Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:13

terre univers

Pour l'infinie diversité dont notre monde est pourvu, je dis merci du fond du coeur. Pour l'abondance des couleurs qui se déploient autour de nous. Le ciel, les fleuves et les mers, les prairies, les monts enneigés, la beauté des fleurs et des feuilles...

Pour les animaux domestiques et ceux qui vivent loin des hommes et que nous connaissons si peu : pour cet animal des forêts qui fuit dès qu'il sent notre présence, et pour celui qui vit chez  nous, heureux de vivre parmi les hommes.

Merci pour la diversité des homme sur notre planète ; pour les noirs, les jaunes, les blancs. Merci pour les forts et les faibles, pour la grandeur de leurs idées ou de leurs expériences, pour leurs cris et pour leurs murmures.

     Je suis le prochain de ces hommes.

Anonyme

 

ILS ONT ECRIT

Prévert :

Il y a de grandes flaques de sang sur le monde

où s'en va-t-il tout ce sang répandu

est-ce la terre qui le boit et qui se saoule

drôle de soùlerie alors si sage...si monotone...

Non la terre ne tourne pas de travers

elle pousse régulièrement sa petite voiture

ses quatres saisons, la pluie...la neige...la grêle...le beau temps..

jamais elle n'est ivre

c'est à peine si elle se permet de temps en temps

un malheureux petit volcan.

Elle tourne la terre, elle tourne avec ses arbres...ses jardins...ses maisons....

 

TRES BON WEEK-END A TOUS !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 06:00

rejet

Un petit garçon a été retrouvé mort dans une grande cité de banlieue. Sa mère, mentalement malade, l'avait laissé mourir de faim, parce que, disait-elle, elle entendait des "voix" lui affirmant que son enfant était "possédé des démons".

Lorsque la police demanda aux voisins s'ils n'avaient rien remarqué de particulier, ils répondirent qu'ils avaient bien vu qu'il manquait un enfant dans le car scolaire, dans la cour de récréation, et même à l'école du dimanche. En fait les voisins de palier l'avait entendu pleurer pendant plusieurs jours, mais ils avaient augmenté le volume de leur radio pour ne plus l'entendre !

Personne n'avait voulu prendre le risque d'être impliqué ! N'est-ce rien pour tous ceux qui passent leur chemin ?

Quelque part entre la prudence et l'indifférence, il faudrait qu'il y ait une place pour la compassion....

 

ILS ONT ECRIT

- Nous ne pouvons rien changer à hier, mais nous pouvons agir aujourd'hui de manière à influencer demain.

Proverbe arabe :

- Il faut se laver les yeux avant chaque regard.

 

SOURIEZ

Jules ! au tableau !

- Je vais te poser un problème facile : imagine que tu es l' épicier du coin et  que je sois l'un de tes clients

jusque là ça va ?

- Oui M'sieur

- Parfait : je t' achète une boîte de petit pois à 3 euros et un paquet de sucre à 5 euros. Combien te dois-je ?

- Oh, laissez ça, M'sieur, répond Jules vous me réglerez demain !


Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 06:24

garçon sac

L'inquiétude du petit Nicolas était de savoir si sa maman l'aimerait toujours.

Toujours cela voulait dire pour lui : même quand il serait grand ! Bref son désir était d'obtenir la certitude que l'amour de sa maman ne disparaîtrait jamais.

Son inquiétude et son désir étaient semblables. Mais seule sa maman aurait pu le rassurer.

Pour l'instant ce dont il était sûr c'est qu'elle l'aimait. Elle tentait de le lui prouver de différentes manières. Quand elle n'était pas contente, parce qu'il avait fait une bêtise, commis une erreur ou désobéi, elle était capable de se fâcher. Alors Nicolas pensait qu'elle ne l'aimait plus.

     Il confondait l'amour de sa maman avec l'irritation ou la colère qu'il déclanchait chez elle par son comportement ou sa conduite. Il n'avait pas encore compris qu'une mère n'aime pas son enfant en fonction de ce qu'il fait bien ou ne fait pas bien, mais en fonction de ce qu'il est.

L'amour paternel ou maternel s'adresse à la personne et ne dépend pas des bêtises commises par l'enfant....

 

ILS ONT ECRIT

J. Prieur :

- Qui connaît sa douleur la décime. Mais qui connaît sa joie la décuple.

Proverbe japonais :

- Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence.

 

SOURIEZ

- Ton poulet est délicieux, ma chérie, mais qu'as-tu donc mis dedans ?

- Rien, il était déjà plein.

 


Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 05:54

chemin cercueil

Harrison avait été l'un des plus violents adversaires des théories sociales de Ruskin. Pourtant il écrira :

- Voici le plus grand maître vivant de la langue anglaise, l'une des lumières les plus splendides de notre noble littérature, devant lequel s'ouvraient des voies nombreuses vers l'ambition et le pouvoir et qui possédait tout ce que pouvait donner le génie : la renommée, la forture, la popularité sociale...et cet homme après 30 ans d'un labeur incessant, se consacre à entraîner à enseigner, à ravir, à inspirer une bande de jeunes gens, de jeunes filles, d'ouvriers, d'enfants....

Il leur prodigue toute sa fortune ; il dépose au seuil de leurs portes des trésors d'art, de science, de littérature, de poésie ; il crée et il entretient des musées ; il offre au peuple ses précieux et coûteuses collections ; il use sa vie à leur apprendre les éléments de l'art ; il apprend aux ouvriers comment travailler....

aux jeunes comment dessiner, chanter, jouer... il leur donne sa fortune, son génie, son pain, son existence entière....

       J'aurai bien aimé renconter un tel homme, pas vous ?

 

ILS ONT ECRIT

- Dans la vie quotidienne on désire l'extraordinaire ; et dans les moments extraordinaires le quotidien. Dans le quotidien on désire l'extase, dans l'extraordinaire la tranquilité.

Proverbe arabe :

- Le monde est du côté de celui qui est debout.

 

SOURIEZ

- Sophie, comment s'appelle la maman du poulain ?

- La jument m'dame

- Très bien. A toi Julien. Comment s'appelle la maman du poussin ?

- La poule, m'dame

- Très bien. A toi Jules. Comment s'appelle la maman du louveteau ?

- La cheftaine, m'dame !

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 06:10

singe

Un homme qui cherchait du travail voit une affiche qui propose : "Pour un travail pas trop fatigant, temps plein, salaire honnête téléphoner au zoo de votre ville.

L'homme téléphone sur-le-champ au directeur du zoo.

- Bonjour, j'ai entendu dire que vous avez un poste à offrir...ça m'intéresse.

- Très  bien, je vous explique le  travail : notre singe est mort dernièrement et je cherche quelqu'un pour le remplacer.

Vous travaillez 8 heures par jour, pour 5OOO euros plus les repas gratuits. Ce n'est pas très fatigant, vous faites des grimaces aux touristes et vous les amusez.

- J'accepte avec plaisir, monsieur le directeur !

Pendant environ deux semaines, notre ami apprend à se promener sur les arbres de sa cage sans tomber. Un jour, en faisant sa représentation, la branche lui glisse des mains et il tombe dans la fosse aux lions. Le lion s'approche de lui à pas lent.

L'homme déguisé en singe s'accroche aux barreaux en criant : "Au secours ! au secours ! sauvez-moi ! ...alors le lion lui chuchote :

- Chut, tais-toi, on va se faire renvoyer !

 

ILS ONT ECRIT

Paul Eluard :

- Le tout est de tout dire et je manque de mots.

A. Chédid :

- Assiéger l'espérance

savoir ce que l'on aime

le non d'entre les oui

le oui d'entre les non...

 

SOURIEZ

Comment reconnaît-on un idiot dans un sous-marin ?

- C'est le seul qui porte un parachute !

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:37

tigre-copie-1

Beaucoup de gens aiment le goût sucré du chocolat et l'énergie qu'il leur procure.

Cependant, des techniciens automobiles britanniques ont découvert une façon étonnante d'utiliser cet aliment sucré.

Des scientifiques de l'Université de Warwick ont fabriqué une voiture de course alimentée à l'huile végétale et au chocolat.

Ce carburant fournit de l'énergie permettant à la voiture d'atteindre une vitesse maximale de 217 km/h.

Il me semblait avoir entendu parler d'un tigre dans le moteur !!.....

 

IL A ECRIT

- Le trop d'attention qu'on a pour le danger fais le plus souvent qu'on y tombe.

- Chaque rat rentre dans son trou ; et si quelqu'un en sort, gare encore le matou !

 

SOURIEZ

- Paul sais-tu quel oiseau ne construit pas de nid ?

- Le coucou !

- C'est très bien ! et peux-tu me dire pourquoi ?

- Parce qu'il vit dans une horloge !

 

ET MOI JE VOUS DIS A TOUS : BON WEEK END !!

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 05:40

cage risque-copie-1

Peindre d'abord une cage avec une porte ouverte

peindre ensuite quelque chose de joli quelque chose de simple

quelque chose de beau

quelque chose d'utile pour l'oiseau

Placer ensuite la toile contre un arbre

dans un jardin dans un bois ou dans une forêt

se cacher derrière l'arbre sans rien dire sans bouger...

Parfois l'oiseau arrive vite mais il peut aussi mettre de longues années

avant de se décider

Ne pas se décourager, attendre.........

Prévert

 

IL A ECRIT UN TEXTE LIBRE

Max :

Dimanche, je suis allé chez mon tonton et ma tata. On a mangé du poulet avec des frites. Après, on est allé au zoo et on a vu le tigre dans sa cage. Quelle belle journée !

Lundi, je suis allé chez le tigre. On a mangé mon tonton et ma tata avec des frites. Après, on est allé au zoo et on a vu le poulet dans sa cage. Quelle belle journée !

Mardi, je suis allé chez le poulet avec des frites. On a mangé le tigre. Après, on est allé au zoo et on a vu mon tonton et ma tata dans leur cage. Quelle belle journée !

etc.

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 05:34

lune

Les spéléologues doivent observer une règle d'or : ne jamais s'aventurer seul dans une grotte. Mais c'était son dernier jour dans la région, et il n'avait pas réussi à convaincre ses amis de l'accompagner. C'était maintenant seul ou jamais.

Gary avança dans la grotte ;  à un moment donné, il s'arrêta comme cloué au sol. A ses pieds, une faille profonde d'environ quatre mètres de large.

Il ramassa une pierre qu'il jeta dans le gouffre béant. Silence. Il détacha une autre pierre qu'il lança dans le trou sombre. Il attendit une demi-minute. Pas de bruit.

     - Je pense qu'il serait préférable que je fasse demi-tour, se dit-il.

Sa lampe donnait des signes de faiblesse. Il était temps de mettre une nouvelle recharge de gaz. Il saisit dans son sac la boîte avec les recharges et la renversa malencontreusement. Les recharges de gaz tombèrent dans le néant.

Gary fut alors pris de panique...pas de compagnon, pas d'issue !

Il resta assis immobile une ou deux minutes et s'efforça de ne pas perdre en plus la raison...

     Puis, il tendit son bras et concentra toute son attention sur l'extrémité de ses doigts...une pierre qui s'était détachée de la paroi et juste à côté un objet cylindrique. C'était la dernière cartouche de gaz ; elle n'avait pas roulé dans le précipice.

Maintenant la lumière était de nouveau là, et avec elle l'espoir et la vie !

 

ILS ONT ECRIT

Shakespeare :

- C'est l'endroit où l'eau est profonde qu'elle est la plus calme.

Proverbe chinois :

- Reculez d'un pas et tout s'élargira spontanément.

 

SOURIEZ

A la libération, le général de Gaulle passe en revue un détachement de FFI. Alignés devant lui, bombant le torse, ce sont que des colonels ou des commandants, la poitrine couverte de décorations.

Puis tout au bout de la file, de Gaulle aperçoit un petit lieutenant et une unique décoration.

- Alors, mon gaillard ! fait le général en se plantant devant lui. On ne sait pas coudre ?

    

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 06:01

mère

Buissons quotidiens, à quoi nous nous griffâmes

La vie aura passé comme un air entêtant

Jamais rassasié de ces yeux qui m'affament

Mon ciel, mon désespoir, ma femme

Treize ans, j'aurai guetté ton silence chantant

comme le coquillage enregistre la mer

Grisant mon coeur treize ans, treize hivers treize étés

J'aurai tremblé treize ans sur le seuil des chimères.

Treize ans d'une peur douce-amère

Et treize ans conjuré des périls inventés.

O mon enfant le temps n'est pas à notre taille

Que mille et une nuits sont peu pour des amants

Treize ans comme un jour et c'est un feu de paille

Qui brûle à nos pieds maille à maille

Le magique tapis de notre isolement...

Aragon

 

IL A ECRIT

Paul Eluard :

- Le tout est de tout dire et je manque de mots.

 

SOURIEZ

Dans une toute jeune République africaine, le président convoque son ministre de l'Education nationale.

- Cher ami, lui dit-il en l'invitant à s'asseoir, je me trouve dans l'obligation de vous demander de démissionner.

- Mais pourquoi donc, Monsieur le Président ?

- Parce que mon cher ami j'ai remarqué qu'il vous arrivait fort souvent de commettre des fautes de français en parlant, ce qui est tout de même regrettable pour un ministre de l'Education nationale....

- Mais c'était parce que j'étais fatigué, Président. Ne vous en faites pas, à partir de maintenant je vais me surveiller !

- Voyons, vous ne pourrez jamais tenir le coup, cher ami...

- Si, monsieur le Président. Je tenirai, je tenirai !

Repost 0
Published by fontaine - dans coup de coeur
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 05:41

rejet

Lorsque vous arrivez à l'hôpital au service des urgences, on vous demande fréquemment d'évaluer la douleur que vous ressentez sur une échelle de 10 : 1 correspondant à une faible douleur et 10 à un degré de souffrance extrême.       Si la même chose vous était demandée, cette fois concernant votre souffrance morale, à quel niveau la situeriez-vous ? Et comment évalueriez-vous votre niveau de colère aujourd(hui ou de peur devant l'avenir ?

Par contre quel serait votre degré de satisfaction par rapport à votre vie présente ? Chacun réagit différemment devant les circonstances, de la même manière que chacun ressent la douleur différemment.

     Ce n'est pas parce que nous avons eu le même accident, que nous souffrons de la même maladie, que nous pouvons dire "ma douleur est pareille que la tienne". Peut-être que vous vous sentez mal compris par les autres, mal aimés. Vous en avez assez d'entendre les conseils ou subir les jugements des autres. Vous voulez vous réfugiez dans votre petit cocon, loin de tous !.....

 

IL A ECRIT

La Fontaine :

- Autrefois Carpillon fretin

Eut beau prêcher, il eut beau dire,

On le mit dans la poêle à frire.

Je fis voir que lâcher ce qu'on a dans la main,

Sous espoir de grosse aventure,

Est imprudence toute pure....

 

SOURIEZ

Avec quelle main dessines-tu Max ?

- Avec la mienne !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fontaine
  • Le blog de fontaine
  • : Croire aimer vivre partage histoires vécues...
  • Contact

Texte Libre

Recherche