Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 05:55

perroquet

J'ai mis mon képi dans la cage et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête

Alors

on ne salue plus, a demandé le commandant

Non

on ne salue plus a répondu l'oiseau

Ah, bon !

excusez-moi je croyais qu'on saluait a dit le commandant

Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper

a dit l'oiseau...

Prévert

 

IL A  ECRIT : Merci

Chaque merci a son histoire. Chaque sourire reconnaissant est porteur d'un précieux message. Tel un iceberg dans l'océan, le mot "merci" est seulement ce que l'oeil voit de l'extérieur. Mais enraciné dans le coeur se trouve la reconnaissance.

La parole du Christ est vraie : "C'est de l'abondance du coeur que la bouche peut s'exprimer".

Celui qui ne dit pas merci, n'est pas seulement discourtois. Il révèle l'ingratitude qui a pris racine en son coeur. Oublier de dire merci, c'est témoigner de l'égoïsme toujours destructeur.

Que les hommes au coeur généreux sachent humblement montrer l'exemple !

 

SOURIEZ

Un journaliste prend le taxi pour réaliser un reportage sur une prison. Arrivé devant le prison, il demande au chauffeur :

- Pouvez-vous m'attendre, s'il vous plaît ? J'en ai pour une quinzaine de minutes.

- Hors de question ! répond le chauffeur.

La dernière fois qu'un client m'a demandé de l'attendre ici, il est sorti 3 ans plus tard.....

 


Partager cet article
Repost0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 05:04

lune

Grace D. raconte : "Cette nuit-là, en juin 1991, il me fut impossible de m'endormir en paix. Soweto était en plein chaos. Des combats, des pillages, des meurtres, pendant toute la nuit. J'étais seule dans la maison. Mes enfants (tous mariés alors) m'avaient rendu visite dans la soirée, avant de retourner dans leur propre famille, dans un autre quartier de la ville.

Tout à coup, quelques énergumènes se sont approchés de la maison. Ils ont frappé à ma porte en criant :

- Venez, nous voulons que vous participiez aux combats.

Je suis sortie avec précaution de mon lit et j'ai jeté un coup d'oeil par la fenêtre. A la vue de tous ces jeunes gens des bâtons à la main, j'ai prié : "Seigneur sois mon bouclier !" J'avoue que je tremblais. Mais le Seigneur contrôlait la situation.

Soudain j'ai entendu le chef de la bande crier à ses amis :

- Hé ! laissons cette maison. C'est une vielle femme qui vit ici, toute seule. Ses enfants sont mariés et vivent ailleurs.

Alors que la bande hésitait à partir, le chef a crié :

- Je ne veux plus que l'un d'entre vous s'approche à nouveau de cette maison, jamais !

Je ne pouvais en croire mes oreilles. Cet homme avait toujours été contre nous ....

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe chinois :

- C'est s'aimer bien peu que de haïr quelqu'un ; mais c'est haïr tout le monde que de n'aimer que soi.

Goethe :

- Si vous avez confiance en vous-même, vous inspirerez confiance aux autres.

 

SOURIEZ

Dans le bus Jules est assis à côté d'une vieille dame...Jules est enrhumé et n'arrête pas de renifler...

Agacée la vielle dame finit par lui dire :

- Dis-moi, tu n'as pas de mouchoir ?

- Si, mais je ne le prête pas !

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 06:11

petit et grd

Quand ce petit garçon était en colère tout son corps se mettait à vibrer comme secoué par des décharges électriques, prêt à exploser. La meilleure image qu'on pourrait donner est celle d'une marmite pleine posée sur un grand feu et dont l'eau en train de bouillir soulève le couvercle et menace de déborder à chaque instant !

Qu'est-ce qui pouvait bien déclancher ces colères ?

Au début ses parents pensaient qu'il était comme un paquet de nerf, qu'il était susceptible, jamais content...bref plein d'excuses...

Ce que ses parents ne savaient pas c'est que leur petit garçon avait beaucoup de questions et surtout des doutes en lui. Il savait bien qu'il avait un frère et une soeur, mais il n'était pas sûr que ses parents soient ses vrais parents.

Ce genre d'incertitude peut paraître bien curieuse et on se demande comment ces doutes s'étaient introduits dans sa tête.

Tout simplement. Il avait entendu son père dire un jour en riant au cours d'un repas entre amis :

- Oh celui-là, on se demande bien de qui il peut être, avec ses cheveux tout blond !  On est tous bruns dans la  famille !

Et depuis ce jour, le petit garçon se demandait si son papa était son vrai papa ! et sa maman sa vraie maman ! ....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l'écrit et celui qui le lit...

- Qu'est-ce que tu veux ? dis-moi ce que tu veux que je te dise...

 

SOURIEZ

Un homme vient de tomber d'un édifice haut de 15 étages. Sa femme appelle un médecin qui lui dit :

- Votre mari est mort, madame !

Tout d'un coup, l'homme se redresse et dit :

- Mais je ne suis par mort !!!

- Arrête chéri, le docteur sait ce qu'il dit !

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 06:01

chevaux

Comme c'est curieux les noms

Martin, Hugo Victor de son prénom

Bonaparte Napoléon de son prénom

Pourquoi comme ça et pas comme ça

Un troupeau de Bonapartes passe dans le désert

L'empereur s'appelle Dromadaire

Il y a un cheval caisse et des tiroirs de course

Au loin galope un homme qui n'a que trois prénoms

Il s'appelle Tim-Tam-Tom et n'a pas de grand nom

Un peu plus loin encore il y a n'importe qui

Beaucoup plus loin encore il y a n'importe quoi

Et puis qu'est-ce que ça peut faire tout ça ?.....

Prévert

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Le difficile n'est pas d'apprendre ce qu'on ne sait pas, c'est d'apprendre ce qu'on sait.

Salomon :

- Qui se lève tôt pour chercher la Sagesse n'aura pas à peiner : il la trouvera assise à sa porte.

 

SOURIEZ

Lors du cours de grammaire française, le professeur demande à Jules :

- Jules, fais-moi une phrase contenant un complément d'objet direct.

- Euh...je pense que vous êtes le meilleur professeur de ce collège !

- Merci, mais quel est l'objet de cette phrase ?

- D'avoir une bonne note !

 

DEJA FIN DE SEMAINE ! QU'ELLE SOIT BONNE POUR VOUS TOUS !

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 06:16

eau

Lorsque Marc adulte a été transporté grièvement blessé dans un accident de voiture, son père a quitté deux emplois pour en prendre soin à temps plein. La même année, celle qui était sa femme depuis plus de trente ans, a contracté une maladie dont elle est morte.

Depuis lors, il dit n'avoir aucune réponse à fournir à son fils, lorsque celui-ci lui demande "pourquoi" cela leur est arrivé. Par contre, Marc l'a rassuré en lui racontant un songe qu'il a fait chemin faisant. Il a rêvé qu'il se trouvait dans un lieu baigné de soleil. Il y avait une multitude de gens autour de lui, et un homme répondait à tous ses "pourquoi". Chaque réponse avait tellement de sens qu'il a pu clairement comprendre pourquoi il ne devait pas déjà détenir ces réponses.

Puis il s'est retrouvé avec son fils dans le songe. Quand il a voulu lui venir en aide en répondant à ses questions, il ne s'est toutefois plus souvenu des réponses. Par contre, même cela semblait être bien. ....

 

ILS ONT ECRIT

A. Valensi :

-Vouloir s'accrocher aux mots, c'est refuser la parole. Vouloir s'emparer de la parole, c'est la réduire aux mots qui l'expriment en en refusant le sens et l'exigence.

- Si tu parles trop sur moi, je ne m'entends plus...

 

SOURIEZ

Quelle est la différence entre le drapeau corse et le drapeau russe ?

- Sur le drapeau corse il n'y a pas d'outils !

 


Partager cet article
Repost0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 06:08

nature0001

"C'est l'état naissant d'un mouvement collectif à deux."

Francesco Alberoni sociologue milanais a démysthifié la confusion que nous voulons maintenir entre l'état naissant de l'amour et l'amour. Il nous montre en des pages très belles, très denses quelle est l'erreur de l'amoureux qui attibue l'expérience extraordinaire qu'il vit aux qualités de l'être aimé.

Celui-ci n'est pas différent des autres humains. C'est bien la nature des relations qui s'établissent entre deux êtres, la nature de l'expérience unique vécue avec l'autre qui rend différent et extraordinaire la personne aimée et qui durant cette période de l'amour naissant va rendre ces deux êtres (s'il y a réciprocité) différents et extraordinaires.

     En séparant ce qui était uni et en unissant ce qui était séparé par la création d'un nous, l'amour naissant va tenter de s'institutionnaliser dans une vie de couple. Ce temps particulier de l'état naissant va constituer l'unité de mesure, l'étalon de référence auquel le couple se référera pour parfois justifier son existence....

 

ILS ONT ECRIT

- Dans la vie quotidienne on désire l'extraordinaire ; et dans les moments extraordinaires le quotidien.

Dans le quotidien on désire l'extase, dans l'extraordinaire la tranquillité.

- Une relation de confiance régie par le plaisir du don la gratuité, de l'élan et les inventions de la tendresse devient insurrection dans une vie d'habitudes.

 

SOURIEZ

La mamie de Jules a décidé de faire des frites pour le dîner et ainsi faire plaisir à tous ses petits enfants. Elle versa alors de l'huile dans une cuve imposante, et Jules l'observe du coin de l'oeil, inquiet.

Souhaitant le rassurer, elle se tourne vers Jules et lui demande :

- Mon chéri, tu sais tout de même avec quoi on fait des frites !

- Oui mamie, avec des moules !

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 07:10

tempête neige0001

Cette année-là un petit ours blanc avait décidé le printemps venu de ne jamais quitté le coin de banquise qu'il habitait avec ses parents, ses frères et ses soeurs.

Quand la fonte des glaces commença et que le morceau de banquise sur lequel il était installé se détacha de la montagne blanche où  vivait tous ses proches, il resta assis, muet refusant de parler, ne répondant pas aux demandes de sa famille de les rejoindre, de quitter sa place, de bouger, de faire quelque chose mais il ne voulait rien savoir....il boudait.

Emporté par différents courants, le morceau de banquise s'éloigna, dériva, puis poussé par les vents, descendit vers le sud et se mit à fondre de plus en plus, à diminuer, diminuer jusqu'à disparaître....

Et voilà c'était bien sa décision à lui qui se retrournait maintenant contre lui ! Un jour....du pont d'un cargo un marin l'aperçut. On retira le petit ours de l'océan à moitié asphyxié qui avait perdu beaucoup de son  poids et de ses poils.

On le soigna, on l'enferma dans une cage et, arrivé dans le premier port ou le cargo fit escale, on le vendit à un zoo....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Entre l'abandon et la demande il y a tout le malentendu de la guerre des sexes.

Haralambon :

- C'est ma blessure à moi et c'est aussi la vôtre, nous sommes les morceaux d'un entier déchiré.

 

SOURIEZ

Combien de temps peut vivre une souris ?

ça dépend du chat qui habite dans la maison !

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 06:00

rejet

Un petit garçon a été retrouvé mort dans une grande cité de banlieue. Sa mère, mentalement malade, l'avait laissé mourir de faim, parce que, disait-elle, elle entendait des "voix" lui affirmant que son enfant était "possédé des démons".

Lorsque la police demanda aux voisins s'ils n'avaient rien remarqué de particulier, ils répondirent qu'ils avaient bien vu qu'il manquait un enfant dans le car scolaire, dans la cour de récréation, et même à l'école du dimanche. En fait les voisins de palier l'avait entendu pleurer pendant plusieurs jours, mais ils avaient augmenté le volume de leur radio pour ne plus l'entendre !

Personne n'avait voulu prendre le risque d'être impliqué ! N'est-ce rien pour tous ceux qui passent leur chemin ?

Quelque part entre la prudence et l'indifférence, il faudrait qu'il y ait une place pour la compassion....

 

ILS ONT ECRIT

- Nous ne pouvons rien changer à hier, mais nous pouvons agir aujourd'hui de manière à influencer demain.

Proverbe arabe :

- Il faut se laver les yeux avant chaque regard.

 

SOURIEZ

Jules ! au tableau !

- Je vais te poser un problème facile : imagine que tu es l' épicier du coin et  que je sois l'un de tes clients

jusque là ça va ?

- Oui M'sieur

- Parfait : je t' achète une boîte de petit pois à 3 euros et un paquet de sucre à 5 euros. Combien te dois-je ?

- Oh, laissez ça, M'sieur, répond Jules vous me réglerez demain !


Partager cet article
Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 05:54

chemin cercueil

Harrison avait été l'un des plus violents adversaires des théories sociales de Ruskin. Pourtant il écrira :

- Voici le plus grand maître vivant de la langue anglaise, l'une des lumières les plus splendides de notre noble littérature, devant lequel s'ouvraient des voies nombreuses vers l'ambition et le pouvoir et qui possédait tout ce que pouvait donner le génie : la renommée, la forture, la popularité sociale...et cet homme après 30 ans d'un labeur incessant, se consacre à entraîner à enseigner, à ravir, à inspirer une bande de jeunes gens, de jeunes filles, d'ouvriers, d'enfants....

Il leur prodigue toute sa fortune ; il dépose au seuil de leurs portes des trésors d'art, de science, de littérature, de poésie ; il crée et il entretient des musées ; il offre au peuple ses précieux et coûteuses collections ; il use sa vie à leur apprendre les éléments de l'art ; il apprend aux ouvriers comment travailler....

aux jeunes comment dessiner, chanter, jouer... il leur donne sa fortune, son génie, son pain, son existence entière....

       J'aurai bien aimé renconter un tel homme, pas vous ?

 

ILS ONT ECRIT

- Dans la vie quotidienne on désire l'extraordinaire ; et dans les moments extraordinaires le quotidien. Dans le quotidien on désire l'extase, dans l'extraordinaire la tranquilité.

Proverbe arabe :

- Le monde est du côté de celui qui est debout.

 

SOURIEZ

- Sophie, comment s'appelle la maman du poulain ?

- La jument m'dame

- Très bien. A toi Julien. Comment s'appelle la maman du poussin ?

- La poule, m'dame

- Très bien. A toi Jules. Comment s'appelle la maman du louveteau ?

- La cheftaine, m'dame !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 06:10

singe

Un homme qui cherchait du travail voit une affiche qui propose : "Pour un travail pas trop fatigant, temps plein, salaire honnête téléphoner au zoo de votre ville.

L'homme téléphone sur-le-champ au directeur du zoo.

- Bonjour, j'ai entendu dire que vous avez un poste à offrir...ça m'intéresse.

- Très  bien, je vous explique le  travail : notre singe est mort dernièrement et je cherche quelqu'un pour le remplacer.

Vous travaillez 8 heures par jour, pour 5OOO euros plus les repas gratuits. Ce n'est pas très fatigant, vous faites des grimaces aux touristes et vous les amusez.

- J'accepte avec plaisir, monsieur le directeur !

Pendant environ deux semaines, notre ami apprend à se promener sur les arbres de sa cage sans tomber. Un jour, en faisant sa représentation, la branche lui glisse des mains et il tombe dans la fosse aux lions. Le lion s'approche de lui à pas lent.

L'homme déguisé en singe s'accroche aux barreaux en criant : "Au secours ! au secours ! sauvez-moi ! ...alors le lion lui chuchote :

- Chut, tais-toi, on va se faire renvoyer !

 

ILS ONT ECRIT

Paul Eluard :

- Le tout est de tout dire et je manque de mots.

A. Chédid :

- Assiéger l'espérance

savoir ce que l'on aime

le non d'entre les oui

le oui d'entre les non...

 

SOURIEZ

Comment reconnaît-on un idiot dans un sous-marin ?

- C'est le seul qui porte un parachute !

Partager cet article
Repost0