Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 06:18

 

Les hommes droits dans la joie essentielle, posséderont la terre qui produit, et pour toujours habiteront en elle.

Le juste par sa bouche nous instruit dans la sagesse, et sa langue n'expose rien qui ne soit très juste et plein de fruit.

Ps. 37

Je m'étais dit : je veillerai de près à ma conduite désormais. Je ne veux pas dire un mot de travers en face de l'homme pervers.

Et s'il le faut, j'aime mieux bâillonner ma bouche plutôt que parler.

Ps.39

 

BONNE SEMAINE  TOUS !

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 06:59

Egarement de la plume sur un papier jauni, que le temps, l'amertume, ont quelque peu terni.

Quel est ton nom poète, quelle fût ta vie, que m'importe. Je t'aime, tu me donnes l'envie.

Virus et soif d'écrire, volcans, montagnes et forêts ,tendresse, amour, délire, ma plume est aux aguets.

A l'encre de mon coeur, écrire jusqu'à satiété, oublier le temps, l'heure, sur ma table penchée.

Et ma tête voyage sur un nuage et ma plume volage court de page en page....

 

J. de la Fontaine a écrit :

Tout l'univers obéit à l'Amour : Aimez, aimez tout le reste n'est rien !

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2019 4 07 /11 /novembre /2019 07:22

 

Le poète joue avec les mots, comme le musicien avec les  notes,

et de la même façon exprime son état d'âme, par une mélodie de paroles.

Il faut souvent connaître la vie du musicien, pour saisir les accents pathétiques ou joyeux de son oeuvre.

Mais le poète met son coeur à nu, dès les premières lignes.

Ce sont les événements qui jalonnent nos vies qui sont propres à fournir des sujets...

C'est ainsi que John Donne a écrit :

Seul notre amour n'appréhende pas la ruine ; il ne connaît ni demain, ni hier, il court sans jamais s'éloigner de nous et demeure à jamais son premier jour, son dernier jour, son éternité ! 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 06:55

Proverbe Arabe : 

- Ne louez et ne blâmez personne avant de l'éprouver, car les hommes sont des caisses fermées dont la clef est à l'intérieur.

- Si tu vois les canines d'un lion bien apparentes ne crois pas qu'il te sourit.

- Ne coupe pas l'arbre qui te donne de l'ombre.

Proverbes Chinois :

Aimez votre voisin mais ne supprimez pas votre clôture.

- Si élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours à terre.

- Ce ne sont pas les puces des chiens qui font miauler les chats.

 

BELLE SEMAINE A TOUS !

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 06:55

 

L'angoisse de vieillir seul étreint souvent les coeurs, et lorsqu'il nous arrive de fonder un foyer, nous voulons seulement penser à ces heures bénies ou notre vieux couple déchargé des servitudes de la vie quotidienne pourra enfin jouir de la présence de ses petits enfants,

d'une retraite bien gagnée, et d'un partage plus profond des choses de la vie. Mais combien arrivent au port, combien se trouvent séparés avant d'avoir réalisé ce souhait, ou par la mort ou par l'abandon de l'un ou de l'autre !

"Pour ma part j'ai souvent pensé à l'heure de la retraite auprès d'un cher compagnon entourée de petits enfants, mais surtout aux doux moments où enfin tous les deux nous aurions du temps à nous consacrer."

Ce rêve ne se réalisera pas...

Hélas nous ne vieillirons pas ensemble !

C. Nicolas

Madame de Girardin a écrit :  Un soupir est un reproche au présent, un sourire au passé ...

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 06:43

Th. Gautier : Déjà plus d'une feuille sèche parsème les gazons jaunis ; Soir et matin, la brise est fraîche,

Hélas les beaux jours sont finis !

R.L. Geeraert : Un reste de soleil sur le seuil de la brume, une glu chaude encore à la pente des nues, et l'automne vous prend dans ses pattes velues, feuilles couleur de sang, de sang couleur de plumes.

Millevoye : De la dépouille de nos bois l'automne avait jonché la terre, Le bocage était sans mystère, le rossignol était sans voix.

 

Proverbe cambodgien : Si tu veux des nouvelles du coeur, interroge donc le visage !

 

BON WEEK-END A TOUS  !

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 06:26

C. Belguise : Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel !

G. Le Bon :  Pour les diplomates comme pour les femmes, le silence est souvent la plus claire des explications.

Stewenson :  Un silence peut parfois être le plus cruel des mensonges.

 

Turenne à un officier bavard :

J'ai un avis à vous donner : Toutes les fois que vous voudrez parler, taisez-vous !

 

BELLE ET BONNE JOURNEE !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 06:24

Ainsi qu'une hôtesse attentive

Après le pain donne le miel,

L'automne à l'homme son convive

Sert tour à tour les fruits du ciel ;

Le raisin pend, la figue pleure, la banane épaissit son beurre,

La cerise luit sous l'émail, la pêche de duvet se pluche,

Et la grenade, verte ruche, ouvre ses rayons de corail.

Lamartine

 

BELLE SEMAINE A TOUS !

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 06:10

 

Sous tes frimas éclatants, ton front s'étoile de givre,

Où sont tes rires et tes chants qui me faisaient vivre ?

Au fond des espoirs attristés, aucun rayon ne s'allume,

L'oubli vient à mes côté, mon amour est voilé de brume.

Si la feuille morte veut céder, sa place à la fleur future

Venant à mes pieds tourbillonner et former une parure.

Au  ciel gris de l'automne, doucement, tendrement bercée,

Languissant, mon coeur s'abandonne, sous la caresse d'un baiser.

Qu'importent les sentiers glacés, où je marche l'hiver

Chaque saison, vient m'enivrer, même si les jours son éphémères.

De la neige au tapis blanc le printemps fleuri, succédera,

Et s'envoleront les rires d'enfants, dans l'allée aux lilas.

Violette Fulpin

 

EXCELLENTE SEMAINE A TOUS !

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 09:51

- Fleurs d'automne sur la table de marbre avec tant de couleurs et de parfums de miel, c' est l'été finissant, meurtrissures des arbres que déjà vous portez malgré votre arc en ciel.

- Sous la cascade froide et les herbes très vertes elles furent cueillis par la main ingénue qui déjà redoutait l'allée presque déserte et la fraîcheur tombée sur les épaules nues.

- Brassées de fleurs d'automne un peu mélancolique d'entendre s'écourter les matins et les soirs,  vous vous ensoleillez d'un soleil romantique dans le coin du salon où l'on viendra s'asseoir....

Partager cet article
Repost0