Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 05:41
Pas assez rusés pour Don Bosco

Jean Bosco (1815-1888) fut sans doute un des plus grand pédagogues du XIXème siècle, après son ordinateur en 1841. Il se voua à l'éducation des jeunes garçons pauvres de Turin.

Accusé de voir trop grand dans ses entreprises, Don Bosco fut bientôt considéré par certains comme aliéné et l'autorité ecclésiastique décida de le faire interner.

Mais pour qu'il se laisse faire, on décide d'utiliser la ruse.

Après entente avec un aliéniste qui dirige une maison de santé, on dépêche auprès de Do Bosco deux dignes ecclésiastiques qui l'invitent à faire une promenade en voiture

- Je n'en vois pas l'utilité, proteste Don Bosco.

On insiste, il accepte enfin.

La voiture attendait à la porte, on le prie d'y monter. Il se confond en politesse, refuse de passer le premier.....A peine les deux révérends ont-ils cédé et sont-ils montés dans la voiture que Don Bosco ferme sur eux la portière et crie au cocher :

- En route pour l'établissement que vous savez !

Et il rentre tranquillement chez lui .....

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 06:05
La Colombe et la Fourmi

Le long d'un clair ruisseau buvait une Colombe, quand sur l'eau se penchant une Fourmi y tombe,

Et dans cet océan l'on eut vu la Fourmi s' efforcer, mais en vain, de regagner la rive.

La Colombe aussitôt usa de charité : Un brin d'herbe dans l'eau par elle étant jeté,

Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.

Elle se sauve et là-dessus passe un certain croquant qui marchait les pieds nus.

Ce croquant, par hasard, avait une arbalète, dès qu'il voit l'oiseau de Vénus,

Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.

Tandis qu'à le tuer mon villageois s'apprête, la fourmi le pique au talon.

Le vilain retourne la tête :

La Colombe l'entend, part, et tire de long...

Le soupir du croquant avec elle s'envole : Point de pigeon pour une obole.

La Fontaine

SOURIEZ

Comme une image. Je faisais tout ce qu'ils disaient. J'étais comme ils voulaient que je sois. Sage comme une image.

Ils m'ont pris en photo, et affiché sur les murs. Pour vendre des yaourts et des chaussettes en coton.

Ils m'ont collé dans les catalogues, pour présenter leurs modèles de tricot. Ils m'ont glissé dans les magazines. A la rubrique Enfants, juste avant les recettes de cuisine.

Comme une image.

Mais toi, tu as déchiré la page et tu m'as découpé sans m'abîmer. Avec tes crayons, tu m'a fait une moustache et des petits yeux comme les Chinois, avec du bleu tout autour. Tu m'as teint les cheveux en rose et percé l'oreille droite pour y accrocher un anneau. Ils ne m'auraient pas reconnu.

Et puis, tu as ouvert la fenêtre. Il y a eu un courant d'air. Et l'image s'est envolée.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 05:42
Le désert changé en oasis

Les pauvres et les malheureux cherchent de l'eau mais sans succès.

La soif leur dessèche la langue.

Mais Moi, le Seigneur, je vais leur répondre,

moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonne pas.

Je vais faire jaillir des fleuves sur les hauteurs dénudées,

et des sources au fond des vallées,

changeant le désert en étang et la terre aride en oasis.

Je planterai au désert cèdres et acacias, myrtes et oliviers.

Dans les régions sans eau je mettrai des cyprès, des pins et des buis.

Ainsi tout le monde verra, tout le monde saura, tous constateront

et comprendront que le Seigneur, est l'auteur et l'artisan de ce grand changement...

R. QUENEAU a écrit :

- Dans toutes les tentatives jusqu'à nos jours pour démontrer que 2+2 = 4

il n'a jamais été tenu compte de la vitesse du vent...!

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 06:13
Un amoureux trop curieux

Un jeune amoureux cueillit au jardin une reine-marguerite. Il commença - c'est un amoureux bien peu original - à arracher un à un les pétales.

- Elle m'aime un peu, beaucoup.....

- Mais arrêtez, ça fait mal ! hurla la marguerite.

- .....à la folie, passionnément, pas du tout. Elle m'aime un peu..., continua le jeune homme.

- Bourreau, assassin, monstre sanguinaire, jardinier catastrophique ! gémissait la marguerite torturée.

On en dirait autant à sa place, je suppose.

Mais l'insensible amoureux récitait imperturbablement :

- ....beaucoup, à la folie, passionnément...

jusqu'au dernier pétale :

.....pas du tout !

- Bien fait ! dit la fleur.

Et elle mourut dans un très long soupir.

Excellent week-end à tous !!

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 06:09
Un troupeau craintif

Par timidité les brebis refusent de se coucher tant qu'elles ne sont pas libérées de toute crainte. Le comportement social du troupeau implique que les brebis ne se coucheront qu'à condition de n'avoir aucun différent avec leurs congénères.

Si elles sont tourmentées par des mouches ou des parasites, les brebis ne se coucheront pas. Elles ne peuvent se reposer que débarrassées de ces insectes. Enfin, elle ne peuvent se coucher tant qu'elles ressentent la nécessité de se nourrir.

Elle ne doivent pas avoir faim.

Il est donc clair qu'elles doivent se sentir libres de toute impression de crainte, de tension, de tourment ou de faim.

Nous pouvons en conclure que seul le berger peut les libérer de ces anxiétés.

Il dépend de lui que le troupeau soit ou non libre de toute influence néfaste...

Un jour un petit pékinois a réussi à bondir dans l'herbe. La vue de ce chien minuscule mais inattendu suffit pour remplir de terreur plus de 200 brebis qui s'enfuirent de l'autre côté du pâturage.

Les brebis sont des créatures timides faibles sans ressources n'ayant de recours que dans la fuite.....

DICTON : Quand on est veau c'est pour un an ; quand on est âne c'est pour longtemps, pour la vie !

Repost 0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 05:37
Divination

Lire l'avenir, énoncer des oracles par une sorte d'inspiration, de souffle prétendu divin ou par l'interprétation de certains signes...

C'est en somme la contre-partie païenne de la prophétie.

En se basant sur des signes, on pratiquait l'art des augures et la prédication de l'avenir d'après des phénomènes naturels comme le vol des oiseaux, la position des entrailles des victimes, en particulier le foie ; l'hydromancie, prédiction déduite de l'aspect de l'eau versée dans un récipient ou des remous provoqués par les objets jetés dans l'eau ;

la sorcellerie dans son sens primitif de tirer au sort pour prédire; et l'astrologie, détermination de l'influence présumée des astres sur la destinée d'une personne.

Les hébreux regardaient comme divinatoire la nécromancie, prédiction de l'avenir par l'évocation des esprits des morts et la conversation avec eux .... !

De nos jours la divination se pratique sur une échelle toujours plus large; le recours au pendule, aux cartes, au marc de café, aux esprits, aux horoscopes révèle toujours la convoitise que l'homme a de connaître en dehors de Dieu ce qui lui est caché.....

O. WILDE A ECRIT :

- On a conscience avant. On prend conscience après ou plutôt, c'est elle qui vous prend.

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 06:14
De bons ingrédients

Prenez le temps de gérer chaque jour individuellement. Ajoutez chaque jour une part égale de foi, de patience, de courage, de travail aussi - tant de gens oublient cet ingrédient important et s'étonnent ensuite que le "goût" soit différent

- d'espoir, de fidélité, de générosité, de bonté, de repos - oublier cet ingrédient c'est un peu comme omettre l'huile dans la vinaigrette : c'est un ingrédient essentiel !

N'oubliez pas d'ajouter une bonne dose de temps de lecture et de méditation, plus une bonne résolution quotidienne, choisie avec soin !

Saupoudrez le tout d'une pincée d'optimisme, d'un soupçon de plaisir, d'une petite cuillerée de folie, puis versez dessus une coupe bien pleine d'enthousiasme et un grand bol de bonne humeur.....

LAMARTINE A ECRIT :

- Si l'on écoute que ses sens, le dernier mot de la sensibilité humaine est Malédiction ; Si l'on écoute sa raison, le dernier mot de la vertu humaine est Résignation.

Je n'étais pas assez pervers pour dire le premier ; je n'étais pas assez vertueux pour dire le dernier. Je ne dis rien alors. Et maintenant je dis avec la nature entière : Hosanah !

Repost 0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 06:05
allumettes
allumettes

Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes !

Parce que Messieurs quand on le laisse seul

le monde mental Masssssieurs

N'est pas du tout brillant

Et sitôt qu'il est seul

Travaille arbitrairement

S'érigeant pour soi-même

Et soi-disant généreusement en l'honneur des

travailleurs du bâtiment

Un auto-monument

Répétons-le Messsssieurs

Quand on le laisse seul

Le monde mental

Ment

Monumentalement !

Prévert

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 06:02
Crise  -  Epreuve

Une remarque s'impose : le mot "crise" vient du grec crisis, qui signifie choix.

Cela veut donc dire que toutes les crises, qu'elles soient individuelles ou sociales, sont des occasions de faire des choix.

En chinois, le mot crise utilise un idéogramme composé de deux éléments :

l'un signifie danger et l'autre veut dire opportunité.

Selon ces critères une crise doit donc être vécue comme un danger qui nous place devant l'opportunité de faire un choix ....

Il est toujours important de parler d'une épreuve, mais encore plus important de parler d'abord de "l'éprouvé" et des circonstances de l'épreuve.

L'épreuve nous place devant des réflexions et des choix.....

G. Durckheim a écrit : L'homme mûr n'en voudra jamais à la vie, car à travers son non-sens extrême, il y découvre un sens plus profond.

Il accepte avec le sourire ce qui le contrarie, et la fermeté de son âme lui donne la force de transformer l'existence, grâce à l'expérience de l'Etre.

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 06:13
Petite histoire chinoise

Un mandarin partit un jour pour l'au-delà, il arriva d'abord en enfer.

Lors de sa visite, notre homme remarqua que les baguettes de ceux qui mangeaient leur bol de riz faisaient 2 mètres de long. et ils n'arrivaient pas à se nourrir.

Ils étaient tous attablés autour de leurs portion de riz, mais faisaient si triste mine et étaient si maigres....

Quelque peu troublé notre homme décida d'aller voir ce qui se passait au ciel.

Tous étaient attablés aussi autour d'une table garnie de plats de riz, les baguettes faisaient aussi 2 mètre de long, mais ils étaient heureux et en bonne santé.

L'homme questionna Dieu, qui lui répondit : "Au ciel, les baguettes sont très longues, mais chacun utilise ses propres baguettes pour nourrir celui qui est assis en face de lui.....

tandis qu'en enfer, ils ne peuvent arriver à manger, car chacun est préoccupé d'abord par le fait de se nourrir tout seul !

SOURIEZ c'est presque d'actualité :

Le conseiller du président de la République invite ce dernier à poser un acte significatif pour se rallier les catholiques.

- Allez à Lourdes le 15 août prochain

- Impossible, vu les contraintes de mon agenda.

- C'est nécessaire, je vous assure, les sondage le montrent !

- Bon d'accord, mais je n'y ferai qu'une apparition !

Repost 0
Published by fontaine - dans humour
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche