Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 06:46

beyrouth.jpg

Naji, nous dit que rester calme et tranquille au milieu des tribulations est en vérité un don divin. Beyrouth a connu de graves troubles pendant de longues années.

- Un soir, notre quartier s'est trouvé sous les bombardements. Je me suis senti poussé à sortir pour rendre visite à une famille de notre congrégation. J'ai demandé à un frère de m'accompagner. Il a hésiter : "En nous voyant courir dans les rues désertes, les gens vont penser que nous avons perdu la raison !".

Mais après une brève prière, nous sommes partis, munis d'un peu de pain, d'eau fraîche et de bougies pour cette famille, produits de première nécessité pas toujours disponibles à l'époque. Les bombes et les obus explosaient de tous côtés. Nous rasions les murs et coupions au plus court.

Enfin nous sommes arrivés.

La maisonnée, très surprise de nous voir, nous a reçu chaleureusement, malgré la peur et l'angoisse. Nous avons longuement parlé du Seigneur et nous avons ri et mangé, au point d'en oublier les horreurs de la guerre. Ils étaient maintenant rayonnants de joie, profondément soulagés. C'est comme si deux anges leur avaient rendu visite pendant les heures sombres de leur angoisse.....

 

ILS ONT ECRIT

Hammond :

- Rappelez-vous, aujourd'hui sera bientôt du passé.

Inconnu :

- Pouvez-vous mesurer le chemin qu'il vous reste à parcourir, tout en appréciant et en vous réjouissant de la distance déjà couverte ?

 

SOURIEZ

Deux personnes bavardent  gentillement dans un café.

- Je trouve que les gens devraient toujours dormir la fenêtre ouverte.

- C'est tout à fait juste, c'est très bon pour la santé, on respire mieux et donc, en toute logique on dort mieux.

  Vous êtes médecin ?

- non, je suis cambrioleur.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 06:46

singe.jpg

Dan nous raconte une page de sa vie  de jeune drogué :

- J'étais accro, inscrit dans cette fameuse spirale, parfait cercle vicieux.

Un soir, mes amis et moi organisons une soirée délirante. Je décide de dépasser toutes les limites jusqu'alors respectées.

Mon ami François que j'avais eu envie de suivre quelques mois auparavant était devenu mon ombre, mon esclave...Il s'enfonce rapidement et bientôt se met à trembler. Il se passe quelque chose d'anormal. J'en oublie ma propre prise. Bientôt François se met à rire, à danser à imiter le singe ...à se déshabiller...inquiétant, étrange et angoissant...

     Il se débattait avec des ombres et des chimères certainement menaçantes parce qu'il se cacha dans un coin de la chambre, nous ne pouvons rien pour lui.

Rapidement je pris deux doses de LSD et je quitte la chambre...Je vois deux personnages au-dessus de mon corps endormi. L'un a la voix que je connais déjà, l'autre ressemblait à un ange...L'horreur éclate, ils se disputent mon âme !

     Mu par l'énergie du désespoir, je m'arrache du plancher pour courir vers la cuisine et y boire une grande quantité de lait ...je dois effacer les effets du LSD lorsque étonnés, deux de mes amis me demandent ce qui m'arrive, je m'écrie :

- Vous n'avez pas vu dans la chambre ? vous n'avez pas vu le diable et l'ange qui se disputaient pour savoir qui allait prendre mon âme ?

L'effet du LSD avait étrangement disparu. Pourtant l'image des deux êtres au-dessus de mon corps reste imprimée dans ma mémoire.

Ce soir-là, j'avais pu échapper à cette transaction diabolique, mais François eut moins de chance ; il devint fou ......

 

ILS ONT ECRIT

Lamartine :

- La solitude avec Dieu, c'est la jouissance sans distraction de l'infini, c'est la conversation sans témoin avec ce qu'on adore.

- Surpris un soir par la nuit en cherchant ma route, j'aperçus une de ces lueurs : je crus que c'était un foyer où je trouverais un asile ou un guide ; ce n'était qu'une de ces chapelles désertes. J'y entrai pour attendre la lune, qui ne devait pas tarder à se lever....

 

SOURIEZ

Affiché sur la vitrine du salon d'une esthéticienne, on peut lire : "Deuxième séance gratuite".

Une Ecossaise entre, d'un pas alerte et assuré, en disant :

- Bonjour ! c'est encore moi !

Repost 0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 07:00

serrure.jpg

De rage elle se précipita à la cuisine, s'y enferma à double tour, s'y promena de long en large à grand bruit, heureuse d'inquiéter son mari...il frappe à la porte et lui demande d'ouvrir.

Elle sourit, ne répond pas. Il frappa plusieurs fois encore, sans résultat. Soudain de peur un coup de sang le frappe à la gorge.

Elle a peut-être ouvert le gaz de la cuisinière pour se suicider et le punir et il tremble car il l'aime :

- Ouvre ! cria-t-il, ouvre, sinon je défonce la porte !

Elle répond qu'elle n'ouvre pas, qu'elle veut mourir et ....il devine à sa voix qu'elle était en train de manger.

Il se pencha, regarda par le trou de la serrure...Armée d'un long sandwich, elle mastiquait avec une sombre et égoïste animation.

Lorsqu'elle eut fini, elle se recoiffa , se poudra et ouvrit la porte.....

 

ILS ONT ECRIT

J. Salomé :

- Personne n'est plus exigeant que celui qui ne demande rien ...et il le dit.

Coluche :

- Nous sommes tous égaux mais il y en a qui sont plus égaux que d'autres.

 

SOURIEZ

Le maître s'adresse à ses élèves.

- Je vais vous rendre vos devoirs de mathématiques. Il s'agissait d'un problème de robinet qui fuit.

Jules, tu n'as rien répondu mais tu as écrit un numéro de téléphone. Pourquoi ?

- C'est celui de mon père, m'sieur, il est plombier...


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 06:38

éclairs ambroise

Un missionnaire en Tanzanie, nous raconte son histoire.

Une assemblée indigène s'était réunie pour le culte de Pâques, lorsqu'une lionne enragée sort brusquement de la jungle dans un accès de folie attaquant tout ce qui se trouve sur son chemin.

Elle tua plusieurs animaux domestiques, puis une femme et un enfant....et se dirige tout droit sur un groupe de croyants assemblés.

L'assistance vit soudain la lionne. Elle s'arrête à quelques mètres, grondant férocement. Tout le monde tremble de terreur !  Le prédicateur présent cria :

- N'ayez pas peur ! Le Dieu qui a sauvé Daniel des lions est ici !

Il se tourne vers la lionne et crie :

- Toi, lion, je te maudis...!

Alors se produit une chose extraordinaire, provenant de nuages dispersés qui n'indiquaient aucun signe de pluie, un éclair frappa la lionne qui tomba raide.

Le prédicateur sauta alors sur sa carcasse et s'en servit de plateforme pour prêcher !

 

ILS ONT ECRIT

G. Shaw :

- La nuit ne peut pas durer toujours...le matin reviendra et avec lui la joie.

D. Trotman :

- Les pensées qui vous encombrent l'esprit ont le don de se simplifier dès que vos doigts se mettent à les coucher sur du papier.

 

SOURIEZ

Jules a de mauvaises notes à l'école. Son père s'inquiète :

- Tu as bien appris tes leçons, mon chéri ?

- Oui papa, je les connais sur le bout des doigts.

- On va voir ça. Peux-tu me dire où est mort Napoléon ?

- A la page 20 de mon livre d'histoire.

 

EXCELLENT WEEK-END A TOUS !


Repost 0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 06:44

alligator.jpg

Avez-vous entendu parler de l'aide dont ont bénéficié quelques soldats lors d'un camp d'entraînement qui s'est tenu en Floride pendant la Seconde guerre mondiale ?

L'entraînement quotidien de ces G.I. comprenait un parcours du combattant. A la fin de ce test d'endurance, ils devaient saisir une corde et s'élancer dans les airs pour traverser une grande mare d'eau peu profonde.

     Sous le soleil brûlant, cette eau semblait si invitante que la plupart des hommes ne tardèrent pas à prendre l'habitude de lâcher la corde au beau milieu de la mare, tout au moins jusqu'à ce qu'un lieutenant perspicace y introduise un gros alligator.

A partir de ce jour-là, les soldats ont saisi la corde à 5 m de la mare et se sont laissé tomber dans la poussière de l'autre côté...

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe Russe :

- Avec une bourse au cou, personne ne peut être pendu.

Hammond :

- Si tu butes toujours dans un mur, recule et cherche une porte !

 

SOURIEZ

Comment dit-on "Ma belle-mère ne vient pas dîner

ce soir" en Anglais ?

- Yeeeeeeees !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 06:51

corbillard.jpg

Deux frères Jules et Julien vinrent trouver l'empereur Théodore qui était plein de zèle pour la foi chrétienne et lui demandèrent la permission d'élever partout sur leur chemin des églises à la place des idoles.

L'empereur leur permit volontiers et leur donna un écrit aux termes duquel tout le monde devait leur obéir et les aider sous peine de mort.

Or une compagnie d'hommes, passant en voiture par un de leur lieu de construction, se demandent : "quelle excuse pourrions-nous trouver pour passer librement, sans devoir nous arrêter et travailler à construire l'église ?

Et ils se dirent : "que l'un de nous se couche sur le dos, au fond de la voiture ; nous le couvrirons d'un drap et nous dirons que nous conduisons un mort ; sur quoi on nous laissera passer librement."

Sitôt dit, sitôt fait.

Arrivés à hauteur du chantier les deux frères demandent aux voyageurs s'ils pouvaient leur donner un coup de main. Mais ils mentirent et prétextèrent avoir un mort dans leur voiture et ne peuvent donc s'arrêter !

Julien leur dit : "mes enfants pourquoi mentez-vous ?

- Nous ne mentons pas ! c'est la vérité que nous disons !

- Qu'il en soit donc comme vous dites.

Ils s'éloignèrent et quand ils furent arrivés à quelque distance, ils se mirent à appeler leur compagnon, en lui disant :

- Lève-toi maintenant..Ils se mirent à le secouer :

- Allons lève-toi !      Et comme il ne répondait pas, ils le découvrirent ; et ils virent qu'il était mort....

 

ILS ONT ECRIT

Ettoffer :

- Il n'y a pas de véritable liberté, si nous n'avons pas la liberté d'échouer.

Platon :

- La plus importante et la plus grande victoire est celle sur son "moi"

 

SOURIEZ

La maîtresse s'adresse à Jules :

- Jules, sur tes deux rédactions rendues la semaine dernière, l'une est presque illisible

- Je suis désolé, mais ma mère écrit beaucoup mieux que mon père....

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 07:00

crash.jpg

Tôt ce matin-là, cinq soldats s'étaient équipés en vue d'un assaut : grenades à main, cartouchières autour du cou, gilets pare-balles. Ils partirent en hélicoptère en survolant la mer de Chine. Mais le pilote vola trop bas, et une grosse vague heurta soudain la partie inférieure de l'appareil. Secoué par un choc énorme, l'hélicoptère bascula et plongea droit dans l'eau. Les hommes furent projetés dans toutes les directions.

     Un jeune soldat réalisa soudain qu'il était sous l'eau et s'enfonça rapidement. Il tenta de remonter à la surface et réussit à happer une bouffée d'air avant de s'enfoncer à nouveau, alourdi par l'équipement. Il essaya désespérement de s'en libérer, mais en vain. Comme il continuait à couler, il se rappela tout à coup qu'il avait accepté Christ la veille au soir. Il était prêt à mourir.

     Et soudain une grande paix envahit son être entier. Survivre se débarrasser de tout cet attirail encombrant...cela n'avait plus d'importance pour lui maintenant. Une fois encore, il remonta à la surface, mais coula de nouveau. La troisième fois, il se rendit compte qu'il était à bout de forces et que bientôt.....

A l'instant même il sentit l'équipement se détacher de lui et il revint à la surface...Sauvé ! Il nagea vers le rivage, où il constata qu'il était le seul survivant.

 

ILS ONT ECRIT

J. Renard :

- Le bonheur, c'est d'être heureux ; ce n'est pas de faire croire aux autres qu'on l'est.

Proverbe Arabe :

- Si tu vois les canines d'un lion bien apparentes, ne crois pas qu'il te sourit.

 

SOURIEZ

C'est une puce qui croise une autre puce sur une bouche d'incendie.

Elle lui dit :

- Mais que fais-tu ici, j'étais persuadée que tu étais partie en voyage.

La seconde puce répond :

- Absolument pas. Je sors de chez le coiffeur et j'attends le chien de 18 h30.

Repost 0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 06:49

Pelagie.jpg

Tôt un matin de décembre, Pélagia fut réveillée par un bruit qui ne lui était pas familier. Elle crut qu'elle rêvait.. Mais non ! plusieurs policiers lourdement armés firent irruption dans leur chambre. Son mari fut jeté hors du lit et elle fut attrapée par le bras et traînée dehors...

Pélagia et son époux furent condamnés à trente ans d'emprisonnement. Quand elle entendit la sentance elle s'effondra tandis que son mari essaya une dernière fois de la réconforter :

- Ne t'inquiète pas ma chérie, ces gens ne sont pas chrétiens. Ils ne connaissent rien de la justice de Dieu...

Un gardien cria : vous ne sortirez pas vivants de cette prison !

Quand elle entendit la porte se refermer sur elle, elle pria :

- Père, tu sais que je suis innocente, ne permets pas que ces paroles s'accomplissent !

       Pélagia et son mari étaient deux des 200 chrétiens arrêtés au Pérou en 1992 sur la base de fausses accusations d'activités terroristes :   tendre un verre d'eau à un guérillero, alors qu'il tenait son arme braquée, était le seul crime que plusieurs d'entre eux avaient commis !!

En dépit de tout, Pélagia continua à servir le Seigneur. Ses compagnons de prison la choisir de coordonatrice chrétienne. Elle partagea l'Evangile avec d'autres prisonnières...

En 1996, les prisonniers commencèrent à être libérés Pélagia et son époux retrouvèrent la liberté !

 

ILS ONT ECRIT

Proverbe :

- La fontaine la plus rafraîchissante est en soi.

- Apprendre à désarmer son adversaire en lui souriant et en restant serein.

 

SOURIEZ

Papy chez le dentiste :

- Combien ça va me coûter pour me faire retirer cette dent ?

- Cela va vous coûter 90 euros, mais je fais faire vite, vous ne souffrirez pas du tout.

- 90 euros pour quelques minutes de travail ! Ben, vous ne vous embête pas !

- Je peux vous la retirer très lentement si vous préférez.....

 

A TOUS UN TRES BON WEEK END !

Repost 0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 06:27

tremblement.jpg

Après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti en janvier 2010, les scènes de destruction et de mort ont souvent été ponctuées de scènes où l'on voyait quelqu'un être sorti vivant des décombres, même après que tout espoir avait disparu.

Le soulagement et les larmes de joie succédaient à une profonde gratitude envers ceux qui travaillaient jour et nuit, en risquant souvent leur propre vie pour donner à quelqu'un d'autre la chance de vivre.

Comment vous sentiriez-vous si cela vous arrivait ?

Avez-vous déjà été secouru ?

Il vaut la peine que nous nous interrogions sur ce qu'être secourus signifie pleinement pour nous, tandis que nous remercions Dieu pour sa grâce et sa puissance....

 

ILS ONT ECRIT

Bernanos :

- On ne subit pas l'avenir, on le fait.

- L'espérance est la plus grande victoire qu'un homme peut remporter sur son âme.

 

SOURIEZ

Jules rentre du cours de sciences naturelles. Il repense à la leçon du jour et interroge sa maman :

- Maman est-ce que c'est vrai que la terre tourne autour du soleil ?

- Oui mon chéri.

- Mais alors quand il n'y a pas de soleil ?

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:42

nepal-neige.jpg

En 1969 ces deux missionnaires se trouvèrent perdus dans une tempête de neige, sur un col élevé et désertique du Nord-Ouest du Népal. Pendant trois semaines, ils avaient sillonné un territoire à la fois inconnu et sauvage en quête de renseignements sur la localisation d'une tribu à laquelle David souhaitait parler de l'Evangile de Christ.

Et voilà que toute avance leur semblait désormais impossible. Depuis le col, il ne voyaient rien sinon un enchevêtrement de falaises, chacune plongeant des centaines de mètres dans le brouillard.

     Ne sachant à peine que faire, les voyageurs s'aperçurent soudain à leur grande surprise de la présence sur le sol de toute une série d'empreintes conduisant en avant. Ils décidèrent de les suivre et se remirent en marche, passant d'une falaise à l'autre...toujours à la suite des traces.

     La neige ne tombait plus, mais un vent violent faisait furieusement tourbillonner la neige déjà tombée. Au grand étonnement des deux hommes, les traces restaient distinctes et visibles !

Après des heures de lutte dans un paysage époustouflants les traces les amenèrent soudain sur une petite piste de montagnes, apparemment bien fréquentée.

     La nuit était déjà tombée, ils s'arrêtèrent, totalement épuisée et dormirent à même la piste. Dès le matin, ils la suivirent pendant deux heures avant d'arriver à un petit village de montagne.

Ils apprirent alors que personne n'avait suivi cette piste ni emprunté le col depuis plusieurs semaines.

Les habitants du village insistèrent sur le fait que les missionnaires étaient les premiers voyageurs depuis la venue de la neige !

Depuis ce jour, l'on appela ces traces vues sur la neige "le pas de l'ange".

 

ILS ONT ECRIT

Luther:

Souffre abstiens-toi et te tais ! Ne raconte pas tes misères, ne désespère pas dans le malheur ; tous les jours Dieu vient à notre aide.

Acton :

- L'Histoire apprend à l'homme que l'homme n'apprend rien de l'Histoire.

 

SOURIEZ

Comme les abeilles font-elles l'amoour ?

- dare-dare !


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche