Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 05:38

Un grain de blé desséché est placé dans la terre où il meurt, à l'exception d'une particule presque trop petite pour qu'on la voit et, c'est là que se trouve la vraie vie contenue dans la graine.

Puis une feuille perce la terre, grandit, se développe et monte jusqu'à devenir un plein épi rempli d'autres graines.

Or personne ne doute que le même blé sortira de ce grain, placé dans la terre et tout le monde sait que la plante poussera.

Nous avons l'habitude de dire que c'est la même graine qui a été semée, pourtant la différence est frappante et merveilleuse.

Vous avez maintenant une plante de près d'un mètre de haut portant une quantité de grains alors que vous n'aviez qu'un petit grain desséché...

Mais personne ne met en doute le fait que c'est la même identité...

 

E.Caddy a écrit :

Cesse de chercher de l'aide chez les autres; cherche-la à l'intérieur, et tu la trouveras...

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 05:48

Dans une province de l'Inde, les jeux de hasards étaient interdits. Une amende de 500 roupies punissait les contrevenants.

Or deux jeunes gens avaient trouvé une cachette et s'adonnaient à cette passion.

L'un était fils d'un riche commerçant, la mère de l'autre était veuve, pauvre et âgée.

Un jour, ils furent surpris par la police et se retrouvèrent en prison.

Le fils du riche fut libéré après versement de l'amende de 500 roupies, mais la pauvre veuve en était incapable et se mit à travailler dur pour gagner l'argent nécessaire.

Elle transportait de lourdes pierres qui parfois retombaient sur ses mains, les déchiraient et les faisaient saigner.

A travers la fenêtre de sa prison, le jeune homme vit les mains de sa mère :

- Mère,  quelles sont ces blessures ?

- Je travaille pour te délivrer mon fils !

Enfin elle put réunir les 500 roupies et libérer son fils.

Quelques jours après le jeune homme rencontre son compagnon de jeu qui l'invita à une nouvelle partie de dés :

- Je ne pourrai plus jamais jouer, j'ai été sauvé par le dur travail de ma mère...par sa peine et ses blessures ....

 

BON WEEK-END A TOUS ! 

Partager cet article
Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 05:34

"Celui qui observe le vent ne sème point, et celui qui regarde les nuages ne moissonnera point.

Tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte.

Dès le matin sème ta semence et le soir ne laisse pas reposer ta main ; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l'un ou l'autre sont également bon.

La lumière est douce et il est agréable aux yeux de voir le soleil.

Si donc un homme vit beaucoup d'années, qu'il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu'il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux...."

Le Duc de Levis a écrit :

Il y aura de quoi faire bien des heureux avec tout le bonheur qui se perd en ce monde !

Partager cet article
Repost0
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 05:32

Se contenter d'observer la vigne, sans prendre en compte sa fertilité, ne permet pas de voir quelle est la valeur qui lui confère la royauté sur les autres arbres.

Elle ne possède pas le moindre avantage en termes de taille, de forme, de beauté  ou d'utilité.

Il est impossible de faire quoi que ce soit avec le bois de la vigne.

C'est une plante inutile en dehors de sa fertilité. Nous la voyons parfois arrangée avec beauté quand ont la fait grimper le long d'une façade. On la voit aussi parfois dans toute l'exubérance de son feuillage, et on la taille avec grand soin.

Mais laissez la vigne à elle-même, considérez-la sans tenir compte de sa fertilité, vous avez la plus insignifiante et méprisable chose parmi tout ce qui porte le nom d'arbre ! 

 

Ch. Spurgeon a écrit :

Une conscience au repos est la plus douce musique disponible pour bercer l'âme dans le sommeil !

 

BON DEBUT DE SEMAINE A VOUS QUI PASSEZ ......

Partager cet article
Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 05:29

Dans le Colorado, au lieu dit Long Peak, gisent les restes d'un séquoia âgé de plus de 400 ans.

Ni les ans, ni les tempêtes, ni les avalanches n'ont pu venir à bout de ce géant.

Alors pourquoi s'est-il abattu soudain un jour?

Une sorte de doryphore que vous pouvez écraser sous votre semelle l'a attaqué et a dévoré son coeur..... quelle leçon !

Nous devons faire très attention : ce sont les petits renards qui détruisent les vignes. C'est à dire les petites habitudes apparemment sans importance, celles auxquelles on prête peu d'attention, mais qui deviendront des habitudes indéracinables....

 

R. Queneau a écrit :

Dans toutes les tentatives jusqu'à nos jours pour démontrer que 2 + 2 = 4

il n'a jamais été tenu compte de la vitesse du vent....

 

EXCELLENTE  FIN DE  SEMAINE   A TOUS !

Partager cet article
Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 06:06

L'amour c'est donner à l'autre la sécurité et la recevoir de lui.

Quand on renonce à aimer pour choisir ce que l'on croit être la sagesse, quand on oublie que la vie est un acte d'amour, un jour vient où l'on découvre que l'on a perdu.

L'amour n'est jamais contrainte. Il est joie, liberté, force

Et c'est l'amour qui tue l'angoisse.

Là où l'amour manque naissent la peur et l'ennui.

L'amour est emportement

L'amour est enthousiasme

L'amour est risque

N'aiment pas et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner, économiser leurs sentiments.

L'amour est générosité, prodigalité, échange...

 

M. Gray a écrit :

Aimer ce n'est pas enfermer l'autre, aimer c'est vouloir que l'autre s'épanouisse, suive le courant naturel de la vie

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 05:33

Un conférencier commença une réunion en tenant dans sa main un billet de 20 euros. Il demande aux gens :

- Qui d'entre vous aimerait avoir ce billet ?

Les mains se levèrent rapidement.

- Je vais donner ce billet à quelqu'un, mais d'abord je vais faire quelque chose.

Il chiffonna alors le billet avec force et posa à nouveau la question :

- Est-ce que vous voulez toujours ce billet ?   Toutes les mains se levèrent.

Il jette le billet par terre, saute dessus à pieds joints, l'écrasant, le recouvrant de poussière..

- Qui veut encore ce billet ?   Toutes les mains se levèrent.

- Mes amis, dit le conférencier, vous venez d'apprendre une leçon. Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé. Il vaut toujours 20 euros.

Parfois dans votre vie, vous serez froissé, rejetés, souillés par des gens, des événements. Vous aurez l'impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

 

Shakespeare a écrit :  Qui vole ma bourse vole une chose sans valeur...... 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2018 4 26 /07 /juillet /2018 05:43

La lumière est aussi la cause de la beauté !

Toute beauté disparaît si l'on retire la lumière.

Sans elle aucun éclat ne s'irradie du saphir, et la perle perd tout le lustre de son opacité...

L'insecte d'une heure se glorifiera-t-il en face du soleil dont la chaleur l'a amené à la vie ?

Le vase d'argile s'exaltera-t-il au-dessus de celui qui l'a formé ?

La poussière du désert luttera-t-elle contre l'ouragan, et la goutte d'eau se rebellera-t-elle contre la tempête ?

 

Camus a écrit :

La vérité comme la lumière aveugle !

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2018 3 25 /07 /juillet /2018 05:23

Tom avait de graves problèmes à l'école : il n'arrivait pas à suivre le rythme de la classe.

Après des mois de patience et de soutien personnel, son instituteur décida de rencontrer sa maman pour lui conseiller de retirer le petit garçon de l'école, en raison de son manque de progrès. 

Mais la mère de Tom décida de se battre pour aider son fils. Elle croyait qu'il était capable de faire mieux et qu'il lui suffisait de l'encourager.

Elle décida de le scolariser chez elle, l'empêchant de se décourager lorsqu'il échouait et le poussant à faire d'avantage d'efforts.

Que devint Tom ?

Il grandit et devint un inventeur célèbre, propriétaire de plus de 1000 brevets, parmi lesquels l'invention du phonographe et de l'ampoule électrique....

 

Proverbe : 

Des paroles aimables sont pareilles au miel, qui est agréable au goût et bon pour la santé.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 05:30

L'enfance est une eau qui jaillit. Elle irrigue l'homme à venir.

Avec cette eau des origines, l'homme va cheminer toute sa vie, s'y désaltérer ou s'y empoisonner.

Quelque jours de famine, quelques jour à subir la peur et voici des hommes qui se battent et se tuent au coin d'une rue, autour d'un tas d'immondices où ils espèrent trouver quelque nourriture.

Et voici des hommes qui en livrent d'autres pour une boule de pain, et des hommes qui s'égorgent pour une écuelle de soupe...

Dans la rue des enfants squelettiques meurent de froid...passent des hommes trop gras indifférents.

Certains s'amusent à tirer sur des enfants qui essayent de ramasser quelques pommes de terre...et les passants rient !

 

M. Gray a écrit :  Trop d'adolescents grandissent comme des herbes sauvages au hasard  des rues et des rencontres.

Partager cet article
Repost0