Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 06:23

vautour

Votre identité a de l'importance, non seulement pour vous mais aussi pour le voleur qui veut s' emparer de votre nom et de votre carte bancaire ain de pouvoir vous faire payer la plupart de ses factures ! Beaucoup d'entre nous font d'énormes efforts pour se forger une identité qui leur permettra s'imaginent-ils, de s'intégrer plus facilement au sein de certaines couches de la société.

Certains s'habillent uniquement de vêtements griffés ou roulent au volant de voitures d'une certaine marque. D'autres croient que leur apparence physique est la clé de leur identité et n'hésitent pas à multiplier les opérations de chirurgie esthétique.

D'autres encore s'identifient à leur profession, à leur position sociale. Connaissez-vous l'histoire de cet homme qui va rendre visite à un psychiatre pour lui expliquer qu'il souffre d'une crave crise d'identité : "Docteur, je suis convaincu d'être un chien !"  Quand le médecin lui demande depuis combien de temps il est affligé par ce problème, il aboie :

- Mais Docteur, depuis que je suis un jeune chiot !..........

 

ILS ONT ECRIT

Confucius :

- En cherchant à hâter les choses on manque le but. Et la poursuite de petits avantages fait avorter les grandes entreprises.

Shakespeare :

- C'est l'endroit où l'eau est profonde qu'elle est la plus calme.

 

SOURIEZ

Deux femmes discutent sur le bord d'une piscine :

- Tu viens de baigner josiane ?

- Non, mon docteur m'a dit que j'avais une santé de fer.

- Et alors ?

- Je n'ai envie ni de couler ni de rouiller ....

 

SOYEZ HEUREUX  !  à +

Repost 0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 05:33

Marie

Mes parents attendaient un garçon mais voilà je suis née fille. Et sentir leur déception pèse lourd sur le coeur d'un enfant.

C'était sans arrêt :

- Tu n'as pas bien fait...tu aurais dû faire autrement...tu ne seras jamais l'enfant que j'attendais, que j'espérais que je voulais....

Et voilà, je compte pour du beurre !

Imaginez les dégâts que peut provoquer dans la vie d'une petite fille ce genre de paroles. Na pas avoir une valeur suffisante pour retenir l'attention de son père, de ne pas être suffisamment intéressante pour occuper ses pensées déclencher un sourire, susciter une caresse ou un mot gentil de sa part !

Inutile de dire qu'adulte, elle ne pouvait s'engager dans une relation durable, elle restait à la périphérie de tout le bon et l'intime qu'elle aurait pu partager avec un partenaire.

Tout se passait comme si elle refusait en quelque sorte de s'abandonner, de faire confiance... Comment faire confiance à l'autre quand on n'a pas confiance en soi ?

Qui pourra lui donner des ancrages suffisamment forts pour qu'elle accepte de se reconnaître comme aimable, ce qui veut dire susceptible d'être aimée ?

De se sentir appréciée dans son travail, dans sa façon de conduire sa vie ? Qui va lui permettre de dire :

" J'ai de la valeur" pour avancer dans l'existence ?

 

ILS ONT ECRIT

Stendhal :

- On peut tout acquérir dans la solitude, hormis du caractère.

Prov. Africain :

- Un sac vide ne tient pas debout.

 

SOURIEZ

Jules achète une paire de lacets.

- Et avec ça, demande le vendeur ?

- Avec ça,  je vais attacher mes chaussures.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 05:39

pere-fille.jpg

L'amour entre deux fleurs n'est pas impossible, c'est même moins rare qu'on ne le croit....

L'une de ces fleurs était une splendide rose trémière, très belle, dont les couleurs chatoyantes illuminaient tout le jardin où elle s'épanouissait.

Resplendissante de jeunesse, elle avait une maturité printanière pleine de charme qui attirait tous les regards. L'autre était une fleur de tournesol, un "soleil" comme on les appelle aussi.

Au XIX è siècle, un peintre célèbre en peignit de splendides, qui sont exposés dans quelques-uns des plus célèbres musées du monde.

Mais ne croyez pas que cette fleur de tournesol était un soleil étincelant, pas du tout, c'était au contraire un vieux soleil fatigué qui le matin avait tout juste la force de se tourner vers le levant et le soir encore à peine suffisamment d'énergie pour regarder le couchant.

Ce tournesol eut une grande faiblesse, il commet une grossière erreur, celle de se laisser aimer par la rose trémière et de répondre à cet amour, de l'aimer à son tour avec l'amour de tournesol qui était en lui, tel qu'il le ressentait....

 

ILS ONT ECRIT

Saint-Exupéry :

- Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.

Sagesse :

- J'écoute le chant de l'oiseau non pour sa voix, mais pour le silence qui suit.

 

SOURIEZ

Un Sénégalais a décidé de s'instruire et d'aller étudier à la Sorbonne. Au bureau des inscriptions, on lui demande :

- Quelle branche choisissez-vous ?
- Ah, non là, présentement ! dit le Sénégalais indigné, je veux un banc comme tout le monde !

 


Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 05:33

chat.jpg

Nadine posait sans arrêt des questions . Dès le matin en se levant, pendant le déjeuner, lors des repas, à tous moments de la journée et encore le soir dans son lit, juste avant de s'endormir. Elle posait des questions :

- Qu'est-ce que j'étais avant d'être dans le ventre de ma maman ?

Pourquoi les garçons bousculent-ils les filles qui parlent entre elles dans la cour de récréation ?

Est-ce que à toi aussi papa, le maître pinçait les fesses après la classe ?

Comment il fait papy qui est au ciel pour ne pas tomber sur nous ?

    A mesure que Nadine grandissait les questions devenaient plus complexes et plus gênantes :

- Où va la tendresse qu'on ne donne pas ?

Que devient notre amour quand celui qu'on aime n'en veut plus ?

Où va le bonheur quand le malheur arrive ?

     Mais ce qu'il faut savoir c'est que Nadine ne se contentait pas de poser des questions. En fait pour chacune d'elles, elle avait une réponse qu'elle se hâtait de partager avec son chat !

     Lui l'écoutait ne lui coupait pas la parole et en plus, il la comprenait, car chaque fois il clignait des yeux comme pour dire : "Je suis bien d'accord avec toi !"

 

ILS ONT ECRIT

Hooker :

- La lumière du ciel rayonne sur l'enfant avant que les ombres de la prison terrestre ne se soient étendues sur lui....

J. Ruskin :

- Les fleurs s'efforcent toujours de germer partout où nous les supportons, et celles qui poussent le plus dru sont les plus belles.

 

SOURIEZ

Dans la série : Parlons bien la France, aujourd'hui, le verbe : Croiver CROIVER

- Mais dis donc, ça n'existe pas comme verbe ?

- Si et je le prouve !

- Ve voulais à droite à foiffante diffe quand v'ai croivé une voiture qui voulait à gauffe à plus de fent-vingt.

V'avais pas ma feinture et ve me fuis café toutes les dents fur le pare brive !


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 06:01

louis.jpg

On raconte l'histoire de Lulu 10 ans qui n'avait pas proféré la moindre parole depuis sa naissance.

Un jour que sa mère lui eut servi plusieurs semaines d'affilée un bol de porridge pour son petit déjeuner,  hurla : "c'est déguelasse, je déteste cette saloperie !

Sa mère bouleversée de l'entendre enfin parler se précipita vers lui pour le serrer dans ses bras et s'écria :

- Nous pensions que tu ne pouvais pas parler ! Pourquoi n'as-tu jamais rien dit jusqu'à aujourd'hui ?

A quoi Il répondit sans détour :

- Parce que jusqu'à aujourd'hui je n'avais pas à me plaindre de quoi que ce soit !

Certaines personnes sont incapables d'exprimer autre chose que leur colère ou leur déception....

Quant à celui qui critique, agit-il ainsi pour nous aider ou nous humilier ?

Les gens qui souffrent ont souvent tendance à blesser ceux qui les entourent.

Demandons-nous toujours si les critiques qui nous sont adressées sont la conséquence d'une blessure ou si elles sont dites pour nous aider....

Notre propre comportement peut nous faire souffrir plus que celui d'une tierce personne. Celui qui en veut à tout le monde n'est pas très malin....

 

ILS ONT ECRIT

Voltaire :

- La discorde est le plus grand mal du genre humain.

et la tolérance est le seul remède...

M. Proust :

- On ne reçoit pas la sagesse. Il faut la découvrir soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner.

 

SOURIEZ

Cet aviateur raconte à un copain :

- Un jour, j'étais dans mon avion, tout moteur coupé, plus une goutte d'essence et en pleine tempête...

- Comment as-tu fait pour atterrir ?

- Mais qui t'as dit que j'avais décollé ?

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 05:14

mere.jpg

La mère de Lamartine était la plus grande, la plus douce et la plus permanente occupation de sa pensée.

- J'espérais la conserver jusqu'à mes jours les plus avancés.

La jeunesse perpétuelle de son âme, se communiquait à son visage. Les années n'avaient laissé aucune trace sur ses traits : à 66 ans on la confondait avec ses filles.

Elle était conservée par l'atmosphère de résignation, de piété et de paix intérieure, dans laquelle elle s'enveloppait comme ces parfums fugitifs ou comme ces fleurs rares qu'on empêche de s'évaporer ou de se flétrir en les préservant du contact de l'air terrestre....

 

ILS ONT ECRIT

Lamartine :

- Si Dieu n'est pas au bout du chemin, alors à quoi bon marcher ?

- Je crois que Dieu se manifeste toujours au moment précis où tout ce qui est humain est insuffisant, où l'homme confesse qu'il ne peut rien pour lui-même !

 

SOURIEZ

Deux alpinistes se promènent en montagne. Alors qu'ils sont sur le point de traverser un passage dangereux, le premier raconte :

- La dernière fois que je suis passé ici, mon guide est tombé dans le précipice.

- Quelle horreur ! s'exclame l'autre. Comment as-tu réagi ?

- Ce n'était pas si grave que ça : il était corné et il lui manquait pas mal de pages....

 

EXCELLENT WEEK END A TOUS !

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 05:57

coeur rose bleu

La nostalgie est la seule capable de nous permettre de garder en nous le souvenir de tout le bon que l'on a vécu, même quand ce bon a disparu.

La nostalgie nous fait même comprendre combien l'amour, même s'il ne le sait pas lui-même, doit se vivre au présent et combien il est important de ne pas l'abîmer ou le blesser quand il se dépose en nous ou quand il vient vers nous, offert par celui ou celle qui nous aime.

La nostalgie est comme notre ombre. Une ombre qui nous précède ou nous suit quand l'amour n'est plus.

C'est la trace, le contour et le plein, en chacun de ce qui demeure quand l'Amour nous quitte....

 

ILS ONT ECRIT

H. Gunaratana :

- Lâchez prise. Apprenez à suivre le flot des changements qui surviennent. Devenez plus flexible et détendez-vous.

Tchouang-Tseu :

- Toutes les eaux y confluent sans la remplir, toutes les eaux en sortent sans la vider. Voilà pourquoi je vais à la mer.

 

SOURIEZ

Un monsieur appelle les pompiers car sa maison brûle :

- Le pompier :

- Allô ?

Le monsieur :

- Non, AU FEU !

 


Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 05:41

Groenland0001

Le vrai bonheur est surtout dans l'instant présent que nous pouvons le vivre et non pas en nous projetant exclusivement vers l'avenir, ce qui pourrait devenir une fuite de la réalité.

Le bonheur est relié à notre capacité de savoir apprécier l'instant précis même si ce dernier nous plonge dans la souffrance et dans l'épreuve.

     Vivre heureux, c'est savoir intégrer au présent le bien et le mal, la réussite et l'échec, la beauté et la laideur, le plaisir et la douleur, et demeurer reconnaissant pour la moindre parcelle de vie qui jaillit au travers de nous, des autres et de la création.

    Par ailleurs, le bonheur c'est aussi se fixer des objectifs et escalades de nouvelles montagnes. C'est apprendre à se dépasser, à  s'améliorer, à scruter de nouveaux sommets...

Ph. Auzenet

 

ILS ONT ECRIT

- Quand on ne peut plus revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la manière d'aller de l'avant.

H. Laborit :

- Confronté à une épreuve, l'homme ne dispose que de trois choix :

1. Combattre donc j'avance

2. Ne rien faire donc je stationne

3. Fuir donc je vais en arrière !

 

SOURIEZ

A la sortie de la classe, la mère de Jules demande à sa maîtresse. :

- Pourquoi mon fils n'a-t-il que des 0 ?

- Parce qu'il n'existe pas de notes plus basses !

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 06:04

chien chat0001

La plupart du temps la connaissance est fondée sur un savoir : "Je connais car je sais des choses de lui, sur lui."

L. Valensi écrivait :

- Tout ce que je sais et que tu ne sais pas est pour moi, à ton égard, un don possible et une arme possible.

Tout ce que tu sais et que je ne sais pas fait ma soif de toi et en même temps une menace.

Je crois important d'être exigeant, ce qui tue l'amour, c'est de vouloir tout excuser tout comprendre.

Une trop grande proximité empêche le regard de s'élargir, et je risque de te blesser par des gestes vitaux pour moi.

     Nous sommes comme des navigateurs sans boussole, ni port d'attache, perdus dans la nuit des sentiments, déchirés aux petits matins des rencontres maladroites et trop brèves, morcelés au temps des retrouvailles.

Plus l'autre est désemparé, injuste excessif dans une situation donnée, plus il est important de garder le contact, de ne pas se replier ou l'enfermer dans son mutisme....

 

ILS ONT ECRIT

- Malheur à celui qui a cru pouvoir changer la vie (ou l'autre). Il garde à jamais au coeur une rage immense.

- Je voulais que ce soit plus vivant entre nous pour que ce soit plus vivable.

 

SOURIEZ

Une petite vieille est dans son appartement. On frappe à la porte, elle ouvre et voit un jeune homme bien vêtu, un aspirateur à la main.

- Bonjour ! Voici toute la technologie du XXIè siècle dans cet aspirateur à nul autre pareil !

- Pas la peine, répond la vieille, je suis fauchée, au revoir.

Elle veut claquer la porte, mais le jeune homme a pris soin de caler son pied pour la maintenir ouverte :

- Allons ! Attendez au moins que je vous fasse une démonstration !

Et avant qu'elle ait pu dire un mot, il dépose au milieu de l'entrée de l'appartement un sac de déchets divers, assez peu ragoûtant.

Il ajoute en riant :

- Et si mon aspirateur n'aspire pas tout ça d'un coup, je mange ce qui restera !

- Ah bon ? dit la vieille. Alors je vais vous chercher une cuillère parce qu'on m'a coupé l'électricité ce matin !

Repost 0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 05:41

chevaux.jpg

Ils devaient partir en voyage, mais l'argent du billet leur manquait.

" Je n'avais que trois couronnes en poche, mais en revanche la certitude que Dieu trouverait le nécessaire d'une façon ou d'une autre pour nous aider.

Ma belle-mère a proposé de garder les enfants en notre abscence et le garçon qui devait soigner le bétail était arrivé. Ma femme avait préparé les habits, mais nous n'avions toujours pas les trois couronnes pour le voyage....

Midi sonne et ma femme me dit :

- Alors petit père, où en sommes-nous ?  Si nous voulons partir c'est bientôt l'heure !

- Ne t'en fais pas, plus le besoin est aigu, plus l'aide est proche...

A l'instar d'Elie demandant la pluie, je sors pour voir s'il n'y avait pas "un petit nuage au ciel"; et effectivement, loin à l'horizon, je vois un attelage qui venait dans notre direction. Cela ne pouvait être que des marchands de bestiaux et je soupirai : " Seigneur si c'est ta volonté, envoie-les moi...."

J'avais justement trois chevaux et une génisse à cette époque-là, donc je pouvais bien me passer de l'un d'eux...

Les marchant arrivèrent tout droit dans notre cour en faisant claquer leur fouet ; je sortis vers eux, et ils me demandent si j'avais quelque chose à vendre.

Je leur fis voir les bêtes et sur le champ ils achetèrent un cheval, et une génisse pour 920 couronnes...

Je touchais ce jour-là le prix du voyage !....

 

ILS ONT ECRIT

J. Cocteau :

- Dans la vie, on ne regrette que ce qu'on n'a pas fait.

L. Tseu :

- Il est plus intelligent d'allumer une toute petite lampe que de te plaindre de l'obscurité.

 

SOURIEZ

Jules rentre de l'école très fâché.

- Maman, c'est fini ! Je ne retournerai pas à l'école parce qu'à l'école on ne m'apprend

  que des choses que je ne sais pas !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche