Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 07:04

éclairs ambroise

L'homme ne peut trouver le vrai bonheur qu'après avoir vaincu le mal et après avoir souffert ; le bonheur est un point d'arrivée et non un point de départ.

Souffrir et lutter sont des épreuves, ce ne sont pas des maux ;

Sur la route de la vie humaine souffle parfois un vent d'hiver en même temps que luit un divin soleil....Prenons garde que notre repos ne devienne semblable au repos des pierres qui conservent leur majesté tant qu'elles sont roulées par le torrent et frappées par la foudre, et qui, une fois le torrent silencieux et l'orage passé, souffrent que l'herbe les couvre, que le lichen les ronge, puis se désagrègent et tombe en pousssière....

Ruskin

 

ILS ONT ECRIT

Ruskin :

- Une nation n'est pas riche par l'importance de ses possessions et de ses industries, mais par la force des hommes qu'elle compte.

- Il n'y a de richesse que la vie.

 

SOURIEZ

Le père de Jules se fâche après son fils.

- Mais enfin, qu'est-ce que je dois faire pour que tu cesses, une bonne fois, de jouer avec les allumettes ?

- Je ne sais pas, moi, répond Jules. Peut-être m'acheter un briquet ?

 

BON WEEK-END A TOUS !!

Repost 0
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 06:34

brebis

Tom a grandi dans une ferme :

- Nous avions un mouton assez agressif et très désagréable du nom de Hermann.

Un jour où je m'étais glissé sous un grillage, Hermann qui se trouvait à une centaine de mètres, fonça sur moi tête baissée et me coinça contre le grillage constitué de fil de fer barbelé et électrifié !

De plus je portais deux seaux d'eau. Ce jour-là, j'ai découvert la danse de Saint-Guy !   Hermann me poussa trois ou quatre fois contre le grillage ; à chaque décharge électrique, mes muscles se contractaient, m'obligeant à sursauter.

S'il y avait eu un concours, je l'aurais certainement remporté. Coincé contre le grillage je jurai une chose :

- Tu ne perds rien pour attendre, sale bête ! je t'aurai !

Quelques jours plus tard, je me trouvai dans la grange et aperçu Hermann qui tournait au coin. C'était ma chance, je regardai fièvreusement autour de moi à la recherche d'un objet pour tabasser l'animal...Rien.

A cet instant, Hermann apparaît sa tête au coin de la grange, mais je n'avais rien pour le frapper. Alors je criai : "Wouah !"   Le mouton tomba raide mort ! Avant de s'affaler l'animal regarda autour de lui ; dans ses yeux, je crus deviner : "Tu m'as eu !"        Wouah ! rien d'autre !

Ce jour-là j'ai appris que les moutons étaient fragiles et qu'il en fallait peu pour les faire mourir ....

 

ILS ONT ECRIT

Marc Aurèle :

- Tu peux à l'heure que tu veux te retirer en toi-même. Nulle part, en effet, l'homme ne trouve de plus tranquille et de plus calme retraite que dans son âme.

M. Yourcenar :

- Quand on aime la vie, on aime le passé, parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.

 

SOURIEZ

Jules fait du shopping avec sa copine. Il repère un tee-shirt en vitrine mais il n'a pas assez d'argent pour se l'offrir.

- Tu as 10 euros sur toi ? dit-il

Et la copine de s'écrier :

- Ah bon, où ça, où ça ?

Repost 0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 06:34

monde

Qui ne s'est pas passionné un jour à la découverte de l'univers qui l'entoure ? Certains parcourent la terre et la fouillent, sondent les océans, suivent dans l'espace le chemin des astres. D'autres se penchent sur le grain de poussière, y découvrent un monde.

Ils cherchent dans la plante, chez l'animal, en eux-mêmes, le mystérieux secret de la vie. A mesure que ses efforts font reculer les bornes de son domaine exploré, chacun s'étonne des horizons que son regard entrevoit.

Si nous cherchons à sonder le monde où se joue notre destinée, malgré les extraordinaires résultats obtenus, l'énigme de notre propre exisence ne nous est pas connue. Pouvons-nous en percer les secrets ?

Le secours de Dieu nous est indispensable. L'homme ne peut avoir que le regard d'une créature sur le monde créé. Les intentions, le mode opératoire de son Créateur lui échappent, comme aussi les origines de l'univers....

Ext. de la Bonne Semence

 

ILSONT ECRIT

A. Vlahuta :

- La chance est un hasard, le bonheur est une vocation.

Sénèque :

- Seul l'arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux. C'est dans cette lutte que ses racines mises à l'épreuve, se fortifient.

 

SOURIEZ

Une femme raconte à une de ses copines :

- C'est grâce à moi que mon mari est devenu millionnaire.

- Et avant de le rencontrer, qu'est-ce qu'il était ?

- Milliardaire.

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 06:39

désert perdition

Un type à demi mort de soif erre dans le désert depuis plusieurs jours, lorsqu'il aperçoit un vendeur ambulant juché sur un chameau.

- Salam aléikum, lui dit le vendeur. Vous tombez bien, je viens de recevoir un lot de splendides cravates !

- De l'eau...de l'eau, articule péniblement le malheureux.

- Hélas, sidi, je n'ai pas d'eau. En revanche, j'ai là de splendides cravates qui...

- Au diable vos cravates ! crie le type dans un sursaut de rage. Comment faites-vous pour survivre ici sans eau ?

Eh bien, il y a une oasis à moins d'un kilomètre d'ici....

Le visage du malheureux s'éclaire et il se remet en marche vers l'oasis. Mais il est vraiment à bout de forces. Bientôt, il ne peut plus avancer qu'à genoux, puis en rempant. Les derniers mètres sont terribles, mais voilà enfin de la verdure....

Un homme assis à l'ombre d'un palmier le regarde ramper jusqu'à lui sans réagir.

- C'est bien l'oasis ? demande le pauvre gars.

- Oui, c'est l'oasis. Mais une oasis privée, vous savez....Nul ne peut y entrer sans cravate !

 

ILS ONT ECRIT

Confucius :

- La joie est en tout : il faut savoir l'extraire.

La Rochefoucauld :

- Il faut tenir une résolution parce qu'elle est bonne, et non parce qu'on l'a prise.

 

SOURIEZ

Une femme se rend dans une animalerie.

- Bonjour, Monsieur, je voudrais 3 souris, 2 rats, 32 cafards et 12 araignées, s'il vous plait.

- C'est pour un élevage ?

- Non, c'est mon propriétaire qui m'a demandé de rendre l'appartement comme il était au moment où je l'ai eu.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 06:32

coeur amour

Ce petit garçon vient de découvrir qu'il avait plusieurs coeurs !

Rick croyait qu'il n'avait qu'un seul coeur. A la bonne place, là sur le côté gauche de sa poitrine, le coeur qu'il pouvait sentir battre sous sa main chaque fois qu'il le voulait, celui qui était dessiné dans les livres d'anatomie et dans les dictionnaires comme une sorte de poire à l'envers.

Le médecin lui a dit un jour qu'il avait le coeur solide. Mais un jour qu'il avait mal au ventre sa maman le voyant tout pâle lui demande : "Tu as mal au coeur ?"  Il apprit ce jour-là qu'il avait au moins deux coeurs, un dans la poitrine et un dans son ventre.

Un jour, la grand-mère eut elle aussi mal au coeur et le médecin disait qu'elle avait le coeur fragile... quand on a un coeur gros on a le coeur fragile !   Là, Rick a eu du mal à suivre surtout qu'à l'école on lui demandait d'apprendre par coeur les fables de la Fontaine.

Il apprit également qu'un de ses petits camarades avait un coeur de pierre pour avoir frappé une petite fille sans défense et que le héros d'un livre qu'il lisait avait un coeur d'acier...et qu'à la Libération de Paris le coeur de la France s'était mis à battre !

Une  autre fois, il entendit quelqu'un dire :

- J'ai demandé à ma fille de parler à coeur ouvert !

et l'épicière disait :

- Je n'aurai pas le coeur en paix tant que mon mari n'aura pas réparé le toit de la remise !

Il se demanda si cela valait vraiment le coup d'avoir un coeur en guerre juste pour un toit de remise à réparer !

Il entendit aussi la maman de son meilleur copain lui dire : "Arrête de faire le joli coeur à Zoé son coeur est déjà pris ailleurs !

A contre coeur il m'a alors ouvert son coeur...Il m'a raconté que son père aimait une autre femme : ça m'a arraché le coeur ! cet homme était vraiment sans coeur ...

Je crois bien que mon coeur bat la chamade et ce n'est pas fini je pense  avoir un coeur d'artichaut.....

 

IL A ECRIT

Premier jour

Des draps blancs dans une armoire

Des draps rouges dans un lit

Un enfant dans sa mère

Sa mère dans les douleurs

Le père dans le couloir

Le couloir dans la maison

La maison dans la ville

La ville dans la nuit

La mort dans un cri

Et l'enfant dans la vie

Prévert

 

SOURIEZ

Dans la cour de l'école, un groupe d'amis discutent de leur avenir :

- Moi quand j'aurai fini l'école je serai pilote de Formule 1 !

- Moi je serai champion de foot !

- Et toi Jules quand tu auras fini l'école ?

- Et Jules de répondre aussitôt :

- Fou de joie !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 06:14

Groenland0001

Dernièrement j'ai entendu parler d'un sport qui défie mon imagination et dont je ne vois pas l'intérêt :

"la lutte d'orteils". Chaque année, des gens du monde entier se réunissent en Angleterre pour participer au championnat mondial. Les adversaires s'assoient à même le sol, face à face, puis bloquent le gros orteil du pied nu de l'autre.

Le but de ce sport consiste à coincer le pied de son adversaire un peu comme on fait dans une partie de bras de fer où l'on coince le poignet de son adversaire. Tout cela me semble bien étrange. Dans un sens, cette compétion inhabituelle rend honneur à une partie du corps à l'aquelle on accorde très peu d'importance, du moins jusqu'à ce que, par mégarde, on laisse tomber quelque chose dessus. Nos orteils et nos pieds sont des parties vitales de notre anatomie, mais nous n'y accordons que peu d'attention, à moins qu'ils nous fassent mal....qu'ils gèlent par exemple...

 

ILS ONT ECRIT

Mermoz :

- Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir.

C. Rambert :

- Quand on imagine que l'on n'a plus rien, chaque petit peu semble alors une immense richesse !

 

SOURIEZ

A la fin des cours de sciences naturelles, le professeur décide de faire une courte révision des sujets abordés. Il interroge Jules, qui dort au fond de la classe :

- Jules, qu'est-ce que l'eau potable ?

- L'eau potable est celle que l'on peut mettre dans un pot, Monsieur !

 

PASSEZ TOUS UN AGREABLE WEEK-END !



Repost 0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:31

cyclone2

C'est un phénomène qui se déclare souvent au cours des premières années de la vie. Elle peut revêtir différentes formes. Il est clair également que ces diverses formes de maltraitance se retrouvent au sein du couple....

Verbale ou mentale elle correspond à toute forme de pression négative exercée par des pensées ou des paroles. Les adultes tout comme les enfants peuvent facilement ête humiliés par des mots ou par la pression mentale subie lors des longs silences ou de conversations où ils font l'objet d'une indifférence totale.

Cela crée un terrain propice aux blessures intérieures, particulièrement chez l'enfant, et la personne finit par être meurtrie, complètement renfermée sur elle-même.

La maltraitance physique est présente partout de nos jours à toute période... tant au sein que hors mariage et  engendre de profondes blessures.

La plupart des abus sont refoulés et enfouis au plus profond de la victime, pour la bonne raison que, dans la majorité des cas, le problème réside au sein même de la famille ! séquelles, culpabilité, trouble, honte, menace  haine méfiance.....

ILS ONT ECRIT

Saint-Exupéry :

- L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu as à le permettre.

Proverbe arabe :

- Jette le chanceux dans la rivière, il en ressortira avec un poisson dans la bouche.

 

SOURIEZ

On raconte l'histoire de ce chien en train de traverser un pont, un bel os dans la gueule. Arrivé au milieu il regarde la rivière et voit son image reflété dans l'eau. Il s'imagine alors que c'est un autre chien, avec dans sa gueule, un os encore plus gros que le sien. Il se jette alors dans la rivière pour s'emparer de cet os....et se noie !

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 05:55

perroquet

J'ai mis mon képi dans la cage et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête

Alors

on ne salue plus, a demandé le commandant

Non

on ne salue plus a répondu l'oiseau

Ah, bon !

excusez-moi je croyais qu'on saluait a dit le commandant

Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper

a dit l'oiseau...

Prévert

 

IL A  ECRIT : Merci

Chaque merci a son histoire. Chaque sourire reconnaissant est porteur d'un précieux message. Tel un iceberg dans l'océan, le mot "merci" est seulement ce que l'oeil voit de l'extérieur. Mais enraciné dans le coeur se trouve la reconnaissance.

La parole du Christ est vraie : "C'est de l'abondance du coeur que la bouche peut s'exprimer".

Celui qui ne dit pas merci, n'est pas seulement discourtois. Il révèle l'ingratitude qui a pris racine en son coeur. Oublier de dire merci, c'est témoigner de l'égoïsme toujours destructeur.

Que les hommes au coeur généreux sachent humblement montrer l'exemple !

 

SOURIEZ

Un journaliste prend le taxi pour réaliser un reportage sur une prison. Arrivé devant le prison, il demande au chauffeur :

- Pouvez-vous m'attendre, s'il vous plaît ? J'en ai pour une quinzaine de minutes.

- Hors de question ! répond le chauffeur.

La dernière fois qu'un client m'a demandé de l'attendre ici, il est sorti 3 ans plus tard.....

 


Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 05:04

lune

Grace D. raconte : "Cette nuit-là, en juin 1991, il me fut impossible de m'endormir en paix. Soweto était en plein chaos. Des combats, des pillages, des meurtres, pendant toute la nuit. J'étais seule dans la maison. Mes enfants (tous mariés alors) m'avaient rendu visite dans la soirée, avant de retourner dans leur propre famille, dans un autre quartier de la ville.

Tout à coup, quelques énergumènes se sont approchés de la maison. Ils ont frappé à ma porte en criant :

- Venez, nous voulons que vous participiez aux combats.

Je suis sortie avec précaution de mon lit et j'ai jeté un coup d'oeil par la fenêtre. A la vue de tous ces jeunes gens des bâtons à la main, j'ai prié : "Seigneur sois mon bouclier !" J'avoue que je tremblais. Mais le Seigneur contrôlait la situation.

Soudain j'ai entendu le chef de la bande crier à ses amis :

- Hé ! laissons cette maison. C'est une vielle femme qui vit ici, toute seule. Ses enfants sont mariés et vivent ailleurs.

Alors que la bande hésitait à partir, le chef a crié :

- Je ne veux plus que l'un d'entre vous s'approche à nouveau de cette maison, jamais !

Je ne pouvais en croire mes oreilles. Cet homme avait toujours été contre nous ....

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe chinois :

- C'est s'aimer bien peu que de haïr quelqu'un ; mais c'est haïr tout le monde que de n'aimer que soi.

Goethe :

- Si vous avez confiance en vous-même, vous inspirerez confiance aux autres.

 

SOURIEZ

Dans le bus Jules est assis à côté d'une vieille dame...Jules est enrhumé et n'arrête pas de renifler...

Agacée la vielle dame finit par lui dire :

- Dis-moi, tu n'as pas de mouchoir ?

- Si, mais je ne le prête pas !

Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 06:11

petit et grd

Quand ce petit garçon était en colère tout son corps se mettait à vibrer comme secoué par des décharges électriques, prêt à exploser. La meilleure image qu'on pourrait donner est celle d'une marmite pleine posée sur un grand feu et dont l'eau en train de bouillir soulève le couvercle et menace de déborder à chaque instant !

Qu'est-ce qui pouvait bien déclancher ces colères ?

Au début ses parents pensaient qu'il était comme un paquet de nerf, qu'il était susceptible, jamais content...bref plein d'excuses...

Ce que ses parents ne savaient pas c'est que leur petit garçon avait beaucoup de questions et surtout des doutes en lui. Il savait bien qu'il avait un frère et une soeur, mais il n'était pas sûr que ses parents soient ses vrais parents.

Ce genre d'incertitude peut paraître bien curieuse et on se demande comment ces doutes s'étaient introduits dans sa tête.

Tout simplement. Il avait entendu son père dire un jour en riant au cours d'un repas entre amis :

- Oh celui-là, on se demande bien de qui il peut être, avec ses cheveux tout blond !  On est tous bruns dans la  famille !

Et depuis ce jour, le petit garçon se demandait si son papa était son vrai papa ! et sa maman sa vraie maman ! ....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l'écrit et celui qui le lit...

- Qu'est-ce que tu veux ? dis-moi ce que tu veux que je te dise...

 

SOURIEZ

Un homme vient de tomber d'un édifice haut de 15 étages. Sa femme appelle un médecin qui lui dit :

- Votre mari est mort, madame !

Tout d'un coup, l'homme se redresse et dit :

- Mais je ne suis par mort !!!

- Arrête chéri, le docteur sait ce qu'il dit !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche