Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 05:45
La souplesse du roseau

La plupart d'entre nous, nous connaissons cette Fable de La Fontaine : "Le chêne et le roseau"

Dans la fable, le chêne est solide comme les siècles, il est épais, dur invincible, il a d'énormes racines pivotantes, résiste au vent, tandis que le roseau est frêle, fragile et souple ; ses racines sont fixes et traçantes.

La fable montre que c'est le roseau fragile qui peut mieux traverser toutes les tempêtes, car il sait se plier et se courber au vent, tandis que le chêne invincible ne le peut ;

certes il résiste à beaucoup d'épreuves victorieusement, mais il est cependant abattu d'un coup sec par un vent très violent qui le fait tomber à terre dans un vacarme assourdissant.

Les racines du chêne étaient pourtant solides profondes : cependant il lui manquait une qualité essentielle : la souplesse...

Ph. AUZENET A ECRIT :

Si nos racines personnelles sont nombreuses, profondes et étendues, elles nous tiendront au moment de l'épreuve ; et si de plus, notre personnalité est souple, alors même les vents les plus violents ne pourront nous déraciner.

Le plus important reste caché en nous, c'est ce que nous aurons pris soin de développer avec les années....

Repost 0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 05:52
Blessure de trahison et conséquences

Ce jeune homme, ancien drogué, n'était depuis longtemps plus réceptif à l'amour.

Il était devenu dur, rigide, méfiant depuis ce fameux jour de ses 7 ans ..

Que s'est-il passé ce jour-là ?

Juste un vase cassé dans le couloir d'entrée de la maison....

Son père avait réuni ses frères et soeurs avec lui, et les avait questionnés pour savoir qui avait cassé le fameux vase.....Pas de réponse.

Alors le père utilisa la ruse : "Si le coupable se dénonce, je ne le punirai pas, je ne lui dirai rien".

Le jeune garçon s'avance alors confiant vers son père, lui disant : "c'est moi, papa".

Le père prit son enfant à part dans une autre pièce, le réprimande sévèrement, et lui inflige la raclée de sa vie.

Le soir même, le jeune garçon pleurant amèrement sur son lit, jura de ne plus faire confiance à personne, et surtout pas à ceux qui disent l'aimer...

Il commença à se droguer à l'âge de 12 ans.

LAMARTINE A ECRIT :

- Fuis ces champs de bataille

Où l'insecte pensant

s'agite et se travaille

Autour d'un brin de paille

Qu'écrase le passant.

Repost 0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 14:50
Un coin bien tranquille

Une dame neurasthénique, à la recherche d'un coin tranquille, loue un chalet en Suisse. Mais l'affaire conclue, elle a des scrupules et écrit au propriétaire pour savoir s'il y a dans l'habitation des W.C. confortables.

W.C. ? Le sens de l'abréviation est inconnu du brave homme qui s'en enquiert sans succès autour de lui : il va enfin trouver un vieux pasteur qui après réflexion lui déclare :

W.C, cela doit vouloir dire wold capell, Chapelle de forêt.

L'homme peut donc écrire la réponse à sa future locataire :

- Très honorée Madame,

Je vous prie d'excuser le retard de ma réponse mais je suis heureux de vous dire que vous ne manquerez pas de W.C. Cette bâtisse est située à 7 km de la maison, en pleine forêt, et peut contenir 250 personnes. A cause de sa belle situation, on y vient de loin.

Elle n'est ouverte que le vendredi et le dimanche, ce qui est très regrettable si vous avez l'habitude d'y aller régulièrement.

Vous y serez à l'aise car il y a 60 places assises et réservées. Et aussi des places debout près de l'entrée. De sorte qu'il y a suffisamment de places pour le village entier.

Vous serez heureuse de savoir que certaines personnes apportent leur déjeuner et y passent un jour entier. D'autres, ne voulant pas perdre de temps, arrivent en auto à l'heure juste car elles ne peuvent attendre.

Il y a 10 ans, nous y sommes allés, ma femme et moi, et il y avait tant de monde que nous y sommes restés debout tout le temps. Si j'ose vous donner un conseil, ce serait d'y aller le dimanche car vous aurez l'accompagnement des grandes orgues.

Recevez, Madame,..........

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 05:53
La solitude

De nos jours, et plus que jamais, beaucoup de personnes se sentent isolées et incomprises dans notre société.

Tout va très vite, au nom de l'argent bien sûr, et ceux qui ne s'adaptent pas à cette vitesse se sentent mis de côté et rejeté.

Ils vivent dans une solitude troublante, et très pesante.

Et pourtant ils sont en plein coeur d'une civilisation qui se veut à la pointe du progrès, qui prévoit les besoins à l'avance et essaie d'y répondre avec efficacité.

Tout laisse penser que dans cette course, nous avons oublié l'essentiel : la dignité de l'être humain et la primauté de l'amour qui se donne.....

Ph. Auzenet

IL EST ECRIT :

Quand je distribuerais mes biens

Pour la nourriture des pauvres,

Et même quand je livrerais

Mon corps pour être sacrifié,

Si je n'ai pas l'amour,

Tout cela ne me sert de rien

Ap. Paul aux Corinthiens

Repost 0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 05:31
Il y a un temps pour tout

Un temps pour toute chose sous les cieux :

Un temps pour naître et un temps pour mourir ;

un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté ;

un temps pour tuer, et un temps pour guérir ;

un temps pour abattre, et un temps pour bâtir ;

un temps pour pleurer, et un temps pour rire ;

un temps pour se lamenter et un temps pour danser ;

un temps pour lancer des pierres, et temps pour ramasser des pierres ;

un temps pour embrasser, et un temps pour s'éloigner des embrassements ;

un temps pour chercher et un temps pour perdre ;

un temps pour garder,et un temps pour jeter ;

un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ;

un temps pour se taire, et un temps pour parler ;

un temps pour aimer et un temps pour haïr ;

un temps pour la guerre et un temps pour la PAIX.

Ecclésiaste

M. GRAY A ECRIT :

J'en ai si souvent rencontré des hommes murés dans leur orgueil, les mains serrées sur leurs biens, essayant de ne rien laisser échapper de ce qu'ils imaginaient être leur éternelle richesse..

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 05:42
Prêts à donner ?

Une enseignante décida de tester un jour l'attitude des enfants de sa classe, et leur demanda :

- Si vous aviez 100 euros dans votre poche, est-ce que vous les donneriez pour des gens miséreux ?

Les trente enfants levèrent tout de suite la main. Elle continua :

- Si vous aviez 20 euros dans votre, est-ce que vous accepteriez de me les donner pour aides des gens dans le besoin ? Encore une fois les trente élèves levèrent la main. Puis :

- Si vous aviez 2 euros dans votre poche, accepteriez-vous d'en faire don à quelqu'un dans le besoin ?

Cette fois-ci 29 élèves levèrent la main. Elle s'approcha du petit garçon qui n'avait pas levé la main pour savoir pourquoi il avait refusé de lever la main.

- Parce que j'ai 2 euros dans ma poche, répliqua-t-il, l'air contrarié....

Prévert a écrit :

Homme. Tu as regardé la plus triste la plus morne de toutes les fleurs de la terre.

Et comme aux autres fleurs tu lui as donné un nom.

Tu l'as appelée Pensé.

Pensé, c'était comme on dit bien observé, bien pensé.

Et ces sales fleurs qui ne vivent ni ne se fanent jamais

Tu les as appelées immortelles....

C'était bien fait pour elles....

Mais le lilas tu l'as appelé lilas.

Lilas c'était tout à fait ça...Lilas...Lilas...

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 05:40
Réduit au silence

On raconte que Voltaire, le célèbre philosophe, au cours d'un banquet, voulut amuser les convives en s'écriant :

- Je vends ma place au paradis pour un Louis d'or !

Après un long silence, quelqu'un se leva :

- Monsieur toute personne qui désire vendre quelque chose doit d'abord prouver qu'elle en est bien le propriétaire. Si vous me montrez votre titre attestant que vous avez une place au paradis, je l'achèterai pour la somme demandée.

Voltaire, dont l'intelligence avait habituellement réponse à tout, fut réduit au silence.

Cette plaisanterie provocatrice montre toutefois que son auteur était préoccupé par ce qu'il y a au-delà de la mort, et n'avait pour lui-même aucune certitude....

Extrait de "la Bonne Semence"

Voltaire a écrit :

- Si vous voulez que j'aime encore,

Rendez-moi l'âge des amours ;

Au crépuscule de mes jours

Rejoignez, s'il se peut, l'aurore.

Repost 0
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 05:45
La vérité complète....

Lamartine a écrit :

- La vérité complète est le miroir du monde :

Du jour qui sort de lui Dieu le frappe et l'inonde,

Il s'y voit face à face, et seul il peut s'y voir.

Quand l'homme ose toucher à ce divin miroir,

Il se brise en éclats sous la main des plus sages,

Et ses fragments épars sont le jouet des âges.

Ps. 147 : Il compte le nombre des étoiles, il leur donne à toutes des noms

Aucun homme n'a encore pu compter le nombre des étoiles.

Aucun ordinateur aucun téléscope géant, aucune autre invention moderne n'a pu à ce jour compter les étoiles qui apparaissent chaque nuit dans la voûte du ciel.

L'homme prétend qu'il peut exister sans Dieu ; il contemple chaque jour sa création sans pouvoir comprendre d'où elle vient ni comment elle existe....

L'homme a donné des noms à certaines étoiles et à certaines constellations, si un être humain connaît une centaine d'étoiles et une dizaine de constellations...mais il en existe des milliards....

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 05:41
Pas assez rusés pour Don Bosco

Jean Bosco (1815-1888) fut sans doute un des plus grand pédagogues du XIXème siècle, après son ordinateur en 1841. Il se voua à l'éducation des jeunes garçons pauvres de Turin.

Accusé de voir trop grand dans ses entreprises, Don Bosco fut bientôt considéré par certains comme aliéné et l'autorité ecclésiastique décida de le faire interner.

Mais pour qu'il se laisse faire, on décide d'utiliser la ruse.

Après entente avec un aliéniste qui dirige une maison de santé, on dépêche auprès de Do Bosco deux dignes ecclésiastiques qui l'invitent à faire une promenade en voiture

- Je n'en vois pas l'utilité, proteste Don Bosco.

On insiste, il accepte enfin.

La voiture attendait à la porte, on le prie d'y monter. Il se confond en politesse, refuse de passer le premier.....A peine les deux révérends ont-ils cédé et sont-ils montés dans la voiture que Don Bosco ferme sur eux la portière et crie au cocher :

- En route pour l'établissement que vous savez !

Et il rentre tranquillement chez lui .....

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 06:05
La Colombe et la Fourmi

Le long d'un clair ruisseau buvait une Colombe, quand sur l'eau se penchant une Fourmi y tombe,

Et dans cet océan l'on eut vu la Fourmi s' efforcer, mais en vain, de regagner la rive.

La Colombe aussitôt usa de charité : Un brin d'herbe dans l'eau par elle étant jeté,

Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.

Elle se sauve et là-dessus passe un certain croquant qui marchait les pieds nus.

Ce croquant, par hasard, avait une arbalète, dès qu'il voit l'oiseau de Vénus,

Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.

Tandis qu'à le tuer mon villageois s'apprête, la fourmi le pique au talon.

Le vilain retourne la tête :

La Colombe l'entend, part, et tire de long...

Le soupir du croquant avec elle s'envole : Point de pigeon pour une obole.

La Fontaine

SOURIEZ

Comme une image. Je faisais tout ce qu'ils disaient. J'étais comme ils voulaient que je sois. Sage comme une image.

Ils m'ont pris en photo, et affiché sur les murs. Pour vendre des yaourts et des chaussettes en coton.

Ils m'ont collé dans les catalogues, pour présenter leurs modèles de tricot. Ils m'ont glissé dans les magazines. A la rubrique Enfants, juste avant les recettes de cuisine.

Comme une image.

Mais toi, tu as déchiré la page et tu m'as découpé sans m'abîmer. Avec tes crayons, tu m'a fait une moustache et des petits yeux comme les Chinois, avec du bleu tout autour. Tu m'as teint les cheveux en rose et percé l'oreille droite pour y accrocher un anneau. Ils ne m'auraient pas reconnu.

Et puis, tu as ouvert la fenêtre. Il y a eu un courant d'air. Et l'image s'est envolée.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche