Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 06:49

Pelagie.jpg

Tôt un matin de décembre, Pélagia fut réveillée par un bruit qui ne lui était pas familier. Elle crut qu'elle rêvait.. Mais non ! plusieurs policiers lourdement armés firent irruption dans leur chambre. Son mari fut jeté hors du lit et elle fut attrapée par le bras et traînée dehors...

Pélagia et son époux furent condamnés à trente ans d'emprisonnement. Quand elle entendit la sentance elle s'effondra tandis que son mari essaya une dernière fois de la réconforter :

- Ne t'inquiète pas ma chérie, ces gens ne sont pas chrétiens. Ils ne connaissent rien de la justice de Dieu...

Un gardien cria : vous ne sortirez pas vivants de cette prison !

Quand elle entendit la porte se refermer sur elle, elle pria :

- Père, tu sais que je suis innocente, ne permets pas que ces paroles s'accomplissent !

       Pélagia et son mari étaient deux des 200 chrétiens arrêtés au Pérou en 1992 sur la base de fausses accusations d'activités terroristes :   tendre un verre d'eau à un guérillero, alors qu'il tenait son arme braquée, était le seul crime que plusieurs d'entre eux avaient commis !!

En dépit de tout, Pélagia continua à servir le Seigneur. Ses compagnons de prison la choisir de coordonatrice chrétienne. Elle partagea l'Evangile avec d'autres prisonnières...

En 1996, les prisonniers commencèrent à être libérés Pélagia et son époux retrouvèrent la liberté !

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe :

- La fontaine la plus rafraîchissante est en soi.

- Apprendre à désarmer son adversaire en lui souriant et en restant serein.

 

SOURIEZ

Papy chez le dentiste :

- Combien ça va me coûter pour me faire retirer cette dent ?

- Cela va vous coûter 90 euros, mais je fais faire vite, vous ne souffrirez pas du tout.

- 90 euros pour quelques minutes de travail ! Ben, vous ne vous embête pas !

- Je peux vous la retirer très lentement si vous préférez.....

 

A TOUS UN TRES BON WEEK END !

Repost 0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 06:27

tremblement.jpg

Après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti en janvier 2010, les scènes de destruction et de mort ont souvent été ponctuées de scènes où l'on voyait quelqu'un être sorti vivant des décombres, même après que tout espoir avait disparu.

Le soulagement et les larmes de joie succédaient à une profonde gratitude envers ceux qui travaillaient jour et nuit, en risquant souvent leur propre vie pour donner à quelqu'un d'autre la chance de vivre.

Comment vous sentiriez-vous si cela vous arrivait ?

Avez-vous déjà été secouru ?

Il vaut la peine que nous nous interrogions sur ce qu'être secourus signifie pleinement pour nous, tandis que nous remercions Dieu pour sa grâce et sa puissance....

 

ILS ONT ECRIT

Bernanos :

- On ne subit pas l'avenir, on le fait.

- L'espérance est la plus grande victoire qu'un homme peut remporter sur son âme.

 

SOURIEZ

Jules rentre du cours de sciences naturelles. Il repense à la leçon du jour et interroge sa maman :

- Maman est-ce que c'est vrai que la terre tourne autour du soleil ?

- Oui mon chéri.

- Mais alors quand il n'y a pas de soleil ?

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:42

nepal-neige.jpg

En 1969 ces deux missionnaires se trouvèrent perdus dans une tempête de neige, sur un col élevé et désertique du Nord-Ouest du Népal. Pendant trois semaines, ils avaient sillonné un territoire à la fois inconnu et sauvage en quête de renseignements sur la localisation d'une tribu à laquelle David souhaitait parler de l'Evangile de Christ.

Et voilà que toute avance leur semblait désormais impossible. Depuis le col, il ne voyaient rien sinon un enchevêtrement de falaises, chacune plongeant des centaines de mètres dans le brouillard.

     Ne sachant à peine que faire, les voyageurs s'aperçurent soudain à leur grande surprise de la présence sur le sol de toute une série d'empreintes conduisant en avant. Ils décidèrent de les suivre et se remirent en marche, passant d'une falaise à l'autre...toujours à la suite des traces.

     La neige ne tombait plus, mais un vent violent faisait furieusement tourbillonner la neige déjà tombée. Au grand étonnement des deux hommes, les traces restaient distinctes et visibles !

Après des heures de lutte dans un paysage époustouflants les traces les amenèrent soudain sur une petite piste de montagnes, apparemment bien fréquentée.

     La nuit était déjà tombée, ils s'arrêtèrent, totalement épuisée et dormirent à même la piste. Dès le matin, ils la suivirent pendant deux heures avant d'arriver à un petit village de montagne.

Ils apprirent alors que personne n'avait suivi cette piste ni emprunté le col depuis plusieurs semaines.

Les habitants du village insistèrent sur le fait que les missionnaires étaient les premiers voyageurs depuis la venue de la neige !

Depuis ce jour, l'on appela ces traces vues sur la neige "le pas de l'ange".

 

ILS ONT ECRIT

Luther:

Souffre abstiens-toi et te tais ! Ne raconte pas tes misères, ne désespère pas dans le malheur ; tous les jours Dieu vient à notre aide.

Acton :

- L'Histoire apprend à l'homme que l'homme n'apprend rien de l'Histoire.

 

SOURIEZ

Comme les abeilles font-elles l'amoour ?

- dare-dare !


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 06:40

motard.jpg

Ce pasteur issu d'une famille musulmane était venu à Christ 40 années auparavant. Il s'occupait de son église depuis plus de vingt ans.

Un jour qu'il s'y trouvait, deux hommes à moto pénétrèrent dans l'enceinte de l'église, en faisant vrombrir leur engin. Quand la moto arriva près de lui, un des deux hommes en descendit en brandissant un couteau caché dans sa manche. Il essaya sans succès de frapper le pasteur.

A l'intérieur de la maison, sa famille l'entendit crier : "Jésus ! protège-moi !"

Sa femme et sa fille, se précipitèrent dehors pour voir ce qui se passait, au moment où la moto disparaissait dans un nuage de poussière.

Le gardien était venu en aide au pasteur, ce qui avait probablement fait fuir ses assaillants et sauvé sa vie. L'homme était sain et sauf, mais la communauté très choquée.

Quarante ans après sa conversion, la vie d'un chrétien pouvait-elle encore être en danger ?

 

ILS ONT ECRIT

M. Gray :

- J'ignorais que l'esprit d'un homme peut être un diamant. Qu'on ne peut le briser !

Spurgeon :

- Levez-vous et allez à la rivière de votre expérience. Arrachez quelques roseaux et tissez-les en un panier où votre toute petite foi pourra flotter aisément le long d'un courant.

 

SOURIEZ

Quand tu as appris à conduire, qu'est-ce qui finalement t'a semblé le plus dur ?

- Les arbres ! 

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 06:12

plantes-grimpantes.jpg

Le passé d'un homme peut être semblable à l'herbe folle dans un champ ou à la plante grimpante sur un mur. Il peut étouffer les jeunes pousses, il peut desceller les pierres les plus lourdes.

Le passé peut être un mal pour l'homme.

L'homme ne peut nier ou effacer le passé.

Il le porte toujours en lui, gravé. C'est son histoire personnelle, unique. Mais il doit s'y adosser.

Prendre appui sur cette expérience pour s'en éloigner sans trahir et sans oublier. Parce que la vie, c'est la marche vers l'avenir. Et il faut faire confiance à ce qui viendra.

     Il y a toujours une chance pour qu'un homme soit meilleur qu'il n'y paraît. Il faut trouver en lui le chemin qui conduit à sa source profonde. Il faut l'aider à le faire renaître. Alors un homme surgit. Le véritable. Car l'homme, s'il est lié au passé, est aussi un avenir.

M. Gray


Qui a aussi  ECRIT :

- L'autre quand on l'aime, est un univers qu'on n'a jamais fini d'explorer. Il est l'eau qui désaltère et la soif qui donne le désir de boire.

- Il faut parfois choisir la solitude, si elle est l'unique moyen d'être fidèle à soi et aux autres.

 

SOURIEZ

Deux tomates traversent la rue.

L'une des deux se fait écraser.

L'autre tomate dit :

- Tu viens, Ketchup !



Repost 0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 07:02

chemin cercueil

M. Gray :

- L'homme a toujours devant lui deux routes. Et c'est entre elles qu'il doit choisir.

Deux routes devant le regard, deux destins. Et chaque nouveau pas il y a un nouveau croisement.

Deux routes encore, deux destins possibles. Et il en va ainsi jusqu'à la dernière seconde de vie.

Rien n'est jamais tout à fait joué.

Il n'y a jamais une seule route, un seul destin. Il faut savoir qu'on peut, qu'on doit choisir. Mais il faut vouloir choisir. Croire que c'est possible que le destin c'est avec ses propres mains qu'on le construit, qu'il est toujours une route ouverte...que tant qu'il y a un souffle de vie il y a l'esppoir de choisir et de changer....

 

Ch. Spurgeon :

- Levez-vous et allez à la rivière de votre expérience. Arrachez quelques roseaux et tissez-les en un panier où votre toute petite foi pourra flotter aisément le long du courant.

- C'est une vraie plénitude, lorsque le fleuve ne cesse de couler, et que la source continue toujours aussi libre, riche et abondante.

 

SOURIEZ

Petite histoire authentique :

Les enfants attendaient en ligne pour dîner dans la cafétéria d'une école chrétienne élémentaire. Au bout de la table se trouvait une grosse pile de pommes.

La religieuse avait placé une note sur le plateau de pommes disant :  " N'en prenez qu'une seule, Dieu vous  surveille ."

En avançant plus loins le long du comptoir de nourriture, à l'autre bout se trouvait une grosse pile de biscuits. Et là une note griffonnée par une main d'enfant : "Prenez-en tant que vous loulez, Dieu surveille les pommes !"

 

A TOUS UN EXCELLENT WEEK END !



Repost 0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 07:30

brasier étranger

Les dernières flammes meurent au creux de la cheminée. Quelques instants plus tôt, on distinguait encore la forme des meubles à leur lumière.

Après une dernière étincelle, il ne subsista qu'une faible lueur rouge au milieu de la braise. Dans l'obscurité, Paul se rendit à tâtons jusqu'à la porte et alla se coucher.

Le lendemain il fallut rallumer le feu. L'âtre était tristement froid et noirci, avec un petit tas de cendres grises dans le foyer.... Il fallut tout recommencer. Quelle corvée !

- J'aurais dû mettre le papier en tas, puis le petit bois, frotter une allumette et entretenir le feu ronflant. En soupirant, il poussa les cendres de côté avec une pelle et, soudain aperçut un minuscule lumignon rouge au bout d'une bûche roussie.

Il ajouta quelques brindilles de petits bois, souffla avec rigueur sur le petit tison rouge et vit la flamme grandir, devenir orange et s'enflammer.

Cette expérience à la cheminée lui a appris une chose très encourageante. Il a réalisé que lorsque  nous nous sentons froids, moroses, amorphes...Dieu a la patience de chercher en nous la dernière petite étincelle et de nous ramener à la vie par Sa puissance !

 

ILS ONT ECRIT

Inconnu :

- L'amour est unique, c'est un souffle qui n'est pas composé !

- L'arbre que l'on croit mort pendant l'hiver est porteur de la vie, recueillie dans ses racines sous la terre gelée.

 

SOURIEZ

La cathéchiste demande aux enfants combien il y a de sacrements. Une petite fille se lève et dit :

- Il n'y en a plus.

- Et pourquoi donc ?

- Parce que ma grand'mère a reçu les derniers.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 07:06

coeur.jpg

Quand vous parviendrez vraiment à croire que servir veut simplement dire que Dieu agit à travers vous, vous comprendrez pourquoi servir les autres est la plus noble des missions. Le docteur Devires est de cet avis. C'est lui le célèbre chirurgien qui développa le premier coeur artificiel, et il continue pourtant à apparaître, le dimanche matin, au chevet de ses patients, simplement pour les encourager et se réjouir avec eux. Il n'hésite pas à changer les pansements et si l'un de ses patients souhaite lui parler de tout et de rien, il s'attarde le temps qu'il faut pour l'écouter et converser avec lui.

     Ses amis disent de lui qu'il est "un vieux soulier" capable de s'adapter à n'importe quel pied ! Il ose porter ses bottes de cow-boy sous ses habits de chirurgien et opère à coeur ouvert tout en écoutant du Vivaldi ! Il ne se départit jamais de son sourire, affirme son ami, Robert, et il cherche sans cesse un moyen d'en faire profiter quelqu'un.

     Le succès n'est pas d'arriver à être servi par les autres, mais de pouvoir les servir dans la joie !

 

ILS ONT ECRIT

Joyce Meyer :

- Apprenez à être heureux là où vous êtes, en attendant de découvrir l'endroit où vous espérez arriver.

L. Vigé :

- Je suis riche des biens dont je sais me passer.

 

SOURIEZ

Un monsieur est à l'hôpital avec la tête  enveloppée d'un solide pansement.

Son infirmière lui dit :

- Mon pauvre monsieur, votre femme doit vous manquer !

- D'habitude oui, mais cette fois elle m'a eut !

Repost 0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 06:44

baleine.jpg

Nous traversions l'Océan des Etats-Unis à la Nouvelle-Zélande et nous semblions avoir atteint une zone de calme plat. - C'est une zone de calme équatorial, dit le capitaine. A l'époque les voiliers y restaient encalminés pendant des jours sans le moindre souffle de vent pour gonfler leurs voiles. Les eaux où nous sommes sont à peu près aussi animés qu'un cimetière !

Les jours traînaient et devenaient des semaines. Nous avancions vers le Sud. Puis, les vents commencèrent à se lever et la mer devint plus agitée...

La vie était revenue sur le bateau, et également en-dessous de nous dans l'océan. Pendant des heures les dauphins longèrent la coque du bateau. La surface de l'eau se soulevait, retombait, découvrant le dos d'une baleine qui soufflait de l'écume.

....Nous avons appris qu'un typhon avait frappé les îles avoisinantes et que nous allons bientôt en ressentir le contre coup. Par précaution, nous avons sorti nos pilules contre le mal de mer et nous sommes arrimés. La vie à bord avait bien changé !

Le panorama marin était en perpétuelle transformation, les conditions atmosphériques devenues stimulantes.

Il en va de même pour nos vies quotidiennes. Pas de conflit,  pas de courants contraires, aucun changement : voilà que s'installe un ennui mortel................!

 

ILS ONT ECRIT

Spurgeon :

- Quand les nuages assemblent leur obscurité, la lumière nous est révélée avec plus d'éclat.

Scott Adam :

- Personne n'aime travailler. Si les gens aimaient ça, ils travailleraient pour rien !

 

SOURIEZ

Une jeune fille annonce ses fiançailles à son père, qui dit en soupirant :

- Paul ? Est-ce qu'il a de l'argent ce Paul ?

- Mais vous êtes tous les mêmes !

C'est exactement la question qu'il m'a posée sur toi !

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 06:33

seigle.jpg

C'était tout juste une année après ma conversion, au temps des semailles. Martin raconte : Au lever comme j'allais partir au travail, l'Esprit de Dieu me dit :

- Cette année tu sèmeras du seigle sur une surface deux fois plus grande.

J'agis donc selon cet ordre. Peu de voisins le remarquèrent et pourtant quelques-uns me demandèrent pourquoi je semais un si grand coin de seigle. Je ne pouvais pas donner de réponse raisonnable, ne sachant pas moi-même pourquoi.

Mais le Seigneur avait son plan, que je compris plus tard. Les champs de seigle du voisin semblaient aussi beaux que les nôtres, en apparence il n'y avait aucune différence ; mais un jour j'entends :

- Moissonne ton seigle maintenant !

Je trouvais que c'était encore un peu tôt, et les voisins n'avaient pas commencé non plus, mais je n'osais passer outre et moissonnai.

Le seigle était juste assez mûr pour cela. Quelques jours après, j'entendis :

- Maintenant engrange la moisson !

Et dans l'obéissance nous rentrâmes le grain.  Quelques heures plus tard, comme nous venions de rentrer le dernier char, il se mit à pleuvoir à verse...c'était le début d'une longue période de pluie....

 

ILS ONT ECRIT

R. Frost :

- Le monde est rempli de volontaires, certains sont volontaires pour travailler ; les autres pour les laisser travailler.

Proverbe :

- Le pain du mensonge est donc à l'homme, et plus tard, sa bouche est remplie de graviers !

 

SOURIEZ

Deux microbes se rencontrent :

- Tu es pâle, qu'est-ce que tu as ?

- Je suis malade, j'ai avalé une aspirine.

 


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche