Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:15

lune-foi-copie-1.jpg

Le 29 juillet 1971, l'astronaute américain James Irwin pose le "module Falcon" au pied du mont Hadley sur la lune.

Jack Mouyon raconte : "Nous avons eu la joie et le privilège, ma femme et moi, de le recevoir avec son épouse à notre table.

Notre curiosité nous a poussé à lui poser un certain nombre de questions dont celle-ci : Quel a été le moment de votre mission le plus difficile à vivre ?   Sa réponse : C'est au moment où l'on remonte dans le module lunaire et qu'on se demande si le moteur va repartir.

Il faut savoir que l'oxygène était prévu pour un nombre très limité d'heures. S'il ne repartait pas, c'était la mort certaine.

Ne pensez-vous pas qu'il faut avoir, une grande "dose" de confiance, de foi dans les ingénieurs et dans la fiabilité du matériel pour accepter un tel défi et pour mettre sa vie entre leurs mains ?

Nous ne sommes pas tous destinés à un tel parcours mais nous sommes tous appelés,  dans les situations les plus diverses, à faire preuve de foi.

La Bible quant à elle nous invite à placer notre foi dans les promesses de Dieu qui, elles, sont certaines ; nous ne courrons aucun risque. Dieu donne toujours ce qu'il promet. Ce qui généralement nous gêne ce sont les conséquences. Par la foi nous devons les accepter. Dieu promet la vie éternelle à celles et ceux qui se confient en lui. Et ceux qui acceptent son offre de mettre leur vie entre ses mains, connaissent dès cet instant une joie que le monde ne connaît pas..."

 

J. Dussard écrit : 

- On ne perd pas la foi comme on perd un mouchoir ou ses clefs. Non, on ne perd pas la foi ;  mais faute de nourriture, elle s'étiole et meurt de faim.

 

 

CITATIONS :

Peacock :      La coutume est le pilier autour duquel s'enroule l'opinion, et l'intérêt est le lien qui l'attache.

A.Lemierre :  Croire tout découvert est une erreur profonde ;  c'est prendre l'horizon pour les bornes du monde.

 

 

SUPER RAPIDE :

Momo rentre chez lui en pleurant 

- Maman !  je suis tombé de vélo !

- encore ?  Et en plus avec ton pantalon tout neuf !

- Mais maman...je n'ai pas eu le temps de l'enlever !

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 06:39

agnelet0001

Durant la Première Guerre mondiale, les Turcs occupaient la Palestine. Des soldats turcs s'emparèrent, sur une colline près de Jérusalem, d'un troupeau de moutons pendant que le berger dormait. Il se réveilla juste à temps pour voir ses brebis s'éloigner sous les cris et les coups de leurs ravisseurs.

Que faire ?

Les poursuivre pour tenter  de les récupérer ?  C'était courir à une mort certaine. Soudain une idée s'imposa à son esprit. Gagant d'un pas rapide le flanc du coteau qui dominait la ravine, il mit ses mains à la bouche et lança de toute ses forces le cri par lequel il appelait généralement ses brebis.

Comme il s'y attendait, les brebis s'arrêtèrent aussitôt et, malgré les menaces de leurs voleurs, elles se mirent à courir à travers les buissons et les ronces du côté d'où venait l'appel.

Les soldats se voyant impuissants à les arrêter, renoncèrent à les poursuivre. Une demi-heure plus tard, tout le troupeau groupé autour de son berger, se retrouvait en sécurité.

Jésus est le bon berger. Il est venu pour nous arracher à l'influence et à la domination de l'ennemi de nos âmes qui veut notre perte.

Ecoutez son enseignement et vous trouverez le sentier qui mène à la vie.

 

 

ILS ONT ECRIT :

J. de Romily :

- Avec l'âge, on peut quitter son petit moi un peu vain et s'élever vers la sagesse, vers l'humanité entière. Il n'y a que le grand âge qui donne ce mépris des succès et des honneurs, cette sérénité.


Jules Renard :

- Si on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente.

 

 

BON CONSEIL -?-

La mère de Jo s'inquiète qu'il fasse sans cesse des bêtises. Elle en parle à une amie qui lui conseille :*

- Achète-lui un vélo !

- Tu crois que ça lui passera l'envie de faire des bêtises ? s'étonne la mère de Jo

- Non, mais il ira les faire plus loin !


Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 07:28

coucher--confiance.jpg

 

La confiance, c'est ce sentiment de sécurité que nous avons lorsque nous nous fions à nous-même, à quelqu'un d'autre ou à un évènement avec optimisme.

C'est un choix réfléchi et orienté, mais qui est davantage déterminé par une intuition que par un raisonnement fondé sur une recherche totale de preuve.

La confiance a une utilité sociale évidente, car elle favorise l'attitude de coopération, elle aide à prendre des initiatives avec prise de risques. Elle est souvent accordée à ceux et celles qui disent la vérité.

Faire confiance, d'une certaine façon, c'est se déterminer spontanément, en faisant l'économie d'une analyse fouillée et rationnelle. C'est toujours un risque.

Sans la confiance nous entrons dans un esprit d'indépendance et de contrôle à l'égard de notre entourage, ce qui peut être très mal toléré et occasionner des blessures de rejet, car nous nous sentons obligé de tout vérifier sous leurs yeux ou en leur absence.

Un peu de méfiance peut s'installer et s'incruster peu à peu en nous pour différentes raisons : elle est parfois la conséquence, d'une série de déceptions en chaîne vis-à-vis de nous-même, des autres ou de Dieu.

Suite à des attentes non remplies, nous nous sommes renfermés derrière une carapace pour ne plus souffrir et éviter d'autres blessures de trahison et d'injustice.

La confiance décue s'est parfois transformée en méfiance définitive. La confiance en soi est généralement plus solide chez celui qui s'est senti aimé, encouragé et félicité au cours de son enfance......

 

 

ILS ONT ECRIT :

Père Ceyrac :

- Pour faire une belle vie, il faut deux choses : une grande vision et beaucoup d'amour - car c'est l'amour seul qui peut transcrire cette vision.

 

Jules Renard :

- Le but c'est d'être heureux. On y arrive que lentement. Il y faut une application quotidienne. Quand on l'est, il reste beaucoup à faire : à consoler les autres.

 

 

Aïe !!

Le garagiste demande : Comment avez-vous crevé ce pneu ?

- Oh bêtement en roulant sur une bouteille d'alcool 

- Vous ne l'aviez pas vu ?

- Non ! l'homme l'avait dans sa poche !


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 06:35

mont st michel

Les sables mouvants qui entourent le Mont Saint-Michel sont bien connus pour leur générosité.

Chaque année les plus prudents parmi les trois millions de visiteurs peuvent en faire les frais.  La traversée des grèves de la baie peut s'avérer très dangeureuse sans la présence d'un guide expérimenté.

Le passage du Fois, situé en Vendée et qui relie sur 5 km l'île de Noirmoutier à Beauvoir-sur-mer, est bien connu pour être inondable.

Il est emprunté par les voitures à certaines heures pour rejoindre l'île, mais si la marée arrive, le passage est couvert très rapidement par les flots, sur une hauteur variant de un à quatre mètres suivant le coefficient de la marée;  il n'est pas rare que des voitures de touristes imprudents se fassent ainsi submerger par les flots.

Heureusement, ils peuvent rejoindre et escalader des poteaux proches, appelés "mâts de perroquet" et se réfugier à leur sommet.

En mécanique, la stabilité est cette propriété qu'a un système dynamique de revenir à son régime établi après en avoir été écarté par une perturbation.

Une monnaie stable est une monnaie qui se maintient durablement, sans profondes variations.

Une personne stable est une personne qui manifeste de la constance et reste ferme, solide dans le temps, sans risquer de tomber lorsqu'elle subit des variations qui l'atteignent.

Le mot stable vient du latin stare, être debout !...

La stabilité est une qualité indispensable à toute entreprise humaine ou divine. Sans elle, rien ne perdure, tout devient fluctuant et ingouvernable. Il est alors difficile de bâtir, de faire des projets, et de donner une direction à ce qui est devenu totalement imprévisible et incontrôlable.

Ph.A

 

 

QUE DISENT-T-ILS PAR RAPPORT A L'AMOUR ?

 

V. HUGO :  Heureux qui peut aimer et qui, dans la nuit noire, tout en cherchant la foi, peut rencontrer l'amour !  Il y a du moins la lampe en attendant le jour. Heureux, ce coeur ! aimer c'est la moitié de croire.

 

VERNY :     Aimer Dieu, c'est savoir que notre coeur a été crée pour lui, que lui seul peut véritablement le remplir et l'apaiser ; c'est lui remettre notre coeur, afin qu'il y entre, qu'il y demeure, afin que sa pensée devienne notre pensée, sa volonté notre volonté, et sa vie notre vie.

 

 

BIEN JOUE - SOURIEZ !

 

Momo rentre en pleurant dans une boulangerie.

- Pourquoi pleures-tu ? lui demande la boulangère

- J'ai perdu la pièce pour acheter la baguette ! papa va se fâcher !

- Ne pleure plus, ce n'est pas bien grave...tiens ! la baguette, je te l'offre !

Mais Momo continue de pleurer...

- Pourquoi pleures-tu encore ?

- Ma...ma monnaie !!  

 

 


Partager cet article
Repost0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 06:55

ciel paradis

Yves Duteil écrivait fort justement : "La confiance aveugle qu'on accorde à l'information lui confère un pouvoir démesuré. Les yeux regardent, mais le coeur ne voit plus. Ebloui par la lumière artificielle des projecteurs, il bat pour des fadaises et ne s'émeut plus devant l'essentiel.

On banalise la souffrance, on tolère l'inacceptable, la violence devient spectacle, la dérision un mode de vie."

 

La pertinence d'une telle constatation doit nous conduire à nous interroger. Ne sommes-nous pas devenus esclaves des médias ? N'ont-elles pas pris, à notre insu, un pouvoir considérable ?

La seul véritable contrepoison !  La démarche de communication la plus inimaginabble : la Bible. Par le truchement d'hommes qu'il s'est choisis, Dieu nous y a laissé l'exposé de son amour et l'expression de l'unique vérité absolue.

Si nous le laissons nous y parler, nous pourrons échapper à l'asservissement délétère des médias.

 

Mais n'est-il pas vrai que nous donnons bien des heures à ce qui nous détruit et si peu à ce qui nous construirait ! Ne soyons pas de ceux dont le coeur devient insensible au point que regardant, nous ne voyions pas, qu'entendant, nous ne comprenions pas !

 

R.D

 

 

ILS ONT ECRIT :

 

Vauvenargues :

- La patience est l'art d'espérer.

 

St. Exupéry :

- L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.

 

W. Churchill :

- Il n'y a qu'une réponse à la défaite, et c'est la victoire.

 

 

SANS MENTIR !  SOURIEZ !

 

La maîtresse est surprise de constater que Lili a parfaitement fait ses devoirs.

- Lili avoue que ta maman t'a aidé pour faire tes devoirs.

- Non, maîtresse !  Elle ne m'a pas aidé !

- Tu en es sûr ?

- Oui, elle les a faits toute seule !

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 07:58

roseau.jpg

Nous avons pour la plupart tous lu la fable de Jean de la Fontaine, le chêne et le roseau, et nous avons appris étant enfants que, lorsque le roseau plie et se courbe, il peut résister à bien des tempêtes, tandis qu'un chêne, malgré sa solidité évidente et légendaire peut se déraciner et se renverser brusquement lorsque la force du vent est trop élevée.

 

Le 26 décembre 1999, lors de la tempête historique qui traversa la France et l'Europe, plus de 10 000 arbres tombèrent au sol dans le parc du Château de Versailles, qui en contient 200 000.  Parmi eux, quelques vénérables arbres prestigieux, dont les deux tulipiers de Virginie de la Reine Marie-Antoinette, plantés en 1783, et le pin de Corse de Napoléon 1er.

 

Les deux tiers d'entre eux furent soit cassés, soit déracinés, et les arbres du dernier tiers durent être coupés en raison du danger qu'ils représentaient désormais. De plus ces arbres causèrent de nombreux autres dégâts sur les bancs, les parterres, les sculptures, treillages, murets, canalisations, rocailles.

Les roseaux quant à eux, ont tenu !

Un objet souple et un objet flexible, capable de se plier sans rompre. Telles sont les capacités que nous devrions développer si nous désirons garder notre espérance intacte : flexibilité du caractère, flexibilité de notre système de pensée et de notre vie émotionnelle, aptitude à résister à tous les assauts........

 

En tant que chrétiens, la tempête de l'épreuve peut nous fragiliser et nous faire effleurer le sol comme le roseau, mais nous ne tombons pas complètement. Quand nous demandons à Dieu de nous aider et de nous secourir, il nous écoute et s'il nous arrive de tomber complètement, il nous relève.... 

 

 

ILS ONT ECRIT PAR RAPPORT A L'ESPERANCE :

 

Héraclite :

- Sans espérance, on ne trouvera pas l'inespéré, qui est introuvable et inaccessible.

 

R.B. Rabutin :

- L'espérance est le seul bien de ceux qui n'en ont plus.

 

J. Trouslard :

- L'espérance, c'est demain qui éclaire aujourd'hui.

 

 

OUPS ! SOURIEZ !

 

Polo revient de l'église et dit fièrement à sa maman :

- Maman, j'ai été honnête avec le curé !

- Ah, je suis fière de toi !  qu'as-tu donc fait ?

- Eh bien, à la fin de la messe, il m'a tendu une corbeille avec plein d'argent dedans et je lui ai dit "non merci" !

 


Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 14:50

volcan-copie-1

ME VOICI DE RETOUR, J'AI HÂTE DE  VOUS RENDRE VISITE.

EN ATTENDANT MERCI INFINIMENT POUR VOTRE FIDELITE;  BISOUS A BIENTOT;;

 

 

Un malencontreux forage d'hydrocarbures entrepris le 22 mai 2006 a déclenché l'éruption d'un volcan de gaz et de boue dans la région de Sidoarjo, sur l'île de Java en Indonésie.

Depuis ce volcan vomit chaque jour environ 100 000m3 de boue salée et nauséabonde, recouvrant des centraines d'hectares de terrains, contaminant fleuves et sols, ruinant toutes les populations alentour....

 

A l'image de ce flot de boue jaillie des profondeurs de la terre, combien de "mauvaises choses" peuvent jaillir des profondeurs de notre coeur ! Comme pour cette quête de "l'or noir", on pense y puiser des trésor de sagesse, d'amour, de patience, de compassion... et on voit trop souvent jaillir la folie, l'égoïsme, la colère, l'orgueil , l'envie...

 

Quelle illusion que de penser n'être pas "si mauvais que cela" et pouvoir, moyennant quelques efforts ou mérites personnels, se purifier et s'améliorer !  

 

ILS ONT ECRIT :


Murray :

L'une des plus grandes grâces que Dieu puisse accorder aux siens, est celle de pouvoir être eux-mêmes en bénédiction à d'autres, et de leur communiquer la vie qu'ils ont reçue.

 

K. Gibran :

Votre ami est une réponse à vos besoins. Il est votre champ semé avec amour et moissonné en actions de grâces. Et il est votre table et votre coin du feu.

 

R. Tagore :

L'amour est l'ultime signification de tout ce qui nous entoure. Ce n'est pas un simple sentiment, c'est la vérité, c'est la joie qui est à l'origine de toute création.

 

 

BIEN VU :

La Maîtresse demande à Petit Louis :

- Si je dis : "le voleur a volé les pommes...."  où est le sujet ?

- En prison Maîtresse !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 08:00

agnelet0001

Merci mes amis, ce n'est qu'une mauvaise grippe qui m'empêche de tenir debout longtemps.

mais je tenais à vous faire un coucou et vous dire combien je suis désolée de ne pouvoir vous rendre visite, car je vais partir jusqu'au 24 janvier.  Je ne vous oublierai pas et j'espère vous retrouver à mon retour !

Bisous à bientôt

 

Ils ont écrit :

Louis Hay :

- Seul l'amour inconditionnel peut apporter la paix intérieure et le bonheur dans ma vie. L'amour inconditionnel commence dans mon propre coeur, en m'aimant et en m'acceptant tel que je suis.

 

Tahar Ben Jelloun

- L'amitié qui se lit sur les visages et dans les gestes devient comme une prairie dessinée par un rêve dans une longue nuit de solitude .

 

 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 07:40

Alpes

Après l'échec il y a toujours la possibilité de refaire un essai...pour connaître enfin la réussite ou malheurement un autre échec, auquel cas il nous faudra repartir à nouveau sans nous lasser.

Le vécu de nombreux présidents de la République, de nombreux parlementaires, est parsemé d'échecs successifs et cuisants aux élections précédentes.

Ceux qui ont réussi à occuper enfin ce poste sont ceux qui ont persévéré, en décidant de toujours se représenter, sans se fier à leurs mauvais résultats passés sans croire pour autant à leur manque de valeur.

Ils sont allés d'échec en échec puis, brutalement, ont arraché la victoire à cause de leur persévérance et de leur esprit "visionnaire".

Dieu ne nous reproche pas de tomber ou d'avoir une succession d'échecs, avant de ne plus vouloir nous relever, de ne plus vouloir sortir de la honte de l'échec ce qui nous cristallisera définitivement dans l'incapacité d'aller plus loin.

 

                  Après l'effort, le réconfort...

C'est un dicton plein de bons sens qui suggère aussi que la souffrance de l'épreuve ne dure pas éternellement. La vie est une succession de hauts et de bas. Il faut apprendre à vivre les bas et à les "repriser"..sans croire que nous resterons définitivement dedans et savoir aussi que les hauts sont parfois transitoires et trompeurs.

 

- Derrière une montée il y a une descente, derrière une haute montagne il y a une vallée, après l'hiver le printemps, après l'envol l'atterrissage, après la nuit il y a le jour, après l'épreuve ou la succession d'épreuves il y a bien souvent les bons résultats et les bénéfices d'une formation, d'une purification et de grandes victoires....

 

 

ILS ONT ECRIT :

 

R. Tagore :

- Un jour je rencontrerai la Vie en moi, la joie qui se cache dans ma vie, quoique les jours troublent mon sentier de leur inutile poussière.

 

- Un homme équilibré, constant, sans crainte, sans chagrin, sans allégresse excessive, sans désir passionné, n'est-il pas un homme heureux ??

 

Claude Roy :

-  La grâce du bonheur, c'est qu'il est souvent sans raison, quand la douleur en a mille.

 

 

SOURIEZ :

 

Un avion est perdu en pleine tempête. Soudain, l'un des moteurs prend feu. Quelques minutes plus tard, l'appareil s'abîme en mer et la voix du commandant de bord annonce dans les haut-parleurs :

- Mesdames et messieurs, les passagers qui savent nager son priés de se masser dans la partie droite de la carlingue. 

Ceux qui ne savent pas nager resteront dans la partie gauche.

Maintenant les passagers de droite, sautez !  et nagez en direction de la petite île que vous devez apercevoir par les hublots.  Quant aux passers de gauche, nous les remercions d'avoir choisi de voler sur notre compagnie !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 06:13

coucher-soleil0001.jpg

- Que les couchants sont doux à l'âme douloureuse, et qu'il est bon de s'attendrir avec le jour !  Ces heures apaisées sont la patrie heureuse où l'homme oublie la haine et rêve un peu d'amour.

Paul Fort.

 

- Tout est intéressant. Chaque minute est une joie, la joie de la conquête. Ainsi chaque minute vient pour vous enrichir pour vous apporter l'illumination.

Swami Prajnanpad.

 

- Lorsque l'esprit est plein de joie, cela sert beaucoup à faire que le corps se porte mieux et que les objets présents paraissent plus agréables.

Paul Descartes.

 

 

Willy avait accepté depuis peu de temps le Seigneur Jésus comme son Sauveur. Apprenti, il travaillait dans un grand chantier avec d'autres ouvriers. Le chef d'équipe, déjà âgé, était brutal, et ne cessait de jurer.

Willy souffrait beaucoup d'entendre ces blasphèmes, mais que faire ?  Comment exprimer sa tristesse à un chef plus âgé et si dure ?

Le silence devant les provocations, ou un comportement digne de Jésus, notre Maître, sont quelquefois un témoignage suffisant. Mais un jour, Willy prit courage et s'adressa à son redoutable supérieur : "Chef, je ne peux pas vous entendre parler contre mon Maître !

- Ton Maître ?  Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Chef Jésus Christ est mon Maître. Il est mort pour me sauver. Il m'aime et je ne peux pas supporter d'entendre parler ainsi de lui !

 

Le chef fut tellement frappé qu'il ne put trouver un mot à répondre, et Willy retourna à son travail, heureux d'avoir été rendu capable de témoigner pour Jésus, son Seigneur.

Le chef reprit aussi le sien, mais aucune mauvaise parole ne sortit de sa bouche, tout le reste de la journée. Profondément impressionné par le simple témoignage rendu par son apprenti, il décida d'aller écouter l'évangile.

Par la suite, il devint lui-même un fervent disciple du Seigneur qu'il avait si longtemps méprisé.

Jésus a dit à l'Apôtre Paul : " Ne crains pas, mais parle, ne te tais pas, parce que je suis avec toi ".

 

La bonne semence.

 

 

 

Partager cet article
Repost0