Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 06:23

marines.jpg

Un marines au plus fort des combats :

" En plusieurs occasions, lors de mes déplacements il m'arriva de sentir à la dernière minute que je devais changer mes plans.

Plus tard je réalisai que chaque fois que j'avais obéi à une telle impulsion, j'avais évité un accident qui aurait pu être mortel.

Un jour, alors que je devais tenir une réunion (en qualité d'aumonier) sur la plage pour des hommes qui déchargeaient des bombes de 250 kg, j'eux à la toute dernière minute un fort pressentiment m'indiquant qu'il fallait remettre ce service à plus tard.

Au moment et à l'endroit exacts où nous devions nous rencontrer, une explosion fit sauter les bombes. Si nous avions été réunis là, plusieurs d'entre nous auraient été tués....

 

ILS ONT ECRIT

Inconnu :

- Il fallait parler et nous nous sommes tus. Nous nous sommes tués avec le silence de nos réticences, de nos peurs, de nos ressentiments.

Edwards :

- Nul n'a le droit d'affirmer croire en la valeur de la liberté de l'homme tout en blâmant Dieu de lui avoir accordé une liberté de choisir qui fut très vite abusée.

 

SOURIEZ

Le juge au témoin :

- Avez-vous des raisons valables pour affirmer que le prévenu était ivre ce soir-là ?

- Et comment donc ! Il est entré dans la cabine téléphonique et quand, vingt minutes plus tard, il en est ressorti, il se plaignait que l'ascenseur était en panne !

 

BON WEEK END A TOUS !

 

 

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 06:33

tempete-neige0001.jpg

....La Charité ce n'est pas de l'argent, c'est un acte d'amour, c'est un don de soi qui vous élève et paie votre effort ou votre renoncement en allégresse.

La Charité, lumière de votre vie.

La Charité, source de joie.

La Charité, ordre de Dieu, reflet de son éternité....

     Tant qu'il y aura sur la terre un innocent qui aura faim, qui aura froid ou qui sera persécuté, tant qu'il y aura sur la terre une famine évitable ou une prison arbitraire, le grand Message d'Amour du Christ ne sera pas accompli, la chrétienté ne pourra ralentir sa marche, et ni vous ni moi, nous n'aurons le droit de nous taire  ni de nous reposer.

Bombe atomique ou charité ?

La lutter suprême est engagée, mais notre victoire est certaine :

     La Charité sauvera le monde.....

 

ILS ONT ECRIT

- Un pays n'est pas un grand pays parce qu'il est puissant

Un pays n'est pas un grand pays parce qu'il est riche

Un pays est un grand pays quand il est capable de beaucoup d'amour.

Shakespaere :

- L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs.

 

SOURIEZ

Jules Rimbaud a des fins de mois très très difficiles. Il décide d'aller faire la manche et dit à sa femme :

- Fais chauffer de l'eau en attendant.

- Pourquoi faire ?

- Si je trouve de l'argent, je rapporterai des spaghetti que tu feras cuire. Si je reviens les mains vides, nous nous laverons les pieds.



Repost 0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 06:45

sahara missionnaire

" Comment commença cette aventure qui dura toute ma vie d'homme ?

Par une panne d'auto !

Assurant un reportage pour un grand journal argentin, je me trouvais au centre de l'Afrique. Notre voiture avait ce matin-là dépassé un village lorsque nous dûmes nous arrêter pour désaltérer le moteur.

     Bientôt émergèrent de la brousse quelques visages apeurés, puis quelques corps faméliques. Je leur criai d'approcher, certains s'enfuirent ; les autres, les plus courageux sans doute, demeurèrent immobiles, sans cesser de me regarder de leurs yeux fixes et douloureux.

Au guide j'ai dit :

- Qui sont ces hommes ?

- Des lépreux.

- Pourquoi sont-ils là ?

- Ils sont lépreux.

- J'entends bien, mais ne seraient-ils pas mieux au village ? Qu'ont-ils fait pour en être exclus ?

- Ils sont lépreux, me répondit l'homme taciturne et têtu.

- Au moins les soigne-t-on ?

Alors mon interlocuteur haussa les épaules et me quitta sans rien dire. C'est ce jour-là que j'ai compris qu'il existait un crime impardonnable, promis à n'importe quel châtiment, un crime sans recours et sans amnistie : la lèpre....

     En 1952, on disposa, pour la première fois d'un médicament qui permit de soigner la lèpre....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salome :

- La communication c'est se qui se passe entre celui qui appelle et celui qui est appelé.

P. Haralambon :

- C'est ma blessure à moi et aussi la vôtre, nous sommes les morceaux d'un entier déchiré...

 

SOURIEZ

L'instituteur demande au petit Jules pourquoi il est systématiquement en retard à l'école :

- C'est parce que je respecte le panneau indicateur !

- Quel panneau ? s'étonne l'instit.

- Celui qui indique "Ecole : ralentir "

 


Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 06:46

accident

Jack devait se rendre à l'aéroport pour rentrer chez lui. Ses chaussures étaient en piteux états. Il vit un cordonnier au bord du trottoir et pense alors que s'il faisait rapidement faire réparer ses chaussures, il réaliserait une économie appréciable !

Il se retrouve en chaussette sur le trottoir, jetant de temps en temps un regard inquiet sur sa montre. Il pressa le réparateur... les minutes s'écoulaient impitoyablement ...le dernier clou enfoncé il jette quelques pièces au cordonnier, héla un taxi et fonce vers l'aéroport.

Arrivé devant le guichet et il s'entend dire que l'enregistrement était clos et l'avion prêt à décoller. Trop tard !

     Déçu, en colère contre lui-même, il retourne en ville, comme il avait un billet spécial non valable sur un autre vol, il allait devoir en acheter un autre.... Une opération ruineuse  !

La réparation "avantageuse" de ses chaussures devenait la plus onéreuse qu'il n'ait jamais payée. Il flâna en ville pendant deux jours en attendant le prochain vol conscient d'avoir mal évalué ses priorités.

Il avait gagné quelques dollars sur ses chaussures mais perdu des centaines sur son billet.

     Il est donc important de maintenir les choses dans leur juste perspective.

L'arbre avait caché toute une forêt !

 

ILS ONT ECRIT

La Fontaine :

- Nous n'écoutons d'insctincts que ceux qui sont les nôtres,

Et ne croyons le mal que quand il est venu.

E. Hubbard :

- Nous avons échoué à partir du moment où nous arrêtons d'essayer.

 

SOURIEZ

Un Corse se rend chez son médecin pour se plaindre :

- C'est terrible docteur, j'ai des insomnies incroyables en ce moment !

- Ah ? vous vous réveillez souvent ?

- Oui ! A peu près tous les deux ou trois jours !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 06:52

cage risque-copie-1

Ils eurent l'autorisation de visiter une prison de haute sécurité. Après avoir franchi de nombreux contrôles ils se sont  retrouvés dans le bureau du directeur donnant sur la forteresse. Il les accueillit  chaleureusement :

- Nous sommes très heureux que vous soyez venus apporter un message d'espoir à nos prisonniers, dit-il en souriant.

Nous fumes très étonnés de la ferveur de ses paroles !...

Regardant sur la cour intérieure, ils virent les détenues groupés comme du bétail se mettre lentement en colonne sous les ordres des gardiens.

Avec leurs têtes rasées et leurs yeux enfoncés, ils avaient l'air d'apparitions d'outre-tombe.

Les visiteurs descendirent pour se mêler à eux, dialoguant grâce à des interprètes qui les accompagnaient.

Les personnes s'ouvrirent lentement à la discussion ; l'un d'eux s'approcha doucement et murmura : "Vous savez, je dois encore faire vingt ans ici !"  Vingt ans dans cet endroit misérable ! une éternité...

     Puis soudain du coin de l'oeil quelqu'un aperçut une élégante qui traversait le terrain. La lumière jouait dans sa toison qui brillait comme l'or au crépuscule.

Contrairement aux prisonniers, elle était soignée, bien nourrie et chaudement enveloppée d'un manteau de fourrure qui la recouvrait de la tête aux pieds. Avec grâce elle déambulait dans l'enchevêtrement humain ; tous les yeux étaient rivés sur elle.....C'était un chat qui vivait dans une autre dimension....Ce chat devint pour les visiteurs le symbole de la liberté .....

 

ILS ONT ECRIT

L. Meyer :

- On ne comprend bien les épreuves qu'on traverse que lorsqu'on en est sorti, comme on ne voit une forêt que lorsqu'on n'est plus au milieu des arbres.

La Fontaine :

- ...Il faut faire aux méchants guerre continuelle.

La paix est fort bonne de soi ;

J'en conviens ; mais de quoi sert-elle, avec des ennemis sans foi ?

 

SOURIEZ

Alain et Christine sont deux pensionnaires d'un hôpital psychiatrique. Ce matin-là, elle marche le long de la piscine, tombe à l'eau et coule à pic. N'écoutant que son courage, son ami plonge et la ramène à la surface !

Le directeur de l'établissement veut récompenser le héros, dont l'état doit s'être considérablement amélioré pour agir avec tant de bravoure. Il décide de le laisser sortir à l'extérieur. Il va lui-même lui annoncer la bonne nouvelle :

-  Alain, j'ai une bonne nouvelle : j'ai décidé de te laisser sortir de l'hôpital vue la bonne évolution de ton état. Mais j'en ai une mauvaise : Christine s'est pendue dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre !

- Ah, mais non ! répond notre fou. Elle ne s'est pas pendue ! C'est moi qui l'ai accrochée pour qu'elle sèche !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 07:23

hibou.jpg

Un client entre chez Pierre le coiffeur, il remarque un hibou sur un perchoir.

- Mon Dieu, s'exclame-t-il qu'il est laid, il a été maladroitement empaillé ; regardez un peu ces ailes carrées, cette tête mal faite !

Sans répondre, Pierre continue de travailler.

- Vraiment cet oiseau a été très mal empaillé, reprend le jeune homme, je vous en donne ma parole : J'ai visité beaucoup de musées et j'ai pris le temps d'examiner quantité d'oiseaux empaillés ; on ne me la fait pas dans ce domaine ; cet oiseau-là est mal fait de la tête à la queue !

Sans rien dire, le coiffeur continue tranquillement à tailler les cheveux de son client. Le jeune homme attaque une nouvelle fois :

- Un hibou a-t-il des ongles si arqués ?  les pieds aussi droits et un cou aussi tordu ?  Vraiment Monsieur Pierre je ne comprends pas que vous puissiez tolérer une telle malfaçon dans vos murs !

Pierre continue de travailler sans réagir.

- Mais enfin regardez ces yeux, je réussirais à mieux faire que ça avec de la sciure et de la paille et encore dans l'obscurité ! Il n'y a pas une plume qui soit vraie à cet oiseau-là.....

A cet instant précis, le hibou remue se dresant lourdement sur son bâton, il se met à marcher de-ci, de-là, lentement, et de ses yeux perçants, il contemple le critiqueur....

 

ILS ONT ECRIT

B.Gass :

- Ceux qui vous viennent en aide aujourd'hui peuvent vous blesser demain.

La Fontaine :

- En toute chose il faut considérer la fin.

 

SOURIEZ

La vieille dame Cohen prend un taxi. Mais sur la route, le taxi a un accidnt et fait trois tonneaux ! Les secours arrivent assez rapidement et entendent le râle de la vieille femme :

- Aaaaaaaaah !

- Ne vous inquiétez pas, madame, on est là, répondent les secouristes. On va vous aider !

- Aaaaaaaaah !

- ça y est, on va vous dégager !

- Aaaaaaaaah ! Aaaaaaaaaah ! Arrêtez le compteur !

 

BON WEEK END A TOUS !

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 07:04

arbre optimiste

Epiphane était un homme d'une grande générosité. Un jour comme il avait dépensé en aumônes tout le trésor de son église, un inconnu vint lui apporter un sac plein d'or après quoi il disparut et jamais on ne sut d'où il était venu.

Des méchants voulant tromper Epiphane pour obtenir cet or imaginèrent la ruse que voici :

L'un d'eux s'étendit à terre, contrefaisant le mort, tandis que l'autre debout près de lui, feignait de se lamenter et gémissait qu'il n'avait pas d'argent pour ensevelir son ami.

     Survient Epiphane, qui prie pour le repos de l'âme du mort, pourvoit à sa sépulture, console le survivant, et s'en va. Aussitôt l'homme de secouer son compagnon, en lui disant : "Lève-toi, nous allons pouvoir nous régaler !" Mais en vain il le secouait, car le malheureux était mort. L'imposteur désolé, courut avouer sa faute à Epiphane, en le suppliant de ressusciter son compagnon....

Il le consola de son mieux, mais ne voulut rien faire afin que l'incident servit d'exemple à ceux qui seraient tentés de tromper un serviteur de Dieu...

 

ILS ONT ECRIT

La Fontaine :

- Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :

Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs

Tout petit prince a des ambassadeurs

Tout marquis veut avoir des pages....

Lamartine :

- Le trépas vient tout guérir ;

Mais ne bougeons d'où nous sommes

Plutôt souffrir que mourir,

C'est la devise des hommes...

 

SOURIEZ

Urgence

Sur une route de campagne, un type croise un paysant dont la charrette, couverte de ballots de paille, vient de se renverser dans le fossé. Le paysan, transpirant tire à hue et à dia mais ne parvient pas à relever sa charrette. Le type, pris de compassion, lui dit. :

- Reposez-vous donc quelques minutes, je vais vous aider !

- Je ne crois pas, répond le paysan, mon père n'aimerait pas ça.

- Mais tout le monde a le droit de reprendre des forces. Tenez, j'ai un peu d'eau, on va s'y mettre....

- Non, non mon père ne va pas apprécier !

- Mais enfin dit le type, votre père est un véritable esclavagiste ! je vais lui dire ce que j'en pense ! Où puis-je le trouver ?

- Sous la charrette.



Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 07:30

aeroplane.jpg

C'est entre 1930 et 1936 que commence la fameuse épopée de l'aéropostale. La traversée régulière Dakar-Recife n'est pas encore réalisée, que déjà, Didier Daurat a lancé ses pilotes à l'assaut de la Cordillière des Andes.

Avec ses sommets à 7000 mètres, elle interdit l'approche de la côte Ouest aux avions qui plafonnent à 5000 mètres.

     Les pilotes s''approchent donc des falaises et cherchent les courants ascendants qui permettront l'exploit.

Ils ne sont pas toujours au rendez-vous et il faut alors se poser en catastrophe. C'est ainsi qu'un jour Mermoz, voyant que son avion roule vers un précipice dont il ne parvient pas à le détourner, saute de son avion, bloque une roue et s'en tire avec quelqques côtes cassées.

     Ses passagers, s'en souviendront longtemps !

Née dans de telles circonstances, leur amitié sera éternelle...

 

ILS ONT ECRIT

Follereau :

- L'homme est libre dans la vie comme le poisson dans la rivière entre la source et la mer.

- Tout amour semé tôt ou tard, fleurira.

 

SOURIEZ

Deux mamies se croisent dans la rue principale du village

- Comment vas-tu Mimi ? demande la première

- Pas le morale, ma pauvre Ginou, je viens de perdre mon mari !

- Mais que s'est-il donc passé ?

- Ben, je l'ai envoyé dans le jardin me chercher des carottes et des poireaux pour faire une soupe, il a été pris d'un malaise. J'ai aussitôt appelé les pompiers, mais ils ont juste pu constater qu'il était mort d'une crise cardiaque.

- C'est terrible ! Alors qu'est-ce que tu as fait ?

- Des nouilles

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 06:16

brasier étranger

Quand la famille de Michel découvrit qu'il était devenu chrétien, ils firent tout pour le faire renoncer à sa foi. Ils le menacèrent, le harcelèrent et maintes et maintes fois il se trouva le corps en sang, couvert de bleus.

Il était bouleversé par toute cette haine . Sa mère le supplia de revenir à la raison mais il refusa de céder et quitta le pays.

Cependant, sa mère lui manqua et un jour il décida de revenir. Ses frères le contactèrent et l'invitèrent à la maison.

Tout de suite il fut accueilli par sa mère qui pleura de joie. Elle avait tout fait pour que ces retrouvailles soient agrébles. Tout était nettoyé, la table débordait de nourriture, l'ambiance resta agréable pendant toute la soirée.

Tous mangèrent de bon appétit pendant que son père et ses frères discutaient affaires.

     Le jeune homme leur parla un peu de son séjour à l'étranger, sans donner trop de détails. Pas une parole agressive ne fut prononcée. Personne n'essaya de le convaincre sur la voie à suivre....

Il alla bientôt connaître la réponse.

Après avoir remercié sa famille pour cette bonne soirée, il décida de s'arrêter sur le chemin de retour, chez un ami chrétien. Pendant qu'il s'y trouvait, il fut soudain pris d'un violent malaise...Son corps était secoué de convulsions dans d'atroces douleurs.

- Tu as été empoisonné dit son ami qui savait d'où il venait. Il se dépêcha de l'emmener à l'hôpital.

Juste à temps, mais il survécut !

 

ILS ONT ECRIT

Corrie Ten Boom :

- Un saint sur ses genoux voit plus loin qu'un philosophe sur la pointe de ses pieds.

M. Luther :

- Tu auras autant que tu crois.

 

SOURIEZ

Le fils d'un roi du pétrole qui suit ses études en Europe écrit à son père :

"Cher papa, les gens sont très accueillants je me plais beaucoup ici et la Ferrari 599 GTB plaqué or est magnifique. Mais je suis un peu honteux d'arriver au collège, alors que mes copains et mes profs viennent en train."

Son père lui répond :

"Mon cher fils, pardon de t'avoir fait honte ! Je transfère immédiatement 2 millions d'euros sur ton compte, comme ça, toi aussi, tu peux t'acheter un train !"


Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 06:16

vautour.jpg

Dans la brousse, il eut l'occasion d'observer une nuée de vautours qui volaient en rond :

- Il y a sûrement un animal mourant par là, et les vautours atttendent de fondre sur lui..."

En s'approchant de l'endroit il ne tarda pas à découvrir une carcasse répugnante entourée de vautours qui dévoraient avidement des lambeaux de viande couverts d'oeufs de mouche.

Ce n'était pas un spectacle agréable, vraiment, les vautours ne sont pas ses oiseaux préférés ! Ce fut à peu près tout ce qu'il retint de cette journée et il retourna rapidement dans sa demeure au village.

     Mais l'Afrique est un endroit merveilleux et le lendemain matin, alors que le soleil se levait dans toute sa splendeur tropicale, il s'installa pour un moment de tranquillité et ce fut le silence.

Un faible bruit se fit entendre...un petit colibri voletait de fleur en fleur pour se régaler de leur nectar....

Le vautour et le colibri : deux oiseaux qui se nourrissent de substances totalement différentes...

De quoi se nourrissons-nous ? des drames, des échecs des autres, ou des choses positives de la vie ?

L'Apôtre Paul disait : Tenez-compte de tout ce qui est vrai, noble, juste et pur !....

 

ILS ONT ECRIT

On ne saurait faire d'une buse un épervier. (d'un sot un habile homme) 

F. Bacon :

- Celui qui n'essaie pas de nouvelles méthodes peut s'attendre à de nouveaux problèmes.

 

SOURIEZ

Dans un grand magasin, le Père Noël de service prend une petite fille sur ses genoux et lui pose la traditionnelle question :

- Alors ma petite, qu'est-ce que tu veux pour Noël ?

La gamine le regarde avec stupéfaction et lui répond :

- Comment ? Tu n'as pas eu mon e-mail ?

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche