Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 05:42

Quand Thomas Carlyle termina son manuscrit sur la Révolution Française,

il demanda à son voisin John de le lire   et de lui donner son avis.

Quelques jours plus tard John arriva chez Carlyle, le visage pâle et défait.

Il expliqua à ce dernier que sa servante s'était servi du manuscrit pour allumer son feu !

Carlyle fut bouleversé par la nouvelle :

deux années de travail réduites à néant !

Ecrire un tel ouvrage avait été long et ardu, mais le réécrire lui parut une tâche simplement inhumaine.

Puis un jour il observa un maçon en train de monter un mur, une brique après l'autre. Inspiré par l'artisan, il se dit :

- Je vais écrire une page aujourd'hui et une autre demain...Je vais me concentrer sur une page chaque jour, sans chercher à voir plus loin.

Il se mit au travail. Ce fut un labeur long et difficile, mais il persévéra et le résultat dépassa ce qu'il avait écrit la première fois.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 06:07

Résine durcie ou fossile d'un pin maintenant disparu (Pinus succinifer), du même ordre que les conifères.

Il existait à l'époque tertiaire (Oligocène).

Cette résine était fluide, car ce qui  nous en est resté contient de nombreux vestiges de plantes et d'insectes.

Les pins produisant cette résine-là croissaient au Sud-Est de ce qui est maintenant le lit de la Mer Baltique.

On peut encore trouver des fossiles au Sud de la mer.

L'ambre assimilée à une pierre précieuse devint très tôt l'objet de trafic dans les régions très éloignées de la Baltique...

 

Souriez

Lettre d'enfant à Dieu (authentique)

Cher Dieu,

Dimanche prochain, si tu regardes dans l'église pendant la messe, je te montrerai

mes nouvelles chaussures.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 05:57

Isaac N. était directeur des

publications d'une mission au

Rwanda à Mugonero.

Il se trouvait dans la capitale Kigali quand le génocide débuta en

avril 1994. Plusieurs familles y compris sa femme et ses enfants se

réfugièrent dans l'enceinte de la mission à Mugonero.

Mais une bande de tueurs pénétra dans le camp et se mit à les massacrer tous.   Cette boucherie dura toute une semaine.

En juillet quand le génocide prit fin, Isaac avait perdu sa femme, ses 9 enfants, ses parents, frères et soeurs...

Il était le seul à avoir survécu à cause de son voyage à Kigali.

Cinq ans plus tard, il reçut l'invitation la plus difficile à accepter :

Serait-il d'accord pour retourner à Mugonero en tant que directeur de la mission où toute sa famille avait perdu la vie ? ....

Arrivé à Mugonero, il invita les gens des environs à venir à un rassemblement au cours duquel il déclara :

- Je ne veux pas savoir qui a tué ma famille, je ne veux même pas que vous me disiez que vous êtes mes amis...Travaillons ensemble ....

 

Dicton :

Il faut éprouver les amis aux petites occasions et les employer aux grandes.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 05:49

Ils se tenaient debout serrés l'un contre l'autre, devant la porte d'entrée, deux enfants misérables leurs manteaux déchirés.

- Vous avez de vieux journaux à jeter m'dame ?

J'aurai voulu leur dire non...mais je les fis entrer et leur servis, une tasse de chocolat bien chaud.

Je retourne continuer mon travail quand je fus soudain frappée par le silence qui régnait dans la pièce voisine. J'allai y jeter un coup d'oeil.

La petite fille tenait son bol vide entre les mains et semblait perdue dans la contemplation de la porcelaine bleue. Ce fut le garçon qui demanda brusquement :

- M'dame, vous êtes riche? Je regardai ma nappe aux couleurs ternies.

- Riche ? moi, oh non !

La petite fille reposa délicatement la tasse sur la sous-tasse.

- Mais vos tasses vont avec les sous-tasses ! murmura-t-elle d'une voix rauque...

Puis ils partirent dans une bourrasque de vent glacé, sans un mot, leur sacs plein de vieux journaux sur la poitrine pour se protéger ....

Devant le feu se détachaient encore les empreintes boueuses des petites sandales. Je décidai de ne pas nettoyer le tapis, je veux garder sous les yeux le souvenir de ces sandales, au cas où il m'arriverait d'oublier ...à quel point je suis riche !

 

 A TOUS UNE EXCELLENTE FIN DE SEMAINE  !

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 05:18

 

Ce jeune Sud-Africain qui souffrait du Syndrome de Down (Trisomie 21) m'a fait une très grande impression...

nous raconte Jean le missionnaire :

- Un jour, je lui ai demandé : " comment te représentes-tu Dieu ?

Il m'a regardé bien en face.

Ma question était-elle trop difficile ?

Certainement pas, parce que ses yeux se sont mis à pétiller :

- Il est comme une ombre, regarde, il est là !

Il m'a montré son ombre du doigt, puis il s'est relevé pour sauter et courir en montrant tout le temps son ombre du doigt.

- regarde, il est toujours là !...

Matthew Henry a écrit :

Le Dieu d'Israël est parfois un Dieu qui se cache, mais jamais un Dieu qui s'absente; parfois dans l'obscurité, mais jamais loin....

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:28

Rémy Belleau (1528-1577) :

Là, les lis et les roses

De leurs robes décloses

Font renaître en tout temps

Un beau printemps,

L' oeillet et l' amarande

Le narcisse et l'acanthe

Cent mille et mille fleurs

Y naissent, dont l'haleine d'air, les bois et la plaine

Embaume de senteur.

Il est écrit :

Des bords où le matin rayonne jusques à l'occident,

C'est la seule bonté qui donne tout plaisir évident.

Si la terre souffre, tarie, tu viens la visiter,

Et les grands trésors de ta pluie tombent pour l'arroser.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 05:15

Aujourd'hui tout le monde connaît l'histoire de l'arche de Noé.

Mais à l'époque Noé fut considéré comme un excentrique et ses fils comme des personnes naïves qui suivaient sans réfléchir leur père...

Pourtant le monde n'a jamais connu telle inondation.

Ils n'avaient pas cru aux avertissements et périrent tous.

Il est difficile de se faire une idée du royaume céleste. Les capacités normales de notre imagination tournent court, elles sont trop limitées.

Mais il est important de réaliser que ce royaume existe.

Essayons simplement de nous imaginer en train de raconter à un embryon humain, le monde dans lequel il va naître !

Supposons que l'embryon tente effectivement de nous comprendre...

Ainsi mesurons-nous mieux les limites de l'imagination. En effet comment lui expliquer par exemple ce qu'est la lumière du soleil ?

Le bébé à venir n'est pas réellement capable d'imaginer le monde extérieur, et s'il décidait de ne pas naître, il mourrait et ne saurait jamais ce qu'est ce monde.

Nous ne sommes que les embryons de nos futures âmes immortelles.

S'il est difficile d'imaginer la vie à venir, elle viendra pourtant....

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 05:45

Pas une feuille qui bouge,

Pas un oiseau chantant,

Au bord de l'horizon rouge

Un éclair intermittent ;

D'un côté rares broussailles,

Sillons à demi noyés,

Pans grisâtres de murailles,

Saules noueux et ployés ;

De l'autre, un champ que termine un large fossé plein d'eau,

Une vieille qui chemine avec un pesant fardeau,

Et puis la route qui plonge dans le flanc des coteaux bleus

Et comme un ruban s'allonge en minces plis onduleux

Th. Gautier

 

Ce Proverbe nous dit  :

Cherchez la chose où vous l'avez laissé tomber, car c'est là qu'elle se trouve !

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 05:40

En janvier, une série de secousses sismiques en Italie centrale, déclencha une avalanche qui ensevelit complètement un hôtel luxueux.

Au moins 25 personnes perdirent la vie.

Cet hôtel était connu pour être niché dans un endroit d'une grande beauté, un havre de paix et de luxe où les gens fortunés venaient se reposer et profiter des distractions offertes.

Quelques minutes suffirent à l'anéantir et l'ensevelir sous 12000 tonnes de neige ...brutal et rapide...

Chaque jour divers évènements dans le monde nous rappellent combien fragile est la vie humaine.

 

Jacques à écrit :

" Qu'est-ce que votre vie ?  une vapeur éphémère qui paraît avant de disparaître...

 

Bon Week-end à tous ....à vous qui passez sans me voir !

Partager cet article
Repost0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:59

Henri Bosco :

Les vents aiment les voiliers

Sur la mer où les dauphins jouent

Gonflent leurs belles joues.

La côte est pleine de lauriers.

Deux barques qui s'en vont

naviguent de conserve

Passent au fil des eaux et sentent le

goudron.

Il fait si bon

Qu'on voit fumer un bastidon

Sur le cap de Minerve.

 

V. Muselli : le soir.

Les feuilles ne sont plus que cendres et que rouilles,

Le jour est mort, le ciel est dépeuplé d'oiseaux ;

Déjà la lune monte, et déjà les grenouilles

De leur chant querelleur ont troublé les roseaux.

 

 

 

Partager cet article
Repost0