Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 05:16

La création toute entière soupire.

Dire qu'il y a des choses magnifiques telles que les chutes du Niagara et autres et que la terre est sous la malédiction !

L'air est polluée, l'eau est polluée, toutes choses tombent en décadence, l'univers entiers

Tout se désintègre. Les galaxies meurent et les étoiles s'usent comme un vêtement...

La teigne et la rouille détruisent et les voleurs percent et dérobent.

Toute la création est esclave de la corruption.

Le soleil gémit parce qu'il doit briller sur la tête des hommes...La pluie gémit parce qu'elle doit arroser leurs jardins...

La création souffre les douleurs de l'enfantement, elle est enceinte, elle est en travail

Elle attend quelque chose....

 

John Beverec a écrit :

L'enseignement nous construit mais les avertissements nous protègent...

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 05:33

J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil,

et voici, tout est vanité et poursuite du vent.

Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté.

J'ai dit en mon coeur :

Voici j'ai grandi et surpassé en sagesse tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem,  et mon coeur a vu beaucoup de sagesse et de science.

J'ai appliqué mon coeur à connaître la sagesse et à connaître la sottise et la folie ;

j'ai compris que cela aussi c'est la poursuite du vent.

Car avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa science augmente sa douleur.

 

C. Rambert a écrit :

Regardez en arrière, la vie est pleine d'opportunités que nous n'avons pas saisies !

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 07:29
Une voix dans le désert

L'inquiétude que causait le silence des cieux n'interdisait donc pas toute espérance. Ce n'était qu'une attente mais pleine de combien de tourments !

Lorsque le bruit courut qu'un vrai prophète enseignait sur les bords du fleuve ancestral, Israël tout entier frémit.

Cet hiver-là était saison de grand travail, car il fallait redoubler d'efforts après une année sabbatique, où tout labeur avait été interdit par la loi.

N'importe. Nombreux furent ceux qui partirent, laissant tout....

Aux voyageurs de passage qui retenus par l'appel mystérieux, abandonnaient la piste blanche de sel où les eût attirés leur intérêt, s'en joignirent d'autres, beaucoup d'autres, que drainait vers le même endroit, l'espoir...

Et à tous, par sa seule parole, un homme emplissait l'âme d'un tressaillement.

Cet homme se nommait Jean.

Platon a écrit :

Il ne dépend que de nous de suivre la route qui monte et d'éviter celle qui descend.

Bon week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 06:05
Intelligence hyper-mathématique

Quand je considère, écrit Jean Guitton, l'ordre mathématique qui se révèle au coeur du réel, ma raison m'oblige à dire que cet inconnu caché derrière le cosmos est au moins

une intelligence hyper-mathématique calculante et, même si le mot n'est pas très beau, "relationnante"

c'est-à-dire fabriquant des relations de sorte qu'elle doit être de type abstrait et spirituel.

Sur la face visible du réel, il y a donc ce que les grecs appelaient un "logos" un élément intelligent, rationnel, qui règle, qui dirige, qui anime le cosmos et qui fait que ce cosmos n'est pas chao mais ordre.

Bergson écrit en 1912 à un jésuite, le père de Tonquédec :

Les considération exposées dans mon essai Mature et Mémoire font toucher du doigt, je l'espère, la réalité de l'esprit. De tout cela se dégage naturellement l'idée d'un Dieu créateur et libre générateur à la fois de la matière et de la vie !

Excellente fin de semaine à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 05:46
J'ai lu pour vous

Des hauteurs qui dominent Nazareth, la vue découvre un paysage admirable. La plaine d' Esdrelon, cette Californie de Palestine, étend en longue coulée ses damiers de bruns, d'ocres, de beiges et ses camaïeux où jouent toutes les nuances du vert.

Au loin scintille la Méditerranée, bleue et argent. Vers le Nord l' Hermon, aux replis mauves, dresse, par-dessus les collines, sa couronne de neige, tandis que, plus proche, le Tabor,, mollement sur un lit de verdure passée, étale sa grosse croupe dont Saint Jérôme louait l'harmonieuse rondeur....

Au pied des hauteurs de la Décapole s'ouvre la profonde gorge où sommeille invisible, le Lac de Tibériade, d'où parfois montent de légères vapeurs.

Toute la Galilée donne une impression de richesse et de beauté qui contraste avec la sévérité de Juda....

Ainsi la Galilée sera la terre de la joie de Jésus : son enfance, son existence secrète et laborieuse, plus tard les premiers succès de son apostolat, y ont leur cadre.

La Judée sera la terre de sa douleur....

G. Apollinaire a écrit :

Dans le crépuscule fané

Où plusieurs amours se bousculent

Ton souvenir gît enchaîné

Loin de nos ombres qui reculent.

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 05:45
J'ai lu pour vous

L'air est brûlant comme du plomb en fusion. Sans aucun doute, c'est le chamsin qui se lève et souffle son haleine de mort, depuis la fournaise infernale du désert.

Il passe haut dans le ciel avec des sifflements sinistres, tandis que la terre gît dans la morne paralysie et que pas une feuille ne bouge.

Personne ne se souvient l'avoir vu souffler au début du printemps.

Bien qu'on soit à l'heure de midi, une foule nombreuse se presse dans les rues de Jérusalem. Les derniers pèlerins arrivent, mais ils rencontrent un cortège effrayant dès leur entrée dans la ville...

Des sonneries retentissent depuis la tour Antonia ; des ordres brefs éclatent. Le pas cadencé des légionnaires sonne sur les dalles...un crieur annonce d'une voix stridente le commencement de l'exécution...

Hunermann

Luc Bérimont a écrit :

Il va pleuvoir

Les marronniers sont noirs

S'il tombe de l'eau, bernique

Je pars pour la Martinique

S'il tombe du vin c'est bien

J'en remplis un cruchon plein

S'il arrive de la grêle

C'est tant pis pour les ombrelles

Mais s'il tombe de la neige ?

S'il en tombe, alors, que fais-je ?

Encore une semaine de passée, il me semble que c'était hier que

je vous ai souhaité un excellent week-end à tous !!

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 05:52
Capables ou importants

Chaque fois que nous entrons dans une relation d'amitié, nous prenons un risque.

L'amour est un don de soi à l'autre.

Nous ne savons pas comment les choses tourneront si nous restons fidèles, si l'autre le sera.

Lorsque nous entrons en relation avec une personne fragile, blessée, handicapée ou en grande détresse, nous ne savons pas où cette relation va nous mener.

Aimer c'est accepter de ne pas contrôler l'autre ; c'est devenir vulnérable.

C'est pourquoi il est important de discerner si tel geste, telle activité, tel projet ou telle expérience intérieure sont de Dieu ou s'ils résultent de notre besoin de prouver que nous sommes capables ou de nous sentir importants.

Duc de Lévis a écrit :

Il y aurait de quoi faire bien des heureux avec tout le bonheur qui se perd en ce monde !

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 05:33
La pierre de l'angle

Lors de la construction du temple de Salomon, toutes les pierres étaient apportées depuis les carrières déjà taillées et formées. La destination de chaque bloc y était inscrite.

Parmi les pierres se trouvait une qui était bizarre. Elle n'avait pas de forme précise et ne semblait convenir à aucune partie de l'édifice.

Les maçons essayèrent de la placer sur le mur, mais elle ne convenait pas ;

Ils essayèrent à un endroit, mais elle ne correspondait à aucune place.

Alors dans leur frustration, ils la mirent de côté et l'oublièrent.

La construction du temple prit un grand nombre d'années, et la mousse recouvrit cette pierre, les herbes l'enfouirent.

Tout le monde s'en moquait en la voyant....

Il est écrit : "La pierre qu'on rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle."

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 05:15
Les sentiments ont leur saison

L'oignon de la plante ne produit pas continuellement une pousse verte, et encore moins ne se couronne-t-il en permanence des fleurs multicolores de son espèce.

La foi est la plante, son essence ; nos sentiments ressemblent aux diverses formes que prend cette plante lors des multiples saisons de l'année.

L'âme se couvre parfois de boutons et de fleurs, et les abeilles viennent y butiner avec entrain, pour récolter le miel de notre coeur.

C'est à de tels moments que nos sentiments portent témoignage à la vie de notre foi, comme le bourgeon du printemps manifeste la vie qui demeure dans la plante.

Puis nos sentiments gagnent en puissance et nous entrons dans l'été de nos joies.

Mais il arrive que nous nous desséchions dans la feuille fripée et jaune d'un automne précoce. Il se peut même que l' hivers de notre abattement et de notre désespoir fasse tomber toutes les feuilles de l'arbre....

Ch. Spurgeon

Proverbe: Cherchez la chose où vous l'avez laissé tomber, car c'est là qu'elle se trouve.

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 06:01
J'ai lu pour vous

Après tant de rocailles et de solitudes, où seuls des arbustes, quelques touffes d'anémones pourpres et de cyclamens rappelent encore la vie, c'était un réconfortant spectacle que celui de la petite ville blanche, installée à près de 800 mètres d'altitude, sur les flancs de deux collines jumelles.

Au-delà, bosselé comme un bouillonnement de plomb qui se serait figé soudain, le désert reprend, plongeant vers la mer Morte.

Autour de la bourgade, ce sont que vergers champs blonds, oliveraies d'argent.

Beth-Léem "la maison du pain" selon l'étymologie populaire dite encore Ephrata, "riche en fruits", mérite bien ses noms.

Aujourd'hui c'est une cité de 9000 âmes aux rues tortueuses, populeuses, semblable à tant qu'on rencontre en Orient et dont le seul caractère original est d'être presque tout entière chrétienne.

Les femmes y portent un curieux hennin (coiffure) qui date peut-être de la conquête française, et un châle de soie d'un blanc pur.

Plus petite sans doute au temps du Christ qu'aujourd'hui, elle n'était quand même pas insignifiante et connaissait bien son glorieux passé....

Le prophète Michée a écrit :

Et toi Bethléem, la fertile, petite parmi les milliers de Juda, tu n'es pas la moindre, car c'est de toi que sortira le chef qui conduira mon peuple d'Israël, celui dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours d'éternité.

Heureux week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans croyance
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche