Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 05:52

Savez-vous qu'il y a des personnes qui ont la phobie des vélos ?

la vélociphobie

Incroyable mais vrai !

La phobie a pu s'installer après une mauvaise expérience, des chutes et blessures à répétition...

Maintenant vous avez peur, à la vue d'un vélo, vous paniquez, vous craignez de ne pas y arriver, de vous faire mal...

C'est une catastrophe !  Pourquoi s'abstenir ?

Il paraît qu'il n'y a pas de remède...Mais nous savons qu'il existe des tas d'autres moyens de locomotion, dont la marche et c'est excellent pour le coeur !

La peur de l'ordinateur ...ça existe et ça s'appelle :

la pécéphobie - grotesque ?

La peur se fixe sur des objets hallucinants, auxquels on est confronté de temps en temps

Ce n'est pas grave !

Sade a écrit :

Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint,  que de vivre dans le soin éternel de l'éviter.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 06:02

Quelqu'un a dit : Un homme qui souffre d'un mal de dent ne peut pas exprimer son amour.

Pourquoi ?  Parce que sa rage de dent l'empêche de penser à quoi que ce soit d'autre.

L'homme et la femme sont tellement différents quand il s'agit de communiquer.

Un psychologue a dit que l'homme ne sait qu'exprimer ce qu'il pense, alors que la femme préfère exprimer ce qu'elle ressent.

D'où le manque de compréhension parfois entre les deux !

Bien communiquer dans un couple exige donc avant tout que chacun écoute l'autre et cherche à comprendre ce qu' il veut lui dire.

Comprendre les émotions de l'autre seulement à demi exprimées ne s'acquiert pas du jour au lendemain.

Tout est question de volonté, et de patience....

Relevé dans les pensées de Joubert :

Rien ne fait plus d'honneur à une femme que sa patience, et rien ne lui en fait aussi peu

que la patience de son mari !

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 05:44

Le duc de Norfolk se trouvait sur le quai de la gare lorsqu'une jeune irlandaise descendit du train, traînant avec une grande difficulté un lourd bagage.

Elle s'approche d'un porteur pour lui demander de prendre son sac et tenta de le persuader de l'amener jusqu'au château du duc de Norfolk où elle devait travailler comme bonne.

Elle offrit un shilling de pourboire, tout ce qu'elle possédait en fait.

Le porteur refusa avec mépris, et lui tourna le dos. Le duc n'avait rien perdu de la courte conversation. Il s'approcha de la jeune fille, mal accoutré comme à son habitude, et offrit à porter son lourd bagage jusqu'au château.

Puis il l'accompagna à pied jusqu'à la porte du château, discutant avec elle tout au long du chemin comme si de rien n'était.

Une fois arrivés à destination, ils se séparèrent après que le duc eut accepté apparemment avec reconnaissance le shilling que lui offrit la jeune fille !

Il ne lui dévoila pas son identité. C'est seulement le lendemain matin que la jeune Irlandaise, une fois présentée à son nouvel employeur, découvrit l'identité de l'homme bienveillant qui avait porté son bagage jusqu'au château !

 

Marivaux a écrit :

Va, dans ce monde, il faut être un peu trop bon pour l'être assez !

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 06:18

Nous savons que les tremblements de terre sont causés par le lent frottement de deux plaques tectoniques le long d'une ligne de fracture de la croûte terrestre qui soudain s'écartent brutalement l'un de l'autre.

Lorsque des relations se dégradent malgré tous nos efforts pour les maintenir ou les restaurer, il vaut mieux parfois reconnaître l'échec et qu'au lieu d'aider les autres à refaire surface, ils risquent de nous faire couler au fond !

Nous éloigner d'eux ne signifie pas qu'ils n'ont aucune chance de s'en sortir, mais il existe une grande différence entre aider quelqu'un et le porter sur ses épaules...

Il est important de discerner les gens qui font partie de notre passé et ceux qui font partie de notre présent et de notre avenir....

CJ Wilson a écrit :

Ce n'est pas l'amour qui perd, mais c'est vous-même. Et la douleur qui vous ronge ne vient pas de la trahison mais de l'amertume qui vous empêche d'aimer à nouveau.

PASSEZ TOUS UN EXCELLENT WEEK-END !

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 06:02

As-tu déjà marché dans les chaussures de ton prochain ?

Ne juge pas l'homme qui boite ou qui trébuche le long du chemin

A moins que tu n'aies marché dans ses chaussures ou lutté en portant sur tes épaules le poids qu'il a porté.

Peut-être bien que tu ne les voies pas, les clous dans ses chaussures qui le font saigner et boiter de douleur....

Ou peut-être, le poids sur ses épaules, s'il avait été sur les tiennes, t'aurait-il fait, toi aussi trébucher !

Ne te moque pas de l'homme qui est abattu aujourd'hui à moins que tu n'aies ressenti le souffle qui l'a fait tomber ou ressenti la honte que seul celui qui est tombé connaît.

Peut-être es-tu fort ! Cependant , si les coups qui se sont abattus sur lui t'avaient frappé de la même manière et dans les mêmes circonstances,

Peut-être aurais-tu chancelé aussi !

Ne sois pas dur avec l'homme qui pèche, ne le lapide pas avec des mots et des pierres à moins que tu ne sois sûr, oui, doublement sûr que tu n'as pas péché toi-même!

Car si la voix du tentateur t'avait chuchoté aussi doucement aussi tendrement qu'elle l'a fait pour lui, sans doute te serais-tu aussi égaré !

Traduit et adapté d'un poème anonyme publié dans une revue médicale

International Heart

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 05:31

Francis Ponge écrit :

Lorsque la pluie en courtes aiguillettes rebondit aux prés saturés,

une naine amphibie, une Ophélie manchote, grosse à peine comme le

poing, jaillit parfois sous les pas du poète et se jette au prochain étang.

Laissons fuir la nerveuse. Elle a de jolies jambes.

Tout son corps est ganté de peau imperméable.

A peine viande ses muscles longs sont d'une élégance ni chair ni poisson.

Mais pour quitter les doigts la vertu du fluide, s'allie chez elle aux efforts du vivant.

Goitreuse, elle halète...Et ce coeur qui bat gros, ces paupières ridées, cette bouche hagarde m' apitoyent à la lâcher.

 

Proverbe chinois :

Celui qui tergiverse trop longtemps avant de faire un pas, finira par passer sa vie une jambe en l'air !

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 05:40

Négocier des compromis où chacun se retrouve gagnant sous-entend de se mettre à la table de l'autre pour envisager le problème sous son angle.

Tout vrai compromis doit permettre à chacune des parties de se considérer en paix et traitée équitablement.

Ce n'est pas la recherche du bonheur de l'un au détriment de l'autre qui approfondira vos relations au sein du couple, mais l'acceptation du sacrifice à faire pour que l'autre connaisse le bonheur !

T D Jakes

Robert Dodds a dit :

Le but à atteindre dans le mariage n'est pas de penser exactement comme l'autre, mais d'apprendre à penser ensemble...

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 06:20

Pierre entre chez son coiffeur et remarque un hibou sur un perchoir.

- Qu'il est laid, mal empaillé, regardez un peu ces ailes carrées, cette tête mal faite !

vraiment, cet oiseau a été très mal empaillé, 

je vous en donne ma parole :

J'ai visité beaucoup de musées et

j'ai pris le temps d'examiner quantité d'oiseaux empaillés ;

on ne me la fait pas dans ce domaine ; cet oiseau-là est mal fait de la tête à la queue !

Sans rien dire, le coiffeur continue tranquillement à tailler les cheveux de son client.

Pierre attaque une nouvelle fois :

- Un hibou a-t-il des ongles si arqués,  les pieds aussi droits et un cou aussi tordu ?

Vraiment, je ne comprends pas que vous puissiez tolérer une telle malfaçon dans vos murs !

Le coiffeur continue de travailler sans réagir.

- Mais enfin, regardez ces yeux, je réussirais à mieux faire que ça avec de la sciure et de la paille et encore dans l'obscurité !

Il n'y a pas une plume qui soit vraie à cet oiseau-là..

A cet instant précis, le hibou se dresse lourdement sur son bâton et se met à marcher de-ci de-là lentement...et de ses yeux perçants contemple le râleur...

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 05:08

Naître avec le printemps, mourir avec les roses ;

Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur ;

Balancer sur le sein des fleurs à peine écloses ;

S'enivrer de parfums de lumière et d'azur ;

Secouant, jeune encore, la poudre de ses ailes,

S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,

Voilà du papillon le destin enchanté.

Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,

Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,

Retourne enfin au ciel chercher la volupté.

Lamartine

 

Sagesse :  Au lieu de te plaindre du noir

                  Va donc chercher une bougie !

 

A TOUS UNE TRES BONNE FIN DE SEMAINE !

Partager cet article
Repost0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 06:05

Il est fréquent que la mer bruyante avale férocement le marin !

Des milliers de corps reposent dans les mêmes profondeurs que les perles.

Il y a un danger mortel sur la mer, qui trouve son écho dans le long gémissement des veuves et des orphelins.

Le sel de la mer se trouve dans beaucoup de regards de mères et d'épouses.

Quelqu'un a écrit :

O grandes vagues sans remords, vous avez dévoré l'amour des femmes et la paix des demeures...

 

Souriez :

- Décrivez brièvement les effets d'une tempête de neige, demande un professeur à ses élèves.

Une petite fille se contente de dessiner un écriteau portant ces mots :

"Aujourd'hui pas école "

Partager cet article
Repost0