Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 07:11

Ce pasteur allemand (1906-1945)  une âme de la résistance de l'Eglise protestante au nazisme,  affirmait l'exigence de la foi et la responsabilité de l'Eglise dans le monde.

Arrêté en 1943, il fut pendu en 1945 dans le camp de Flossenbürg.

Ses livres eurent un grand retentissement.

Son oeuvre a surtout valeur d'un témoignage :

celui d'un chrétien engagé dans un monde athéiste.

Il a écrit :

En jugeant le prochain, nous nous plaçons face à lui, à distance d'observation, de réflexion.

L'amour ne nous en laisse ni la place ni le temps

J'ESPERE QUE VOUS ALLEZ TOUS PASSER UN BON WEEK-END !

Partager cet article
Repost0
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 07:35

"Tant que la terre subsistera les semailles  et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point " ...

Selon le procédé naturel, la nuit suit le soir.

Le soleil a suivi le cours de son voyage pendant les heures de la journée ; il lui faut maintenant se reposer.

Le voici qui descend des hauteurs de l'azur et plonge vers le refuge des océans vers l'occident.

Alors la nuit le remplace avec ses sombres étalons.


Il est écrit :

Ce sera un jour unique, connu de l'Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit ; mais vers le soir la lumière paraîtra !

Partager cet article
Repost0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 07:12

Les gens qui poursuivent un but précis ne vivent pas dans le passé.

Beaucoup d'entre nous regrettent leur passé et demeurent prisonniers.

E. Hubbard a écrit :

- Une solide mémoire est un avantage indéniable, mais la capacité à oublier est un signe de force.

Les gens qui réussissent sont ceux qui savent oublier. Ils sont engagés dans une course qui ne leur permet pas de regarder en arrière.

Leurs yeux demeurent fixés sur la ligne d'arrivée. Ils ont des choses trop importantes à accomplir pour se laisser distraire par des peccadilles...

Si quelqu'un leur fait du mal, ils examinent la raison derrière l'attaque, mais restent imperturbables.

Seules les âmes faibles cherchent à se venger...

Auteur inconnu :

Le meilleur moyen pour communiquer du caractère c'est d'en posséder soi-même !

Partager cet article
Repost0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 06:37

L'amiral Richard Byrd célèbre pour son exploration du Pôle Sud a dit un jour :

- Très peu d'hommes parviennent à épuiser les trésors d'énergie qui résident en eux.

Au  fond de nous se cache un puits quasi intarissable dont les eaux ne sont presque jamais utilisées !

L'une des raisons pour lesquelles ces ressources demeurent inexplorées est notre manque de concentration.

L'esprit humain est incapable de grandes réussites s'il n'est pas motivé par un dessein précis et clairement défini.

- Vous serez soulevés par une vague que rien ne pourra arrêter !

Quelqu'un a dit :

Le monde ne fera rien pour entraver la marche de celui qui sait où il va. Au milieu de l'océan de médiocrité qui nous entoure, savoir ce que vous voulez obtenir dans la vie et vous battre pour atteindre votre but, vous séparera des autres....

Partager cet article
Repost0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 07:08

Prince puis duc, physicien français, créateur de la mécanique ondulatoire. (1892-1987)

Il fut à l'origine de la mécanique quantique.

Membre de l'académie française en 1944. Prix Nobel en 1929,

Il estime incroyable que des organes comme l'oeil et l'oreille  avaient pu être le résultat du seul effet du hasard.

Il a écrit : Les réalisations de la vie semblent résulter d'une forme organisatrice qui ne se manifeste pas dans la nature inerte et dont la véritable nature nous paraît totalement inconnue...

Werner von Braun collaborateur à la recherche spatiale, spécialiste des fusées à la Nasa a écrit :

- Mieux nous comprendrons la complexité de la structure atomique, la nature de la vie ou de la marche des galaxies, plus nous trouverons de raisons de nous émerveiller devant  les splendeurs de la création divine.

TRES BON WEEK-END A TOUS !

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 06:53

Un vieil homme raconte cette parabole "Il y avait un jour un arbre planté dans un endroit fertile, au milieu d'une belle pelouse. En grandissant de belles fleurs poussèrent sur ses branches.

En les voyant l'arbre tout joyeux, en déduisit qu'il était un arbre à fleurs, et qui le resterait à toujours.

Mais à mesure que s'écoulait le printemps, les fleurs, qui avaient fait sa fierté , se mirent à faner, puis à tomber, laissant place à de petites boules dures.

En l'espace de quelques nuits, la splendeur parfumée et colorée qui avait fait l'admiration de tous disparut et on ne vit plus qu'un arbre terne, couvert de feuilles d'un vert tout ordinaire.

Pire encore de laides petites boules avaient remplacé les fleurs odorantes de son passé. L'arbre en était tout confus, en sachant ce qui lui était arrivé et développa une crise aigüe d'identité !

Avec le temps, les petits boules dures se mirent à grossir et l'arbre se demanda ce qui se passait.

Enfin, avec l'été les petites boules se muèrent en pêches juteuses et mûres. L'arbre comprit enfin que sa destinée n'était pas de porter route sa vie des fleurs mais plutôt de produire des fruits délicieux..."

L'Ecclésiaste a dit :

Il y a un moment pour tout, un temps pour chaque chose sous le ciel : un temps pour mettre au monde et un temps pour mourir ; un temps pour planter et un temps pour arracher.

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 07:29

Parlons d'un cheveu ; il est énorme quand on le compare au fil de la vie.

Parlons de la toile d'araignée ; elle est solide comme le roc face à la toile de la vie.

Nous ne sommes qu'une bulle, nous avons même moins de consistance que cela.

Comme un moment d'écume au sommet de la vague, telle est notre existence.

Comme les embruns, non, car ils durent aussi longtemps que les astres quand on les compare à un instant de notre vie....

Proverbe turc :

Pour l'amour d'une rose, le jardinier est le serviteur de mille épines !

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 07:44

Il se passe parfois des choses étranges alors qu'on croyait avoir des amis.

Aux jours enivrants de la popularité, quand le soleil brille, et que les oiseaux chantent, que tout va bien et vous réjouit, ils vous apportaient leur meilleur vin.

Mais voici qu'un gelée est venue et a brûlé les fleurs.

Les feuilles tombent des arbres et les ruisseaux sont pris par la glace.

Alors on vous amène ce qui est moins bon ; on vous oublie et on vous abandonne.

On vous déserte à l'heure même où vient le péril.

Ainsi vous apprenez la grande vérité :

" Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme....

 

Il est écrit dans les Proverbes :

Comme des pommes d'or sur des ciselures d'argent ; ainsi  est une parole dite à propos.

 

Excellent week-end à tous !

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 06:45

Nos yeux sont des moyens de communication privilégiés. Ce qu'ils disent/ne disent pas peut aussi être source d'interprétations plus ou moins fausses.

Par exemple : l'un voit le regard de l'autre comme réprobateur, reprochant, froid, et il se sent aliéné, sans possibilité de s'exprimer.

Depuis quand n'avez-vous pas rencontré le regard de l'autre et accepté de vous laisser aller dedans ?

Jouez-vous encore dans ses yeux ?  Quelles couleurs ont-ils aujourd'hui ?

Pensons encore aux messages transmis par le corps et les multiples langages qu'il utilise pour parler et se taire.

Les sourires sont-ils encore ces soleils qui transforment l'univers ?

Ces repères qui jalonnent notre compréhension, notre complicité ?

Des regards, des sourires et des gestes qui disent plus que des mots encore à inventer....

J. Giraudoux a écrit :

A se dire "tous ces petits riens" qui ne valent pas la peine d'être dits, mais qui valent la peine d'être entendus.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 07:03

L'homme peut être seul au milieu des autres, mais celui qui est ouvert au monde, celui qui sait demeurer fraternel, celui qui est solidaire des autres, celui-là, même solitaire, n'est jamais seul.

Parce que les autres, quand une main se tend la saisissent...

L'homme peut toujours trouver quelqu'un qui veut avec lui traverser la vie.

Il suffit du regard d'un homme pour briser la solitude. Et ce regard viendra.

Mais il faut d'abord croire qu'il existe.

Un homme n'est jamais seul, un homme n'est jamais faible, quand il mêle son énergie à l'immense océan des énergies humaines.

On ne peut échapper au malheur et à la solitude qu'en sachant qu'il y a quelque part plus malheureux et plus seul que soi...un autre qui attend qu'on lui tende la main.

Martin Gray a écrit :

L'autre n'est pas d'abord un ennemi, mais un allié possible.

Partager cet article
Repost0