Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 06:03

roseau-copie-1

Nathalie, venait bien souvent en aide aux autres, mais sans même le savoir elle utilisait beaucoup d'énergie pour maintenir une pression quasi permanente sur les souffrances de son enfance, comme pour éviter qu'elles ne remontent à la surface.

Sans se rendre compte qu'elles étaient toujours présentes en elle, elle affirmait :

- Moi, j'ai eu une enfance normale comme tout le monde. Je ne vois pas de quoi j'aurais souffert en étant petite, je m'en suis bien sortie. J'ai été très tôt indépendante, je n'avais besoin de personne.

D'accord, mon père n'était pas très présent, son travail semblait très souvent prioritaire et lui prenait beaucoup de temps, mais moi je ne demandais rien....

     D'accord mes parents ont divorcé quand j'avais dix ans, mais c'est de l'histoire ancienne...

D'accord nous avons déménagé plusieurs fois et je perdais chaque fois mes amies, mais de toute façon je n'ai jamais eu beaucoup d'amies très proche...

Bon d'accord, je suis tombée malade enfin...j'étais un peu faible des poumons, on m'a envoyée en préventorium pendant 6 mois, j'ai été séparée de mes parents...

     Et depuis quelques jours elle était sensible et pleurait...pleurait....  Et pour la première fois, elle osa s'avouer à elle-même d'abord, puis à son papa qui en fut tout ému :

- J'ai peur de faire une dépression, de me perdre, de ne plus savoir qui je suis où je suis. J'ai besoin de me faire aider..

Oui, ce jour-là, pour la première fois de son existence Nathalie trouva le courage de demander de l'aide.....

 

ILS ONT ECRIT

Yun :

- La réalité est comme un visage qui se reflète sur la lame d'un couteau ; ses caractéristiques dépendent de l'angle sous lequel nous l'envisageons.

R. Char :

- L'impossible, nous ne l'atteignons pas, il nous sert de lanterne.

 

SOURIEZ

10 cheminées, plus 5 cheminées, plus 8 cheminées, combien ça fait ?

- Beaucoup de fumée

 

EXCELLENT WEEK END A TOUS !!

Repost 0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 05:30

persan.jpg

Peut-on transformer un léopard en chat persan ou éclaircir la peau d'un éthiopien pour qu'il ressemble à un norvégien blond ? En prenant le temps de lire la biographie de N. Cruz ! on découvre qu'il est né dans l'un des pires milieux de Puerto Rico.

Jusqu'à l'âge de 15 ans il souffrit de nombreux abus de la part de sa famille, adepte d'une religion appelée Santeria où la magie, la divination et les sacrifices d'animaux ont une place importante. Pour y échapper il vint rejoindre son frère à New York mais fut happé rapidement par la violence des rues de Brooklin, il devint le chef d'un gang redoutable.

     Pour la première fois où Cruz rencontra un pasteur venu prêcher dans son quartier, il ne put s'empêcher de le gifler et de le menacer de mort, pour l'avoir entendu lui déclarer que Jésus l'aimait !

Deux semaines plus tard, Cruz et son gang décidèrent d'aller "donner une leçon" à ce pasteur qui osait revenir dans leur quartier ! Mais Christ avait rendez-vous avec lui ce jour-là et Cruz lui donna sa vie....

     Depuis il ne cesse d'annoncer partout l'extraordinaire transformation que Dieu a accomplie dans sa vie....

 

ILS ONT ECRIT

Martin Luther King :

- Si un homme n'a pas découvert ce pour quoi il serait prêt à mourir, il n'est pas fait pour vivre.

Proverbe chinois :

- Jusqu'à ce qu'aujourd'hui devienne demain, on ne saura pas les bienfaits du présent.

 

SOURIEZ

Jules rentre de l'école, le sourire jusqu'aux oreilles. Il se vante auprès de son père :

- Papa, tu vas être fier de moi : aujourd'hui, j'ai été le seul à répondre à la question du maître !

- Bravo mon petit. Et c'était quoi la question ?

- Qui a collé un chewing-gum sur ma chaise ?


Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 06:00

bebes.jpg

Deux bébés cohabitent dans le ventre de leur mère. Et là, bien au chaud, l'un contre l'autre, suçant leur pouce, ils discutaient très sérieusement, en zézayant un peu...

- Et toi, tu crois à la vie après l'accouchement quand on sortira du ventre ?

- Bien sûr, c'est évident que la vie après l'accouchement existe. Nous sommes ici pour quelques mois seulement, le temps de nous construire un peu, et puis on sortira et on débarquera sur la planète terre, qui se trouve dans un immense univers dont personne ne connaît les limites !

- Toi et moi dans ce ventre on a commencé par être une toute petite cellule, puis un embryon minuscule, on a grandi comme foetus, mais nous avons encore besoin de nous fortifier un peu.

Et quand le grand jour sera arrivé, il faudra se préparer, se retourner, plonger vers le bas, d'abord la tête puis le reste du corps....

Je crois qu'on sera bien accueillis, parce que nous sommes très attendus !

- On aura passé une belle vie, toi et moi, dans ce ventre !

- Je crois que dans la vie qui vient après, nous verrons enfin notre maman toute entière...elle vas nous donner beaucoup de câlins.

- C'est vrai, ici on n'en a pas eu, mais on a tout ce qu'il faut.

- Moi, je veux naître car je sais que notre vraie vie va commencer après l'accouchement avec notre entrée dans le monde...

- Au secours, au secours ....mon jumeau délire !!!

 

ILS ONT ECRIT

Robert Lalonde :

- Le bonheur est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière.

Inconnu :

- Tu ne peux changer  d'où tu viens, mais tu peux changer là où tu vas !

 

SOURIEZ

Un conducteur va récupérer sa voiture chez le garagiste du coin ; celui-ci lui dit :

- Je n'ai pas pu réparer vos freins alors j'ai augmenté le volume de votre klaxon !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 05:50

ecclesiaste.jpg

" Celui qui observe le vent ne sèmera point, et celui qui regarde les nuages ne moissonnera point.

Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout.

     Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main ; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l'un et l'autre sont également bon.

La lumière est douce, et il est agréable aux yeux de voir le soleil. Si donc un homme vit beaucoup d'années, qu'il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu'il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux ; tout ce qui arrive est vanité...."

Outre que Ecclésiaste fut un sage, il a encore enseigné la science au peuple et il a examiné, sondé, mis en ordre un grand nombre de sentences....

 

ELLE A ECRIT

V Fulpin :

- Ainsi que les joncs tremblants, la rose est ravie,

L'heure passe en effeuillant les fleurs de la vie.

Il faut aimer, chanter ensemble,

Qu'il est doux le baiser sur une main qui tremble.....

Cueillir l'églantine au buisson, respirer le parfum de la brise.....

 

SOURIEZ

Une tortue a été piquée par une guêpe :

- Zut ça enfle, je vais devoir passer la nuit dehors !



Repost 0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 05:33

arbre handicapé

L'existence est faite de l'écoulement du temps, du déroulement des jours et des nuits. L'existence peut être découpée en secondes, en minutes, en heures, en jour, en semaines, en mois ou en années, en saisons, en périodes comme la petite enfance, l'enfance, l'adolescence, l'âge adulte ou la vieillesse.

     Mais ce qu'il faut comprendre c'est que la vie qui est présente en chacun de nous depuis le premier instant de notre conception, ne peut pas, elle se découper en tranches.

La vie est semblable à une graine qui ne demande qu'à croître, à se développer. Une graine qui est présente en nous à tout instant, qui accompagnera notre existence jusqu'au bout.

     Elle participe à tout ce qui nous arrive, on pourrait même dire que c'est notre meilleur, notre plus fidèle compagnon, dans le sens du terme. C'est pourquoi la vie ne peut pas être mauvaise ni néfaste. La vie ne peut être contre nous, elle ne peut pas rendre l'existence difficile puisqu'elle est comme la sève de notre existence.

     La vie est un miracle permanent.

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- La vie se reproduit à tout instant tout au long de notre existence, pour nous permettre d'exister et surtout d'exister en étant le plus vivants possible !

Goethe :

- Si vous avez confiance en vous-même, vous inspirerez confiance aux autres.

 

SOURIEZ

Une jeune femme arrive après le sermon et demande à sa voisine :

- Et aujourd'hui de quoi a parlé le curé ?

- Du péché.

- Et alors ?

- Il est contre.

Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 05:43

perles

Une dame, la cinquantaine, riche et belle, s'installe dans un restaurant de luxe où elle a ses habitudes et commande son plat favori : une assiette de pâtes à la bolognaise. Une fois servie, elle commence à déguster ce plat dont elle raffole...

Mais voilà qu'on l'appelle au téléphone au comptoir...Le serveur lui transmet la communication sans hésiter. A son retour, grande surprise : un homme est attablé devant son assiette et déguste tranquillement ses pâtes !

Cet homme est grand et fort et noir. Un instant, la colère la saisit. Elle va faire un esclandre, appeler le patron, faire expulser l'intrus...mais elle réfléchit.

     Elle risque de se rendre ridicule....cet homme a peut-être faim et n'a rien mangé depuis longtemps ! D'ailleurs il a un joli coup de fourchette. Alors hésitante, elle s'asseoit juste en face de lui. Peut-être va-t-il s'excuser, la remercier...ou inventer n'importe quelle histoire.

     A son grand étonnement l'homme lève à peine les yeux. Mais, au bout d'un petit moment, il pousse l'assiette au milieu de la table et lui fait signe de manger. Un peu gênée, elle s'exécute. Et les voilà qui mangent à deux, à l'africaine....

Puis rebelotte une deuxième assiette...Elle est presque fière de ce qu'elle est en train d'accomplir.

Et puis, l'homme essuie la bouche, se lève, va au comptoir pour régler l'addition et sort peur après, toujours sans rien dire. C'est alors qu'elle aperçoit sur la table à côté une assiette de pâtes à la bolognaise à moitié consommée....

     Elle s'était trompée de table !

 

ILS ONT ECRIT

Shaekespeare :

- C'est l'endroit où l'eau est profonde qu'elle est la plus calme.

Proverbe chinois :

- Les vérités qu'on aime le moins apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir.

 

SOURIEZ

Deux dames papotent :

- Mes filles étudient le piano, ça me coûte cher !

- Ah bon, les voisins ont porté plainte ?

 

PLEIN DE BONNES CHOSES A TOUS ! et  BON WEEK END

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 05:53

volcan-copie-1

Le problème du stress, c'est qu'il vous tombe dessus de n'importe où, dans n'importe quel endroit et à n'importe quel moment.

- J'étais au Texas pour intervenir lors d'un immense banquet. Alors que je m'avançais vers le podium, une dame agrippa mon bras et me dit : "N'allez pas trop au fond, parce qu'il y a un trou dans le tapis et vous risquez d'y accrocher votre talon."

     J'étais convaincue que cela ne m'arriverait pas. Je continuait vers l'estrade quand une autre dame qui avait disposé les fleurs me susurra : "Ne poussez pas le podium, les fleurs risquent de tomber !"

J'avais déjà entendu quelque chose de similaire ce soir-là quand le jeune homme qui avait préparé la table d'exposition de mes livres m'avait dit : "Ne vous appuyez pas trop sur la table quand vous signerez vos livres car elle s'écroule facilement".  

      Au moment d'atteindre le podium, cette "zone dangereuse", j'étais bel et bien stressée pour de bon et pour toute la soirée.Juste avant que je ne me mette à parler je vis l'homme de la maintenantce s'avancer vers moi pour m'apporter un verre d'eau. Quelle riche idée ! pensai-je alors, enfin un élément posistif ! Mais au moment de poser le verre sur le podium, il m'asséna le "coup de grâce" : "Faites attention, notre dernier orateur a fait tomber de l'eau sur le micro et a failli être électrocuté !"

     Pourtant tout le temps de mon discours ! ? ...heureusement, mon talon ne s'est pas pris dans le tapis, les fleurs ne sont pas tombées et je n'ai pas touché à l'eau, de sorte que nous avons passé une bonne soirée ensemble ....

 

ILS ONT ECRIT

D. Lama :

- Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous.

Voltaire :

- J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé.

 

SOURIEZ

Une jeune femme, alors qu'elle a dépassé la trentaine, prie ainsi :

- Seigneur, je ne t'ai jamais rien demandé pour moi-même. Tu le sais bien et ce n'est pas maintenant que je vais commencer. Mais je t'en supplie : accorde un gendre à ma mère !

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 05:33

Londres-dome.jpg

A Londres, la cathédrale à dôme St. Paul comporte un phénomène architectural intéressant que l'on appelle "galerie des murmures".  On l'explique ainsi : "Elle tient son nom du fait que, si une personne murmure quelque chose en se tenant face au mur d'un certain côté, on l'entendra clairement  de l'autre côté, car le son y parviendra en suivant la vaste courbe du dôme."

    Autrement dit, vous pourriez vous asseoir avec un ami, chacun d'un côté de la grande cathédrale de l'architecte Ch. Wren, et discuter ensemble sans même avoir à élever la voix ; il vous suffirait de murmurer.

Or, bien qu'il s'agisse d'une particularité fascinante de la cathédrale, celle-ci devrait nous servir de mise en garde. Ce que nous disons à quelqu'un dans le secret peut parvenir tout aussi facilement aux oreilles d' autres personnes que les murmures parviennent de l'autre côté de cette galerie.

Or non seulement nos cancans peuvent rendre loin, mais ils causeront souvent aussi beaucoup de torts chemin faisant....

 

ILS ONT ECRIT

- La médisance prend fin à l'oreille du sage.

Proverbe africain :

- Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.

 

SOURIEZ

Deux élèves se battent dans la cour de l'école.

Madame la directrice les sépare :

- Vous me copierez chacun 100 fois votre nom de famille !

L'un des deux indigné proteste :

- Ce n'est pas juste madame ! il s'appelle Mol et moi : Ramoglakravol Plotchikovitchy !

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 04:54

brin-d-herbe.jpg

Ramassons un seul brin d'herbe et regardons pendant une minute tranquillement ce petit lambeau d'un vert cannelé taillé en forme de sabre. Il n'y a rien là de remarquablement beau. Une très petite force et une très petite taille et quelques lignes délicates et longues se rejoignant en un point. Cela semble fait uniquement pour être aujourd'hui piétiné et demain jeté dans le four :

     Une petite tige, pâle et creuse, faible et flasque, qui va rejoindre sous terre les fibres ternes et sombres des racines. Pourtant, pensons-y bien, et jugeons si de toutes les fleurs splentides qui rayonnent dans l'atmosphère d'été, de tous les arbres vigoureux et beaux, agréables à voir et bons pour manger, le palmier et le pin majestueux, le frêne et le chêne robustes, le citronnier embaumé, la vigne chargée, il y en a un seul qui soit aussi profondément aimé de l'homme aussi hautement privilégié, que cette petite pointe de faible vert.

     Considérons tout ce que nous devons à l'herbe des prairies....

 

ILS ONT ECRIT

Henry Miller :

- Ce qui va mal, ce n'est pas le monde, c'est notre manière de le regarder.

Goethe :

- Rien n'a plus de valeur qu'aujourd'hui....

 

SOURIEZ

Deux amies discutent sur leur mari respectif :

- Mon mari est très difficile. Il ne mange jamais ce que je mets tant d'attention à lui préparer.

- Le mien, ça va, il ne dit rien.

- Tu dois vraiment être un sacré cordon bleu !

- Pas du tout, je suis ceinture noire....

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 05:26

peur.jpg

Un vrai casse-cou petit Luc. Combien de fois a-t-il failli se noyer en tombant dans l'eau, d'un fossé trop large, être emporté dans les remous d'un torrent ou glisser d'un arbre mort abattu en travers d'une rivière et servant de pont à des enfants qui jouaient souvent dessus....

C'est que petit Luc avait un secret qu'il ne voulait avouer à parsonne surtout pas à ses parents.

En fait, il avait peur...peur de devenir fou ! oui de perdre la tête, de se réveiller un matin et de ne plus savoir comment il s'appelait ! de ne plus retrouver sa maison, de tomber malade et de ne plus vouvoir courir et jouer avec ses amis.....

     Sa peur était comme une énorme boule noire, du moins le percevait-il sous cette apparence, qui un jour, risquait de remplir sa tête, d'occuper tout son esprit et d'envahir toutes ses pensées....

En fait il tentait de faire peur à sa peur. Si certains éprouvent du plaisir à se faire des frayeurs, lui, voulait terroriser sa peur.

- Si je fais peur à ma peur, elle va partir, me ficher la paix, se séparer de moi, et je retrouverai ma liberté....

 

ILS ONT ECRIT

F. Hegel :

- Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l'arbre qui tombe.

P. Bourget :

- La pire misère du coeur n'est pas de saigner mais d'être paralysé.

 

SOURIEZ

- Combien de fois t'ai-je dit qu'il ne fallait qu'un "p" à apercevoir ?

- Je sais m'dame, mais je ne sais jamais lequel enlever !


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche