Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 05:39
Le temps des cerises

Quand vous en serez au temps des cerises,

Si vous avez peur des chagrins d'amour

Evitez les belles

Moi qui ne crains pas les peines cruelles,

Je ne vivrai pas sans souffrir un jour,

Quand vous en serez au temps des cerises,

Vous aurez aussi des chagrins d'amour.

J'aimerai toujours le temps des cerises ;

C'est ce temps-là que je garde au coeur

Une plaie ouverte,

Et dame Fortune, ne m'étant offerte,

Ne saurait jamais calmer ma douleur,

J'aimerai toujours le temps des cerises

Et le souvenir que je garde au coeur.

Souriez

- Ma tante, pourquoi n'as-tu pas eu d'enfants ? demande Max (4 ans)

- Parce que la cigogne ne m'en a pas apportés, mon petit !

- La cigogne ? ! Si tu crois encore à l'histoire de la cigogne, alors ça ne m'étonne pas !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 05:58
Un petit tour du côté de Victor Hugo

Elle ne connaissait ni l'orgueil ni a haine ;

Elle aimait ; elle était pauvre, simple et sereine ;

Souvent le pain qui manque abrégeait son repas.

Elle avait trois enfants, ce qui n'empêchait pas qu'elle se sentît mère de ceux qui souffrent.

Les noirs évènements qui dans la nuit s'engouffrent,

Les flux et les reflux, les abîmes béants

Les nains, sapant sans bruit l'ouvrage des géants,

Et, tous nos malfaiteurs inconnus ou célèbres,

Ne l'épouvantaient point ; derrière ces ténèbres,

Elle apercevait Dieu construisant l'avenir.

Elle sentait sa foi sans cesse rajeunir ;

De la liberté sainte elle attisait les flammes ;

Elle inquiétait des enfants et des femmes ;

Elle disait, tendant la main aux travailleurs :

La vie est dure ici, mais sera bonne ailleurs....

Avançons !

Anatole France disait : On reproche aux gens de parler d'eux-mêmes, c'est pourtant

le sujet qu'ils traitent le mieux !

Bon week-end à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 06:03
Pour toi mon amour (Prévert)

Je suis allé au marché aux oiseaux

Et j'ai acheté des oiseaux

Pour toi mon amour

Je suis allé au marché aux fleurs

Et j'ai acheté des fleurs

Pour toi mon amour

Je suis allé au marché à la ferraille

Et j'ai acheté des chaînes

De lourdes chaînes

Pour toi mon amour

Et puis je suis allé au marché aux esclaves

Et je t'ai cherché

Mais je ne t'ai pas trouvée

mon amour

C. Rambert a écrit :

Quand on imagine que l'on a plus rien, chaque petit peu semble alors

une immense richesse.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 06:25
Fleurs et couronnes (ext)

...Ils pensent....Ils pensent...

ils n'arrêtent pas de penser

Ils ne peuvent plus aimer les véritables fleurs vivantes

Ils aiment les fleurs fanées, les fleurs séchées

Les immortelles et les pensées

Et ils marchent dans la boue des souvenirs

dans la boue des regrets....

Ils se traînent à grand-peine

Dans les marécages du passé

Et ils traînent...ils traînent leurs chaînes

Et ils traînent les pieds aux pas cadencés....

Ils avancent à grand-peine

Enlisés dans leurs champs-élysées

Et ils chantent à tue-tête la chanson mortuaire

Mais tout ce qui est mort dans leur tête

Pour rien au monde ils ne voudraient l'enlever

Parce que dans leur tête pousse la fleur sacrée

La sale maigre petite fleur, la fleur malade

La fleur aigre, la fleur toujours fanée

La fleur personnelle.....

.....la pensée.....

J. Prévert

Souriez

- Alors la Fernande, t'es contente d'avoir l'électricité depuis une semaine ?

- Pour sûr...ça rend bien service quand la bougie s'éteint !

Une ben bonne fin de s'maine à tous !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 05:52
Des escargots qui vont à l'enterrement

...Les histoires de cercueil

c'est triste et pas joli

Reprenez vos couleurs

les couleurs de la vie

Alors toutes les bêtes

les arbres et les plantes

se mettent à chanter

à chanter à tue-tête

la vraie chanson vivante

la chanson de l'été

et tout le monde de boire

tout le monde de trinquer

C'est un très joli soir

un joli soir d'été

Et les deux escargots

s'en retournent chez eux

Ils s'en vont très émus

ils s'en vont très heureux

Comme ils ont beaucoup bu

ils titubent un p'tit peu

Mais là-haut dans le ciel

la lune veille sur eux....

J. Prévert

Robert Mitchum disait :

Qu'importe ce que tu fais, fais-le aussi bien que possible.

Si tu es balayeur de rue, sois le meilleur balayeur de rue du monde !

BON WEEK-END A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 06:28
Drôle de conversation

Le porte- monnaie :

- Je suis d'une incontestable utilité c'est un fait.

Le porte-parapluie :

- D'accord mais tout de même il faut bien reconnaître que si je n'existais pas il faudrait

m'inventer !

Le porte-drapeau :

- Moi je me passe de commentaires

Je suis modeste et je me tais

D'ailleurs je n'ai pas le droit de parler

Le porte-bonheur :

- Moi je porte Bonheur parce que c'est mon métier.

Les trois autres, hochant la tête :

- Joli mentalité !

Prévert

Et moi, je vous dis MERCI

Merci, un mot si difficile...

ce n'est qu'un tout petit mot.

Mais à peine est-il prononcé, qu'il peut ouvrir des portes clauses,

les portes du coeur.

Merci est beaucoup plus qu'un mot.

Il est digne d'humilité, il parle de reconnaissance...

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 07:16
Une saison...(Au printemps)

Au printemps, les lis des champs filent

Leur tunique aux chastes couleurs ;

Les gouttes que les nuits distillent

Le matin se changent en fleurs.

La terre est un faisceau de tiges

Dont l'odeur donne des vertiges,

Qui font délirer tous les sens ;

Les brises folles, les mains pleines,

Portent à Dieu, dans leurs haleines

Tout ce que ce globe a d'encens.

LAMARTINE

Dicton : Qui peint la fleur n'en peut peindre l'odeur.

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 06:47
Du côté de l'enfant

Que dit Victor Hugo ?

- Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris.

- Il est si beau, l'enfant avec son sourire,

sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,

ses pleurs vite apaisés.

- Enfant, vous êtes l'aube, et mon âme est la plaine

qui des plus douces fleurs embaume son haleine

quand vous la respirez ;

Mon âme est la forêt dont les sombres ramures

s'emplissent pour vous seul de suaves murmures

et de rayons dorés.

Souriez

- Plus tard mon fils tu seras facteur comme moi !

- J'aimerais mieux être Père Noël

- Pourquoi ?

- Il ne fait qu'une tournée par an !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 07:12
Paul-Marie Verlaine

Verlaine eut une existence agitée et souvent misérable.

Sa poésie est tourmentée, subtile, parfois peu intelligible, souvent cynique ; mais elle révèle un merveilleux tempérament de poète lyrique naïf et touchant évocateur et musical.

Il écrit à C. Mendès : les soleils couchants

Une aube affaiblie

Verse par les champs

La mélancolie

Des soleils couchants.

La mélancolie

Berce de doux chants

Mon coeur qui s'oublie

Aux soleils couchants.

Et d'étranges rêves,

Comme des soleils

Couchants sur les grèves,

Fantômes vermeils

Défilent sans trêves,

Défilent, pareils

A des grands soleils

Couchants sur les grèves.

Souriez :

- Jules ! douze bouteilles de vin à 1,20 Euros pièce, combien ça fait ?

- A la maison, ça fait 3 jours, m'dame.

EXCELLENTE FIN DE SEMAINE A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 07:17
L'amitié

Ah quel réconfort, quel ineffable réconfort

de se sentir en sécurité avec quelqu'un.

N'avoir jamais à peser ses pensées

ni à mesurer ses mots,

mais les déverser directement, tels quels

paille et grain ensemble

sûr qu'une main fidèle les prendra

et les passera au crible

gardera ce qui en vaut la peine

et d'un souffle bienveillant

fera s'envoler le reste.

D.M. Mulock

Souriez

Cet explorateur tomba devant un lion. Apeuré il dit :

- Dieu faites que ce lion ait une pensée chrétienne !

Et le lion :

- Dieu bénissez ce repas !

Excellent week-end à tous !!

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche