiétait des enfants et des femmes ;

Elle disait, tendant la main aux travailleurs :

La vie est dure ici, mais sera bonne ailleurs....

Avançons !

Anatole France disait : On reproche aux gens de parler d'eux-mêmes, c'est pourtant

le sujet qu'ils traitent le mieux !

Bon week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche