Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 07:13

 

 

 

 bahamas.jpg

En feuilletant récemment un ouvrage, le premier récit que je rencontre, parlait d'une série de réunions qui se déroulaient aux Bahamas.  Le premier soir, les trois ou quatre aveugles présents recouvrèrent la vue. Les gens du lieu étaient tellement heureux qu'ils allèrent chercher tous les aveugles qu'ils connaissaient, si bien que plus de 200 non-voyants assistèrent à la seconde réunion.

Le responsable pria pour chacun d'eux et à l'exception de cinq tous furent guéris.

Il visita  quelques jours plus tard une léproserie. Mais le médecin-chef refusa de les laisser entrer : ...il s'agissait d'une maladie contagieus ." Vous ne pouvez pas aller imposer les mains à ces malheureux, sans risque d'être contaminés...Si vous voulez prier à distance...".et il permit à 56 lépreux de s'approcher. L'homme pria donc pour eux et en terminant  sa prière, il se sentit poussé à ne pas oublier ceux qui trop atteints, n'avaient pas été autorisés à paraître devant eux.

- Géris-les aussi Seigneur !

Plus tard, il apprit que cent lépreux furent guéris et la léproserie fermée.

Quelques pages plus loin, je lus que lors d'une autre réunion 58 sourds-muets furent guéris.

Le fleuve coule du Trône et partout où il arrive, il apporte la vie.

 

ILS ONT ECRIT

L. Ullmann :

- La réalité peut être merveilleuse, même si la vie ne l'est pas.

La vie peut être merveilleuse ...même si la réalité ne l'est pas.

J. Salomé :

- Ne pas faire payer trop cher à l'autre l'amour qu'on lui donne.

 

SOURIEZ

La maman de Julie :

- Julie, où est la passoire ?

Julie :

- Je l'ai jetée, elle était pleine de trous !!


 

Partager cet article
Repost0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 06:46

singe.jpg

Dan nous raconte une page de sa vie  de jeune drogué :

- J'étais accro, inscrit dans cette fameuse spirale, parfait cercle vicieux.

Un soir, mes amis et moi organisons une soirée délirante. Je décide de dépasser toutes les limites jusqu'alors respectées.

Mon ami François que j'avais eu envie de suivre quelques mois auparavant était devenu mon ombre, mon esclave...Il s'enfonce rapidement et bientôt se met à trembler. Il se passe quelque chose d'anormal. J'en oublie ma propre prise. Bientôt François se met à rire, à danser à imiter le singe ...à se déshabiller...inquiétant, étrange et angoissant...

     Il se débattait avec des ombres et des chimères certainement menaçantes parce qu'il se cacha dans un coin de la chambre, nous ne pouvons rien pour lui.

Rapidement je pris deux doses de LSD et je quitte la chambre...Je vois deux personnages au-dessus de mon corps endormi. L'un a la voix que je connais déjà, l'autre ressemblait à un ange...L'horreur éclate, ils se disputent mon âme !

     Mu par l'énergie du désespoir, je m'arrache du plancher pour courir vers la cuisine et y boire une grande quantité de lait ...je dois effacer les effets du LSD lorsque étonnés, deux de mes amis me demandent ce qui m'arrive, je m'écrie :

- Vous n'avez pas vu dans la chambre ? vous n'avez pas vu le diable et l'ange qui se disputaient pour savoir qui allait prendre mon âme ?

L'effet du LSD avait étrangement disparu. Pourtant l'image des deux êtres au-dessus de mon corps reste imprimée dans ma mémoire.

Ce soir-là, j'avais pu échapper à cette transaction diabolique, mais François eut moins de chance ; il devint fou ......

 

ILS ONT ECRIT

Lamartine :

- La solitude avec Dieu, c'est la jouissance sans distraction de l'infini, c'est la conversation sans témoin avec ce qu'on adore.

- Surpris un soir par la nuit en cherchant ma route, j'aperçus une de ces lueurs : je crus que c'était un foyer où je trouverais un asile ou un guide ; ce n'était qu'une de ces chapelles désertes. J'y entrai pour attendre la lune, qui ne devait pas tarder à se lever....

 

SOURIEZ

Affiché sur la vitrine du salon d'une esthéticienne, on peut lire : "Deuxième séance gratuite".

Une Ecossaise entre, d'un pas alerte et assuré, en disant :

- Bonjour ! c'est encore moi !

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 06:38

éclairs ambroise

Un missionnaire en Tanzanie, nous raconte son histoire.

Une assemblée indigène s'était réunie pour le culte de Pâques, lorsqu'une lionne enragée sort brusquement de la jungle dans un accès de folie attaquant tout ce qui se trouve sur son chemin.

Elle tua plusieurs animaux domestiques, puis une femme et un enfant....et se dirige tout droit sur un groupe de croyants assemblés.

L'assistance vit soudain la lionne. Elle s'arrête à quelques mètres, grondant férocement. Tout le monde tremble de terreur !  Le prédicateur présent cria :

- N'ayez pas peur ! Le Dieu qui a sauvé Daniel des lions est ici !

Il se tourne vers la lionne et crie :

- Toi, lion, je te maudis...!

Alors se produit une chose extraordinaire, provenant de nuages dispersés qui n'indiquaient aucun signe de pluie, un éclair frappa la lionne qui tomba raide.

Le prédicateur sauta alors sur sa carcasse et s'en servit de plateforme pour prêcher !

 

ILS ONT ECRIT

G. Shaw :

- La nuit ne peut pas durer toujours...le matin reviendra et avec lui la joie.

D. Trotman :

- Les pensées qui vous encombrent l'esprit ont le don de se simplifier dès que vos doigts se mettent à les coucher sur du papier.

 

SOURIEZ

Jules a de mauvaises notes à l'école. Son père s'inquiète :

- Tu as bien appris tes leçons, mon chéri ?

- Oui papa, je les connais sur le bout des doigts.

- On va voir ça. Peux-tu me dire où est mort Napoléon ?

- A la page 20 de mon livre d'histoire.

 

EXCELLENT WEEK-END A TOUS !


Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 07:00

crash.jpg

Tôt ce matin-là, cinq soldats s'étaient équipés en vue d'un assaut : grenades à main, cartouchières autour du cou, gilets pare-balles. Ils partirent en hélicoptère en survolant la mer de Chine. Mais le pilote vola trop bas, et une grosse vague heurta soudain la partie inférieure de l'appareil. Secoué par un choc énorme, l'hélicoptère bascula et plongea droit dans l'eau. Les hommes furent projetés dans toutes les directions.

     Un jeune soldat réalisa soudain qu'il était sous l'eau et s'enfonça rapidement. Il tenta de remonter à la surface et réussit à happer une bouffée d'air avant de s'enfoncer à nouveau, alourdi par l'équipement. Il essaya désespérement de s'en libérer, mais en vain. Comme il continuait à couler, il se rappela tout à coup qu'il avait accepté Christ la veille au soir. Il était prêt à mourir.

     Et soudain une grande paix envahit son être entier. Survivre se débarrasser de tout cet attirail encombrant...cela n'avait plus d'importance pour lui maintenant. Une fois encore, il remonta à la surface, mais coula de nouveau. La troisième fois, il se rendit compte qu'il était à bout de forces et que bientôt.....

A l'instant même il sentit l'équipement se détacher de lui et il revint à la surface...Sauvé ! Il nagea vers le rivage, où il constata qu'il était le seul survivant.

 

ILS ONT ECRIT

J. Renard :

- Le bonheur, c'est d'être heureux ; ce n'est pas de faire croire aux autres qu'on l'est.

Proverbe Arabe :

- Si tu vois les canines d'un lion bien apparentes, ne crois pas qu'il te sourit.

 

SOURIEZ

C'est une puce qui croise une autre puce sur une bouche d'incendie.

Elle lui dit :

- Mais que fais-tu ici, j'étais persuadée que tu étais partie en voyage.

La seconde puce répond :

- Absolument pas. Je sors de chez le coiffeur et j'attends le chien de 18 h30.

Partager cet article
Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 06:49

Pelagie.jpg

Tôt un matin de décembre, Pélagia fut réveillée par un bruit qui ne lui était pas familier. Elle crut qu'elle rêvait.. Mais non ! plusieurs policiers lourdement armés firent irruption dans leur chambre. Son mari fut jeté hors du lit et elle fut attrapée par le bras et traînée dehors...

Pélagia et son époux furent condamnés à trente ans d'emprisonnement. Quand elle entendit la sentance elle s'effondra tandis que son mari essaya une dernière fois de la réconforter :

- Ne t'inquiète pas ma chérie, ces gens ne sont pas chrétiens. Ils ne connaissent rien de la justice de Dieu...

Un gardien cria : vous ne sortirez pas vivants de cette prison !

Quand elle entendit la porte se refermer sur elle, elle pria :

- Père, tu sais que je suis innocente, ne permets pas que ces paroles s'accomplissent !

       Pélagia et son mari étaient deux des 200 chrétiens arrêtés au Pérou en 1992 sur la base de fausses accusations d'activités terroristes :   tendre un verre d'eau à un guérillero, alors qu'il tenait son arme braquée, était le seul crime que plusieurs d'entre eux avaient commis !!

En dépit de tout, Pélagia continua à servir le Seigneur. Ses compagnons de prison la choisir de coordonatrice chrétienne. Elle partagea l'Evangile avec d'autres prisonnières...

En 1996, les prisonniers commencèrent à être libérés Pélagia et son époux retrouvèrent la liberté !

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe :

- La fontaine la plus rafraîchissante est en soi.

- Apprendre à désarmer son adversaire en lui souriant et en restant serein.

 

SOURIEZ

Papy chez le dentiste :

- Combien ça va me coûter pour me faire retirer cette dent ?

- Cela va vous coûter 90 euros, mais je fais faire vite, vous ne souffrirez pas du tout.

- 90 euros pour quelques minutes de travail ! Ben, vous ne vous embête pas !

- Je peux vous la retirer très lentement si vous préférez.....

 

A TOUS UN TRES BON WEEK END !

Partager cet article
Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 06:27

tremblement.jpg

Après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti en janvier 2010, les scènes de destruction et de mort ont souvent été ponctuées de scènes où l'on voyait quelqu'un être sorti vivant des décombres, même après que tout espoir avait disparu.

Le soulagement et les larmes de joie succédaient à une profonde gratitude envers ceux qui travaillaient jour et nuit, en risquant souvent leur propre vie pour donner à quelqu'un d'autre la chance de vivre.

Comment vous sentiriez-vous si cela vous arrivait ?

Avez-vous déjà été secouru ?

Il vaut la peine que nous nous interrogions sur ce qu'être secourus signifie pleinement pour nous, tandis que nous remercions Dieu pour sa grâce et sa puissance....

 

ILS ONT ECRIT

Bernanos :

- On ne subit pas l'avenir, on le fait.

- L'espérance est la plus grande victoire qu'un homme peut remporter sur son âme.

 

SOURIEZ

Jules rentre du cours de sciences naturelles. Il repense à la leçon du jour et interroge sa maman :

- Maman est-ce que c'est vrai que la terre tourne autour du soleil ?

- Oui mon chéri.

- Mais alors quand il n'y a pas de soleil ?

Partager cet article
Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 06:40

motard.jpg

Ce pasteur issu d'une famille musulmane était venu à Christ 40 années auparavant. Il s'occupait de son église depuis plus de vingt ans.

Un jour qu'il s'y trouvait, deux hommes à moto pénétrèrent dans l'enceinte de l'église, en faisant vrombrir leur engin. Quand la moto arriva près de lui, un des deux hommes en descendit en brandissant un couteau caché dans sa manche. Il essaya sans succès de frapper le pasteur.

A l'intérieur de la maison, sa famille l'entendit crier : "Jésus ! protège-moi !"

Sa femme et sa fille, se précipitèrent dehors pour voir ce qui se passait, au moment où la moto disparaissait dans un nuage de poussière.

Le gardien était venu en aide au pasteur, ce qui avait probablement fait fuir ses assaillants et sauvé sa vie. L'homme était sain et sauf, mais la communauté très choquée.

Quarante ans après sa conversion, la vie d'un chrétien pouvait-elle encore être en danger ?

 

ILS ONT ECRIT

M. Gray :

- J'ignorais que l'esprit d'un homme peut être un diamant. Qu'on ne peut le briser !

Spurgeon :

- Levez-vous et allez à la rivière de votre expérience. Arrachez quelques roseaux et tissez-les en un panier où votre toute petite foi pourra flotter aisément le long d'un courant.

 

SOURIEZ

Quand tu as appris à conduire, qu'est-ce qui finalement t'a semblé le plus dur ?

- Les arbres ! 

Partager cet article
Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 06:12

plantes-grimpantes.jpg

Le passé d'un homme peut être semblable à l'herbe folle dans un champ ou à la plante grimpante sur un mur. Il peut étouffer les jeunes pousses, il peut desceller les pierres les plus lourdes.

Le passé peut être un mal pour l'homme.

L'homme ne peut nier ou effacer le passé.

Il le porte toujours en lui, gravé. C'est son histoire personnelle, unique. Mais il doit s'y adosser.

Prendre appui sur cette expérience pour s'en éloigner sans trahir et sans oublier. Parce que la vie, c'est la marche vers l'avenir. Et il faut faire confiance à ce qui viendra.

     Il y a toujours une chance pour qu'un homme soit meilleur qu'il n'y paraît. Il faut trouver en lui le chemin qui conduit à sa source profonde. Il faut l'aider à le faire renaître. Alors un homme surgit. Le véritable. Car l'homme, s'il est lié au passé, est aussi un avenir.

M. Gray


Qui a aussi  ECRIT :

- L'autre quand on l'aime, est un univers qu'on n'a jamais fini d'explorer. Il est l'eau qui désaltère et la soif qui donne le désir de boire.

- Il faut parfois choisir la solitude, si elle est l'unique moyen d'être fidèle à soi et aux autres.

 

SOURIEZ

Deux tomates traversent la rue.

L'une des deux se fait écraser.

L'autre tomate dit :

- Tu viens, Ketchup !



Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 07:02

chemin cercueil

M. Gray :

- L'homme a toujours devant lui deux routes. Et c'est entre elles qu'il doit choisir.

Deux routes devant le regard, deux destins. Et chaque nouveau pas il y a un nouveau croisement.

Deux routes encore, deux destins possibles. Et il en va ainsi jusqu'à la dernière seconde de vie.

Rien n'est jamais tout à fait joué.

Il n'y a jamais une seule route, un seul destin. Il faut savoir qu'on peut, qu'on doit choisir. Mais il faut vouloir choisir. Croire que c'est possible que le destin c'est avec ses propres mains qu'on le construit, qu'il est toujours une route ouverte...que tant qu'il y a un souffle de vie il y a l'esppoir de choisir et de changer....

 

Ch. Spurgeon :

- Levez-vous et allez à la rivière de votre expérience. Arrachez quelques roseaux et tissez-les en un panier où votre toute petite foi pourra flotter aisément le long du courant.

- C'est une vraie plénitude, lorsque le fleuve ne cesse de couler, et que la source continue toujours aussi libre, riche et abondante.

 

SOURIEZ

Petite histoire authentique :

Les enfants attendaient en ligne pour dîner dans la cafétéria d'une école chrétienne élémentaire. Au bout de la table se trouvait une grosse pile de pommes.

La religieuse avait placé une note sur le plateau de pommes disant :  " N'en prenez qu'une seule, Dieu vous  surveille ."

En avançant plus loins le long du comptoir de nourriture, à l'autre bout se trouvait une grosse pile de biscuits. Et là une note griffonnée par une main d'enfant : "Prenez-en tant que vous loulez, Dieu surveille les pommes !"

 

A TOUS UN EXCELLENT WEEK END !



Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 07:06

coeur.jpg

Quand vous parviendrez vraiment à croire que servir veut simplement dire que Dieu agit à travers vous, vous comprendrez pourquoi servir les autres est la plus noble des missions. Le docteur Devires est de cet avis. C'est lui le célèbre chirurgien qui développa le premier coeur artificiel, et il continue pourtant à apparaître, le dimanche matin, au chevet de ses patients, simplement pour les encourager et se réjouir avec eux. Il n'hésite pas à changer les pansements et si l'un de ses patients souhaite lui parler de tout et de rien, il s'attarde le temps qu'il faut pour l'écouter et converser avec lui.

     Ses amis disent de lui qu'il est "un vieux soulier" capable de s'adapter à n'importe quel pied ! Il ose porter ses bottes de cow-boy sous ses habits de chirurgien et opère à coeur ouvert tout en écoutant du Vivaldi ! Il ne se départit jamais de son sourire, affirme son ami, Robert, et il cherche sans cesse un moyen d'en faire profiter quelqu'un.

     Le succès n'est pas d'arriver à être servi par les autres, mais de pouvoir les servir dans la joie !

 

ILS ONT ECRIT

Joyce Meyer :

- Apprenez à être heureux là où vous êtes, en attendant de découvrir l'endroit où vous espérez arriver.

L. Vigé :

- Je suis riche des biens dont je sais me passer.

 

SOURIEZ

Un monsieur est à l'hôpital avec la tête  enveloppée d'un solide pansement.

Son infirmière lui dit :

- Mon pauvre monsieur, votre femme doit vous manquer !

- D'habitude oui, mais cette fois elle m'a eut !

Partager cet article
Repost0