Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 06:08

nature0001

"C'est l'état naissant d'un mouvement collectif à deux."

Francesco Alberoni sociologue milanais a démysthifié la confusion que nous voulons maintenir entre l'état naissant de l'amour et l'amour. Il nous montre en des pages très belles, très denses quelle est l'erreur de l'amoureux qui attibue l'expérience extraordinaire qu'il vit aux qualités de l'être aimé.

Celui-ci n'est pas différent des autres humains. C'est bien la nature des relations qui s'établissent entre deux êtres, la nature de l'expérience unique vécue avec l'autre qui rend différent et extraordinaire la personne aimée et qui durant cette période de l'amour naissant va rendre ces deux êtres (s'il y a réciprocité) différents et extraordinaires.

     En séparant ce qui était uni et en unissant ce qui était séparé par la création d'un nous, l'amour naissant va tenter de s'institutionnaliser dans une vie de couple. Ce temps particulier de l'état naissant va constituer l'unité de mesure, l'étalon de référence auquel le couple se référera pour parfois justifier son existence....

 

ILS ONT ECRIT

- Dans la vie quotidienne on désire l'extraordinaire ; et dans les moments extraordinaires le quotidien.

Dans le quotidien on désire l'extase, dans l'extraordinaire la tranquillité.

- Une relation de confiance régie par le plaisir du don la gratuité, de l'élan et les inventions de la tendresse devient insurrection dans une vie d'habitudes.

 

SOURIEZ

La mamie de Jules a décidé de faire des frites pour le dîner et ainsi faire plaisir à tous ses petits enfants. Elle versa alors de l'huile dans une cuve imposante, et Jules l'observe du coin de l'oeil, inquiet.

Souhaitant le rassurer, elle se tourne vers Jules et lui demande :

- Mon chéri, tu sais tout de même avec quoi on fait des frites !

- Oui mamie, avec des moules !

Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 06:28

volcan-copie-1

Il y a de grandes flaques de sang sur le monde

où s'en va-t-il tout ce sang répandu

est-ce la terre qui le boit et qui se saoule

drôle de soûlographie alors

si sage....si monotone....

Non la terre ne tourne pas de travers

elle pousse régulièrement sa petite voiture

ses quatre saisons

la pluie...la neige...

la grêle...le beau temps...

jamais elle n'est ivre

c'est à peine si elle se permet de temps en temps

un malheureux petit volcan.

Elle tourne la terre

elle tourne avec ses arbres...ses jardins...ses maisons...

 

- Le difficile dans la recherche de la vérité...c'est que parfois on la trouve.

 

M. Duchamp a dit :

- Le mot est un galet usé, qui s'applique à 36 nuances d'affectivités !

 

SOURIEZ

Deux pirates sont au bord d'un lac. Soudain l'un d'eux a envie de se baigner. Il se déshabille et invite son ami.

- Tu viens faire un plongeon ?

- Tu es fou, si je me noie, le capitaine va me tuer !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 07:10

tempête neige0001

Cette année-là un petit ours blanc avait décidé le printemps venu de ne jamais quitté le coin de banquise qu'il habitait avec ses parents, ses frères et ses soeurs.

Quand la fonte des glaces commença et que le morceau de banquise sur lequel il était installé se détacha de la montagne blanche où  vivait tous ses proches, il resta assis, muet refusant de parler, ne répondant pas aux demandes de sa famille de les rejoindre, de quitter sa place, de bouger, de faire quelque chose mais il ne voulait rien savoir....il boudait.

Emporté par différents courants, le morceau de banquise s'éloigna, dériva, puis poussé par les vents, descendit vers le sud et se mit à fondre de plus en plus, à diminuer, diminuer jusqu'à disparaître....

Et voilà c'était bien sa décision à lui qui se retrournait maintenant contre lui ! Un jour....du pont d'un cargo un marin l'aperçut. On retira le petit ours de l'océan à moitié asphyxié qui avait perdu beaucoup de son  poids et de ses poils.

On le soigna, on l'enferma dans une cage et, arrivé dans le premier port ou le cargo fit escale, on le vendit à un zoo....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Entre l'abandon et la demande il y a tout le malentendu de la guerre des sexes.

Haralambon :

- C'est ma blessure à moi et c'est aussi la vôtre, nous sommes les morceaux d'un entier déchiré.

 

SOURIEZ

Combien de temps peut vivre une souris ?

ça dépend du chat qui habite dans la maison !

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:13

terre univers

Pour l'infinie diversité dont notre monde est pourvu, je dis merci du fond du coeur. Pour l'abondance des couleurs qui se déploient autour de nous. Le ciel, les fleuves et les mers, les prairies, les monts enneigés, la beauté des fleurs et des feuilles...

Pour les animaux domestiques et ceux qui vivent loin des hommes et que nous connaissons si peu : pour cet animal des forêts qui fuit dès qu'il sent notre présence, et pour celui qui vit chez  nous, heureux de vivre parmi les hommes.

Merci pour la diversité des homme sur notre planète ; pour les noirs, les jaunes, les blancs. Merci pour les forts et les faibles, pour la grandeur de leurs idées ou de leurs expériences, pour leurs cris et pour leurs murmures.

     Je suis le prochain de ces hommes.

Anonyme

 

ILS ONT ECRIT

Prévert :

Il y a de grandes flaques de sang sur le monde

où s'en va-t-il tout ce sang répandu

est-ce la terre qui le boit et qui se saoule

drôle de soùlerie alors si sage...si monotone...

Non la terre ne tourne pas de travers

elle pousse régulièrement sa petite voiture

ses quatres saisons, la pluie...la neige...la grêle...le beau temps..

jamais elle n'est ivre

c'est à peine si elle se permet de temps en temps

un malheureux petit volcan.

Elle tourne la terre, elle tourne avec ses arbres...ses jardins...ses maisons....

 

TRES BON WEEK-END A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 06:00

rejet

Un petit garçon a été retrouvé mort dans une grande cité de banlieue. Sa mère, mentalement malade, l'avait laissé mourir de faim, parce que, disait-elle, elle entendait des "voix" lui affirmant que son enfant était "possédé des démons".

Lorsque la police demanda aux voisins s'ils n'avaient rien remarqué de particulier, ils répondirent qu'ils avaient bien vu qu'il manquait un enfant dans le car scolaire, dans la cour de récréation, et même à l'école du dimanche. En fait les voisins de palier l'avait entendu pleurer pendant plusieurs jours, mais ils avaient augmenté le volume de leur radio pour ne plus l'entendre !

Personne n'avait voulu prendre le risque d'être impliqué ! N'est-ce rien pour tous ceux qui passent leur chemin ?

Quelque part entre la prudence et l'indifférence, il faudrait qu'il y ait une place pour la compassion....

 

ILS ONT ECRIT

- Nous ne pouvons rien changer à hier, mais nous pouvons agir aujourd'hui de manière à influencer demain.

Proverbe arabe :

- Il faut se laver les yeux avant chaque regard.

 

SOURIEZ

Jules ! au tableau !

- Je vais te poser un problème facile : imagine que tu es l' épicier du coin et  que je sois l'un de tes clients

jusque là ça va ?

- Oui M'sieur

- Parfait : je t' achète une boîte de petit pois à 3 euros et un paquet de sucre à 5 euros. Combien te dois-je ?

- Oh, laissez ça, M'sieur, répond Jules vous me réglerez demain !


Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 06:24

garçon sac

L'inquiétude du petit Nicolas était de savoir si sa maman l'aimerait toujours.

Toujours cela voulait dire pour lui : même quand il serait grand ! Bref son désir était d'obtenir la certitude que l'amour de sa maman ne disparaîtrait jamais.

Son inquiétude et son désir étaient semblables. Mais seule sa maman aurait pu le rassurer.

Pour l'instant ce dont il était sûr c'est qu'elle l'aimait. Elle tentait de le lui prouver de différentes manières. Quand elle n'était pas contente, parce qu'il avait fait une bêtise, commis une erreur ou désobéi, elle était capable de se fâcher. Alors Nicolas pensait qu'elle ne l'aimait plus.

     Il confondait l'amour de sa maman avec l'irritation ou la colère qu'il déclanchait chez elle par son comportement ou sa conduite. Il n'avait pas encore compris qu'une mère n'aime pas son enfant en fonction de ce qu'il fait bien ou ne fait pas bien, mais en fonction de ce qu'il est.

L'amour paternel ou maternel s'adresse à la personne et ne dépend pas des bêtises commises par l'enfant....

 

ILS ONT ECRIT

J. Prieur :

- Qui connaît sa douleur la décime. Mais qui connaît sa joie la décuple.

Proverbe japonais :

- Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence.

 

SOURIEZ

- Ton poulet est délicieux, ma chérie, mais qu'as-tu donc mis dedans ?

- Rien, il était déjà plein.

 


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 05:54

chemin cercueil

Harrison avait été l'un des plus violents adversaires des théories sociales de Ruskin. Pourtant il écrira :

- Voici le plus grand maître vivant de la langue anglaise, l'une des lumières les plus splendides de notre noble littérature, devant lequel s'ouvraient des voies nombreuses vers l'ambition et le pouvoir et qui possédait tout ce que pouvait donner le génie : la renommée, la forture, la popularité sociale...et cet homme après 30 ans d'un labeur incessant, se consacre à entraîner à enseigner, à ravir, à inspirer une bande de jeunes gens, de jeunes filles, d'ouvriers, d'enfants....

Il leur prodigue toute sa fortune ; il dépose au seuil de leurs portes des trésors d'art, de science, de littérature, de poésie ; il crée et il entretient des musées ; il offre au peuple ses précieux et coûteuses collections ; il use sa vie à leur apprendre les éléments de l'art ; il apprend aux ouvriers comment travailler....

aux jeunes comment dessiner, chanter, jouer... il leur donne sa fortune, son génie, son pain, son existence entière....

       J'aurai bien aimé renconter un tel homme, pas vous ?

 

ILS ONT ECRIT

- Dans la vie quotidienne on désire l'extraordinaire ; et dans les moments extraordinaires le quotidien. Dans le quotidien on désire l'extase, dans l'extraordinaire la tranquilité.

Proverbe arabe :

- Le monde est du côté de celui qui est debout.

 

SOURIEZ

- Sophie, comment s'appelle la maman du poulain ?

- La jument m'dame

- Très bien. A toi Julien. Comment s'appelle la maman du poussin ?

- La poule, m'dame

- Très bien. A toi Jules. Comment s'appelle la maman du louveteau ?

- La cheftaine, m'dame !

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 06:10

singe

Un homme qui cherchait du travail voit une affiche qui propose : "Pour un travail pas trop fatigant, temps plein, salaire honnête téléphoner au zoo de votre ville.

L'homme téléphone sur-le-champ au directeur du zoo.

- Bonjour, j'ai entendu dire que vous avez un poste à offrir...ça m'intéresse.

- Très  bien, je vous explique le  travail : notre singe est mort dernièrement et je cherche quelqu'un pour le remplacer.

Vous travaillez 8 heures par jour, pour 5OOO euros plus les repas gratuits. Ce n'est pas très fatigant, vous faites des grimaces aux touristes et vous les amusez.

- J'accepte avec plaisir, monsieur le directeur !

Pendant environ deux semaines, notre ami apprend à se promener sur les arbres de sa cage sans tomber. Un jour, en faisant sa représentation, la branche lui glisse des mains et il tombe dans la fosse aux lions. Le lion s'approche de lui à pas lent.

L'homme déguisé en singe s'accroche aux barreaux en criant : "Au secours ! au secours ! sauvez-moi ! ...alors le lion lui chuchote :

- Chut, tais-toi, on va se faire renvoyer !

 

ILS ONT ECRIT

Paul Eluard :

- Le tout est de tout dire et je manque de mots.

A. Chédid :

- Assiéger l'espérance

savoir ce que l'on aime

le non d'entre les oui

le oui d'entre les non...

 

SOURIEZ

Comment reconnaît-on un idiot dans un sous-marin ?

- C'est le seul qui porte un parachute !

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:37

tigre-copie-1

Beaucoup de gens aiment le goût sucré du chocolat et l'énergie qu'il leur procure.

Cependant, des techniciens automobiles britanniques ont découvert une façon étonnante d'utiliser cet aliment sucré.

Des scientifiques de l'Université de Warwick ont fabriqué une voiture de course alimentée à l'huile végétale et au chocolat.

Ce carburant fournit de l'énergie permettant à la voiture d'atteindre une vitesse maximale de 217 km/h.

Il me semblait avoir entendu parler d'un tigre dans le moteur !!.....

 

IL A ECRIT

- Le trop d'attention qu'on a pour le danger fais le plus souvent qu'on y tombe.

- Chaque rat rentre dans son trou ; et si quelqu'un en sort, gare encore le matou !

 

SOURIEZ

- Paul sais-tu quel oiseau ne construit pas de nid ?

- Le coucou !

- C'est très bien ! et peux-tu me dire pourquoi ?

- Parce qu'il vit dans une horloge !

 

ET MOI JE VOUS DIS A TOUS : BON WEEK END !!

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 05:40

cage risque-copie-1

Peindre d'abord une cage avec une porte ouverte

peindre ensuite quelque chose de joli quelque chose de simple

quelque chose de beau

quelque chose d'utile pour l'oiseau

Placer ensuite la toile contre un arbre

dans un jardin dans un bois ou dans une forêt

se cacher derrière l'arbre sans rien dire sans bouger...

Parfois l'oiseau arrive vite mais il peut aussi mettre de longues années

avant de se décider

Ne pas se décourager, attendre.........

Prévert

 

IL A ECRIT UN TEXTE LIBRE

Max :

Dimanche, je suis allé chez mon tonton et ma tata. On a mangé du poulet avec des frites. Après, on est allé au zoo et on a vu le tigre dans sa cage. Quelle belle journée !

Lundi, je suis allé chez le tigre. On a mangé mon tonton et ma tata avec des frites. Après, on est allé au zoo et on a vu le poulet dans sa cage. Quelle belle journée !

Mardi, je suis allé chez le poulet avec des frites. On a mangé le tigre. Après, on est allé au zoo et on a vu mon tonton et ma tata dans leur cage. Quelle belle journée !

etc.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche