Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 05:48
Petit clin d'oeil au printemps !

Au printemps, les lis des champs filent

Leur tunique aux chastes couleurs ;

Les gouttes que les nuits distillent

Le matin se changent en fleurs.

La terre est un faisceau de tiges

Dont l'odeur donne des vertiges,

Qui font délirer tous les sens ;

Les brises folles, le mains pleines,

Portent à Dieu, dans leurs haleines,

Tout ce que ce globe à d'encens

Lamartine

Dicton : qui peint la fleur, n'en peut peindre l'odeur.

Souriez

Ce client appelle le serveur :

- Garçon le coquelet que vous venez de me servir a une patte plus grosse que l'autre !

- Et alors, répond le serveur, vous avez commandé un coquelet pour le manger ou pour danser avec ?

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 05:37
Le saviez-vous ?

Nous voulons tous connaître un peu...mais nous n'avons qu'une goutte d'un océan infini.

Nous n'avons qu'un grain de sable de toutes les plages du monde.

Nous n'avons qu'une feuille de toutes les forêts du monde ...

Selon les scientifiques, chaque atome de notre corps est différent tous les 7 ans.

Chaque année alors que nous grandissons notre corps se renouvelle en atomes.

Pouvons-nous réaliser que si nous vivions jusqu'à 70 ans, nous aurons 10 corps que nous n'avons jamais eus avant ? !

Souriez

A la libération, le Gl de Gaulle passe en revue un détachement de FFI.

Alignés devant lui, bombant le torse, ce ne sont que des colonels ou des commandants, la poitrine couverte de décorations.

Puis, tout au bout de la file, de Gaulle aperçoit un petit résistant qui ne porte que des galons de lieutenant et une unique décoration.

- Alors mon gaillard ! fait le général en se plantant devant lui. On ne sait pas coudre ?

Repost 0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 06:22
Autour du coeur

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches

Et puis voici mon coeur, qui ne bat que pour vous.

Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches

Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.

Verlaine

Deux étions et n'avions qu'un coeur.

Villon

Rien n'est plus féroce que le coeur.

Toulet

Où est votre trésor, là aussi est votre coeur.

Luc

Souriez

Le surveillant d'une prison s'adresse à l'un des détenus :

- Alors Max tu as pris une douche ?

- Absolument pas ! Pourquoi, il en manque une ?

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 05:46
Les routes à maléfices ça existe

Le 4 janvier 1960 A. Camus trouva la mort sur un platane entre Pont-sur-Yonne et Paris.

- Quelle coïncidence, dit un peu plus tard le conducteur du fourgon mortuaire,

c'est le deuxième habitants de Lourmarin qui vient se tuer sur le platane....

Quarante années plus tôt, des gitans chassés des ruines du château de Lourmarin

avaient jeté une malédiction sur tous ceux qui participeraient à la résurrection de

cette vieille demeure.

Parmi les habitués du château 12 personnes moururent subitement de mort assez peu naturelle.

A Camus qui riait de la malédiction fut la 13ème victime !

Souriez

- Dis maman, une vieille fille c'est bien la veuve d'un célibataire ?

Repost 0
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 05:58
Drôle de compensation

Un homme se souvient et raconte :

"Un virus avait paralysé les muscles de ma jambe gauche qui pendait inutile au bout de mon corps de petit garçon.

Le bras droit était également atteint. La claudication était forte...

Puis...je cessais d'être infirme. Pendant ma maladie et ma convalescence, sans doute pour compenser une carence de calcium je m'étais mis à manger de la terre.

Je la grattais d'abord dans notre jardin que mes parents furent obligés de faire disparaître, y compris le superbe lilas qui faisait la fierté de la famille.

Notre beau jardin devint une cour entièrement carrelée de faïences multicolores.

Privé de la terre du jardin, mon appétit dut se rabattre sur le plâtre qui recouvrait les murs de notre couloir, là où je passais le plus clair de mon temps.

Mes parents furent contraints de recouvrir ces murs de faïences rectangulaires, de couleur blanche, ornées d'un fin motif vert clair.

Mon dernier retranchement fut de gratter la semelle de mes souliers, et de manger la terre qui pouvait s'y coller... Et de nouveau mes parents, tout autour de notre demeure firent carreler nos trottoirs......."

Souriez

Deux alpinistes se promènent en montagne.Alors qu'ils sont sur le point de traverser un passage dangereux, le premier raconte :

- La dernière fois que je suis passé ici, mon guide est tombé dans le précipice.

- Quelle horreur ! comment as-tu réagi ?

- Ce n'était pas si grave que ça, il était corné et il lui manquait pas mal de page !

Repost 0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 06:08
Quel beau résultat

L'un des chefs -d'oeuvre de Michel Ange est la sculpture de David.

Il travailla sur ce projet avec tant de passion qu'il se coucha souvent sans enlever ses habits de peur de gaspiller de précieuses minutes.

Il testait ses idées dans des montagnes en cire à l'échelle réduite et ne prenait son marteau et son ciseau que lorsqu'il se sentait satisfait du résultat temporaire.

Avec la même intensité créatrice il envisagea les peintures du plafond de la Chapelle Sixtine.

Pendant 4 ans il souffrit d'inflammation des yeux et d'irritation de la peau dues à la poussière de chaux...mais quel résultat !

Michel Ange Buanarroti était peintre sculpteur architecte et poète, l'un des plus grands artistes qui aient jamais existé :

Nul n'a égalé l'ampleur, l'originalité, la puissance de ses conceptions et ses oeuvres étonnent par leur diversité autant que par leur caractère grandiose.

Il mourut comblé d'honneurs et de richesses. Cependant son caractère inquiet et misanthrope lui fit une vie difficile et troublée.....

Souriez

Le forgeron du village venait de trouver un apprenti prêt à travailler pour une bouchée de pain. Il lui explique :

- Quand je sortirai le fer du feu, je le poserai sur l'enclume et quand j'inclinerai mon front, tu le frappes avec ce marteau...

L'apprenti retint bien la leçon et depuis c'est lui le forgeron du village....

Repost 0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 06:17
Histoire d'un rebelle

Ali est né dans un village isolé des montagnes turques.

Il avait tout juste 10 ans quand son père mourut. Mais il n'était pas triste, il haïssait son père pour sa brutalité, et ses nombreuses scènes de violence.

Adolescent, il avait souvent des accès de dépression accompagnés de longues périodes de repli sur soi et d'anorexie mentale.

Il culpabilisait à cause de sa haine, pour lui la notion d'amour n'existait pas.

Il se nourrissait de drame, crime, drogue, violence...et devint membre d'une école de terroriste au Liban.

En 1981 son nom fut connu dans le monde entier....Il venait de tirer sur J.Paul II.

Plus tard il reçut dans sa cellule, la visite de sa victime qui lui offrit le pardon et lui

permettra de vaincre l'amertume et les ténèbres de son âme....

John Donne a écrit :

Seul, notre amour n'appréhende pas la ruine ; il ne connaît ni demain ni hier, il court sans jamais s'éloigner de nous et demeure à jamais son premier jour,

son dernier jour, son éternité.

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 05:40
Pourquoi les éléphants n'oublient jamais

Comment les dresseurs d'éléphants arrivent-ils à contrôler un animal de 5 tonnes et à l'empêcher de

fuir ?

Ils contrôlent la manière de penser de l'animal.

Quand ce dernier n'est qu'un éléphanteau et que le dressage commence, ils lui attachent une corde à la patte.

Puis cette corde est fixée à un piquet de bois solidement planté dans le sol.

L'éléphant, qui n'a pas encore acquis sa force d'adulte ne cesse de tirer en vain sur la corde.

Incapable de la rompre ou d'arracher le piquet, il finit par renoncer.

A partir de ce moment-là, lorsque la patte de l'éléphant adulte est attaché à une corde, celui-ci croit qu'il ne peut pas s'échapper, même s'il en est tout à fait capable depuis bien longtemps.

Il se souvient de ses tentatives inutiles du passé. C'est l'une des raisons pour lesquelles on dit que les éléphants n'oublient jamais.

Souvent ce que nous craignons n'a rien à voir avec la réalité....

Souriez

Jules à l'Opéra : Dis papy qui est le type qui fait de grands gestes ?

- C'est le chef d'orchestre bien sûr !

- Pourquoi fait-il peur à la dame avec un bâton ?

- Mais il ne lui fait pas peur !

- Ben alors, pourquoi crie-t-elle comme ça ?

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 05:04
Des mots encore des mots

Il suffit d'une page papier blanc ou coloré

d'un crayon d'un stylo d'une idée

J'ai écrit ton nom

J'ai murmuré ton nom

Les mots me font signe soudain

Et c'est le stylo qui prend ma main

Les mots se croisent emportés par le temps

Les mots se froissent, se perdent dans le vent

Bizarre le papier a souri

Faut-il écrire en majuscule ou entre parenthèse

Il y a tant de mots pour s'exprimer

Il y a le regard, la beauté des choses.

Vivre c'est avoir quelque chose à dire

Quand je l'ai dit, je suis comblée

Et quand je n'ai plus rien à dire

J'attends les mots pour exister

V. Fulpin

Souriez

- Docteur je perds la mémoire

- Depuis quand ?

- Depuis quand quoi ?

Repost 0
Published by fontaine - dans poésie
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 05:56
Une histoire vraie

Un jeune garçon qui vendait des produits de porte en porte pour payer ses études, découvrit qu'il n'avait pas assez d'argent pour s'acheter de quoi manger.

Il décide de quémander un repas à la porte voisine mais perdit courage quand la porte s'ouvrit.

Il demanda un simple verre d'eau à la jeune femme qui venait d'ouvrir.

Elle lui apporta un grand verre de lait ; il demanda combien il lui devait. Elle répondit :

- rien, avec un grand sourire.

Des années plus tard, la jeune femme tomba gravement malade, mais les médecins locaux furent incapables de découvrir de quelle rare maladie elle souffrait.

Elle fut transportée dans une grande ville, ou le docteur H.K fut appelé en consultation.

Il reconnut de suite la jeune femme et sans révéler qu'il la connaissait décida de tout faire pour la sauver.

Après une longue bataille la jeune femme guérit. Avant son départ, le docteur demanda à voir la facture. Il écrit dans la marge :

Payée intégralement par un verre de lait.

Marc Twain a écrit : La bienveillance est un langage que peuvent entendre les sourds et que peuvent voir les aveugles.

A tous un excellent week-end !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche