Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 05:34

Docteur H. raconte cette histoire qu'elle a vécue alors qu'elle travaillait dans un hôpital de brousse au Congo :

- Une nuit une femme donna naissance à un bébé prématuré, mais elle ne survécut pas à l'accouchement, nous laissant le bébé et sa grand soeur âgée de deux ans.

Nous  n'avions pas de quoi tenir le bébé au chaud, il nous fallait une bouillotte.

Nous ne pouvions qu'envelopper le bébé, le mettre dans une boîte et allumer un bon feu.

Lors d'une réunion, je fis part de cette histoire et de nos besoins...Quand soudain une petite fille de 10 ans se lève et dit :

"S'il te plaît Dieu, envoie une bouillotte cette après midi, pas demain parce que ce sera trop tard, le bébé sera mort.

Et tant que tu y es, envoie aussi une poupée pour la petite fille pour qu'elle sache que tu l'aimes !"

Dans l'après-midi j'appris qu'une voiture venait de laisser un gros paquet devant ma porte. C'était le premier colis que je recevais en quatre ans !...

J'appelai les enfants avant d'ouvrir le paquet. Imaginez 30 paires d'yeux rivés sur le colis !

Dedans se trouvaient des biscuits, des pansements, des fruits secs puis...une bouillotte en caoutchouc toute neuve et au fond du paquet,

une magnifique poupée !"

Partager cet article
Repost0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 05:28

Il y a quatre petits animaux sur la terre, qui sont remplis de sagesse :

- Les fourmis, petit peuple faible,

mais qui amassent, leurs provisions

pendant l'été.

- Les blaireaux qui n'ont guère de force, mais qui établissent leur demeure dans

les rochers.

- Les sauterelles, qui sans avoir de roi, s'avancent en bataillons rangés,

- Et le lézard que tu peux capturer à la main et qui pénètre dans les palais des grands.

J'ai noté qu'une once de paix vaut mieux qu'une tonne d'or !

A présent sourions :

Dans une petite localité des Etats-Unis, le pasteur a fait afficher l'avis suivant sur la porte de l'église :

-  Ce matin à 8h30, notre honorable frère J. Miller nous a quitté pour le paradis.

Le soir, une main inconnue avait ajouté :

- Ici, paradis - stop - 19 h - J. Miller toujours pas arrivé - stop - sommes inquiets - stop

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 05:53

Pas une feuille qui bouge,

Pas un oiseau chantant,

Au bord de l'horizon rouge

Un éclair intermittent ;

D'un côté rares broussailles,

Sillons à demi noyés,

Pans grisâtres de murailles,

Saules noueux et ployés ;

De l'autre, un champ que termine

Un large fossé plein d'eau,

Une vieille qui chemine

Avec un pesant fardeau,

Et puis la route qui plonge

Dans le flanc des coteaux s'allonge

En minces plis onduleux.

Th. Gautier

 

Bonne semaine à tous !

Partager cet article
Repost0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 05:55

Quelqu'un a écrit :

Je n'ai pas un seul, mais de multiples visages,

celui d'un homme que je suis devenu et celui du nourrisson que j'étais,

celui de mes rires et de mes colères,

de mes peurs, de mes tristesses, de mes joies, de mes souffrances, de mes allégresses,

de mes nuits et de mes jours...

mille et mille faces de mon être toutes éphémères et, pour les désigner un seul nom...

...et demain l'habitant provisoire d'une tombe au cimetière...

VE Frankl a écrit :

La santé mentale est fondée sur un certain degré de tension

entre ce que nous avons déjà réalisé et ce qui nous reste à réaliser, ou sur la différence entre ce qu'on est et ce qu'on devrait être !

De tout coeur un excellent week-end à tous !

l

Partager cet article
Repost0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 04:57

Auteur inconnu :

- Le silence est le mystère du monde à venir.

La parole est l'agonie du monde présent.

Beaucoup cherchent avidement mais

seuls trouvent ceux qui demeurent dans un silence continuel.

- L'amour qu'on donne enrichit infiniment plus que celui qu'on reçoit.

Balthasar :

- Personne n'est emporté automatiquement vers les portes du ciel par la cohue générale.

Balzac :

- Le coeur d'une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon.

 

W. Churchill a écrit :

La réussite c'est d'aller d'échec en échec sans jamais se décourager !

 

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 05:44

Pour toi

Je n'ai aucun présent

Juste un bouquet d'amour

Qui défie le temps

Je voudrais te donner le ciel à bout de bras

Je ne peux que t'aimer me nourrir de tes joies

Dans la danse du vent

S'éparpillent nos rires

Profitons de l'instant

Sans serment ni soupir.

Tendre soit le moment au gré de nos plaisirs

En doux prolongements au fils de nos désirs.

Violette Fulpin

 

Marc Chagall a écrit :

Dans notre vie, comme sur la palette de l'artiste il n'y a qu'une seule couleur qui donne un sens à la vie et à l'art.

C'est la couleur de l'amour.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 05:28

Le désespoir se produit souvent

face à un sentiment d'impuissance et de résignation, devant un évènement

qui paraît insurmontable et nous

ramène à nos propres limites.

Il est différent de l'absence d'espoir,

qui elle, fait référence à un bon sens

dans le discernement.

Notre réaction face à une épreuve est primordiale : soit nous acceptons de

lutter et d'espérer encore, soit nous nous

laissons aller et tombons dans le

désespoir.

Si cette réaction est inconsciente dans

notre vie intérieure, nous sommes appelés

à la rendre consciente et si besoin la

transformer....

Bergerac a écrit :

Ce qu'il y a de meilleur dans l'homme c'est ce qui lui reste de l'enfant, et l'erreur est de croire que nous soyons créés pour les ivresses.

Nous ne le sommes que pour les joies menues.

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 05:32

Connaissez-vous l'histoire de Han Van

Meegeren ?

Peintre de talent mais méconnu. Il imagina qu'il pourrait duper des experts en peignant de faux Vermeer et ainsi prouver son génie.

Son premier faux tableau, remarquable de précision dans les détails, représente l'histoire des disciples d'Emmaüs et fut accepté par l'ensemble des experts comme un authentique Vermeer.

Pris par le jeu et l'appât du gain facile, Van Meegeren continua à peindre toute une série de faux tableaux. Personne ne découvrit la vérité.

Malheureusement pour lui l'un des faux Vermeer avait été acheté par Goëring, membre bien connu du parti Nazi et après la deuxième guerre mondiale le peintre fut soudain arrêté par les Alliés et traduit en justice pour conspiration avec l'ennemi, accusé d'avoir vendu "une oeuvre d'art inestimable" à un Nazi !

Le peintre se retrouva devant un choix difficile : reconnaître que le tableau était un faux ou risquer la peine de mort ! Il décida de prouver au tribunal que le tableau n'était pas en fait un vrai Vermeer en peignant sous les yeux des juges une autre copie du même tableau !

Il fut donc reconnu comme faussaire, et n'encourut qu'une peine d'un an de prison.

Fin de l'histoire : après deux mois de prison il mourut d'un infarctus !

Napoléon Bonaparte a déclaré :  Le mensonge ne sert à rien, puisqu'il ne trompe qu'une fois !

 

Proverbe :

Le pain du mensonge est doux à l'homme ; après, sa  bouche est remplie de gravier.

Belle semaine à tous !

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 06:12

Un missionnaire en congé en Europe, acheta un petit chien en faïence qu'il emporta en Birmanie où se trouvait son champ d'activité.

Il plaça la statue bien en évidence devant sa maison.

Ses voisins intrigués, l'interrogèrent :

- Pourquoi as-tu mis ce chien devant ta porte ?

- Parce que je suis souvent seul chez moi.

J' ai besoin d'un chien qui me protège et la nuit m'avertisse du danger.

Tous se mirent à rire...

- Mais ton chien ne voit rien, n'entends rien, n'aboie pas et ne mords pas !

Comment pourrait-il te protéger des voleurs ? ...Ton chien n'est que de la faïence !

- Ah bon ! dit le missionnaire, et vos idoles elles sont faites avec quoi ?  Du bois, de la pierre ou du métal !...elles ne voient pas et n'entendent pas plus que mon chien,

et pourtant vous vous prosternez devant elles !

 

A tous une excellent week-end !

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 05:47

Deux hommes meurent et arrivent au paradis.

- De  quoi êtes-vous morts ? demande St. Pierre.

- De joie dit le premier.

- De froid dit le second

- Ah ! racontez-moi ça.

 

Eh bien dit le premier, je croyais que ma femme me trompait. J'arrive à l'improviste à la maison où je croyais trouver le coupable.

J'ouvre toutes les portes, je regarde dans les placards, je vais à la cave, je fouille tout, rien....alors je meurs de joie !

Ah bon. Et vous dit-il à l'autre. Comment êtes-vous mort de froid ?

- Cet idiot a oublié de regarder dans le congélateur !

Sur ce excellent jeudi !

 

 

Partager cet article
Repost0