Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 07:47
chat
chat

Moi Jules, j'adore regarder la télévision. Je connais les programmes par coeur et je sais tout ce qui se passe dans le poste. Je me suis même amusé à le démonter et à le remonter plusieurs fois et j'ai rajouté deux ou trois boutons.

Mes parents ne sont pas d'accord. Ils disent que je perds mon temps et que je ferais mieux d'apprendre mes leçons.

L'autre soir, je regardais un film policier passionnant quand mon père s'est mis à hurler comme un sauvage :

- Eteins la télévision ! ça fait quatre heure que tu es planté là devant comme un poteau électrique dans un champs de navets ! Tu vas bientôt avoir le cerveau aussi mou que du chocolat fondu ! File dans ta chambre et va lire un peu ton livre de lecture !

Il y a longtemps que j'ai compris qu'il valait mieux ne pas discuter avec mon père quand il est dans cet état là. Je suis donc allé dans ma chambre et j'ai pris mon livre de lecture.

Je me suis endormi avant d'avoir terminé la deuxième ligne. J'ai été réveillé par des cris et des hurlements. En écoutant bien, j'ai reconnu les voix de toute la famille : les barrissement de mon père, les mugissements de ma mère, les piaillements de ma grand-mère et les hennissement de ma soeur. Je suis allé voir ce qui se passait. Et j'ai vu ! Un python essayait d'étouffer ma grand-mère, deux jaguars se disputaient ma mère et un requin demandait à ma soeur d'enlever ses chaussures pour qu'il puisse la croquer proprement.

Je me suis précipité pour éteindre la télévision et tout est rentré dans l'ordre. Sauf que ma soeur a continué à sangloter pendant dix minutes.

J'ai dit à mon père : Voilà ce qui se passe quand on ne sait pas se servir d'une télévision !

- Mais on voulait juste mettre un documentaire sur les animaux !

Je lui ai dit de me laisser faire et j'ai remis mon film policier...et ils ont tous regardé avec moi. Il a fallu que je me fâche pour qu'ils aillent au lit : ils voulaient encore regarder les informations télévisées !

Il faudra que je bricole à nouveau le poste de télévision. Sinon, ça va mal se terminer...

IL A ECRIT

Si tu sors de la foule, tu deviens la cible.

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 08:10
A propos de Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh, l'un des plus grands peintres du XIXe siècle, écrivit dans une lettre à son frère Théo : "On dit, et je le crois volontiers, qu'il est difficile de se connaître soi-même. Mais il n'est pas non plus aisé de se peindre soi-même." Est-ce pour cela qu'il exécuta de nombreux autoportraits dont le plus célèbre, peint en 1889, S'intitule "Autoportrait à l'oreille bandée"?

Etait-il en permanence à la recherche de son identité ? Fils de pasteur, il hésita entre sa vocation d'artiste et sa vocation religieuse. Après des études de théologie, il travailla un temps parmi les mineurs du Borinage, en temps que prédicateur laïc.

Rejeté par ses supérieurs à cause de son engagement parmi les plus pauvres, il choisit finalement de se consacrer à la peinture. Il ne cessera pratiquement plus de peindre jusqu'au jour de son suicide, à l'âge de 37 ans...

Stomie Omartian a écrit ::

Pourquoi certains hommes, très capables et talentueux, voient-ils systématiquement les portes et les opportunités rester fermées devant eux.....

SOURIEZ

Un bonhomme rapporte un perroquet chez lui et il dit à sa femme :

- Je l'ai payé 2000 balles à la salle des Ventes. Faut dire qu'on était bien 10 amateurs à se le disputer....le plus fort, c'est que je ne sais même pas s'il parle !

- Comment, si je parle ? grogne le perroquet. Et alors qui a fait monter les enchères ?

PASSER UN BON WEEK END

Désolée je n'ai pas encore trouvé le moyen de venir chez vous

Repost 0
Published by fontaine - dans croire vivre aimer
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:05
Ne jugeons pas l'apparence

Dans ce wagon-restaurant je vis un fermier rude et fruste, mais poli, qui parcourait la salle du regard pour trouver une place. Je fus surpris de la réaction du serveur.

- Désolé, nous n'avons plus de place pour vous !

Je levai la tête et je devinai que le serveur ne voulait pas de ce client rustique. Mais il y avait encore une place à côté de moi.

- Excusez-moi, Monsieur ! dis-je au serveur. Il peut s'asseoir ici, à ma table !. Joignant le geste à la parole, j'invitai le paysan à prendre place à côté de moi. Le serveur leva les sourcils, mais la décision m'appartenait, et il ne pouvait rien faire sans risquer de causer un scandale.

En s'asseyant, le fermier se tourna immédiatement vers moi : " Vous avez vu comment on m'a traité ? Evidemment, le serveur croit que je ne suis qu'un paysan. Mais je dois vous dire qu'aujourd'hui, je suis devenu multimillionnaire. J'ai pu vendre mes terres à un promoteur, et une grande entreprise vient de signer un contrat avec moi. Alors pour fêter ça, je me suis dit que je prendrais le train et que je m'offrirais un bon repas au wagon-restaurant....

IL A ECRIT

- La vie n'est pas faite des rêves que tu nourris, mais des choix que tu fais.

SOURIEZ

Une starlette confie à l'une de ses amies :

- Je l'ai épousé à cause de son yacht. Et non seulement il m'a menti sur la longueur de ce yacht, mais en plus c'est moi qui suis obligée de ramer !

Repost 0
Published by fontaine - dans croire vivre aimer
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 07:06
Lâcher prise

C'est comme ce jeune homme qui cherchait à retirer un joyau magnifique d'une grande bouteille.

Cette entreprise fut douloureuse, mais il parvint enfin à enfiler la main pour attraper le bijou.

Il tenta de sortir sa main de la bouteille mais, fermée sur l'objet elle ne passait plus le goulot.

Le seul moyen de retirer la main était de lâcher prise....

IL A ECRIT

M. Dibaj :

- Plus la nuit est noire, plus l'aube est proche.

- Plus les nuages sont sombres plus les pluies sources de la vie sont abondantes.

SOURIEZ

Une jeune recrue parachutiste s'apprête à sauter de l'avion. L'adjudant l'arrête de justesse :

- Tu es fou, tu vas sauter sans parachute ?

- Qu'est-ce que ça peut faire ? C'est un exercice d'entraînement, non ?

Repost 0
Published by fontaine
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 06:50

Un jeune escargot qui partait en vacances rencontra en chemin une vieille tortue qui admirait le paysage. C'était la première fois que l'escargot voyait une tortue et il fut très surpris en découvrant que les escargots n'étaient pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur leur dos.

Seulement, cette vieille tortue lui parut très grosse et très laide. Il ne se gêna pas pour le lui dire. La tortue, furieuse, grimpa sur un rocher, sauta sur l'escargot et l'écrasa. Sous sa carapace.

Très loin de là, une jeune tortue qui partait en vacances rencontra en chemin un vieil escargot qui admirait le paysage. C'était la première fois que la tortue voyait un escargot et elle fut très surprise en découvrant que les tortues n'étaient pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur leur dos.

Seulement, ce vieil escargot lui parut très petit et très laid. Elle ne se gêna pas pour le lui dire. L'escargot, furieux, grimpa sur un rocher, sauta sur la tortue et s'écrasa. Sur sa carapace.

Bonne journée à tous, j'essaie d'explorer de nouvelles choses ! à bientôt !

Repost 0
Published by fontaine
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 07:15

aiglon

Raoul vient d'avoir 13 ans. Il est l'un des trois millions d'orphelins que la guerre a traîné derrière elle avec près de cinq millions de morts et autant de blessés.

Son père a été tué et pour aider sa mère à vivre, il rejoint son frère à l'atelier qui fabrique des obus. Il doit abandonner ses études mais intégrera plus tard l'école dans une grande institution chrétienne dont il devint un brillant élève.

Malgré cela il fut recalé aux épreuves de Philosophie....Stupeur et consternation chez les professeurs !

     A l'époque on pouvait se représenter à une deuxième session en septembre. Ce qu'il fit....même sénario à nouveau recalé ! Heureusement il avait pris copie de sa dissertation.

Il s'est avéré que les dissertations de Raoul n'avaient pas plu aux examinateurs. Le Directeur de l'Institution demanda des explications, par écrit d'abord, puis publiquement ensuite....

Comme la victime de l'injustice était ce qu'on appelait à l'époque "un fils de tué" donc une victime de la guerre, toutes les organisations d'anciens combattants se mobilisèrent...

Ce fut un beau chahut !

     Raoul fut donc autorité à s'inscrire en Sorbonne en première année de Licence de Lettres, comme s'il avait été reçu au baccalauréat ....

 

ILS ONT ECRIT 

A. Eistein :

- Deux choses sont infinies :

L'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers, je n'ai pas encore acquis la certitude absolue.

Proverbe chinoi :

- Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.

 

SOURIEZ

- Si au moment où ma femme monte dans l'avion pour la Suisse, je lui dis : "Adieu mon trésor "

est-ce que je risque l'être poursuivi pour tentative d'évasion de capitaux ?

Repost 0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 07:15

roseau-copie-1

Philippe se souvient d'une ferme d'élevage de son district dont le propriétaire n'aurait jamais dû être autorisé à s'occuper de brebis.

Son troupeau était toujours maigre, faible et dévoré de parasites !

Les pauvres bêtes se tenaient continuellement contre la barrière regardant fixement l'herbe grasse et verdoyante dont jouissait les copines d'en face.

Si elles avaient pu parler, elles auraient murmuré : "Oh, être libérées de cet affreux propriétaire !"

Cette image n'a jamais quitté la mémoire de Philippe. Elle le faisait penser à ces pauvres foules qui, dans le monde entier, ne connaissent pas le bonheur d'appartenir au Bon Berger...et soufffrant au contraire de l'emprise de l'ennemi ..

 

IL A ECRIT

Le cancre :

Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le coeur

Il dit oui à ce qu'il aime il dit non au professeur

Il est debout on le questionne

et tous les problèmes sont posés

Soudain le fou rire le prend et il efface tout

les chiffres et les mots les dates et les noms

les phrases et les pièges

et malgré les menaces du maître

sous les huées des enfants prodiges

avec des craies de toutes les couleurs

sur le tableau noir du malheur

il dessine le visage du bonheur....

Prévert

 

SOURIEZ

Jules joue dans la chambre avec son petit frère, qui fait un caprice parce qu'il veut être le chef.

- D'accord, dit Jules, c'est toi le chef mais c'est moi qui décide...

 

PASSER TOUS UN AGREABLE WEEK - END !


Repost 0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 06:56

brebis

Il a acheté ses brebis au prix de beaucoup de sacrifice et d'efforts. Il ressentait de façon très spéciale que ses brebis étaient véritablement une partie de lui-même et lui une partie d'elles.

Il s'était créé une identité intime, qui, bien que non apparente de l'extérieur pour un observateur étranger, lui rendait ses brebis infiniment précieuses.

Mais au jour où il les acheta, il comprit aussi que cette acquisition n'était que la première étape d'un long effort par lequel, à partir de ce moment, il aura, en tant que propriétaire, à donner continuellement sa vie pour elles s'il voulait les voir se développer et prospérer.

     Les brebis ne peuvent prendre soin d'elles-mêmes comme certains pourraient le supposer. Elles demandent, plus que tout autre type de bétail, une attention sans fin et des soins méticuleux....

 

ILS ONT ECRIT

St. F. de Sales :

- Dans le régime des âmes, il faut une tasse de science, un baril de prudence et un océan de patience.

La Fontaine :

- Chacun se dit ami : mais fou qui s'y repose ;  Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose.

 

SOURIEZ

Ma voisine est tellement désagréable que, quand elle mord dans un citron, c'est le citron qui fait la grimace !


Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 06:27

brin d herbe

C'est l'histoire de deux hommes gravement malades, hospitalisés dans la même chambre. L'un d'eux occupait le lit proche de la fenêtre et devait s'asseoir dans son lit chaque jour pour drainer le fluide de ses poumons. L'autre restait alité toute la journée.

Le premier prit l'habitude, quand il était assis de regarder par la fenêtre et de décrire en détail ce qu'il voyait dehors : le jardin avec son lac et ses allées de fleurs, les enfants qui jouaient sur les pelouses et l'horizon bleuté sur lequel se dessinaient les gratte-ciel de la ville.

Son compagnon, les yeux fermés, essayait d'imaginer ces scènes de vie qui lui redonnaient de l'espoir. L'homme près de la fenêtre mourut une nuit et l'autre se trouva seul et désemparé. Il demanda à l'infirmière si elle pouvait lui donner le lit près de la fenêtre. Elle l'aida à changer de lit pour regarder dehors et admirer le  fameux parc. 

La fenêtre donnait sur un grand mur nu ! Lorsque l'infirmière revint il lui demanda où se trouvait le jardin que lui avait décrit son compagnon. Elle répondit :

- Il était aveugle, il a probablement seulement voulu vous encourager.....

 

ILS ONT ECRIT

Doug Fields :

- Encourager, c'est toujours dire Oui dans un monde qui a l'habitude de dire Non !

V. Fulpin :

- J'ai poussé une porte rouillée d'un étrange jardin à l'âme tourmentée

   Telle une goutte d'eau je m'évapore sur un fond lourd de solitude....

 

SOURIEZ

Jules dit : Je suis très fatigué, j'ai passé toute ma soirée à remplir la salière.

- Toute la salière ??

- Oui, ma salière n'a que quatre petits trous minuscules !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 07:20

bourdon

C'est l'histoire de cet entraîneur d'une équipe de football qui avait l'habitude de prendre à part chaque nouveau joueur en début de saison. Voici à peu près ce qu'il lui disait : "Mon gars, je t'ai vu jouer et tu es doué d'un talent formidable. Maintenant, si tu fais de gros efforts tout au long de l'année, je pense que tu seras capable d'intégrer l'an prochain l'une des équipes nationales de la ligue."

Il disait exactement la même chose à chacun des nouveaux joueurs, sans exception !

Le résultat ?

C'était l'entraîneur parmi toutes les équipes d'universités, qui voyait le plus de ses joueurs intégrer des équipes nationales !

Des mots d'encouragement peuvent guérir bien des blessures. Encourager c'est donner de la force, de la confiance à quelqu'un qui se sent peut-être au bout du rouleau, qui manque d'assurance, qui se sent bon à rien....

 

ILS ONT ECRIT

St. Augustin :

- La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure.

- L'arbre que l'on croit mort pendant l'hiver est porteur de la vie recueillie dans ses racines sous la terre gelée.

 

SOURIEZ

Le directeur d'un asile de fous fait visiter à un journalisste le bâtiment :

Au premier étage, c'est ceux qui sont un peu fous

Au deuxième, ceux qui sont pas très fous

Au troisième, les moyennement fous

Au quatrième, les assez fous

Au cinquième les très fous

Au sixième les fous dangereux

Au septième c'est mon bureau .......

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche