Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 07:08

Une anecdote dans un journal illustre la frustration d'un jeune chasseur qui était parti en forêt sur son VTT. Après la seconde crevaison, il tira plusieurs balles de chevrotines sur le VTT.

R. Ingersoll a dit : "La colère est comme un courant d'air violent qui éteint soudain la flamme de notre raison."

Dans un état de colère permanente nous devenons incapable de jugement. Chaque problème devient un clou que nous devons enfoncer à coups de marteau. La révolte qui nous envahit lorsque nous sommes confrontés à des idées ou des actions qui s'opposent à nos valeurs, nous forcent à réagir comme Jésus devant la malhonnêteté et l'exploitation des marchands :

"Jésus entra dans le Temple, il fit un fouet avec des cordes et chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient à cet endroit....

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 07:07

 

En Lui, il n'y a ni variation ni aucune ombre de changement. L'entière responsabilité de notre salut doit reposer complètement sur notre Seigneur. La fidélité cet attribut divin et glorieux est le pivot de notre salut.

Nous sommes changeants comme le vent, faibles comme une toile d'araignée, inconstants comme l'eau agitée. Nous ne pouvons rien fonder sur nos qualités naturelles ou sur nos progrès spirituels, mais Dieu demeure fidèle dans son amour, dans ses relations, comme Père.

Il est fidèle à son Fils et ne permettra par que son sang ait été répandu en vain. Il est fidèle à son peuple auquel Il a promis la vie éternelle !

Partager cet article
Repost0
19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 07:23

La conscience de nos faiblesses nous pousse à rechercher l'aide des autres.

Vance Havner écrit :  " Les chrétiens ressemblent à des flocons de neige : délicats et fragiles individuellement, mais quand ils sont tous collés les uns aux autres, ils peuvent paralyser la circulation."

Notre faiblesse est source de compassion et de soutien pour les autres. Beaucoup seront encouragés et guéris de leurs défaillances par nos propres blessures.

Le témoignage de nos pires expériences sera souvent le moyen convaincant pour les encourager dans leurs épreuves !

Partager cet article
Repost0
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 06:53

Cette famille était animiste. Les dieux qu'ils servaient étaient de nombreux fétiches ou plus exactement des esprits qui semblaient y habiter. On leur offrait toutes sortes de sacrifices : poulets, chèvres...

Or un jour un membre de la famille devint possédé et fou furieux. Devenu dangereux il fallut l'attacher. Alors des "voyants" des féticheurs sont venus, mais à part les dépouiller de leurs argents, animaux et vêtements, les résultats étaient zéro !

C'est ainsi que le pasteur Koudreg vint dans le village. Il prêcha l'évangile, se rendit dans la case où était attaché le "malade". Il demanda aux parents un peu d'huile puis leur expliqua qu'il n'y a aucun produit magique.

Il pria donc pour ce fou possédé, le oignit d'huile, puis dit : "maintenant détachez-le". Les parents étaient catastrophés, mais Koudreg insista jusqu'à ce qu'ils cédèrent, et on détacha l'homme. 

A la stupéfaction de tous, il était complètement délivré, guérit ! 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 06:52

 

Le Fils possède la vie, Il est la vie et Il la donne. Celui qui a le Fils a la vie. Christ n'a pas seulement été engendré par le Père dans l'Eternité, Il a été engendré de nouveau à la résurrection.

L'union entre la nature divine et la nature humaine a commencé par l'incarnation. Christ a dû la rendre parfaite en soumettant sa volonté à la volonté de Dieu, en obéissant jusqu'à la mort.

Par sa résurrection Il a été déclaré Fils de Dieu avec puissance. (Romains 1.4) Le grand mystère de Dieu : Dieu a un Fils. Quand Dieu nous parle de Son Fils, c'est l'amour infini qui pénètre en nous et devient la vie même de notre vie.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 07:31

 

Ce jour-là, un chrétien rend visite à une dame âgée qui vivait chichement dans une maison délabrée. Vingt ans plus tôt, elle avait travaillé comme gouvernante chez une des femmes les plus riches de la région. Mais à la mort de celle-ci, elle avait perdu son emploi et son logement et n'avait pu que se payer cette maison en piteux état. 

Le visiteur en partant remarqua un document encadré accroché à un mur. Après y avoir jeté un coup d'oeil, il demanda à la vieille dame s'il pouvait l'emprunter pour un ou deux jours. Elle répondit : "bien sûr, mais ne le perdez pas et ramenez-le moi dès que possible. Bien que je ne puisse pas lire, j'y tiens beaucoup, car c'est la seule chose que m'a donnée ma patronne avant de mourir et cela me rappelle les jours heureux en sa compagnie."

Le visiteur l'emporta et le fit examiner par un expert. C'était un testament en bonne et due forme, écrit par la riche veuve, dans lequel elle léguait à son employée une somme considérable...

SPPA www.saparole.fr

Partager cet article
Repost0
15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 07:14

La supériorité de la Nouvelle alliance sur l'ancienne consiste en ce que c'est par le Fils que Dieu agit et parle.

Les Juifs regardaient comme un de leurs grands privilèges, le fait que la loi leur avait été donnée par le moyen des anges, ces esprits célestes descendus du trône de Dieu.

Nous avons un exemple en Galates où il est écrit : "Pourquoi la loi a-t-elle donc été donnée ? "Elle a été ajoutée pour faire connaître les actions contraires à la volonté de Dieu : elle devait durer jusqu'à ce que vienne le descendant d'Abraham pour qui la promesse avait été faite."

Cette loi fut transmise par des anges et un homme servit d'intermédiaire (Moïse)

Dans Actes 7 il est écrit que Dieu a envoyé Moïse comme chef libérateur avec l'aide de l'ange qui lui était apparu dans le buisson.

Ext.SPPA www.saparole.fr

Partager cet article
Repost0
14 mars 2022 1 14 /03 /mars /2022 06:57

 

La connaissance de Christ sera l'aliment de notre foi. Le rôle du Fils est tel que Dieu n'a de relation avec ce qui est en dehors de Lui-même que par le Fils. La fin et le commencement de tout ce qui existe se rejoignent en Lui.

Donc le Fils est le seul médiateur entre le Dieu incréé et les créatures. De même que c'est la lumière du soleil qui nous révèle le soleil, de même Christ est pour nous, la révélation de la gloire de Dieu. 
Il est de la même nature que le Père : Il est Dieu "Il est l'empreinte de Sa Personne"

Comme le Père a la vie en Lui-même, ainsi Il a donné au Fils d'avoir la vie en Lui-même (Jean 5.26)

Partager cet article
Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 07:05

Le Livre aux Hébreux est un message de repos, d'assurance, et de foi, un message urgent pour le peuple de Dieu. Avec cet épitre, l'auteur attire l'attention sur les besoins actuels de notre temps.

Beaucoup de chrétiens ont cessé de progresser; ils sont satisfaits d'avoir l'assurance de leur salut, mais ils ne savent guère ce qu'est une communion personnelle et vivante avec Christ. Ils ne le connaissent pas comme leur force et leur victoire.

Le salut ne se trouve pas en nous, ni dans nos propres efforts, il est en Jésus-Christ. Lui seul peut donner la vie.

Paul nous dit en Hébreux 1.1 :  "Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières parlé à nos pères par les prophètes, Dieu dans ces derniers temps nous a parlé par le Fils." 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 07:19

L'Apôtre Paul explique aux Corinthiens qui ont répondu à l'appel de Dieu et qui ont compris Sa façon de faire, qu'il n'y a pas beaucoup de sages, de grands de puissants, du point de vue humain.

Dieu choisit ce qui est moindre aux yeux du monde pour manifester Sa force à Lui et confondre les prétentions humaines. Ainsi personne ne peut se vanter et donc se grandir ou se glorifier devant Dieu. 

La Bible le répète souvent : les prophètes comme les apôtres étaient des hommes, de la même nature que nous. Ce qui a fait d'eux de grands hommes, c'est la place qu'ils ont donnée à Dieu. 

Le plus surprenant des paradoxes est là : nous portons le trésor de la Parole de Dieu dans les vases d'argile que nous sommes. Ce principe, totalement illogique dans la culture du monde, se vérifie dans l'image du Fils de Dieu, arrivant sur Terre en passant par une matrice humaine pour naître dans une étable d'un village jusqu'ici à peine noté sur une carte !

Ext.SPPA www.saparole.fr

Partager cet article
Repost0