Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 06:11

Depuis le temps lointain où les hommes ont commencé à naviguer sur les mers, allumer des feux sur la côte s'est avéré nécessaire pour guider les marins jusqu'à la sécurité de leur port.

Puis des bâtisses ont été élevées ici ou là afin d'accroître la portée de la lumière générée par ces feux ;  ainsi sont nés les phares.

Quelqu'un a dit un jour :

- Je ne peux imaginer aucune autre construction humaine plus altruiste que le phare. Sa seule raison d'être est de servir les autres...

Bien avant l'arrivée des GPS, des radars et autres systèmes de navigation, les phares évitaient aux navires de s'écraser sur les rochers ou les écueils.

1. Ils émettent une lumière intérieure. Après de simples feux entretenus en permanence vinrent les lampes à gaz, puis électriques et enfin les lasers.

2. Il possèdent un ou des réflecteurs qui projettent la lumière intérieure aussi loin que possible à travers la nuit.

 

Moody a écrit :

Les phares ne tirent pas des coups de canons pour attirer l'attention des marins sur la lumière qu'ils projettent.

Ils se contentent de briller !

Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 05:34

Pour un mariage réussi,

C'est la communication, c'est-à-dire non seulement l'art d'exprimer par des paroles ce que l'on ressent mais aussi la faculté de savoir écouter l'autre sans l'interrompre ni lui suggérer ses pensées...

Quelqu'un disait : Un homme qui souffre d'un mal de dent ne peut pas exprimer son amour. Pourquoi ?

- Parce que sa rage de dent l'empêche de penser à quoi que ce soit d'autre  !

L'homme et la femme sont tellement différents quand il s'agit de communiquer.

L'homme ne sait qu'exprimer ce qu'il pense alors que la femme préfère exprimer ce qu'elle ressent. D'où le manque de compréhension entre les deux !

Bien communiquer dans un couple exige donc avant tout que chacun écoute l'autre et cherche à comprendre ce que il veut lui dire.

Comprendre les émotion de l'autre seulement à demi exprimées ne s'acquiert pas du jour au lendemain. Tout est question de volonté et de patience....

 

Diogène le Cynique a écrit :

L'espérance est la dernière chose qui meurt dans l'homme.

Repost 0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 06:29

Mes parents attendaient un garçon mais voilà je suis née fille et sentir leur déception pèse lourd sur le coeur d'un enfant.

- Tu n'as pas bien fait...tu aurais dû faire autrement...tu ne seras jamais l'enfant que j'attendais, que j'espérais, que je voulais...

Et voilà je compte pour du beurre !

Imaginez les dégâts que peut provoquer dans la vie d'une petite fille ce genre de paroles!

Ne pas avoir une valeur suffisante pour retenir l'attention de son père, de ne pas être suffisamment intéressante pour occuper ses pensées, déclencher un sourire, susciter une caresse ou un mot gentil de sa part !

Inutile de dire qu'adulte elle ne pouvait s'engager dans une relation durable, elle restait à la périphérie de tout le bon, l'intense qu'elle aurait pu partager avec un partenaire. Tout se passait comme si elle refusait en quelque sorte de s'abandonner, de faire confiance...

Comment faire confiance à l'autre quand on n'a pas confiance en soi ?

Qui pourra lui donner des ancrages suffisamment forts pour qu'elle accepte de se reconnaître comme aimable, ce qui veut dire susceptible d'être aimée ?

de se sentir appréciée dans son travail, dans sa façon de conduire sa vie ? qui va lui permettre de dire :

" j'ai de la valeur pour avancer dans l'existence ?

 

Qu'il pleuve ou qu'il fasse chaud ....à tous une excellent week-end !

n'oubliez pas,  ça pourrait être pire !

 

Repost 0
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 05:59

Les montagnes sont des symboles, des leçons vivantes. Alimenter les rivières et vivifier la verdure, voilà les moindres des services ordonnés aux montagnes.

Leur mission plus haute est d'étancher la soif que nous avons de la beauté de la création divine...

Ecoutons la leçon donnée par les hautes Alpes par les montagnes que des tremblements de terre ont ébranlées ou qui ont été déchirées par des convulsions.

Là nous trouvons que des périodes de parfait repos succèdent aux périodes de destruction. Des flasques d'eau calme reposent claires parmi leurs rocs éboulés,

le nénuphar étincelle et les roseaux murmurent à leur ombre ; le village se relève sur des tombeaux oubliés et le clocher de l'église, blanc à travers le demi-jour de l'orage, proclame un appel renouvelé à la protection de Celui qui tient dans sa main les abîmes de la terre et les sommets des montagnes...

Ruskin

Il a encore écrit :

Il n'y a pas de beauté dans les vallées alpestres qui  ne nous enseigne une leçon...

 

Repost 0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 05:47

Il y a toujours une issue, une compréhension possible aux malheurs qui nous arrivent.

La tristesse est comme un tunnel, le noir s'épaissit, on tâtonne maladroitement, en trébuchant, en cherchant ses repères avec les mains.

On ne voit rien et même si on sait qu'au bout du tunnel il y a la sortie, avec certainement la lumière du jour qui nous attend, on doute, on redoute l'inconnu, on a peur de ce que l'on peut rencontrer dans le noir, on est inquiet de ce qui peut surgir de l'obscurité.

Et on imagine que tout peut arriver dans ce noir qui nous enveloppe.

A certains moments on peut même craindre de rester des jours entiers coincé dans le tunnel, sans pouvoir sortir. Et puis nos yeux s'habituent progressivement à l'obscurité, ils distinguent quelques formes.

On continue à avancer, on finit par apercevoir une petite lueur qui s'agrandit, s'agrandit. Puis vient un moment où l'on constate que l'on est sorti du tunnel, on découvre tout surpris un autre paysage, un autre climat ...d'autres personnes.....

J. Salomé

Ce texte pourrait bien convenir à Maya que nous venons de sortir de la SPA....

C. Nicolas a écrit :

La vie est jalonnée d'évènements heureux ou malheureux et lorsque l'on arrive à son terme, on a souvent l'impression d'avoir feuilleté un livre d'images.

Repost 0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:39

S'il n'y avait pas de négatif nous ne saurions pas à quel point quelque chose est positif.

L'obscurité n'est rien d'autre que l'absence de lumière.

Il faut que nous sachions ce qu'est la santé pour savoir ce qu'est la maladie.

Pas de vallées sans montagnes..

Que signifie le réconfort pour nous si nous n'avions jamais de tristesse ?

Pearl Buck a écrit :

La vraie sagesse de la vie consiste à voir l'extraordinaire dans l'ordinaire !

Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 05:48

Le monde où nous vivons ressemble de multiples manières à un désert où le coeur de l'homme souffre d'une terrible soif.

Il est vrai que ce monde offre de nombreux plaisirs et consolations.

Et cela aussi ressemble au désert, qui se joue des yeux du voyageur perdu et éreinté en lui présentant ses mirages trompeurs.

Il est donc bienvenu dans les étendues arides de la vie, de rencontrer des courants d'eau.

Leur vue fait bondir le coeur de joie, comme s'il avait découvert un véritable trésor.
Hélas bien souvent, la découverte ne livre pas les promesses qu'elle avait laissées espérer.

Là encore, plus d'un mirage trompe les profondes attentes de celui qui recherche ce qui est vrai. Parfois le lit de la rivière ou le fond de l'étang sont à sec et ne permettent pas au coeur tourmenté de se désaltérer.

D'autrefois, l'eau est bien au rendez-vous, mais elle est amère, souillée ou même dangereuse...

Ch. Spurgeon

 

Tristan Bernard a écrit :

Les optimistes et les pessimistes ont un grand défaut qui leur est commun :

ils ont peur de la vérité !

 

Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 06:16

L'existence est faite de l'écoulement du temps, du déroulement des jours et des nuits.

L'existence peut être découpée en secondes, minutes, heures, jours....

semaines, mois, années...

en périodes comme la petite enfance, l'enfance,

l'adolescence, l'âge adulte ou la vieillesse.

Mais ce qu'il faut comprendre c'est que la vie, qui est présente en chacun de nous depuis le premier instant de notre conception, ne peut pas, elle se découper en tranches.

La vie est semblable à une graine qui ne demande qu'à croître, à se développer.

Une graine qui est présente en nous à tout instant, qui accompagnera notre existence jusqu'au bout.

Elle participe à tout ce qui nous arrive, on pourrait même dire que c'est notre meilleur, notre plus fidèle compagnon, dans tous les sens du termes.

C'est pourquoi la vie ne peut pas être mauvaise ni néfaste. La vie ne peut  être contre nous, elle ne peut pas rendre l'existence difficile puisqu'elle est comme la sève de notre existence.

La vie est un miracle permanent.

J. Salomé

Qui a écrit entre autre :

La vie se reproduit à tout instant, tout au long de notre existence, pour nous permettre d'exister et surtout d'exister en étant le plus vivants possible !

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 05:21

La tendresse à l'opposé de la dureté, n'est ni la possession ni la séduction, mais le don de la vie.

Devant la dureté, nous créons des défenses ; devant la tendresse, nous nous ouvrons.

Un bébé a besoin de tendresse pour vivre et grandir harmonieusement.

Une personne malade a besoin de tendresse pour faire confiance.

Jamais la tendresse ne blesse ou détruit ce qui est fragile et vulnérable, mais elle révèle à l'autre sa valeur et sa beauté.

Elle implique le respect.
J. Vanier

Il a également écrit :

Veiller sur un autre, ce n'est ni le dorloter, ni le surprotéger, c'est savoir être ferme, l'aider à faire des choix clairs.

Repost 0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 05:31

A une sainteté contrefaite en image d'Epinal, déformée en bondieuseries, en formules de piété toutes faites,

je préférais ma recherche ensanglantée même si, fidèle à mes racines, comme à la réalité de mon être

je devais de mes poings sanglants frapper aux portes de l'Enfer avant de découvrir, au jaillissement des lumières, la Rose cachée de ma recherche, dans le vertige de ses parfums.

Je savais que je la reconnaîtrais dans la solitude.

J'avais trouvé le sens du mot "sainteté " dans les racines du terme hébreu :

Qadosh qui connote l'idée de Lumière...

A. Chouraqui

H. Miller a écrit :

Ce qui va mal ce n'est pas le monde, c'est  notre manière de le regarder.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche