Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 06:58

ange aide0001

L'écrivain Michael Ignatieff a dit : Vivre sans être dominé par la crainte n'est pas la même chose que ne jamais connaître la moindre peur. 

Il est bon d'avoir peur occasionnellement. Elle peut nous enseigner beaucoup. 

Par contre, ce qui n'est pas bon, c'est de vivre dominé par la peur, de la laisser vous dicter vos choix et de lui permettre de définir qui vous êtes.   

Vivre sans crainte signifie affronter chacune de nos peurs, évaluer ses effets et refuser de la laisser façonner et déterminer notre vie.   

Vivre sans craint signifie prendre des risques, ne pas jouer la carte de la sécurité. Refuser une réponse négative quand vous êtes sûr qu'elle aurait dû être positive. Refuser d'accepter moins que ce qui nous revient de droit et que nous avons gagné à la sueur de notre front.    

Et nous pouvons ajouter : ce que Dieu nous a promis et qu'il a planifié pour notre vie.

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Je comprenais tellement l'autre qu'il n'y avait que moi que je ne comprenais pas.

- Le tambour n'entend pas la musique il n'entend que l'écho des coups qu'il reçoit !

 

SOURIEZ

Un taureau discute calmement avec un hibou au milieu d'un champ :

- Bon je vais y aller, dit le taureau, il se fait tard.

- Reste un peu, profitons plutôt de cette belle soirée, dit le hibou.

- Mais il faut tout de même que je rentre à la maison, car si ta femme est chouette, la mienne est plutôt vache...   

Repost 0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 06:46

rose-blanche

Aimer ce n'est pas enfermer l'autre, aimer c'est vouloir que l'autre s'épanouisse, suive le courant naturel de la vie.  

Aimer, ce n'est pas mutiler l'autre, le dominer, mais l'accompagner dans sa course, l'aider.

L'amour vrai est le contraire de la volonté de puissance.  

Savoir accepter l'autre tel qu'il est. Etre joyeux du bonheur qu'il trouve ; l'aimer dans sa totalité, pour ce qu'il est : laideur et beauté, défaut et qualité. 

L'amour est vertu d'indulgence ...de pardon et de respect de l'autre.

M.Gray

 

D'autre ont écrit :

L. Meyer :

- On ne comprend bien les épreuves qu'on traverse que lorsqu'on en est sorti, comme on ne voit une forêt que lorsqu'on n'est plus au milieu des arbres.

Racine :

- Que son Nom soit béni; que son nom soit chanté ; que l'on célèbre ses ouvrages au-delà des temps et des âges, au-delà de l'éternité.

 

Et moi je vous dit bon week end et à lundi. Mes amitiés ! 

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 07:25

roseau-copie-1

Peu importe la brièveté d'une rencontre, l'acte de vous donner à quelqu'un d'autre plante des graines dans la terre de votre coeur, des graines qui portent du fruit.  

Vous pouvez être certains que chaque relation laissera une marque indélébile dans votre esprit et que, bien après le départ de cette personne, l'évidence de sa présence demeurera en vous.  

Traiter avec les souvenirs de vos relations passées peut être écrasant. Comment se libère-t-on des rappels constants d'un amour perdu ? 

Comment peut-on accepter l'injustice d'avoir été rejeté, malgré tout ce que vous aviez à offrir ?   Et pire que tout, comment peur-on accepter de souffrir seul, alors que la vie continue dans l'insouciance pour celui ou celle qui vous a laissé dans les pleurs suite à ce rejet ? 

Mais Dieu se sert de chaque expérience pour vous transformer en de meilleurs vases capables de porter de meilleurs fruits....

 

ILS ONT ECRIT    

M. Hammond : 

- Aller de déception en déception peut nous amener à penser qu'il n'y a peut-être rien de mieux à espérer.

- Ressasser constamment dans son esprit les évènements du passé nous paralyse et nous empêche d'avancer vers l'avenir.

 

SOURIEZ

Le papa dit à Max :

- Tu travailles lentement, tu comprends lentement, tu marches lentement,. Mais enfin Max,

  y-a-t-il quelque chose que tu fasses vite ?

- Oui papa, je me fatigue vite.  

Repost 0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 06:56

bébé

Esther avait appris dès son jeunee âge à suivre les enseignements religieux que pratiquait sa famille...Pourtant elle se maria à un chrétien, lui faisant clairement comprendre qu'elle ne changerait pas. Mais Alex la rassurait, lui disant qu'il l'aimerait quelles que soient ses croyances...  

Alex était un homme extrêmement gentil et il traitait sa femme avec tant de considération qu'ils n'avaient pour ainsi dire jamais de raison d'élever la voix par colère ou mauvaise humeur. La paix et la tranquillité régnaient dans la maison.    

Pourtant il y avait un énorme problème. Les grossesses d'Esther n'atteignaient jamais leur terme. Après sa quatrième fausse couche, Alex s'assit sur le lit ou Esther reposait et lui prit la main. Elle était encore faible, inconsolable, ses yeux remplis de larmes.  

Alex était de tout coeur avec elle :

- Cela te gêne-t-il si je prie pour toi ? demanda-t-il gentillement.

 Elle haussa les épaules. Et Alex pria, demandant à Dieu de guérir le  corps de son épouse, de lui accorder cet enfant qu'elle désirait tant.... 

Pendant les minutes qui suivirent Alex essuya les larmes d'Esther. Il la tint dans ses bras pour la consoler et elle ressentit dans son coeur une paix inhabituelle.

 Elle fut de nouveau enceinte. Et cette fois en dépit de ses doutes et de ses craintes un bébé naquit, sain et bien portant.......Neuf autres enfants devaient suivre !§  

 

ILS ONT ECRIT 

J. Salomé :

- Changer n'est pas devenir quelqu'un d'autre, c'est devenir qui on est ....et l'accepter.  

- On fera toujours payer trop cher la peine qu'on ne veut pas faire à celui qu'on aime.  

 

SOURIEZ

La maitresse dit à Max :

- Max, je t'ai dit de dessiner ton animal préféré !  Et tu n'as rien fait !

Max répond :

- Mais non, madame ! j'ai dessiné mon chat noir en pleine nuit !   

 

   

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 07:10

renard.jpg

Un jour Michel-Ange sculptait une statue sur du marbre pendant qu'un de ses amis le ragardait. Plus tard, son ami partit en voyage d'affaires, et lorsqu'il revint, ce dernier remarqua : "Je vois que tu n'as pas travaillé sur ta statue." 

Le grand artiste lui répondit : "J'ai constamment travaillé depuis que tu es parti !"

- Comment est-ce possible ?

- J'ai adouci la ligne ici, redressé la lèvre là, défini les muscles avec davanatage de précision, poli ici et accentué les traits là....

- Mais ce ne sont que des bagatelles ! s'exclame son ami. 

- C'est exact, ce ne sont que des détails infimes, mais ceux-ci sont la base de la perfection, et la perfection n'est pas une bagatelle !

Salomon a écrit : "Qu'on attrape ces renards, ces petites bêtes qui font des dégâts dans les vignes alors que les raisins de notre vigne sont encore tendres."

Un enseignant de la Bible commente ce verset ainsi : "Les petites choses qui peuvent sembler sans importance peuvent ravager des raisins tendres comme des relations en train de s'épanouir, une carrière qui débute ou une vie qui vient de se consacrer à Christ."

Quels sont ces petits renards ? : un peu de rancune, une mauvaise habitude sans conséquence,  un peu de malhonnêteté ici ou là....  

 

ILS ONT ECRIT

Spurgeon :

- Lorsque la nuit vient et que la tempête s'approche le capitaine céleste est alors le plus proche de son équipage.

B. Gass :

- Ceux qui vous viennent en aide aujourd'hui peuvent vous blesser demain.

 

SOURIEZ

Max demande à sa tante :

- Tata pourquoi n'as-tu pas d'enfant ?

- Parce que la cigogne ne m'en a pas apporté mon petit !

 Celui-ci répond :

- La cigogne ? si tu crois encore à l'histoire de la cigogne, alors ça ne m'étonne pas ! 

 

 

 

 

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 06:40

elephant.jpg

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment les dresseurs d'animaux arrivent à contrôler un éléphant de cinq tonnes et à l'empêcher de fuir ? Ils y parviennent en contrôlant la manière de penser de l'animal.  

Quand ce dernier n'est qu'un éléphanteau et que le dressage commence, ils lui attachent une corde à la patte. Puis cette corde est fixée à un piquet de bois solidement planté dans le sol.

 L'éléphant qui n'a pas encore acquis sa force d'adulte, ne cesse de tirer en vain sur la corde. Incapable de la rompre ou d'arracher  le piquet, il finit par renoncer.  

A partir de ce moment-là, lorsque la patte de l'éléphant adulte est attachée à une corde, celui-ci croit qu'il ne peut pas s'échapper, même s'il est tout à fait capable, et ce, depuis bien longtemps !  

Il se souvient de ses tentatives inutiles du passé. C'est l'une des raisons pour lesquelles ont dit que les éléphants n'oublient jamais.  

Et nous leur ressemblons ! Nous sommes limités par notre manière de penser.... Bien souvent c'est la peur qui nous paralyse. La peur peut vraiment vous voler vos rêves....Mais la bonne nouvelle, c'est que la peur peut être dominée : Crois Dieu quand il te dit " Ne sois pas effrayé, car je suis avec toi..."  

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe Israélien :

- Ne dites donc pas : "Je verrai quand j'aurais le loisir" qui t'a dit que tu en auras  ?

M. Gray :

- L'homme n'est pas seul à la surface du monde. Il n'est qu'une partie de la nature. Et s'il la détruit, alors il se retrouvera seul, comme dans un désert.

 

SOURIEZ

Max demande à son père :

- Dis papa, c'est vrai que les requins mangent des sardines ?

- oui

- Et comment ils font pour ouvrir les boîtes ?   

Repost 0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 06:29

prison corrie-copie-1

" Nous étions très inquiets pour les chrétiens persécutés dans certains pays. Nous ne pouvions pas espérer un avenir brillant pour eux.

En juillet 1975, nos craintes quant au sort de cette Eglise  se révélèrent totalement justifiées. Nous apprîmes que Pasteur D. et plusieurs de ses confrères avaient été arrêtés. Petit à petit des informations supplémentaires arrivèrent. Cet homme resta plus d'une année en cellule, les jambes attachées à un pilori.

Puis en 1977 il fut transféré dans une autre prison du nord du pays. Il y resta onze ans. Pendant tout ce temps, il servait le Seigneur dans son camp.

Après sa libération, nous avons appris qu'il avait amené 44 de ses compagnons de captivité au Christ et baptisé 32 dans les bois pendant les pauses repas...."  

 

ILS ONT ECRIT  

J. Salomé :

- La haine et la culpabilité peuvent être des liens très puissants quasi indissolubles car alimentés en des sources multiples.

- Nous voulons souvent que l'autre soit quelque chose d'autre (que justement il n'est pas)

 

SOURIEZ

Max arrive avec cinq de ses copains chez le dentiste :

- Bonjour M'sieur ! j'ai rendez-vous pour me faire arracher une dent.

- Et tes petits copains, que viennent-ils faire ?

- Eux ?  Ils sont venu pour m'entendre crier. 

Repost 0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 05:47

terre-copie-1

Ce n'est pas la science qui nous éloigne de la foi, mais une certaine idéologie scientiste qui prévaut dans la plupart des esprits, affirme P.Milliet.  Fruit de l'orgeuil et de la démesure de l'homme, elle abolit toute différence entre le suréel et le surnaturel.

- J'appelle suréel l'ensemble des phénomènes non encore expliqués, mais que la science peu à peu pénètre. Chaque nouvelle découverte réduit le domaine de l'inexpliqué. Ainsi s'amenuise la psychiatrie quand sont trouvés aux troubles psychologiques des origines somatiques. 

Le surnaturel est ce qui est inabordable aux êtres transitoires que nous sommes, des vérités supérieurs à notre humanité, que nous touchons parfois dans notre vie intérieure. Je crois au surnaturel, au mystère insondable. Et je ne suis pas le seul.

Au moment même où la science avance de la manière la plus spectaculaire, un nouveau doute s'introduit dans l'esprit scientifique. La théorie einsteinieenne de la relativité a remis en question toutes nos certitudes matérialistes. Nous savons que ce temps et cet espace n'existent que pour nous, êtres éphémères. Einstein dans ses recherches, a buté, lui-même nous le dit, sur un incompréhensible fondamental. Il nous a, tout comme Prigogyne, rendu la grâce de l'éternel à partir du relatif.

Avec eux il est devenu clair que la nature n'a jamais obéi à la logique de l'humain. Les scientifiques nous font progresser dans la connaissance certes, mais sachons aussi tirer de leurs découvertes une leçon d'humilité : La Terre n'est pas le centre du monde...nous ne sommes pas les maîtres de l'univers. Nous pouvons faire les malins, mais nous ne savons rien ou presque. Faute de certitudes, nous parlons de hasard....Nous ne comprenons pas pour autant la mort.

Pour moi j'ignore ce qu'est la vie éternelle ...mais tant d'autres nous élèvent au-dessus de nous-mêmes et nous font entrevoir une parcelle du divin."

 

ILS ONT ECRIT

Gide :

- J'ignore si Dieu existe, mais s'il existe, toute ma vie s'éclaire.

Mauriac :

- Une sonate de Mozart me fait croire en Dieu.

 

SOURIEZ

Max et Arthur se croisent dans la rue :

- Bonjour Max, alors as-tu amené au zoo le pingouin que tu as trouvé dans la rue hier ?

- Oui, il a beaucoup apprécié, mais aujourd'hui on préfère aller au cinéma ... 

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 05:41

Alex se souvient qu'en interrogeant Micla qui avait perdu toutes ses dents sous les coups de la police et passé dix mois à grelotter dans une cellule glaciale, il a trouvé étrange de l'entendre soutenir que "chaque minute n'avait été que pure joie."

" Je ne pense pas mettre en doute ce qu'il a vécu, mais si ses ancêtres spirituels tels Job, Jérémie, ou Pierre ont exprimé des "jérémiades" pourquoi pas lui ?

Plus tard, j'ai rencontré une vieille dame chrétienne connue de beaucoup à cause de son témoignage qui, comme celui de l'évangéliste était plein de triomphe.  Pendant la révolution culturelle elle avait été battue tous les jours pendant dix ans. Elle parlait toujours de cette période en termes de joie de paix et de compassion envers ses persécuteurs.

J'insistais incrédule : "Mais n'avez-vous jamais douté de la présence de Dieu ?  Ne vous êtes-vous jamais sentie découragée ?  Elle répondait toujours "jamais" Excepté cette année-là !  

- Ce devait être la quinzième visites que je lui rendais. Elle s'est plongée une nouvelle fois dans le souvenir de ces années. : J'ai été battue tous les jours pendant dix ans mais chacun de ces moments ne fut que pure joie, déclara-t-elle.

Je l'interrompis et lui dis : Etait-ce vraiment le cas ?  Personne ne nous écoute, dites-moi la vérité, s'il vous plaît.

Elle se tut, puis chuchota bouleversée : Non, je dois dire que c'était horrible, mais je ne peux pas le dire trop fort ! Elle avait souvent pensé au suicide.  Un jour, alors qu'elle allait s'ouvrir les veines, elle sentit une pression sur son épaule. Il n'y avait personne : "la main de Dieu " conclut-elle..... "

 

ILS ONT ECRIT

M.S. Gould :

- Si tu t'envoles comme un aigle tu attireras l'attention des chasseurs.

G.Fock :

- Tu ne peux ni allonger ni élargir ta vie, tu peux uniquement l'approfondir.

 

SOURIEZ

Max demande à sa maman :

- Maman, pourquoi la nuit n'a-t-elle qu'un oeil ?

- Qu'est-ce que tu racontes ?

- Ben oui, papa a dit qu'il n'avait pas fermé l'oeil de la nuit ! 

Repost 0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 05:15

automne

Si tu es las et que la route te paraît longue, si tu t'aperçois que tu t'es trompé de chemin, ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps, 

Recommence  

Si la vie te semble trop absurde, si tu es par trop de choses et de gens envahi, ne cherche pas à comprendre pourquoi,

Recommence

Si tu as essayé d'aimer et d'être utile, si tu as connu ta pauvreté et tes limites, ne laisse pas là une tâche à moitié faite,

Recommence 

Si les autres te regardent avec reproche, s'ils sont déçus et irrités par toi, ne te révolte pas, ne leur demande rien,

Recommence

Car l'arbre rebourgeonne en oubliant l'hiver, car le rameau fleurit sans demander pourquoi, car l'oiseau fait son nid sans songer à l'automne, car la vie est espoir et recommencement.

Anonyme

 

ILS ONT ECRIT 

Gustave Thibon :

- Dieu est là la fois l'exigence infinie et l'indulgence infinie. 

V.E. Frankl :

- On peut tout enlevé à un homme, excepté une chose : celle de décider de sa conduite, quelles que soient les circonstances dans lesquelles il se trouve.

 

SOURIEZ

Lorque Max dit à sa copine qu'il est américain, elle lui demande :

- Dans quel Etat es-tu né ?

Et Max de répondre :

- Dans un état lamentable. 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche